Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Le Groupe Ansar eddine lance à Ouagadougou, un appel pour un « arrêt total des hostilités au Mali »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Crise malienne • • mardi 6 novembre 2012 à 20h24min
Le Groupe Ansar eddine lance à Ouagadougou, un appel pour un « arrêt total des hostilités au Mali »

Le Président du Faso, Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, M. Blaise COMPAORE, a reçu le 06 novembre 2012 une délégation du Groupe Ansar eddine dépêchée à Ouagadougou dans le cadre des pourparlers de paix et conduite par M. Alghabass AG INTALLA, membre du Groupe.

Après une séance de travail avec le Médiateur qui avait à ses côtés le Ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, M. Djibrill BASSOLE et le chef d’état-major particulier de la Présidence du Faso, le Général Gilbert DIENDERE, le Groupe Ansar eddine a porté à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale, une déclaration dans laquelle il « réaffirme sa disponibilité à s’engager immédiatement dans un processus de dialogue politique avec les autorités de transition du Mali, en vue d’aboutir à un arrêt complet des hostilités, au respect des droits et des libertés fondamentales, au retour des personnes déplacées et refugiées et à la création d’un environnement propice à l’adoption et la mise en œuvre d’un accord global de paix, qui traite de toutes les causes profondes de la crise ».

A cet égard, la délégation a recommandé au Médiateur de la CEDEAO, la mise en place d’un « cadre de dialogue comprenant la délégation du gouvernement de transition du Mali, les représentants des mouvements armés maliens, l’Algérie, ainsi que d’autres partenaires de la communauté internationale ».

Par ailleurs, le Groupe Ansar eddine s’engage à « observer un arrêt total des hostilités, à garantir la libre circulation des personnes et des biens ainsi qu’à faciliter l’assistance humanitaire dans les zones sous son contrôle. Ansar eddine rejette aussi toute forme d’extrémisme et de terrorisme et s’engage à lutter contre la criminalité transfrontalière organisée ».

Suite à ce message, le chef de la diplomatie burkinabè, M. Djibrill BASSOLE a au nom de la Médiation, félicité le Groupe Ansar eddine tout en prenant acte de cette déclaration et à invité les membres d’Ansar eddine à « traduire de manière effective par les actes et les comportements de tous les jours, leur volonté à aller à la paix ».

Djibrill BASSOLE a émis le vœu que l’appel du Groupe Ansar eddine soit entendu et que dans toutes les régions du Nord-Mali, « tous les groupes observent effectivement un arrêt complet des hostilités et s’abstiennent d’actes, d’exactions qui prennent l’allure de provocations inutiles ».

M. BASSOLE a invité le gouvernement de transition du Mali à « désigner sa délégation qui pourra entrer en contact direct avec les mouvements armés maliens dans le but de pouvoir normaliser la situation au Nord du Mali et de créer les conditions pour que par le dialogue, les véritables causes de la crise malienne puissent être réglées ».

Cette rencontre du Groupe Ansar eddine intervient à la veille d’un Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le Mali qui doit se tenir dans les jours à venir à Abuja au Nigeria.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mali : L’ex-putschiste Aya Sanogo et 17 autres militaires vont être jugés pour l’exécution de 23 « bérets rouges » en 2012
Rapatriement volontaire des réfugiés maliens : les partenaires se concertent à Ouagadougou
Réfugiés maliens aux bailleurs de fonds : « Il y a encore près de 30 000 âmes qui comptent sur vous »
Signature de l’Accord de paix au Mali : le Gouvernement de la transition salue « une action pour la paix »
Crise malienne : Langage de vérité entre les réfugiés au Burkina et leur ministre de la solidarité
Le Burkina Faso, signataire de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger
Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?
Attentat à Bamako : La réaction du gouvernement malien
Mali 2014. Un diplomate tunisien et onusien à la tête de la Minusma.
Réfugiés maliens au Burkina : L’ambassadeur de France au Burkina s’imprègne des réalités à Mentao
Crise malienne : les Mouvements de l’Azawad expliquent les blocages des négociations d’Alger à Ouagadougou
Préparatifs de la reprise des négociations inter-maliennes à Alger : Les mouvements politico-militaires de l’Azawad arrachent un accord à Ouaga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés