Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Musique : « TARI N’DARI », le nouvel album de Tim WENSEY est sur le marché

Accueil > Actualités > Culture • • jeudi 22 mai 2014 à 01h47min
Musique : « TARI N’DARI », le nouvel album de Tim WENSEY est sur le marché

« TARI N’DARI », c’est le titre éponyme du nouvel l’album de Tim WENSEY dédicacée ce mardi 20 mai 2014 à la Fédération du Cartel, au sein de l’Académie Régionale des Arts Scénographiques. Présentés à la presse par Etienne MINOUNGOU de la Compagnie Falinga, le concepteur du « Wassamana beat » n’a pas manqué de se produire en live sur quelques titres de son album de 13 titres.

Le paysage musical burkinabè s’enrichie d’une œuvre discographique signée Tim WINSEY à l’état civil Timbiri Winsé. Le chef-d’œuvre de 13 titres « TARI N’DARI », qui signifie « le temps tourne », a été présenté hier 20 mai à la presse et aux professionnels du show-biz par le Directeur des Récréâtrales et membre de la Compagnie Falinga qui a produit et édité l’album. Etait à ses côtés, Seydou TRAORE, PDG de Seydoni Productions qui a accueilli l’artiste dans son studio pour l’enregistrement. Tim WENSEY et ses instrumentistes ont livré un avant-goût du contenu d’une œuvre africaine alliant le profane et le sacré.

Entièrement enregistré en live en mai 2013 dans les studios de Seydoni Productions, le nouvel opus de Tim WENSEY voit le jour près d’une décennie après la sortie de son premier album intitulé « Zèssa ». Connu au Burkina et à l’international pour sa dextérité dans le maniement de la Kora et de l’Arc-A-Bouche, son instrument de prédilection, ce natif du pays San se particularise par son style : le WASSAMANA GROOVE. Le WASSAMAN « lève les pieds au rythme du tam-tam » en san, est un concept que l’artiste souhaiterait valoriser au même titre que le « Djongo » de Bill Aka Kora ou le « Takiborosé » d’Ahmed Smani. Avec des titres chantés en samo, en dioula, en français et en anglais tels que « Dama Sanma, Dougou Ba, Amour d’un soir, ou encore New world », l’album confirme son caractère pluridimensionnelle et peut d’ors et déjà s’afficher comme une œuvre « universelle ».

L’originalité, et le savoir-faire de Tim WENSEY font de lui, un artiste adulé par Etienne Minoungou qui déclare ne pas regretter de l’avoir produit. Certes, l’on a coutume de voir les artistes musiciens burkinabè être promus par des professionnels du métier, mais dans le cas présent, nous avons affaire à un professionnel du théâtre. Ce dernier refuse de « formater » l’artiste qu’il accompagne car selon lui il faut « laisser libre cours à l’inspiration de l’artiste » et lui permettre d’explorer toutes ces capacités. L’album est déjà disponible dans les bacs pour la somme de 3000 francs CFA. Une invite a été donc faite par M. Minoungou de consommer sans modération chacun des titres de l’opus. Et en attendant, la réalisation de clips vidéos, la Compagnie Falinga mettra en place des stratégies idoines pour une large diffusion de cette artiste de la scène, qui soulignons-le, a presque fait le tour du monde avec son équipe.

Rappelons que dans le cadre des Récréâtrales 2012, « TARI N’DARI » a bénéficié d’une résidence de création de 2 mois

Herman Frédéric BASSOLE (Stagiaire)

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rencontres artistiques et culturelles de Bingo : la 3e édition se tiendra du 22 au 24 novembre 2019
Disparition de DJ Arafat : Des politiques burkinabè lui rendent hommage
Culture : l’artiste Ivoirien DJ Arafat n’est plus
Iron Bender : « Depuis que j’ai commencé la musique, je n’ai jamais eu de producteur, je n’ai jamais eu de soutien »
Tourisme au Burkina : 25% de réduction sur les tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019
Ministère de la Culture : « Le ministre tient des propos qui mettent de jour en jour un fossé entre les agents et lui », dénonce le SYNATRACT
Culture : Le film « Duga » pour célébrer l’amitié ivoiro-burkinabè
Foire gastronomique : L’intégration ivoiro-burkinabè par la cuisine
Nuit culturelle TAC : Le symbole d’un brassage entre deux peuples
TAC 2019 : Une exposition-vente ivoiro-burkinabè au SIAO
30e anniversaire du FITMO : Une représentation du « Cri de l’espoir » en hommage à Jean-Pierre Guingané
Traité d’amitié et de coopération : Des journées culturelles pour assaisonner l’évènement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés