Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka De son émission \" Archives d’Afrique

Décès de Mgr. Zéphyrin TOE : Ouagadougou fait ses adieux entre hommage et prières

Accueil > Actualités > Nécrologie • • lundi 2 décembre 2013 à 22h42min
Décès de Mgr. Zéphyrin TOE : Ouagadougou fait ses adieux entre hommage et prières

C’est déjà connu, l’évêque émérite du diocèse de Nouna-Dédougou est décédé le 25 novembre (date anniversaire de son ordination épiscopale) à Albacete en Espagne. Son corps est arrivé ce samedi 30 novembre à l’aéroport international de Ouagadougou. Religieux et laïcs sont sortis nombreux pour accueillir la dépouille mortelle arrivée peu avant 19h. L’émotion était grande.

Debout. Les visages tristes, graves. Discutant par petits groupe à voix basse. Ils ont voulu être témoins de l’arrivée du corps de l’évêque émérite. Certains l’ont vu partir et ne s’imaginaient pas se rendre au service fret de l’aéroport international de Ouagadougou pour accueillir… son cercueil. Mais ce fut une surprise désagréable d’apprendre la nouvelle de sa disparition.

C’est avec émotion, presqu’en perdant ses mots que Monseigneur Judes Bicaba, l’évêque du diocèse de Dédougou, explique que la nouvelle a pris de court tout le monde. « Tout le monde s’attendait qu’il recouvre la santé pour revenir célébrer le centenaire du diocèse ». Et d’ajouter, « C’est lui qui m’a ordonné prêtre, c’est lui aussi que j’ai choisi comme premier évêque consécrateur ». Malgré la tristesse qui l’anime, le responsable du diocèse de Dédougou souhaite que chacun se souvienne de ses paroles de sagesse, de son amitié.

Des souvenirs, chacun en avait. Abbé Vincent de Paul Boro, en mission actuellement au Pays-Bas, a été le secrétaire du défunt pendant les 5 dernières années de son mandat. Selon lui l’évêque émérite était un homme sage qui a cultivé la sagesse. Il a aussi vécu dans la foi par ses œuvres. « Il a fait construire la maison sacerdotale ».

Ceux qui ont connu l’homme font chorus sur ses qualités « Il a aimé son travail, il a aimé son diocèse et c’était un homme de paix, de rassemblement » foi de Sœur Nicole Thérèse. Venu de Dédougou pour faire vivre en direct l’arrivée du corps aux auditeurs de la « radio fréquence espoir » du centre diocésain de communication de Dédougou, Paul Sari, le régisseur de l’antenne, retient que l’illustre disparu avait de l’amour pour ses prochains et que c’est avec consternation que les paroissiens ont accueilli la nouvelle. « Il était notre père, notre éducateur, notre conseiller. Nous gardons de lui, un père, un grand père excellent, incontournable, sage. Le baobab s’est déraciné, l’arbre est tombé, la bibliothèque est brulée ». Le diocèse a certes perdu un grand homme d’église, mais celui qui s’en est allé a tracé le chemin pour ses successeurs. Et Paul Sari espère que les actes qu’il a posés de son vivant gouverneront quotidiennement ceux qui ont en charge le diocèse.

« Je mets mon espoir dans le seigneur, je suis sûr de sa parole »

Après de longs moments d’attente, l’archevêque de Ouagadougou, Monseigneur Philippe Ouédraogo, quelques-uns de ses pairs et des laïcs sont allés chercher le cercueil, après les formalités. C’est en chœur que l’assistance a entonné le refrain, « Je mets mon espoir dans le seigneur, je suis sûr de sa parole » une fois le cercueil ramené.

Après quelques minutes de prières, le cortège conduit par la gendarmerie, s’est ébranlé vers le centre national Cardinal Paul Zoungrana où le corps a été exposé. Une veillée de prière y a été tenue à 21h, couronnée par une célébration eucharistique. Le lendemain, dimanche 1 décembre, c’est Koudougou puis Toma qui ont reçu le cortège funéraire.

Selon le programme des obsèques, c’est ce mardi 3 décembre que l’évêque émérite devrait être inhumé au sein de la cathédrale Sainte Anne de Dédougou.

Mgr. Zéphyrin TOE s’est éteint à l’orée de ses 86 ans. L’homme que l’église-famille du Burkina pleure a reçu l’ordre sacré de l’épiscopat le 25 novembre des mains de son éminence le Cardinal Paul Zoungrana. C’est donc 40 années après, jour pour jour, qu’il a été rappelé à Dieu. Il avait choisi comme devise épiscopale, « Opus perficere in christo », « Poursuivre l’œuvre dans le christ ».

Puisse le père céleste l’accueillir dans son royaume et que par sa miséricorde l’âme de Mgr Zéphyrin TOE repose en paix !

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
In memoria Christian Bourou
Décès de SAWADOGO Larba Louis Gilbert : Remerciements
Décès de Yéri Clémence DIARRA née SIB : Faire part
In memoria KI Jean Baptiste Doulaye Corentin
Décès de BAKYONO Jean Luc : Remerciements et faire part
Décès de NIAMEOGO/TRAORE Marie Claire : Remerciements et faire part
Décès de OUEDRAOGO Léocadie Somwoumyan : Remerciements
Décès de BARA MOHAMED STEPHANE ADOLPHE : Faire part
Décès de Traoré Lamine Laurent : Faire part
Décès de Joachim ZONGO : Faire-part et remerciements
Décès de OUEDRAOGO Somwoumyan Léocadie : Faire part
Décès de Jean Marie COMPAROE : Faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés