Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Sommet mondial de la Société de l’information : le Burkina prépare sa participation

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 24 novembre 2003 à 10h36min

L’hôtel Palm Beach de Ouagadougou va abriter le 27 novembre 2003, un forum sur les enjeux de la Société de l’information. Ce forum organisé sous l’égide du Centre d’information des Nations unies et du ministère de l’Information vise à apporter la contribution du Burkina au sommet mondial sur la Société de l’information.

Les participants à ce forum viendront du gouvernement, des institutions, du secteur privé, de la société civile et des partenaires au développement.

En effet, du 10 au 12 décembre 2003, Genève, la capitale helvétique accueillera le sommet mondial sur la Société de l’information (SMSI). Il est organisé à l’initiative de l’Union internationale des télécommunications (UIT), et placé sous le haut patronage du secrétaire général des Nations unies.

Ce sommet réunira à la fois, les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les médias pour mener des "négociations" sur l’élaboration d’un plan d’action visant à réduire la fracture numérique entre les régions du monde.

Aujourd’hui, c’est peu dire que les moyens de communication modernes évoluent à une très grande vitesse et subissent des mutations profondes. Cette évolution rapide des technologiques de l’information et de la communication touche de nombreux secteurs de la société d’où la naissance d’une nouvelle "société de l’information" où convergent les télécommunications, la radiodiffusion, les multimédia et les TIC. Mais tout en accentuant les inégalités dans le monde, elle crée de nouvelles opportunités, des solutions au niveau local et une croissance économique.

A Genève, il sera accordé une attention particulière à l’Afrique, un des continents les plus défavorisés par le boom du numérique. Ce fossé ne concerne pas seulement l’accès aux Nouvelles technologies, le continent doit profiter des TIC pour asseoir un développement durable. La rencontre de Genève aura l’avantage de définir les acteurs de cette nouvelle société et les principaux défis à relever. Il pourra également définir comment les TIC peuvent servir les intérêts de l’éducation, de l’agriculture, des soins médicaux, etc.

La Déclaration universelle des droits de l’Homme fait état du droit de tout être humain à chercher, recevoir et répondre, sans considération des frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. Pour une prise de décision libre et avertie, connaître les différentes options et leurs conséquences est un facteur essentiel pour l’OMS, "40% des besoins en matière de santé relève du domaine de l’information". C’est donc dire que l’information est un moyen pour promouvoir la dignité humaine, en améliorant le développement économique et social, en favorisant l’usage de la citoyenneté et des diversités culturelles.

Au regard de tous ces enjeux, le forum du Burkina s’inscrit dans cette dynamique. Aussi ses organisateurs ont-ils programmé dans les discussions, des axes englobant tous les paramètres. Il s’agit des "responsabilités nationales et internationales dans la promotion des TIC et de la communication au service du développement médical, société civile et société de l’information, les infrastructures de l’information et de la communication et société de l’information ; enjeux et contraintes du nouvel ordre, identité culturelle et linguistiques et société de l’information". Autant d’axes qui vont permettre de dégager au niveau local des visions et des propositions consensuelles qui contribueront à alimenter les échanges du sommet de Genève.

Marceline ILBOUDO
Sources (PNUD)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso : Le nouveau président, Lamoussa Jean-Baptiste Sawadogo, s’engage à relever les défis
Algérie : Les autorités annoncent le retrait de l’accréditation de la chaîne France 24
La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina
Immersion dans le quotidien des médias : Les étudiants de l’ISCOM visitent les Editions Lefaso
Suspension des médias du groupe Omega : Les Organisations professionnelles dénoncent « une décision disproportionnée et abusive »
Suspension de Oméga Médias : « Ce n’est pas pour faire diversion », se défend le Conseil supérieur de la Communication
Santé : Des journalistes et communicateurs outillés sur la résistance antimicrobienne
Valorisation des technologies, inventions et innovations : La stratégie expliquée aux communicateurs et aux journalistes
Etats-Unis : Facebook interdit Donald Trump de toute publication sur sa plateforme
CanalBox Burkina : Internet de très haut débit enfin accessible à Ouagadougou !
Burkina Faso : Le CSC lance le processus de numérisation de ses archives
Médias : Le nouveau PCA des Éditions Sidwaya installé dans ses fonctions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés