Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Journée mondiale de lutte contre la pneumonie chez les enfants de moins de cinq ans : Les familles et les communautés appelées à s’engager

Accueil > Actualités > Société • • mardi 13 novembre 2012 à 01h44min
Journée mondiale de lutte contre la pneumonie chez les enfants de moins de cinq ans : Les familles et les communautés appelées à s’engager

Le 12 novembre à l’instar de la communauté internationale, le Burkina célèbre la journée mondiale de lutte contre la pneumonie. Le but est de sensibiliser la population sur la maladie en tant que problème de santé publique et contribuer à la prévention de millions de décès évitables d’enfants qui surviennent chaque année.

La pneumonie se définit comme une infection respiratoire aiguë affectant les poumons. Elle est causée par des virus, des bactéries ou des champignons. C’est une maladie meurtrière chez l’enfant car elle fait plus de victimes que le sida, le paludisme et la rougeole réunis. On estime à plus de 150 millions le nombre d’épisodes de pneumonie survenant chaque année chez l’enfant de moins de cinq ans dans les pays en développement, ce qui représente plus de 95 % des nouveaux cas dans le monde. Entre 11 et 20 millions d’enfants atteints de pneumonie devront être hospitalisés et plus de 2 millions en mourront.

Au Burkina Faso en 2011, la pneumonie constituait la deuxième cause de mortalité après le paludisme avec environ 25 000 cas chez les enfants de moins de cinq ans dont 400 décès enregistrés dans les formations sanitaires. Cependant, il faut noter que d’autres décès surviennent en communauté dans l’anonymat total et cette maladie suscite peu d’intérêt.

Les efforts visant à améliorer les taux de survie passent en priorité par la lutte contre cette maladie. Pour faire baisser le nombre de décès, il faut éviter que les enfants ne contractent cette maladie. Les mesures de prévention de nature à favoriser la survie de l’enfant sont nombreuses et bien connues : la vaccination de tous les enfants avant leur premier anniversaire, la promotion d’une bonne nutrition (essentielle pour augmenter les défenses naturelles de l’enfant) et la lutte contre la pollution de l’air à l’intérieur des habitations (feux de cuisine ou de chauffage).
Lorsqu’un enfant contracte une pneumonie, il faut que l’entourage sache reconnaître les symptômes et demande immédiatement des soins appropriés.

Les symptômes couramment rencontrés chez l’enfant et le nourrisson sont une toux suivie d’une respiration rapide ou difficile, de la fièvre, des frissons, un manque d’appétit et une respiration sifflante. Dans les cas graves, les enfants de moins de cinq ans peuvent avoir d’énormes difficultés à respirer, une rétraction de la partie inférieure de la paroi thoracique à l’inspiration (tirage sous-costal) et parfois peuvent sombrer dans l’inconscience.

Les soins appropriés sont dispensés au niveau communautaire par des agents de santé communautaire (ASC) formés et dans les structures de soins par du personnel qualifié (centres de santé et de promotion sociale, hôpital, cliniques privées de soins).
La prévention et la détection précoce des cas de pneumonie ainsi que le recours aux soins restent des armes essentielles pour lutter contre la pneumonie et permettraient de sauver plus d’un million de vies.

Familles et communautés engageons-nous pour assurer à nos enfants le droit à la vie et un développement harmonieux.

BURKINA FASO
Ministère de la Santé

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés