Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Crise malienne • • vendredi 20 juillet 2012 à 00h24min

Des émissaires du Président du Faso, Blaise COMPAORE, sont rentrés à Ouagadougou le 19 juillet 2012, en provenance du Nord du Mali, en compagnie de trois otages européens dont ils ont obtenu la libération la veille.
Ce sont deux Espagnols, Enric Gonyalons et Rinhoa Fernández Rincon et une Italienne, Rossella Urru.

Ils ont été enlevés en octobre 2011 en Algérie et détenus non loin de Gao, au Nord du Mali, par le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).
C’est à 13h 00 T.U que l’appareil transportant les otages s’est posé sur la piste de l’aéroport militaire de Ouagadougou où attendaient une trentaine de journalistes, photographes et cameramen de la presse burkinabè et internationale.

Visiblement en bonne santé, les trois désormais ex-otages ont fait une brève déclaration à la presse peu après leur arrivée à Ouagadougou : « Nous voulons seulement remercier le gouvernement du Burkina Faso. Merci beaucoup au Burkina Faso pour notre libération », a souligné Rossella Urru.

La mission de « récupération et de transport » des otages a quitté Ouagadougou mercredi 18 juillet à 8h 30 mn. Un membre de la délégation a expliqué aux journalistes : « Nous sommes passés par Gorom-Gorom (nord du Burkina) pour arriver au lieu indiqué par les terroristes à 12h. Nous pensions faire l’échange prisonniers contre otages dans la foulée, mais cela n’a pas été le cas. D’abord ils (les ravisseurs) pensaient que nous allions dormir là-bas, ce qui fait que les otages n’étaient pas présents sur les lieux. Ils étaient un peu loin, et compte-tenu de la distance, les deux dames sont arrivées vers 18h et l’homme qui était plus loin n’est arrivé que ce jeudi matin vers 8h. Nous avons décollé trente minutes après pour rejoindre notre premier point sur le territoire burkinabè avant de continuer sur Ouagadougou ».
Selon l’émissaire, il y a eu des difficultés durant l’opération : les conditions météorologiques, la pluie et le vent de sable, ont contribué à retarder l’opération.

Il a ajouté que « les deux femmes avaient le moral haut, puisqu’elles étaient ensemble et avaient l’occasion de discuter entre elles ; elles ont déclaré avoir été bien traitées par les ravisseurs, il n’y a pas eu de problème particulier. L’homme était un peu nerveux ce matin, parce qu’il était seul, il ne parlait à personne durant sa détention et avait aussi été légèrement blessé à la jambe par un tir. Il avait quand même le moral ».
Trois quart d’heures après leur arrivée, les ex-otages ont quitté Ouagadougou à bord de deux Falcon 900 affrétés par leurs pays respectifs, après échanges de chaleureuses poignées de mains et de multiples accolades entre eux et avec leurs « libérateurs » au salon de l’aéroport militaire burkinabè.

En rappel, les bons offices du Président du Faso, Blaise COMPAORE, ont permis la libération le 17 avril 2012 d’une otage italienne, Maria Sandra Mariani, enlevée le 2 février 2011 en Algérie par AQMI. Les autorités burkinabè ont également obtenu la libération le 24 avril 2012 d’une otage suisse, Béatrice STOCKLY, enlevée le 15 avril 2012 à Tombouctou, dans le Nord du Mali.

www.presidence.bf

Vos commentaires

  • Le 19 juillet 2012 à 22:39, par La vérité En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    Il faut ouvrir une enquete sur les liens que les autorités entretiennet avec les terroristes ! Rien n’indique que le MUJAO n’est pas composée de mercenaires à la solde des ceux qui liberenet les otages à tour de bras !C’est pas clair ! Et gare à nous si represailles il devrait y avoir !

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet 2012 à 09:20, par Lemediaire En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

      Mon Cher,si tu n’a rien à dire arrete tes...Si parce qu’on négocie et qu’on obtient des resultats positifs qu’on est complice alors là je ne te comprends pas. Tu n’est probablement au courant que pour les succès. Sais-tu seulement combien de cas d’échec y a eu ? C’est peut-etre des individus comme toi qu’il faille se mefier. Sinon d’où viendront les représailles ? Des pays d’origine des otages ? ou des prenneurs d’otages. Si tu as des infos donnent les nous au lieu de jouer au donneur de leçon prevoyant. Il faut être positif mon cher ami

      Répondre à ce message

      • Le 22 juillet 2012 à 14:57 En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

        Mr Lemediaire ou c’est quoi encore là,
        S’il y a quelqu’un qui n’a rien à dire, c’est bien toi. Chacun a le droit de mener ses réflexions. Avec cette succession de libérations d’otages par un Petit Pays Pauvres très Endetté comme le notre suscite naturellement des questions. Et la plus pertinence est celle de savoir les relations qu’entretiennent nos autorités avec ces islamistes. Il faut vraiment être Lemediaire pour ne pas se poser cette question et ne pas savoir qu’il y aura tôt ou tard des conséquences négatives....

        Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 08:24, par DECISIONNEL En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    A suivre cette affaire de libération d’otages, j’en viens à la conclusion suivante : "BURKINA FASO = SPECIALISTE EN LIBERATION D’OTAGES".
    comment ou pourquoi c’est le burkina qui arrive à noégocier avec ces preneurs d’otages

    Faisons beaucoup attention et soyons vigilants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 08:24, par Dura lex sed lex En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    Félicitations encore Notre tres cher PRESIDENT !!!
    Le talent/don de négociation n’est pas donné à tout le monde. Au Faso on dit que même si on n’aime le lièvre, il faut reconnaitre sa vitesse dans la course. Ceux qui, au lieu d’encourager/ féliciter les différentes libérations cherche des poux sur une tête rasée, je vous demande de mettre de l’eau dans votre vin. En attendant, ce sont plusieurs pays qui se rejouissent car ces personnes étaient "mortes" mais elles sont revenues à la vie !!! Mettons nous à leur place un peu pour voir ce que ça donne. J’imagine la joie de leur parents, amis et connaissances !!!
    Cependant, je suis navré que beaucoup de maliens ne s’unissent pas pour soutenir la médiation pour faire avancer les choses !!!
    Courage Mediateur !!!!!!!
    Que la paix divine soit notre partage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 08:25 En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    Fière de mon Pays, gràce a ces actes mon pays est connu en espagne et beaucoup veulent venir en vancance...

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 08:28 En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    moi j’ai peur de cette manière de se comporter de nos autorités. le Burkina Faso risque de connaitre un crise venant de l’exténuer car nos autorités se mêlent trop de ce qui les regardent pas.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet 2012 à 11:15, par tapsaid En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

      C’est de la mauvaise foi de dire que le problème des terroristes ne nous regarde pas ! un conflit si il n’est pas contenu n’a d’option que la propagation et je ne vous apprendrez rien en disant que le lieu où se déroulent ces opérations ne sont pas loin du Burkina (à moins que vous n’ayez raté vos cours de Géographie à l’école :D !!!)

      Répondre à ce message

      • Le 20 juillet 2012 à 13:43, par L’Africain En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

        Il ne s’agit pas forcément de mauvaise foi.
        Si on se base sur le fait que le burkina ne fait aucune médiation mais fait plutôt de l’intermédiation, il est certain que cela rapporte de l’argent à l’Etat. Ce service d’intermédiation qui a porté cette fois à la remise de 15 millions de dollars et à la récupération des otages, doit sûrement rapporté un peu à l’Etat. De plus cves otages ont été libéré en contre partie d’autres jihads détenus. C’est un honneur de voir son pays aussi utile, mais qu’en est-il de l’argent qui est retiré de ce service rendu. Etant donné que l’intermédiation implique que l’on cite le nom du Burkina Faso et non juste les noms du groupe d’intermédiation, l’Etat doit poser des actes de transparence. On se demande où passe les recettes de l’intermédiation qui n’est nullement gratuite. Dans les caisses de l’Etat ou dans les poches d’une parties de nos dirrigeants. Il faut nous le dire dans l’article, qui à mon avis est très incomplet et très politique car il n’est pas fait cas de la comptabilités des fonds engrangés au cours de toute ces médiations.
        Nous voulons la vérité.
        Merci de me publier, tout le monde a le droit de savoir et c’est du ressort de la presse de transmettre l’information.

        Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 11:13, par Kabakoden En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    Il faudra que les députés regardent aussi du côté des marchés de libérations d’otages : règlementer le deal et imposer des taxes afin que l’ensemble du peuple burkinabé puisse jouir des fruits mûrs de ce deal très juteux. Car lorsque ça pétera, c’est d’abord le peuple qui paiera, et qui paiera le plus fort.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 11:29, par lazar En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    C ’est aimable d’avoir médié pour la libération des otages. Mais il faut se dire qu’on peut pas tjrs faire foi à des ravisseurs. Moi je crois que quand on aime le miel, on finit toujours par se faire piquer par une abeille de la ruche. Toutes ces libérations cachent des dessous. Qu’on s’en méfie un peu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 12:13 En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    Pourquoi chercher des poux sur une crane rasé ? Le burkina a réussi à obtenir la libération de certains otages, ou est le problème ? je pense que c’est sa mission première en tant que médiateur non ? héééééééé Burkinabè !!! C’est par des réflexions pareilles que nous avons peine à avancer !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2012 à 14:10, par Subtance Grise En réponse à : Trois otages européens libérés au Nord du mali remercient le Burkina Faso

    liberez aussi votre peuple qui est pris en otage par la malegouvernance depuis des decennies. Reflechissez.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mali : L’ex-putschiste Aya Sanogo et 17 autres militaires vont être jugés pour l’exécution de 23 « bérets rouges » en 2012
Rapatriement volontaire des réfugiés maliens : les partenaires se concertent à Ouagadougou
Réfugiés maliens aux bailleurs de fonds : « Il y a encore près de 30 000 âmes qui comptent sur vous »
Signature de l’Accord de paix au Mali : le Gouvernement de la transition salue « une action pour la paix »
Crise malienne : Langage de vérité entre les réfugiés au Burkina et leur ministre de la solidarité
Le Burkina Faso, signataire de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger
Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?
Attentat à Bamako : La réaction du gouvernement malien
Mali 2014. Un diplomate tunisien et onusien à la tête de la Minusma.
Réfugiés maliens au Burkina : L’ambassadeur de France au Burkina s’imprègne des réalités à Mentao
Crise malienne : les Mouvements de l’Azawad expliquent les blocages des négociations d’Alger à Ouagadougou
Préparatifs de la reprise des négociations inter-maliennes à Alger : Les mouvements politico-militaires de l’Azawad arrachent un accord à Ouaga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés