Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > CAMEG • • jeudi 8 septembre 2016 à 19h28min
CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

Ce jeudi 08 septembre 2016, le Tribunal administratif a ordonné le sursis a exécution pour le nouveau (deuxième) récépissé de la Centrale d’achats des médicaments essentiels, génériques et des consommables médicaux (CAMEG) délivré par le Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure en dépit de l’existence d’un premier.

Autrement dit, le tribunal ne reconnait pas la validité du second récépissé. Quelques moments après le procès, nous apprenons que la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) est en train de quadriller le siège de la CAMEG pour installer le nouveau DG, Dr Damien Koussoubé, nommé par les nouveaux organes qui viennent d’être désavoués par le tribunal.

S’achemine-t-on vers une installation de force du nouveau Directeur général ?

Nous y reviendrons

Vos commentaires

  • Le 8 septembre 2016 à 15:32, par Sougri En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Hééé Bon Dieu. C’est toi qui donne l’autorité à l’humain. Ajoutes lui de l’humilité. Amen Satan tu es vaincu en voulant injecter de l’orgueil aux humains. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 15:39, par Jurisprudence En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    L’affaire CAMEG a jeté le discrédit sur le ministre de la santé qui veut se mettre au dessus de la loi. Le ministre et ses soutiens politiques du MPP violent la loi de façon flagrante en ne respectant pas le sursis judiciaire ordonné contre les mesures dictatoriales du ministre de la santé pour l’accaparement de la gestion de la CAMEG à des fins personnelles par ses partisans. Pour parvenir à cette fin, tout est mis en œuvre pour tenter d’induire l’opinion publique en erreur pour insinuer que la décision de justice ne s’impose pas aux actes du ministre. Personne ne croit à cette manipulation des faits et l’agent judiciaire du trésor, monsieur Yao a eu toutes les difficultés pour défendre cette position anachronique à la télévision nationale (RTB).Il faisait l’avocat du diable malgré lui certainement, face à la pression des mains obscures qui veulent récupérer la CAMEG à cause de la masse d’argent de milliards qui transitent par le budget national et les appuis des partenaires techniques et financiers dans cette centrale d’achat de médicaments essentiels génériques. Ces partenaires sont déjà indignés par cette guéguerre entretenue par le ministre de la santé à des fins inavouées mais connues de tous. Il importe donc que le président du Faso use de ses pouvoirs régaliens pour mettre de l’ordre dans cette caverne d’Ali Baba en renvoyant dos à dos tous ceux qui sont impliqués dans cette querelle honteuse au détriment des malades. Pour ce faire, il convient de limoger le ministre de la santé, de limiter le contrat du DG qui était intérimaire à 1 an au lieu de 3 ans, ainsi que celui du conseil d’administration initial. Pendant ce temps, procéder si nécessaire, à des réformes au niveau de la CAMEG pour asseoir des organes dirigeants dans la sérénité et selon des critères de compétence y compris l’appel à candidatures pour le choix d’un nouveau DG. C’est la solution la mieux indiquée de jurisprudence car, le Chef de l’Etat ne doit pas se laisser inclure sur la liste des personnages sinistres qui veulent se mettre au dessus de la loi pour politiser l’administration publique à des fins personnelles. Le Premier ministre devra aussi faire preuve de fermeté dans sa volonté de lutter contre la corruption car l’affaire CAMEG est la face visible de l’iceberg pour des actes de corruption. Le Président de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption, Luc Marius Ibriga a déjà fait savoir par voie de presse qu’au regard de ses missions, le statut d’association ne sied pas à la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 15:41, par Ouvrez l’oeil ! En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Ce ministre Zélé doit avoir un peu de respect pour notre justice....l’époque d’une justice aux ordres est révolu. Arrêtez donc les intimidations et autres passages au forceps !
    Qui est ce "petit" ministre de la santé qui ne veuille rien entendre. Qui se cache derrière lui ? Salifou Diallo ? Il paraît qu’il a même le culot de contredire le PM en plein Conseil des ministres. Monsieur le PF, foutez ce "type" là hors du gouvernement et la paix reviendra dans le secteur de la santé !

    A bon entendeurs salut !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 15:49 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Vive le cafouillage,de toute façon ce pays était déjà un bordel et il n’y a aucune raison que cela puisse changer puisque nous avons toujours les mêmes têtes depuis une trentaine d’années.Le nombre de charognards a certes diminué mais ils gardent toujours leur degré de nuisance car franchement dans cette histoire,je ne comprends plus rien,d’ailleurs je n’avais jamais rien compris quelque chose dans leur guéguerre car je pense que le pays et surtout ce gouvernement a d’autres priorités à régler que de s’occuper des histoires de postes mais j’oublie que ce sont des postes juteux où chacun vient se servir que de servir.Pathétique

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 15:54, par Fatao En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Un nouveau DG qui arrive dans une telle ambiance, Il n’aura pas la tache facile.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:04, par l’éveillé En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    sincèrement j’ai de la peine à croire ce qui se passe à la CAMEG !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:07 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Bon Dieu ! Même sous Blaise Compaoré on n’a pas vu ça.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:10, par lamentations En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Pas trop de commentaires.simplement déçu. On se demande s’l ya un premier ministre dans ce pays. Ou bien ils sont tous complices. Dieu sauve mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:22, par OUEDRAOGO Abdoulaye En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    En réalité la CAMEG à sa création était un EPIC (Etablissement Publique à caractère Industriel et Commercial) chargée de soutenir le système de santé à travers un système de péréquation sur les prix des médicaments (réduction) et soutenir d’une manière générale certains projets de santé grâce aux bénéfices réalisés sur la vente des médicaments. Malheureusement le régime déchu de Blaise Compaoré en 1998 a transformé la CAMEG d’EPIC en association (un congloméra de rapaces) pour mieux piller la CAMEG donc le bien du Peuple Burkinabè. Aujourd’hui non seulement la CAMEG doit être soustraite des prédateurs du régime déchu (1er combat) mais revenir à son ancien statut d’EPIC (2è et combat final) pour le bien du Peuple Burkinabè. Par conséquent je soutiens fermement le Ministre de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:24, par le sage En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Après les élections j’étais optimiste quant aux capacités du président Roch et de son MPP à gouverner ce pays mais la réalité des faits et le temps est entrain d’avoir raison sur mon optimisme. Chaque jour la déception est grande. On n’est pas loin de l’arbitraire. Mais chaque peuple mérite ses gouvernants. Ceux sont à l’image du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:26 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    J’ai pitié de ces policiers qui souvent font ces sales boulots à contre coeur. Les RSS ont ils la mémoire aussi courte ? N’ont ils pas vu ce qui est arrivé à l’autre, leur maître ? Qu’ALLAH protège mon Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:33, par ASSIMI En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    bon vent au nouveau DG, que celui qui ne veut pas quitte la CAMEG, un point, un trait

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:40, par L’Oeil du Peuple En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Pour qui se prend-t-il ce ministre, sinistre ? Se croit-il au-dessus de la loi ? Voici un ministre depuis qu’il venu aux affaires a maille à partir avec ses collaborateurs. La CAMEG n’est pas une boite à sous pour des individus. Il faut qu’il son bras de fer avec le personnel et le CA. Ca c’est purement de l’incivisme caractérisé d’un ministre en quête de repère.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:50 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Braves travailleurs, puisque les dirigeants concernés ont montré tout leur incivisme, il faudra leur montrer qu’aucun DG illégitime ne saurait prospérer. Merci aux centrales syndicales de secouer ces irresponsables. Si cette bêtise passe sans problème, personne ne se sentira désormais liée par une décision de justice. Ce n’est pas pour un Burkina avec des autorités si merdiques que nous avons chassé Blaise et démanteler le RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:56, par Le chant du cygne En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Président ROCH pour l’amour de Dieu et du Faso, il faut sonner la fin de la recréation pour cette histoire de la CAMEG. Au dela de Smaila OUEDRAOGO, il y va de votre crédibilité.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:01 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    La honte à un tel degré, je n’attendais pas cela de cette jeunesse qui se montre d’une incompétence ou d’une inexpérience jamais égalée.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:08, par Aflelou En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mais ils sont tous devenus fous ,fous dans ce dossier CAMEG . Le ministre de la santé est devenu fou .Dr KONFE Salifou et les " nouveaux membres du C A " de la CAMEG sont devenus fous . Les anciens membres du CA en tête le PCA Kouyate sont fous , le DG KADEBA est fou ,les travailleurs de la CAMEG fous , tous les internautes passionnés de quelque côté qu’ils soient sont tous devenus fous . Et qui pour arrêter tous ces fous qui vont créer un véritable génocide sanitaire ? Le Président du FASO et son Premier ministre. Ou bien eux aussi sont devenus fous ,et fous pour tolérer une telle pagaille dans un état digne de ce nom .Alors ,ministre de la santé Oh ,PC A ancien et nouveau Oh , DG Oh Administrateurs anciens et nouveaux Oh , internautes de service des deux camps Oh ,tous à la poubelle . Il y a quand même d’autres filles et fils dignes et compétents et réfléchis du BURKINA FASO pour diriger le ministère de la santé , le Conseil d’administration, la CAMEG . C’est tout de même très pitoyable et dégoûtant un tel spectacle sans que le sommet de l’Etat ne sévisse . Ce n’est plus une question de qui à raison qui a tord . C’est une question et une nécessité très urgente de ramener la sérénité dans un des ministères les plus sensibles pour que les gens réapprennent à travailler ensemble pour la santé de tout le peuple .

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:36, par L’Oeil du Peuple En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    YAO l’AJT que cet homme a fait pitié quand il tentait vaille que vaille de s’expliquer à la télé autre jour. L’on sentait sur son visage le mensonge, un homme en quête de phrases et de mots. C’était désolant de le voir suer à grosses gouttes dans sa propre chaire. Que le ministre Smaila sache que le départ du MPP du pouvoir viendra de ces mauvais comportements que certains d’entre eux tissent à longueur de journée. Dans la vie, certains oublient très vite ce qui est arrivé à l’autre. Gaffe.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:41 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Que se cache-t-il alors dans cette CAMEG et les gens se battent tant ? Est-ce pour servir le pays ou se servir soit même ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:41 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Ceux qui parlaient en désordre comme s’ils sont saouls dans un cabaret en défendant les actions du ministre de la santé ont été servis, rien que sur présentation d’un papier de justice, les CRS ont reculé. Si les decisions de justice ne sont pas respectees alors pouquoi le citoyen lambda devra t il paye l’impot, etre civique et respecter la loi. Allons nous une vie sauvage au pays des hommes integres. Le nom du pays est a change avec cet incivisme au sommet de l’etat

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:45, par tonio En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    internaute 9 : abdoulaye ouedraogo. amener le statut de la cameg a un epic ? pauvre avocat du diable. en quoi l’EPIC est meilleure que le statut d’association qui a l’avantage preserver le patrimoine et les ressources de la mainmise des politiques ? je n’ai rien contre le changement de DG,Mais il faut le faire en respectant les lois du pays. si les ministre sont hors la loi, ne nous parlez plus de civisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:45 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    hé burkina ; kaba, ROCHO, dites quelque chose, ou bien qui fait quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 17:56, par Aflelou En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mais ils sont tous devenus fous ,fous dans ce dossier CAMEG . Le ministre de la santé est devenu fou .Dr KONFE Salifou et les " nouveaux membres du C A " de la CAMEG sont devenus fous . Les anciens membres du CA en tête le PCA Kouyate sont fous , le DG KADEBA est fou ,les travailleurs de la CAMEG fous , tous les internautes passionnés de quelque côté qu’ils soient sont tous devenus fous . Et qui pour arrêter tous ces fous qui vont créer un véritable génocide sanitaire ? Le Président du FASO et son Premier ministre. Ou bien eux aussi sont devenus fous ,et fous pour tolérer une telle pagaille dans un état digne de ce nom .Alors ,ministre de la santé Oh ,PC A ancien et nouveau Oh , DG Oh Administrateurs anciens et nouveaux Oh , internautes de service des deux camps Oh ,tous à la poubelle . Il y a quand même d’autres filles et fils dignes et compétents et réfléchis du BURKINA FASO pour diriger le ministère de la santé , le Conseil d’administration, la CAMEG . C’est tout de même très pitoyable et dégoûtant un tel spectacle sans que le sommet de l’Etat ne sévisse . Ce n’est plus une question de qui à raison qui a tord . C’est une question et une nécessité très urgente de ramener la sérénité dans un des ministères les plus sensibles pour que les gens réapprennent à travailler ensemble pour la santé de tout le peuple .

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 18:17, par sid En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Quand on lit les réactions, on se demande de quel côté se trouve la vérité. Vivement que la sagesse l’emporte afin qu’une solution définitive soit trouvé à cet épineux problème au grand bonheur du peuple. En tout état de cause, il serait bon,dans une telle situation, que ceux qui s’intéressent à la crise aient des éléments d’appréciation objectifs avant de prendre position.ça pourra nous aider. Que le TRÈS HAUT nous guide.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 18:34, par Bouba En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Il faut que le mentor de Smaila Ouédraogo le ministre de la santé, son mentor que tout le monde connait arrête de semer la merde dans ce pays. Voilà quelqu’un qui n’a jamais travaillé des ses 10 doigts en dehors de la politique et qui est aujourd’hui le problème du Burkina. Tu sèmes la merde partout, tu ruines toutes les chances de ce pays d’avancer, tu imposes des ministres incompétents sans expérience, ta vie n’est que coups bas, tricherie et gloutonnerie pour piller les ressources de ce pays. Laisse enfin notre pays avancer et va répondre des nombreux crimes de sang où tu es mêlé, ainsi que des crimes économiques dont tu es responsables, vu que tu es devenu milliardaire alors que tu n’as jamais travaillé, ni réussi à un concours de la fonction publique. Blaise Compaoré qui a fabriqué ce monstre doit le regretter aujourd’hui, lui qui l’a invité au festin où sa gloutonnerie lui a permis de remplir sa panse au point de pousser des tentacules pour devenir un monstre dangereux pour le pays aujourd’hui..

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 18:36, par Elève de maternelle En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Le bébé Burkina en croissance est il assez mur pour la démocratie et l’état des droit ? . En d’autres termes le développement citoyen du Burkinabé a t-il atteint un niveau qui permet de faire fonctionner la démocratie et l’état de droit ?. Jacques Chirac disait que "la démocratie est un luxe pour les africains" on s’est fâché et on l’a traité de tous les noms d’oiseaux . Sarkozy a dit que "l’Afrique n’est pas rentré dans l’histoire" on s’est fâché et on l’a traité de tous les noms d’oiseaux alors qu’on refuse même d’y entrer. Même notre frère Senghor a dit que " l’émotion est nègre, la raison Hélène " manière diplomatique de nous faire comprendre qu’il faut que nous noirs nous apprenions à utiliser nos méninges plutôt que nos émotions pour traiter les problèmes d’ordre cartésien.
    Oui on a chassé le diable de Ziniaré qui avait transformé notre Faso en enfer mais j’ai le sentiment qu’on est descendu dans les sous sol de l’enfer avec le pouvoir RSS des trois Mossi qui continuent à perpétuer l’épopée des conquêtes des royaumes Mossi sur notre dos. De Tuiré, Ouagadougou et Ouahigouya le fils de quelle ville aura le dernier mot avec les attributs du vrai chef Mossi ?. En attendant j’ai honte d’être burkinabé et je renonce à ma nationalité Burkinabé parce que la valeur Burkindi fondement de notre pays n’a aucun sens pour les apprentis fous qui nous gouvernent sans sagesse sans retenu et sans hauteur. Je réclame ma nationalité voltaïque tant que ces fou seront aux affaires.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 18:46, par Alex En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    J’avais pris ma retraite en tant qu’internaute car j’ai estimé que j’ai joué ma partition. Aussi, j’ai constaté que la relève a été assurée car bons nombres de citoyens ont compris qu’il faut lutter d’où les critiques et dénonciations permanentes des internautes.
    Je pense que le ministre de la santé en fait trop. L’humilité voudrait qu’il respecte un peu les textes juridiques mais tenter de tordre le coup comme du temps de l’autre, je n’en crois pas mes yeux et mes oreilles. Le temps où on débarquait les codos sur les manifestants est révolu ! Qu’il fasse attention pour ne pas fragiliser le climat social qui n’est pas au beau fixe.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 18:49, par ISSO En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Si ce qui est annoncé sur le Faso .net est avéré ,à savoir que l’avocat de l’ancien C A a apporté des documents légaux de justice qui ont fait reculer les forces de l’ordre , Monsieur le Ministre de la santé ,s’il a un minimum de dignité et d’honneur devrait annoncer au plus tard demain matin sa démission du gouvernement . Même chose pour tous les membres du nouveau C A

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 18:58 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Bravo à la police pour son rôle républicain assumé. Ne vous laissez pas manipulé par ces politiciens qui veulent vous utiliser et à la moindre occasion, ils vont vous lâcher

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:03 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    le peuple doit savoir que les agents de la Canet ne sont contre la population ni le ministre tout ce qu’ils cherchent qu’on respecte les textes.les internautes qui inscrivent au hasard on les connait c’est ceux qui aiment le désordre.vous vous êtes déjà demandé pour cet entêtement du ministre,peut-être qu’il prépare un sale coup sinon on peut pas comprendre cet agissement.vous pensez que ce dernier aime son peuple.si la cameg est une référence dans la sous région pourquoi ne pas la laisser dans sa forme juridique actuelle et corrigé les imperfections si il y a en que de vouloir semer le désordre et la désolation.il a intérêt à accompagner la maison pour le bien être de la population.il paraît qu’à son temps c’est l’actuel DG (kadeba) qui à aider le nouveau pretendent DG ( koussoube) a entré à la cameg.vous voyiez comment les intérêts égoïstes de l’homme peuvent le conduire.bref monsieur le ministre nous vous demandons de travailler sur l’élaboration des nouveaux statuts c’est ce que nous agents demandons.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:05, par lina En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    le peuple est souverain et la dictature echouera. Wait and See ! vouloir defier la justice, dans ce cas liberez tout le monde de la MACA.
    Le ministre n est pas devenu fou, il se laisse manipuler par le diable qui enrole et au finish t egorge

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:07, par lina En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Vous avez remarque le silence coupable et complice des autorites ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:09, par sid En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    merci internaute 17/23.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:18 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Quel bel exemple pour la jeunesse burkinabé. Et ces dirigeants osent pretendre lutter contre l’incivisme ! Je suis sans voix. Bienvenue dans la jungle nommée "Burkina Faso".

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:53, par Axel En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Si on accepte une telle pagaille ! je vous assure que c’est une insulte à notre intelligence, à l’intelligence de tous les Burkinabé ! Quand même de façon très clair comme ça,et par la force en plus et on parle de pays des hommes intègres. Je pleure mon pays sincèrement... Réveillez vous un jour !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 20:02, par Méfiance En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Encore ces CRS et autres forces de sécurité pr aider à semer le bordel. La prochaine fois, pas de cadeau à vous, bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 20:09, par citoyen vigilant En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mr le Président Roch, votre entourage va vous conduire dans le mur. Le ministre de la Santé DOIT DEMiSSIONNER.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 20:29, par Mawuéna En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Koussoubé, je te plains ! Y fô.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 20:30 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Cher Aflelou (commentaire 23), c’est tout simplement que ce n’est pas le bon gouvernement ni le bon Président. Les gens ont joué à l’hypocrisie pour voter le MPP tout en sachant que ce sont eux qui nous ont mis dans la merde avec Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 21:14, par sid En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    En vérité, toute cette rocambolesque histoire n’intéresse pas le peuple. Il faudrait que dans toutes les décisions, l’on mette en avant l’intérêt général si l’on pense vraiment au développement de ce pays. Que toutes ces querelles intestines soient bannie au profit de la recherche du bien-être pour ce peuple. Que la sagesse habite chacun de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 21:43 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Ceux ki veulent nont ka demissionner

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 22:18 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    C’est quoi toute cette merde !!? Lorsqu’un pays n’a pas de Chef (sans "s"), c’est du n’importe quoi ! Qui dirige ce pays ? Sous Blaise Compaoré on n’aurait jamais vécu pareille situation. Jamais ! Et l’on continue de nous parler d’incivisme !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 23:22, par warzat En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    C’est pathétique et révélateur de la misère humaine. Tout ça pour certainement des histoires de gros sous au mépris des conséquences sur les commandes de produits pharmaceutiques pour la population la moins nantie, celle qui se soigne avec les génériques, les produits aux droits expirés que toute industrie pharmaceutique peut fabriquer librement. Pour quelqu’un qui doit partir dans quelques mois, que gagne ce gouvernement dans ce bras de fer inutile parce que d’autres moyens peuvent être mis en œuvre pour rendre les dirigeants que vous chassez inopérants pour la période qui leur reste.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 00:14, par WALAY En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Moi je demande en quoi le nouveau récépissé est illégal ? L’existence d’un ancien récépissé empêche t-il une relecture des statuts et règlements intérieurs de la CAMEG et que faut-il faire si les statuts et règlement intérieurs sont relus. Qui est habilité à signer un récépissé pour qu’il soit reconnu par la justice ? Même si l’actuel DG reste, à la fin il ira où ? Est-ce que dans un proche avenir il ne sera pas perdant quelque soit l’issue du combat actuel qu’il est entrain de mener. Si la justice te donne raison contre le gouvernement qui a mis en place le nouveau Conseil d’Administration, après tu va faire quoi ? Moi je pense que tout cela contribue, pas à éviter des abus de pouvoir mais plutôt à saper l’autorité de l’État. Ce combat poursuit quel objectif ? Cordialement. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 00:18, par papy En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Tout à fait d’accord avec internaute 23. Il y a dix fois mieux dehors que les travailleurs de la cameg s’ ils ne veulent pas travailler qu’ils laissent la place à leur jeune frères. Tchrrrrrrrrrr. Question d’intérêt. Sinon ce poste n’est pas à vie pour nous casser le tympa.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 01:53, par Djebou En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Ce ministre de la sante doit purement et simplement demissionner, sinon un bras de fer doit etre engage avec ses patrons pour son limogage. Avec la fuite de BC, les dignes fils et filles du pays nous ont rappeles que le pouvoir reel appartient au peuple et non a ceux a qui ils ont delegue leur pouvoir. Ce ministre qui bande ses muscles est d une autre epoque et ne doit pas etre tolere. Si ce forcing passe, attendez vous alors au pire. Les autorites doivent definitevement comprendre qu elles sont employeed par le peuple qui les paie et non le contraire et par consequent doivent rendre compte au peuple. Ils ne peuvent pas servir leurs seuls interets au detriment de ceux du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 04:33, par IBK En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Honte à toi Koussoubé car ceux qui tente d’utiliser comme intérimaire pour assouvir leur soif disent que ta corporation n’est pas qualifiée pour diriger une cellule de poulaillers au ministère de la santé. Je me rappelle de l’intervention du ministre Traoré à l’AN pour stigmatiser votre corps sur leur capacité à gérer, à boite. Maintenant que le hasard fait jaillir ton collègue à la lumière, on utilise ton immaturité en vision sstratégique semer la discorde au sein du personnel de la CAMEG. Mais ces gens s’en fout des travailleurs et de la population. Ils sont en mode manipulation pour le pouvoir !
    Je veux dire aux activistes de tout bord qu’il y a des questions qui sont au dessus de nos intérêts égoïstes et partisans. C’est en cela que que nous allons léguer qqch à la future génération. La mort programmée de la Cameg sera douloureuse pour toute la nation et sonnera le glad de certaines ambitions partisannes : malheureusement c’est le peuple qui paiera le plus fort. Retenez : "mon pays ne sera plus jamais dirigé comme jadis" TomSank.

    Malheur aux manipulateurs, malheur aux calomniateurs, malheur donc à ceux qui gouvernent pour les privilèges du pouvoir !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 05:45, par waongo En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    En attendant le denouement de ce problème les csps souffrent pour s’ approvisionmer en médicaments. si tu ouvre la bouche tu es cuit !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 05:49 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Pour accepter une nomination dans ces conditions tordues, il faut vraiment le faire. Non seulement Koussoubé ne pourra pas prendre fonction, mais aussi, son nom est gâté pour longtemps et ses relations avec ses collègues en pâtiront.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 06:56, par sasan En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mais Koussoubé, tu te fais manipuler comme un gamin ! Ces ethnocentriques ne vont jamais te confier un poste "juteux ". Revois toutes les nominations aux postes où il y a plus du millard à gérer depuis 20 ans : ce sont essentiellement des mossi ! Même si certains d’entre eux se nomme Diallo, Traoré ou Touré. Il ne faut pas rêver car on se connaît tous dans ce pays.
    Je t’aime bien et il nest pas tard de se repentir et de de prendre le chemin de la raison car tes manipulateurs ont fait leur mea culpa après avoir diner avec le diable ; sinon la désillusion sera totale pour toi.

    Conseil d’ami

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 07:11, par Anta En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Si j’étais le docteur Damien, Koussoubé, je refuserais d’être installé de force. Quelqu’un qu’on installe de force va gouverner par la force et non par le droit. Si j’étais magistrat, je trainerais le ministre de la santé et son complice de l’administration territoriale devant le tribunal pour refus d’obtempérer. C’est un vol par effraction qui est en train de s’opérer devant nous. Est-ce le retour du règne de la force ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 07:48, par Galon En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    L’enfer est pavé de bonnes intentions

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 07:59, par Ramyaaré En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Le ministre aurait pu user de voie plus diplomatique pour le faire partir. Au juste qu’y a-t-il dans cette CAMEG. Je me dis que certainement c’est une mine d’or où les uns se sucrent sur le dos du peuple. Je propose que l’ASCE/LC fasse un audit sur les dix dernière année de la gestion de cette structure et le rendre public afin que le peuple voit clair dans ce qui fait l’objet de tiraillement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 08:35, par Mètuole-Bié En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mr le ministre rappelez-vous, souvenez-vous, c’est une décision d’un conseil de ministre qui a fait partir Blaise.sachez aussi que la justice ne statue pas par rapport à vos décisions de conseil de ministre, il y a séparation de pouvoir aujourd’hui, un conseil : restez calme et sachez reculer pendant qu’il est temps. Le peuple est souverain et la dictature échouera. Vouloir défier la justice, est un risque dangereux qui vous emportera . Dans ce cas libérez tout le monde de la MACA. Wait and See !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 08:44, par citoyen lambda En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    C’est de l’incivisme pure et dangereux. Il faut que le Ministre de la santé démissionne !!! On ne veut plus de ces genres de ministre !!! trop c’est trop

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 08:55, par Mètuole-Bié En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mr le ministre rappelez-vous, souvenez-vous, c’est une décision d’un conseil de ministre qui a fait partir Blaise.sachez aussi que la justice ne statue pas par rapport à vos décisions de conseil de ministre, il y a séparation de pouvoir aujourd’hui, un conseil : restez calme et sachez reculer pendant qu’il est temps. Le peuple est souverain et la dictature échouera. Vouloir défier la justice, est un risque dangereux qui vous emportera . Dans ce cas libérez tout le monde de la MACA. Wait and See !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 09:14, par le.pool’des usa En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Aux USA, il y a ce qu on appelle le pool, s il advient qu’un des deux parties (démocrate ou républicain) remporté les élections, tous les responsables de l’administration du parti perdant font leurs cartons d eux même, car le peuple à choisit une voie, une idéologie politique qui doit être menée. Ainsi, les remplacements a tout les postes stratégiques procure l’assise indispensable au pouvoir élu pour mener a bien sa politique. Cela garantira un modèle est cohérent et seulement après la fin du mandat, le peuple fera les comptes. Autrement, il devient difficile de réussir son contrat passé avec le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:11, par Verité En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Je me demande ou se trouve Rock et son premier ministre pour laisser régner ce désordre.
    Smaila démissionne.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:23, par TUUK-SOMDE En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Bravo au personnel de la CAMEG et au peuple burkinabè. Notre devise est : UNITE-PROGRES-JUSTICE. Nous sommes nés trouver l’UNITE. Je ne Sais quel temps cela a pris mais nous usons allègrement de la parentée à plaisanterie entre ethnie et entre belle famille. Charge est à nous de réaliser le progrés et la justice pour les générations furures. Peut importe celui par lequel on commence s’il ne compromet pas le suivant ou n’entrave pas le précédent. Votre mouvement participe de l’édification ou de la destruction de la justice et du progrès, mais ils viendront( la justice et le progrès) à bout de celui qui a tort.Qu’il prenne cela pour dit et abrège ses soucis et souffrances. Je vous soutient sur la base du procès que vous avez gagnez.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:29, par Le Roi En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    L’internaute 53 (RAMYAARE) a posé la bonne question : il y a vraiment lieu de se demander qu’est ce qu’il y a dans la boîte pour que tout ce beau monde s’y bouscule . La grosse inquiétude ; et si on ne voulait pas nous faire découvrir un réseau de manigances tissés à l’intérieur de la boîte ? La question n’est donc pas de savoir quel bord a raison ou tord mais plutôt de savoir de quel Deal se disputent les protagonistes . Solution : Fermer la CAMEG (puisqu’elle fonctionne à minima ) , Investiguer , toiletter les textes et prendre un nouveau départ avec un nouveau personnel et un nouveau conseil d’administration .

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:32, par Alaska En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Dr KOUSSOUBE est critiqué pourquoi ? Après tout ce long temps de pagailles, n’était-il pas opportun de prendre les dispositions pour sauver CAMEG ? Le DG KOUSSOUBE a été nommé pour trois (3) mois pour conduire la période qui devra permettre de faire le toilettage des textes et envisager un nouveau départ pour CAMEG. En quoi celà devrait déranger le personnel de la CAMEG ? Ils veulent revoir leur outil de travail sur les rails ou pas ? Ou bien ils estiment que rien n’est envisageable sans Dr KADEBA ?
    Je pense que concernant les questions de justice, elles peuvent suivre leur court, mais en attendant il faut accepter aller de l’avant pour éviter que la CAMEG plonge. Si la CAMEG ne va pas tomber parce que Dr KADEBA ne sera plus à sa tête, et je pense que celà ne se discute pas, je conseillerai le personnel à prendre ses calmicillines et se remettre au travail tout en surveillant l’adoption des textes afin d’éviter ces troubles à l’avenir.
    Il y a eu trop de manipulations et de mensonges dans cette affaire. Et en tant que spectateur, on se demande si il y a encore des hommes honnêtes à la CAMEG ? Vous jouer avec votre crédibilité, et surtout les cadres pourraient payer chers pour celà. Si vous avez encore des ambitions au delà de la CAMEG, il est grand temps que vous vous démarquez...
    A bon entendeur !
    Dr KOUSSOUBE, courage ! Tant que celà est possible tente de jouer le rôle qui t’a été confié ! Tu es dans la bonne direction. Si il y a du personnel qui te soutient tant mieux. Dans le cas contraire, ne te décourage pas tant que tu estimeras la cause juste.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:38, par Tatiana En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Et les autorités observent un silence complice et coupable. C’est ridicule pour un Etat qui se dit démocrate

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:44, par Adolfo En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Internaute 44, le DG KADEBA est un pharmacien, même s’il n’est plus DG de la CAMEG, ce qui est sûr il ne va jamais chômer.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:44, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Internaute 44 WALAY : Comme vous ne lisez même pas les articles de la presse avant de vouloir intervenir dans ce débat, je vais me dévouer pour vous résumer les choses :

    1°) Quand une association existe déjà, vous devez, quand il y a changement de textes ou de dirigeants, déposer une demande de renouvellement de récépissé. Par contre, vous ne pouvez pas demander un récépissé pour une association existant déjà ou portant le même nom qu’elle. De plus, pour que le MATDS délivre ce renouvellement, il doit vérifier que les changements ont été faits en respectant les textes de l’association. L’assemblée générale s’est-elle tenus dans les règles ? L’élection des dirigeant a-t-elle respectée les règles ? RIEN de tout cela n’a été respectée, ce qui fait que ce second récépissé est illégal.

    2°) La relecture des textes de la CAMEG est intervenue plusieurs fois depuis sa création. Une relecture est en cours depuis 2014, qui connait la participation de tous les partenaires membres de l’association CAMEG et du personnel. La seule étape qui restait était la convocation de l’assemblée par le ministre pour leur adoption. Au lieu de cela, le nouveau ministre voudrait imposer un nouveau statut, sans l’avis des autres membres et du personnel. La relecture des textes était un prétexte idéal pour changer le conseil d’administration légalement. Mais il a préféré le faire de façon autoritaire sans respecter les textes de la CAMEG.

    3°) Le président de la république jure à son installation de "respecter et faire respecter la constitution et les lois" du Burkina. Cette obligation s’impose aussi à ceux qu’il nomme. L’autorité de l’état découle des lois, et non de la volonté d’un individu, surtout quand cette volonté est contraire aux textes ! Le départ de Blaise Compaoré est un exemple récent de ce qui se passe quand des dirigeants veulent imposer leur volonté sans le consentement du peuple qu’il veulent diriger.TOUT l’ancien gouvernement est actuellement inculpé pour n’avoir pas compris cela. Alors arrêter de mélanger autorité de l’état et abus de pouvoir d’un individu, même s’il est ministre !

    4°) Si la justice donne raison au DG, il va tranquillement diriger la société pendant 3 ans selon les règles de bonne gestion, puis être reconduit, chercher un autre poste ou se mettre à son compte. Il y a de fortes chances que le ministre quitte le gouvernement avant la fin de son contrat, la politique étant ce qu’elle est. Et d’ici 2020, il est même possible que tout le régime actuel quitte le pouvoir, pendant que lui va continuer tranquillement sa carrière à la CAMEG ou ailleurs. Rappelez vous que les précédents DG limogés ont gagné leurs procès contre l’état mais que le ciel ne leur est pas tombé sur la tête. Si tout le monde avait cette mentalité de "ne surtout pas s’opposer aux chefs", il n’y aurait jamais eu d’insurrection dans ce pays !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 10:51, par Rassagl-yé En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    e soutiens fermement le Ministre de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 11:08, par Horus En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    C’est aberrant que le ministre dise haut et fort que le judiciaire doit se subordonner à l’exécutif et le PF, le PM et le président de l’AN ne le recadrent pas. Preuve donc qu’ils le soutiennent. Au lieu d’équiper la CRS et autres FDS et les envoyer en mission de sécurisation du pays, Smaïla et Simon les chargent de missions aussi viles que d’aller installer de force Koussoubé. Heureusement que les gars de la CRS ont fait preuve de bon sens quand l’avocat leur a présenté la décision du juge. Recul démocratique du pays. Les RSS sont en train d’enfoncer le pays dans la merde. C’est ça le Burkina nouveau ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 11:17, par Enervé En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Pendant que nos enfants meurent par manque de couveuses dans nos hôpitaux, Mr le ministre a d’autres priorités : bâillonner des décisions de justice pour assouvir ses désirs. C’est d’une bassesse qui ne dit pas son nom. Et le plus grave c’est que jusqu’à présent personne ne dit mot, sommes-nous gouvernés oui ou non ? si la chaise est vide il faut nous le dire et on va trouver un digne fils intègre pour l’occuper. Quand allez-vous arrêter avec vos enfantillages ? Merde à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 11:20, par Héraut En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    le ministre de la santé, devrait reconnaitre sa défaite et rendre sa démission et s’il ne le fait pas c’est au président Rock KABORE de prendre ses responsabilités et le limoger. parce que ça y va de l’image de tout l’appareil exécutif. c’est quand même inimaginable qu’après tout ce qu’on a vécu les 30 et 31, des ministres se croient au dessus de la loi. A la justice indépendante de tenir ferme pour empêcher ce coup de force, et si besoin elle peut compter sur le soutien du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 11:48, par ka En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    D’après Ka, cette histoire du CAMEG est close. Et personne ne peut faire quoi que ça soit pour Jean Kadeba. Avec le CNT, le peuple Burkinabé a pu dire son dernier mot pour que Zida dégage son parent du ministère de l’infrastructure. En 2016, la donne a changé, Damien Koussoubé comme d’autres Koussoubé placés autrefois a la mairie de BOBO, restera et prendra sa racine au CAMEG pour l’intérêt d’un clan. Si le premier ministre Tieba et même son patron Roch Kaboré ont des bouches cousus, c’est que le ministre Smaïla Ouédraogo et son mentor ont pu avoir des preuves solides soit d’une gestion frauduleuse à l’encontre de Jean Kadeba gardé en secret d’état dont le ministre Smaïla utilise pour faire chanter ce dernier et le gouvernement afin de placer son ami D. Koussoubé ? Ou vraiment Salif Diallo est le capitaine du navire de Roch Kaboré. J’ai admiré le jeune Smaïla pour son parcours avec un master et une expérience du système Européen dont il utilisait comme chef de service pour prouver sa capacité de responsable. Aujourd’hui il oublie tout, pour rentrer dans un système qui retarde le développement de notre continent ‘’’qui est le favoritisme, en plaçant dans nos entreprises stratégiques des cancres a la place de bougres de cornichons.’’’ Si notre continent n’avance pas, c’est ce système de continuité de placer les personnes dans les postes dont ce ne sont pas leurs places. Il est temps que le président Roch Kaboré se désolidarise de ce système, qui se fait derrière son dos par des cornichons qui prennent le peuple pour des moutons. Pourtant des jeunes cadres comme Smaïla Ouédraogo, ont fait leur premier pas de métier dans des entreprises Européennes, dont la rigueur d’embaucher un responsable de services dépasse les normes, et fini par trouver la personne qualifiée et responsable, pour que ce service donne de rendement et se développe. Internautes de bonne foi, passons a autre chose ! Ou si dont j’avance est incorrecte, que le Dr. Damien Koussoubé fasse ce que dit l’internaute Anta 51 pour prouver au peuple Burkinabé qu’il n’est pas du système de favoritisme.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 11:51 En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    C’est lamentable, je dirais même très déshonorant pour le peuple Burkinabé qui épris de justice a mis fin à 27 ans de dictature de Blaise Compaoré. Comment un ministre peut-il faire fi d’une décision de justice ?
    Je vous souhaite beaucoup de courage DG Kadeba, par votre détermination et votre honnêteté, vous triompherez de ces rapaces malsains avides et sans moral.
    Quelque soit l’issu de cette crise vous en sortirez gagnant.
    Que DIEU vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 12:27, par Nekre En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    On a coutume de dire que rien ne résiste aux intérêts et aux tentations, mais je me demande comment Dr Koussoubé a t il pu accepter s’embarquer dans un tel imbroglio ? Cela n’est pas en son honneur, et je ne sais pas comment il sera vu par ses collègues de la CAMEG et toute la corporation. Que le Ministre veuille changer les choses, je ne suis pas contre, mais il faut mettre la manière. Il y’a une décision de justice que l’on ne peut pas juste fouler allègrement au pied et faire ce qu’on veut. Pourquoi les fils de ce pays se sont sacrifiés ? C’est juste la soif de justice. Pour l’instant, moi je suis ravi de ce qui se passe car ça nous permettra de mesurer la crédibilité et la force de notre justice. Pour l’instant, le tribunal administratif tient bon et c’est un fruit de l’insurrection.
    J’ai aussi lu des internautes (souvent de bonne foi) qui disent que si l’ancienne équipe s’accroche aussi fermement à son fauteuil, c’est qu’elle cache des choses pas "catholiques" dans la gestion. Ce n’est pas compliqué : il faut demander l’audit de la boite. Ibriga et son équipe sont payés pour ça. Si on découvre une mauvaise gestion, on punit les coupables y compris Dr Kadeba, s’il est épinglé. Evidemment que le potes de DG est un bon poste avec beaucoup d’avantages et personne ne cracherait là-dessus. Mais dites vous que si Dr Kadeba n’est plus à ce poste, il ne mourra pas de faim. Combien sont ils les pharmaciens qui sont dans le privé ou les institutions internationales ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 12:36, par gohoga En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Après avoir lu quelques internautes, je constate que y a 2 camps : le camps de François COMPAORE soutenu d’une part par les pharmaciens qui ne voient pas en bon œil la gratuité de soins au profit d’une catégorie de malades qui jouent négativement sur leur chiffres d’affaires et d’autre par, par l’UPC dont nous connaissons la raison et le camps de MPP qui veut placer ses hommes pour soutenir la mesure gouvernementale relative à la gratuité de soins pour certaines catégorie de malades. Quant aux travailleurs, c’est la deuxième fois qu’ils s’opposent au nomination de DG. Si à tout le niveau des activités les travailleurs s’opposent aux nominations, la gestion du pays va être difficile.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 13:23, par YAM YELE BENEWENDE En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Vraiment les 05 doigts vont nous créer des problèmes. Voilà un jeune Ministre qui vient d’arriver et s’empresse pour gombotiser rapidement et se faire les poches. Ce n’est pas comme ça dès monsieur le Ministre. Est ce que réellement vous êtes de la santé ? Vous, vous soucié de la santé de votre peuple ? Vous voulez tromper tout un peuple, ce temps est révolu. Mais monsieur le Ministre de l’administration territoriale et de la sécurité, une CAMEG existe déjà, vous le savez bien et vous donnez un second récépissé à une autre CAMEG qui n’est rien d’autre que la première. Pourquoi cela ? Cherchez à savoir pourquoi cette seconde CAMEG veut se créer ou bien vous êtes complice de la chose ? Le peuple a dit que rien ne sera plus comme avant, ou bien vous avez oublié. Messieurs les Ministres, ressaisissez-vous pendant qu’il est temps, sinon que votre fin de règne est proche.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 14:18, par KAF En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Il ne faut pas toute suite en vouloir au Ministre.Si jusqu’à présent aucune autorité compétente n’a réagi,c’est qu’il sont même les commanditaires de ces agissements.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 14:29, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Internaute 72 gohoga : Vous racontez n’importe quoi. Si François Compaoré vous manque au point de voir son ombre partout, rejoignez-le ! Et laissez l’UPC aussi tranquille, tout le monde ne politise pas tout comme vous !

    Arrêtez d’inventer que des gens sont contre la gratuité parce qu’ils y perdraient ! Vous n’avez visiblement rien compris à la gratuité. L’état PAYE à la place des femmes enceintes et des enfants, en quoi cela peut-il déranger un vendeur de médicaments qui reçois son argent ? Au contraire, alors qu’une partie de la population ne se soignait pas faute de moyens, ils le font maintenant avec la gratuité, donc la quantité de médicaments vendue augmente ! Les médicaments sont pris dans les pharmacies hospitalières et les dépôts publics. Ces derniers sont approvisionnés par divers fournisseurs dont principalement la CAMEG mais aussi par d’autres grossistes et c’est l’état qui paye les factures. Donc aucun grossiste ne perd, au contraire leur chiffre d’affaire augmente. La CAMEG ne joue donc aucun rôle direct dans le circuit de la gratuité, en dehors de fournir des médicaments moins chers dans tous le pays. Ce qui interesse les gens, dont le ministre, ce sont les 35 milliards de chiffre d’affaires qu’ils pensent pouvoir gérer à leur guise !

    Autre chose, arrêtez de croire que le fait d’être ministre donne tous les droits. Le ministre de l’administration ne peut pas "nommer" les dirigeants d’un parti politique ou d’un syndicat, encore moins le président de l’association pour le développement de mon village ! De même, celui de la santé n’a pas le pouvoir de nommer le DG de la CAMEG, point à la ligne.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 20:13, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    "force physique(crs) contre chimiques_pourvu qu il n yait pas mort d homme sinon ce ministre entété devra decamper !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2016 à 00:20, par Dedegueba SANON En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    A tous les "inconciens agités" pro ministre de la santé, si jamais le syntsha et le syndicat des pharmaciens "s’énervent", ils seront responsables des conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2016 à 02:12, par gohoga En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Sebgo 75
    Je ne rien inventé c’est dans les pharmacies que j’ai entendu cette version. On dit même que la majorité des employés ont été recommandé par François ou ses proches. La preuve qu’ils n’ont rien dit quand SANFO été licencié. Vous n’êtes pas cohérent, Si non vous savez bien que Dr KOUYATE a été nommé par le ministre de la Santé. Je sais que vous savez. C’est peut être la mauvaise foi. Cette association n’est pas comme les autres. Surtout pas l’association de votre village.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2016 à 04:24, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Mon cher Gohoga, oui je sais. Les deux représentants du ministère de la santé (dont Kouyaté) ont été désignés par le ministre de la santé, comme le veulent les textes, mais pas par l’actuel ministre qui est venu trouver la situation. Mais c’est vous qui manquez de cohérence.

    D’abord, soyez plus clair quand vous parlez de "pharmaciens". Il y a les pharmaciens qui travaillent pour l’état, dans les hôpitaux par exemple, ceux qui travaillent pour les grossistes en médicament (comme la CAMEG mais il y en a d’autres) et ceux qui ont leur propre pharmacie. Effectivement, les pharmacies privées peuvent voir baisser (légèrement) leurs recettes du fait de la gratuité. Mais ce dont on parle ici, ce sont des pharmaciens de la CAMEG, qu’on accuse d’être contre la gratuité parce qu’ils y perdraient et qu’il faut "balayer" alors que ce n’est pas vrai !

    Je l’ai déjà dit, je ne sais pas ce qui se passe entre le ministre et son désormais ancien conseiller technique et PCA de CAMEG. Ce qui est sûr, ce n’est pas catholique. Mais si le ministre s’est fait doubler par le PCA, juridiquement ses actes sont fondés. C’était au ministre de se montrer aussi malin sinon plus pour déjouer le coup sans se lancer dans des actes illégaux et préjudiciables à l’outil de travail qu’est la CAMEG. Il est quand même ministre, titulaire d’un doctorat et parait-il d’un master en santé publique, et a des dizaines de conseillers officiels et officieux. Alors ?

    Par exemple, il lui suffisait de convoquer l’assemblée pour la relecture des textes en Mars et la suite logique aurait été le changement de conseil d’administration et de DG, tout à fait légalement et avant la fin du contrat du DG Kadéba. Ne l’ayant pas fait, le PCA a beau jeu de dire qu’en Mai on était à six semaines de la fin du contrat du DG et qu’il y avait urgence à le renouveler pour la "stabilité" de la CAMEG. Même après la signature du nouveau contrat en Mai, il pouvait invoquer le défaut de test de recrutement et les textes de la CAMEG pour faire annuler la décision et nommer un autre intérimaire à compter de Juillet le temps d’organiser le test. Il a préféré la méthode commando et voila les conséquences. Donc c’est lui qui a mis les actuels PCA et DG en position de force juridiquement parlant, alors qu’il assume !

    P.S. : A tous ceux qui proposent de "fermer la CAMEG", pardon, quand on n’a rien à dire, évitons ce genre de propos irresponsables. L’orgueil d’un homme, fut-il ministre n’est pas à mettre en comparaison avec la santé de millions de burkinabè. On peut se passer d’un ministre, mais pas de la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2016 à 08:29, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Un complément important pour Gohoga et quelques autres :

    Durant les trente dernières années, le clan Compaoré, y compris les RSS ont "aidé" de nombreux proches et moins proches en les plaçant dans différentes structures de la place. Bien évidemment, l’enseignement ou la santé en brousse n’étaient pas leurs choix favoris.
    L’armée, la police, la gendarmerie, la magistrature, les régies financières, les sociétés d’état, les projets et programmes ont ainsi été mis à profit pour placer ces "bons petits". Certains se sont attelés à la tache, d’autres ont fait la pagaille se croyant protégés, de sorte que tous ne sont pas restés en poste.

    Si on doit aujourd’hui se lancer dans une chasse aux sorcière pour débusquer et "balayer" ces gens comme le suggèrent certains internautes, cela va causer une pagaille monstre, la principale difficulté consistant à prouver même que le recrutement n’était pas régulier. Et le monde va nous condamner pour ces "vengeances" de bas niveau qui va désorganiser tous ces services. Et ce qui va recommencer au départ des RSS. Sachons donc raison garder et jugeons les gens à leurs actes et non à leurs supposés parrains. S’ils sont incompétents, ou malhonnêtes, qu’on les vire, sinon foutez leur la paix.

    D’ailleurs, je ne vois pas de différence entre quelqu’un placé par un des RSS et celui placé par un Compaoré, sinon que ces derniers sont en perte de vitesse. Ce sont tous des parachutés et personne ne vaut mieux que l’autre. Venir parler de supporters de François Compaoré dans cette affaire de CAMEG (et même classer les commentaires des internautes selon cette supposition !) est une façon de noyer le poisson. Même chose pour la supposée "rivalité" entre médecins et pharmaciens, ou ceux qui parlent de mossi et non mossi... N’importe quoi !

    L’intéressé est-il compétent ou pas, a-t-il respecté la loi et les textes ou pas ? Ses arguments sont-ils fondés ou pas ? Voila les vraies questions !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2016 à 13:05, par toutdroitdanslesyeux En réponse à : CAMEG : Vers une installation de force du nouveau DG ?

    Internaute 72 gohoga. Si la seule condition pour que la CAMEG ne s’écroule pas est de placer Francois Compaoré à la tête de la CAMEG alors il est la bienvenue !!! Vous avez un argument de très bas niveau . On vous parle d’un problème qui menace la vie de millions de burkinabè vous perdurez à défendre un ministre qui se plait à satisfaire son ego au mépris de la loi. En quoi les RSS sont différents de Francois ? N’est ce pas le meme clan qui a mi le pays entier à genou durant 27 ans ? Dites nous dans quels organismes ou dans quelles entreprises ces 3 ont travaillé pour être des milliardaires ? Ils ont pillé ce pays ; se soignent ailleurs , envoie leurs enfants ailleurs pour frequenter pendant que nous nous croupissions dans la misère.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Santé : La CAMEG et les formations hospitalières en quête de thérapie
CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale
Vente de médicaments de la CAMEG à des terroristes : Il n’en est rien, selon l’association
25e anniversaire de la CAMEG : Un cross pour communier avec la clientèle de Fada
25 ans de la CAMEG : L’équipe de Tingandogo remporte la coupe du directeur général
Vingt-cinq ans d’existence : La CAMEG à la rescousse des forces de défense et de sécurité
25e anniversaire de la CAMEG : Des journées portes ouvertes pour mieux faire connaitre l’institution
25 ans de la CAMEG : Les agents donnent leur sang pour sauver des vies
Sortie de crise à la CAMEG : Bilan satisfaisant six mois après
Sortie de crise à la CAMEG : Le nouveau capitaine au gouvernail
Crise à la CAMEG : La fin d’une douloureuse série de onze mois
Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés