Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Koglwéogo • • mercredi 29 juin 2016 à 01h39min
Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

Plusieurs jeunes armés de machettes et de gourdins ont organisé ce mardi à Kongoussi, une course-poursuite contre les membres du groupe d’autodéfense Koglweogo, accusés d’avoir voulu infliger une amende à une tierce personne.

Les manifestants ont réussi à mettre la main sur un Koglweogo, qu’ils ont attaché avant de le promener à travers la petite ville de Kongoussi.

L’infortuné a été remis ensuite au Kombi-Naaba, un équivalent du ministre de la Jeunesse dans la chefferie Mossi.

Les autres membres du groupe d’autodéfense ont réussi à quitter la localité, a également appris l’AIB de sources concordantes.

Cette montée de tension est survenue parce que les Koglweogo auraient infligé une amende à un vendeur de kiosque, qu’ils accusent d’avoir défendu un présumé voleur.

Sous la pression des Koglweogo, l’intéressé aurait reconnu son passé de voleur. Toutefois, il a assuré qu’il n’a pas monté son commerce avec de l’argent illicite mais avec le soutien de sa sœur.

Finalement, le vendeur de kiosque qui était retourné chez lui pour chercher la somme exigée, a profité pour s’enfuir.

Les Koglweogo qui sont allés à sa recherche auraient eu des propos désagréables à l’endroit des sages du quartier.

C’est qui aurait provoqué la colère des jeunes qui ont décidé d’en découdre avec eux.

Pour les manifestants, les Koglweogo n’ont plus droit de cité à Kongoussi.

Au même moment à Zongo, un quartier périphérique de Ouagadougou, les Forces de l’ordre dispersaient des manifestants qui avaient bloqué une voie pour exiger le retour des Koglweogo, démantelés dimanche dans des circonstances quasi similaires.

Les groupes d’autodéfense ont été mis en place par des populations rurales, exaspérées par la montée du banditisme et pour suppléer l’absence des Forces de l’ordre dans les zones reculées du pays.

Cependant, face à la brutalité de leurs méthodes, le ministre en charge de la Sécurité intérieure Simon Compaoré qui s’est voulu longtemps conciliant, a fini par hausser le ton en mi-juin.

Mais quelques jours plus tard, les Koglweogo ont convoqué une rencontre aux allures de démonstration de force et durant laquelle, ils se sont opposés aux mesures d’encadrement déclinées par M. Compaoré.

Agence d’Information du Burkina

Vos commentaires

  • Le 28 juin 2016 à 20:13, par zila En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    courage mes chers koglweogo car vous avez pu dissuader plus d’un voleur. il faudra aussi surveiller nos elus locaux en atendant qu’on est une solution pour les ministres pouris

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 20:26, par Cheikh En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Comme quoi, à chaque jeunesse ses koglwéogos, pour qu’on n’en finisse avec cette épine aux pieds !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 20:37, par wonou En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    C’est comme cela que ça commencé en Centrafrique. Vivement que que force reste à l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 20:46, par jgddhlj En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    C’est très bien les parents. Collabore franchement avec les FDS, c’est tout. ln Chaallah ça va aller.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 20:51 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Courage a tous. Apparemment personne ne veut adopter des comportements de nature a construire notre cher pays !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 21:13 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Si les koglweogo pouvaient comprendre la psychologie de notre jeunesse qui pu braver le régime Compaoré et le mettre en déroute, ils ne se comporteraient pas ainsi. A voir qui est coopté dans cette organisation supra incivique, leur hérésie est normale

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 21:22, par Malick En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Voici enfin ce que je disais, mais pour des raisons que j’ignore on bloque mon message : KOGLWEOGO = DOZO en Cote d’Ivoire. Voila ce qui arrive quand il y a pas de formation et tout le monde veut en profiter de la galere pour ’’MANGER’’ un peu. En qualite de quoi eux les KOLWEOGO font payer une amende a quelqu’un ? Base sur quel loi de l’assemblee nationale ? Et lui Compaore minitre de l’interieur se croit dans un village en disant je suis le chef des KOGLWEOGO, quel desastre, attendez de voir....

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 21:41 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    courage au koglweogo

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 05:40 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Au lieu de passer le temps à polluer le forum avec des "courage kogleweogo" ou autres sempiternelles rethoriques, merci de réagir sur le fond. Il est encore question ici de leurs méthodes : raquettes, insubordination et humiliation... Qu’en dites-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 07:14, par YIRMOAGA En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Entra deux mots, il faut choisir le moindre malle ? Il est temps de mettre fin aux koglwéogo et procéder au lynchage systématique des délinquants ? Là, toute la communauté villageoise est responsable ? Puisqu’avec un groupe d’autodéfense, la responsabilité des gens est en cause ?
    Aussi les voleurs sont solidaires ? Entre celui qui est voleur dans l’administration, c’est à dire les fonctionnaires de l’état et les Hommes politiques, et les voleurs communs c’est à dire vulgaires, la lutte est commune ? Voyez les choses ? Qui défend les délinquants ?
    Donc, lynchage et c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 09:05, par El Hadj YANOGO En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Félicitations aux jeunes de Kongoussi !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 09:37, par SAVADOGO En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Qui soutien Koglweogo soutien le désastre dans son pays. Seuls les ennemis du BF devraient soutenir Koglweogo. Pour une chèvre il tue. Pourquoi ce crime reste impuni alors que la bavure du policier peut lui faire perdre sa tenue et le conduire derrière les barreaux.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 09:39, par Truman En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Je demande à tous ceux qui sont contre les Koglwéogo de faire preuve de patience. En effet, ceux-là mêmes qui les soutiennent aujourd’hui seront les mêmes qui les chasseront demain. C’est un système qui ne peut pas durer dans le temps. C’est impossible. Avec les Dozo en Côte d’Ivoire, ça a commencé comme cela. Maintenant, ils sont devenus des mendiants larmoyants.
    En plus si tout le monde veut devenir Koglwéogo en milieu rural, je me demande si la production agricole, cette année, ne sera pas déficitaire dans certaines zones du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 09:43, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    ’’Sous la pression des Koglweogo, l’intéressé aurait reconnu son passé de voleur’’.

    - A voir de près les Koglweogo sont utiles parfois. Voilà une confession qu’ils ont extorquée à un ancien voleur !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 09:49, par Saga En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Attention à ceux qui crient bravo aux actions anti koglwéogo. La sagesse recommande qu’on privilégie la formation des koglwéogo. Qui vous dit la nature réelle de ceux qui ne veulent pas d’eux. Et l’incapacité des FDS de lutter efficacement contre les voleurs ? Que dites vous du choix politique de demander une participation organisée des populations aux côtés de FDS en matière de prévention de l’insécurité. Que dites vous des bavures policières ? Continuer de crier sur les koglwéogo (les bons) et vous allez chercher à en installer dans un futur proche du fait du regain de l’insécurité. Allons seulement comme le dit :

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:02, par lemoaga En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Kôrô Yamyélé ,
    Tu as dit ancien voleur non ? dans quel condition ils ont eu ses informations ?
    Arrêtez ces raisonnements !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:11, par blanka En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    il est temps de mettre fin à tout ce désordre car on ne peut pas comprendre que des anciens bandits de grands chemins et des récidivistes pour la plupart se reconvertissent soi disant qu’ils sont koglweogo.mon œil oui Simon ministres d’état et de la sécurité il est temps de donner FEUX VERTS aux forces de sécurités notamment la police et la gendarmerie de notre chère patrie de mettre hors d’état de nuire ses koglweogosss car mon cher ministre les élections sont finis plus de rigolâtes faut plus faire semblant plus rien ne sera comme avant les élections municipales il faut donner l’opportunités a nos forces de sécurités de pouvoir s’affirmer .prenez vos responsabilités monsieur le ministre courage le peuple vous soutien

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:14, par blanka En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    il est temps de mettre fin à tout ce désordre car on ne peut pas comprendre que des anciens bandits de grands chemins et des récidivistes pour la plupart se reconvertissent soi disant qu’ils sont koglweogo.mon œil oui Simon ministres d’état et de la sécurité il est temps de donner FEUX VERTS aux forces de sécurités notamment la police et la gendarmerie de notre chère patrie de mettre hors d’état de nuire ses koglweogosss car mon cher ministre les élections sont finis plus de rigolâtes faut plus faire semblant plus rien ne sera comme avant les élections municipales il faut donner l’opportunités a nos forces de sécurités de pouvoir s’affirmer .prenez vos responsabilités monsieur le ministre courage le peuple vous soutien

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:15, par kafando En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Vous qui etes en ville vous ne savez pas que la viande qu’on vous vend est volée . ICI au village il se passe pas une semaine sans qu’on attrape des voleurs de betail a pied en tricycle en partance pour Ouaga.si vous les amener a la gendarmerie 3 jours apres on les libere nous savons pas pourquoi.mais les kogleweogo humilient publiquement les voleurs ce qui fait qu’ils ne reviennent plus donc vive les kogleweogos

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:16, par B2k En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Je pense que ce serait bien que les Koglweogo soient absolument formé pour mener à bien leur travail.S’il est vrai qu’on ne parle plus des voleurs et des braqueurs sur certaines zones, s’il est vrai aussi que les braqueurs et voleurs ont plus peurs de tomber dans les mains des Koglweogo que des FDS, il faut reconnaître qu’il ya des dérives lorsqu’il faut infliger des bavures à quelqu’un sur la base des soupçons et des dénonciations sans preuves palpables. Pour certains villages où les koglweogo travaillent ils cherchent à prendre les coupables sur les faits ou sur la base des preuves réfutables arrivent à mettre la main sur le coupable avant toute bavure. si donc les Koglweogo peuvent être un appui de sécurité pour les populations,sans prétendre prendre la place des FDS, il faut que l’Etat les forment, recadrer les actions. Cela m’étonnerai que l’on puisse supprimer ces groupes aujourd’hui, car dans certaines zones, ils font l’affaire des populations et donc sont soutenus par les populations.Je pense aussi que ce ne serait pas une bonne chose de commencer à monter les jeunes contre ces groupes, car à la longue il peut y avoir deux camps qui s’affrontent et ce ne serait pas bien pour notre pays qui depuis les populations vivent en bonne intelligence et dans la cohésion.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:30 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Kôrô Yamyélé :
    En quoi, mettre le doigt sur le passé d’un indiidu est vraiment une prouesse ! Ils sont nombreux les voleurs qui sont devenus du jour au lendemain kogleweogo...le doute sur leurs motivations du moment est-il permit ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 10:37, par bibif En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    vous qui encouragez ces koglweogo c’est sûr que vous êtes aussi des bandits de grand chemin car vous encouragez le bordel dans notre pays surement à votre avantage. Terroriser la population avec des attitudes barbares par un regroupement de bandits qui se disent koglwéogo. Arrêtez ces groupes de bandits avant qu’il ne soit trop tard. Ces gens qui se disent kogweogo c’est juste des bandits qui se font une couverture pour mieux faire leur banditisme

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 11:39 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Une chose est sûr, nous somme resté dans notre soif ; on est dirigé par des caméléons.Des Ministres qui peuvent prendre n’importe quelles apparences. Honte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 11:39, par Touba En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Salut Kôrô Yam, aujourd’hui tu prends la brousse. Il était courant lorsque nous étions plus jeune, d’entendre que lorsqu’un ancien voleur devient Policier il est plus facile pour lui de les traquer. Il a été dit par les Kogolwégo eux mêmes que parmi eux il y a d’anciens voleurs repenties qui ont prêté serment sur les grigris.
    Ici il est question de REPUBLIQUE. Peut être que ça ne veux rien dire pour certain.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 11:46, par halte En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    je salue le courage et la lucidité des jeunes kongoussi et de Zongo,et si le gouvernement ne prend pas responsabilités ,il sera responsable de ce qui adviendra

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 12:01, par Jacks Newton En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    tout le monde voir le comportement des koglweogo qui s’annonce ; nous n’avions pas besoin d’aller a l’école pour pouvoir raffoler de ce qui s’annonce .trop ou tard c’est la population qui en récoltent les méfaits ;vous parlez de formation des koglweogo je ne sais pas par qui et comment ? sur cette terre chaque individu travail d’abord pour son propre intérêt quel que soit ta bonne volonté tout simplement on nait ce qu’on est.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 12:01, par Lionceau En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Kôrô Yamyélé SVP il ne faut pas encourager ces méthodes. C’est un recul du combat mené depuis des ans pour les droits de l’homme, la bonne gouvernance et l’état de droit. En plus notre nation est encore fragile avec tout ce que nous avons vécu ces derniers temps. On constate déjà des débordements avec des morts et des blessés. Si on y prend pas garde on aboutira à une situation compliquée, chacun tirant sa légitimité sur la base de ses propres concepts et convictions. L’exemple de Kongoussi est éloquant, car autant les kolgl-weogo sont en infraction par rapport à la loi, autant les populations qui les pourchassent le sont aussi. Chaque parti a mis la loi de coté. Aucune société, aucune nation ne peut survivre dans ces conditions, sans un référentiel commun. Le référentiel peut-être imparfait mais nous devrons travailler à le parfaire tout en le respectant.

    Si les kolg-weogo se limitaient aux prérogatives des Comités locaux de sécurité (CLS) initié par le colonel Assane Sawadogo en 2005 lorsqu’il était ministre de la sécurité (Encadré par les élus locaux, avec essentiellement pour mission la large diffusion des consignes et reflexes en matière de sécurité ainsi que le prompt information des FDS en cas de suspicion), je serais très volontiers Kolg-weogo. Mais hélas !

    Ce qui me réconforte cependant, c’est que les Kolgweogo vont disparaitre comme ils ont apparu pour plusieurs raisons :
    - Le ras-le-bol des populations du fait des "bavures" et exactions des kogl-wéogo,
    - La redynamisation du système de sécurité et le regain de l’autorité de l’état,
    - La mauvaise gestion des amendes prélevées par les kogl-weogo. (ils vont se ligoter eux-mêmes pour l’argent, d’autant plus qu’il y a des voleurs reconvertis parmi eux),
    - La pression de la communauté internationale qui risque de revoir la position du Burkina en matière de droit de l’homme du fait de l’existence de milices illégales. Avec toutes les conséquences que cela comporte en terme d’aides financières et d’image du pays.

    Donc, prions juste que nous n’ayons pas beaucoup de casses entre temps. Je suis presque sur que l’on reviendra à la formule du colonel Sawadogo.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 12:38, par Caballo En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Pour ma part, je crois que le seule et l’unique moyen pour gérer le problème des koglweogo dont les avis sont partagés entre les populations pour leur existence serait de mettre en place une commission qui va sérieusement étudier le dossier ou à travers des sorties sur toute l’étendue du territoire recueillir les avis des populations et déterminer le taux des pro et anti koglweogo pour tirer une conclusion.
    C’est un travail de longue haleine. Ils faut reconnaître qu’ils sont bénéfiques parce qu’ils ont contribué d’une part à réduire le taux de délinquance dans le pays et d’autre part assurer la sécurité des populations reculées habitant loin des centres de commissariat ou de gendarmerie.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 12:44, par DANWARA En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    C’est par ce que l’ETAT ne prend pas ses responsabilités que l’incivisme grandit au BURKINA. IL LAISSE LA POPULATION CIVIL SOIT DISANT Koglweogo s’armée. le jour qu’il aura querelle dans les campagnes sa sera un grand carnage car ca ne sera plus avec des armes blanches mais avec des fusils.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 13:29, par caoot En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    Ha KORO YAMYELE, qu’il aille prendre SIMON, SALIF ou ROCK et ils y avouront leurs passés aussi..... Donc, il faut chatiller tout le monde. Aussi parmis ces brigants existent de nombreux ex voleurs. Dites maintenant il faut avouer ses antécédents aux kogléw"ogo.
    Je souhaite que le MBDHP et AMNESTIE INTERNATIONAL ou la RADHO aident les familles et les victimes de ces milices à intenter des procès en justice internationale contre SIMON COMPAORE.
    VIVE LE DROIT ET LA JUSTICE

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 13:57, par Danton En réponse à : Les Koglweogo

    Chers tous, je crois qu’il faut vite mettre fin à cette mascarades des koglweogos. Simon Compaoré, qui a voulu les caresser entre-temps dans le sens du poil a vite fini par se rendre compte qu’il valait mieux ne pas pactiser avec le diable. Ces gens doivent être sérieusement recadrés et tous ceux qui-comme Boukari le lion - qui les encouragent doivent être ignorés ou même arr►tés et entendus par les forces de sécurité. Il est temps que force revienne a l’Etat.
    Vive le Burkina FASO ! Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 14:43, par ereredert En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    tous ceux qui parlent mal des koglweogo sont sans foi ni cerveau pour reflechir. ces derniers n’ont jamais été victime de vol voila pourquoi ils ont la langue dans leur bouche pour parler. Avec les kolweogo, je vou jure qu’il y aura moins de voleurs. Simon est vraiment cameleon. le Burkina est different d’une commune. Simon est bon pour etre maire seulement. il n’a pas le niveau de ministre

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 16:53, par SAGESSE En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    TOUTE CETTE HISTOIRE DE KOGLWEOGO EST BIDON.

    ILS DISENT SUPPLÉER LES FORCES DE L’ORDRE ; BALIVERNE !
    dans ce Burkina, il y a pas seulement au niveau de la sécurité qu’on a besoin de volontaires ; secourisme, l’entretien des routes, les caniveaux, volontaires au niveau de la santé, de l’éducation etc... Labas, on ne trouve pas de volontaires vraiment volontaires !

    ILS DISENT AVOIR DES RÉSULTATS SPECTACULAIRES ; ILLUSION !

    la vraie sécurité est celle qui est pérenne, non celle qui s’obtient de façon spectaculaire : tout spectacle a une durée ! En réalité ils combattent le mal par le mal et ce n’est pas ça qui puisse garantir la paix et la sécurité dans le pays ; Ils s’attaquent aux conséquence en occultant expressément le mal qui est le sous développement, l’oisiveté, le manque de ressources matérielles et humaines des forces de l’ordre, en somme la démission de l’état.

    ILS DISENT RANÇONNER,TORTURER, ET HUMILIER POUR OBTENIR LES AVEUX ET LA RÉHABILITATION DES BANDITS DANS LE MONDE DES JUSTES : MENSONGE

    Dites leur de reverser les sommes rançonnées au Trésor public. Un policier qui fait prend de l’argent d’un contrevenant ne décourage t-il pas les "brûleurs de feux rouges ? mais est-ce légale ?
    L’aveu obtenu sous la torture ne vaut que ce qu’il vaut !

    L’ÉTAT SEUL PEUT SE PRÉVALOIR DU MONOPOLE DE LA VIOLENCE POUR RAMENER LES BREBIS ÉGARÉES ! KOGLWEOGO DOIT MENER DES ACTIONS DANS LE SENS D’INTERPELLER L’ETAT A S’ASSUMER.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 18:40, par Nadorost En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    "Ce qui peut t’avaler, ne laisse pas ça te lècher" dit un proverbe de chez nous. Je vous avais dit qu’après les municipales, sacré Simon allait changer de langage. Maintenant que le MPP a fait gnac, dans le bac toutes les communes, il veut revenir sur les kolgwéogo. Et eux, ils sont passés à une autre étape. Plus moyen les arrêter ! Il fallait battre le fer quand il était bien chaud. Maintenant, on se contentera de courir ça et là pour éteindre le feu. Et voila qui va occuper nos braves FDS qui doivent être sur d’autres fronts. Que dire encore, sinon que Dieu et les mânes de nos ancêtres nous assistent !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 23:25 En réponse à : Les Koglweogo indésirables à Kongoussi à la suite d’une altercation

    je suis contre les koglweogo a 100/o.ceux qui parle former les kogleweogo ne comprennent rien.On va former ces gens comment ? On vous a dit que ce sont des bandits repanti.pour comprendre ça c’est simple. Quand Simon Comp a voulu leur dire d arrêter la raquette .ils ont dit non.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Groupes d’autodéfense : Les koglwéogo s’invitent dans les laboratoires de recherche
Hauts-Bassins : Le gouverneur promet de prendre des mesures pour que la région n’entende plus parler des koglwéogo
Commune de Karangasso-Vigué : Après le drame, l’heure est aux discours d’apaisement
Commune rurale de Karangasso-Vigué : Un affrontement entre populations et koglwéogo fait trois morts et de nombreux blessés
Moogho Naaba Baongho : Les Koglwéogos y étaient pour la présentation des vœux du nouvel an
Bavures des koglwéogo à Karangasso Vigué : Le témoignage de M.B., une des victimes
Grand Ouest du Burkina : La fin des koglwéogo a sonné
Karangasso vigué : L’ultimatum des dozos aux Koglweogo
Grand Ouest du Burkina : Le chef des dozo, Aly Konaté, toujours opposé à l’installation des koglwéogo
Simon Compaoré aux Koglweogo de Kantchari : « Même les chiens ont des papiers »
Dérapages d’associations « Koglweogo » au Burkina : L’os à la gorge du pouvoir !
Affrontements entre Koglwéogo et populations à Tialgo : Pour l’UPC, « C’est surtout l’incapacité du Gouvernement à encadrer les Koglwéogo qui est en question »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés