Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Arbre de Noel : les policières témoignent leur amour aux tout-petits

Accueil > Actualités > Société • • lundi 4 janvier 2016 à 22h41min
Arbre de Noel : les policières témoignent leur amour aux tout-petits

Dans le cadre de ses activités, l’association des fonctionnaires féminins de la police nationale a organisé un arbre de noël au profit d’une trentaine d’enfants de policiers. La cérémonie a eu lieu ce dimanche 3 janvier 2016 à Ouagadougou.

Une fois de plus, la « mère » Noël a pensé aux tout-petits qui n’ont pas toujours l’occasion de vivre la magie de Noël auprès de l’un de leurs parents (assistant, officier ou commissaire de police, ndlr), souvent absent du fait des obligations professionnelles. Un arbre de noël, voilà « l’instant spécial » offert par l’association des fonctionnaires féminins de la police nationale à ces enfants en ce début d’année 2016. Selon la vice-présidente, Commissaire Jocelyne Dabiré, cette cérémonie est le témoignage de leur amour et constitue l’occasion de « rappeler à ces enfants que nous n’oublions pas notre rôle de mère et de père »

Tout comme la petite Ariane Domba, ce sont une trentaine de bambins qui ont reçu de petits cadeaux de la part de la mère Noel. Des pop-corn, des gâteaux, des crevettes et des jouets. Les enfants ont également pris part à des jeux éducatifs sur la tenue du policier. Pour l’organisation d’une telle activité, Commissaire Dabiré reconnait que l’association bénéficie du soutien des hommes.

En rappel, c’est en 2010 que fut créée l’association des fonctionnaires féminins de la police nationale. « Ce n’est pas un syndicat », précise la vice-présidente. La structure a pour but de promouvoir la femme policière et compte près de 250 membres. Plusieurs actions ont été menées en faveur des tout-petits. L’une des plus marquantes fut le don de vivres et de vêtements aux pensionnaires de l’orphelinat « Le Refuge » de Tintilou, en juillet 2015.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Justice : Le dossier des meneurs de la marche de protestation du 27 novembre renvoyé au 15 décembre 2021
Hôpital Paul VI de Ouagadougou : Une journée de salubrité pour assainir les locaux
Message conjoint à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption
Journée internationale de lutte contre la corruption : La Direction Générale des Douanes du Burkina Faso se consacre à la promotion de l’intégrité
Koudougou : Le secrétariat technique de l’apiculture renforce les capacités de 30 équipementiers
Fonds pour la consolidation de la paix au Burkina Faso : Les acteurs et partenaires en reddition de compte
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Assises nationales sur l’éducation au Burkina : La CNSE s’oppose à la suppression du CEP et du second tour du BEPC
Santé au Burkina : 2% des diabétiques sont aveugles
Circulation routière : La police municipale met 100 taxis en fourrière
Assassinat de Flavien Nébié : 21 ans après, l’AESO réaffirme sa détermination à se battre pour obtenir justice
Programme de coopération : Le PNUD dresse le bilan de ses interventions au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés