LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Enseignement supérieur : L’Université de Ouagadougou devient l’« Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo »

Publié le samedi 26 décembre 2015 à 20h14min

PARTAGER :                          
Enseignement supérieur : L’Université de Ouagadougou devient l’« Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo »

L’Université de Ouagadougou a été rebaptisée, ce samedi 26 novembre 2015, Université Ouaga I Professeur Joseph Ki-Zerbo. Ainsi en ont décidé les autorités de la Transition burkinabè. Cet hommage à l’illustre historien qui intervient neuf ans après son décès en 2006, a connu la présence du président Michel Kafando et de la communauté universitaire.

Il fut le premier Africain agrégé d’Histoire et pour ses héritiers, il fait partie aujourd’hui des plus grands penseurs de l’Afrique contemporaine. Joseph Ki-Zerbo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, « n’est pas mort » puisque l’Université de Ouagadougou porte désormais son nom. Le souhait de l’association africaine des Historiens et de celle internationale des Historiens a donc été réalisé. Ce moment historique qui intervient au soir de la transition burkinabè est également le témoignage d’une reconnaissance d’un homme qui fut « mondialement connu » et dont l’œuvre pourrait inspirer la jeune génération.

Etre à la hauteur
« Il est admis que le Professeur Joseph Ki-Zerbo est le plus célèbre intellectuel du Burkina Faso sur l’échiquier international », dixit Pr Rabiou Cissé, président de la désormais ex-université de Ouagadougou. C’est donc une lourde responsabilité pour l’université que de porter le nom d’une « icône scientifique, culturelle et politique ». Pour le Pr Cissé, « cette cérémonie est un défi à la communauté universitaire qui, désormais, doit exceller et exceller davantage dans les offres de formation et dans les productions scientifiques, afin de placer le rayonnement et la notoriété de cette université au niveau atteint par le Professeur Joseph Ki-Zerbo avec l’espoir que les générations actuelles et à venir le dépasseront ».

Bientôt des prix et bourses
Dans le même ordre d’idée, le Pr Georges Alfred Ki-Zerbo, représentant la famille de l’illustre historien, a suggéré aux autorités, à la communauté universitaire et à ses partenaires de « formaliser et soutenir le développement d’études africaines sur le développement endogène autour de l’œuvre du Professeur ». Pour sa part, la famille a réaffirmé son engagement, à travers la fondation Joseph Ki-Zerbo, à collaborer davantage avec l’université pour développer des filières de savoir et aussi donner des opportunités d’écriture en résidence aux étudiants et aux chercheurs mais aussi des prix et des bourses d’études afin de prolonger l’œuvre de l’historien.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Biographie express de Joseph Ki-Zerbo
Né le 21 juin 1922 à Toma, Joseph Ki-Zerbo est un éminent Historien burkinabè, premier Africain Agrégé́ d’Histoire en 1956. Il a été́ le directeur scientifique de l’Histoire générale de l’Afrique, un document publié par l’Unesco dont il était membre du Conseil exécutif. Il est également l’auteur de plusieurs écrits sur le développement endogène. A ce propos, l’on se souvient de sa célèbre phrase « On ne développe pas, on se développe  ». Durant toute sa vie, le Pr Joseph Ki-Zerbo a lutté pour la réhabilitation de l’Afrique et il aimait à le dire : « Sans identité, nous sommes un objet de l’histoire » ; « Chaque génération a des pyramides à bâtir ». Sur le plan national, son slogan « Nan lara An Sara » qui appelle à un éveil des consciences est devenu le slogan « culte » des Organisations de la société civile.
Ki-Zerbo décède le 4 décembre 2006 et son épouse Jacqueline Ki-Zerbo, récemment le 15 décembre 2015.

Rassemblés par HBF

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique