Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Crise malienne • • jeudi 12 mars 2015 à 20h41min
Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?

Près de deux semaines après son adoption, l’Accord d’Alger visant à instaurer la paix au Mali, attend toujours d’être signé par les mouvements de l’Azawad. Tous les regards sont tournés vers Kidal, où les membres de ces mouvements sont en train de se concerter pour prendre une décision sur la question.

Signer ou ne pas signer. C’est la décision, à la fois simple et compliquée, que les mouvements de l’Azawad, dont le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), doivent prendre par rapport à l’accord d’Alger du 1er mars 2015, déjà paraphé par la partie gouvernementale. La décision paraît simple parce qu’apposer une signature ne prend pas plus de dix secondes. Elle est aussi compliquée car signer l’accord signifie, aux yeux des responsables des mouvements et bon nombre de membres de la communauté touarègue, renoncer purement et simplement à l’idée d’indépendance de leur territoire vis-à-vis de Bamako. Indépendance pour laquelle ils ont pris souvent les armes pour s’affranchir du pouvoir central.

Le texte de l’accord d’Alger du 1er mars prévoit de larges pouvoirs pour les collectivités territoriales y compris l’Azawad certes, mais il ne mentionne nulle part ‘’autonomie’’, assimilable à l’indépendance. Et les responsables des mouvements craignent de décevoir leur base qui attendait mieux d’eux. Ces responsables doivent aussi faire face à la pression de la communauté internationale qui s’est même accentuée ces derniers jours avec l’attentat meurtrier (5 morts) du 7 mars à Bamako, revendiqué par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune. Coincés entre le marteau et l’enclume, Bilal Acherif, secrétaire général du MNLA et les autres doivent absolument faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre dans les discussions tendues ouvertes depuis mardi dans leur fief de Kidal. Mais, quelle que soit la décision qui en sortira, elle ne garantira pas-nous touchons du bois- la paix au Mali. Ce n’est pas la première fois qu’un accord sera signé par les Touareg maliens. Le Mali a connu, faut-il le rappeler, une série de rébellions des Touareg depuis ses premières années d’indépendance dans les années 1960 ; la dernière rébellion datant de 2012. A chaque fois, des accords ont été signés, ils n’ont jamais résolu durablement les problèmes. L’accord d’Alger du 1er mars va-t-il échapper, s’il venait convenait à être effectivement signé par les mouvements de l’Azawad, à ce constat ? Wait and see ?

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 mars 2015 à 00:18, par terminator En réponse à : Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?

    le mali perd son temps avec ces gens la .même s ils signent le Mali a intérêt a preparer la guerre dans les deux années a venir.PAR CE QU ILS NE VONT JAMAIS ABANDONNE LA LUTTE ARME.ils préfèrent même une situation a la libyenne par rapport a la situation actuelle du Mali pour pouvoir faire leur trafic.les populations de GAO et de tombouctou se sentent il azawad ? j en doute énormément.mais tout cela c est la faute du mali incapable de se défendre comme le Niger en ce moment.s il avait gagne sur le terrain ;le problème n allait jamais se pose en ces termes mais voila c est la FRANCE qui a gagner pour eux et dicte sa loi excluant Kidal du reste du mali et protégeant le MNLA ;LA SEULE SOLUTION POUR LE MALI C EST SOUTENIR POUR L INSTANT LES MILICES PRO GOUVERNEMENTALES.le mali doit se défendre seul moussa traore l a toujours réussi pour pas aujourd’hui hui.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mali : L’ex-putschiste Aya Sanogo et 17 autres militaires vont être jugés pour l’exécution de 23 « bérets rouges » en 2012
Rapatriement volontaire des réfugiés maliens : les partenaires se concertent à Ouagadougou
Réfugiés maliens aux bailleurs de fonds : « Il y a encore près de 30 000 âmes qui comptent sur vous »
Signature de l’Accord de paix au Mali : le Gouvernement de la transition salue « une action pour la paix »
Crise malienne : Langage de vérité entre les réfugiés au Burkina et leur ministre de la solidarité
Le Burkina Faso, signataire de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger
Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?
Attentat à Bamako : La réaction du gouvernement malien
Mali 2014. Un diplomate tunisien et onusien à la tête de la Minusma.
Réfugiés maliens au Burkina : L’ambassadeur de France au Burkina s’imprègne des réalités à Mentao
Crise malienne : les Mouvements de l’Azawad expliquent les blocages des négociations d’Alger à Ouagadougou
Préparatifs de la reprise des négociations inter-maliennes à Alger : Les mouvements politico-militaires de l’Azawad arrachent un accord à Ouaga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés