Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • lundi 14 février 2011 à 01h16min

A travers l’Histoire, le fils a rejoint le père : « Monsieur Maurice » avait été manipulé par Félix Houphouët-Boigny au gré des intérêts d’Abidjan. Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), quant à lui, donne l’impression d’être un pantin entre les mains de Laurent Gbagbo.

Il avait déjà joué contre son camp alors que les exactions du régime de Gbagbo à l’encontre des « porteurs de boubou » - et tout particulièrement des Burkinabè de Côte d’Ivoire - étaient avérées au lendemain de la tentative de coup d’Etat du 18-19 septembre 2002. Le lundi 3 mars 2003, à Ouagadougou, avait été publié le Rapport sur les violations des droits humains à l’encontre des Burkinabè de Côte d’Ivoire. C’était la liste des personnes tuées, des personnes disparues, des personnes violées, des personnes ayant été dépossédées de biens matériels, corporels et de sommes d’argent, victimes de pillage, de vol, de détournement, de destruction de biens, des personnes ayant été dépossédées de biens immobiliers, des personnes ayant subi des actes de torture et autres traitement inhumains et dégradants, des enfants victimes de mauvais traitements (cf. LDD Burkina Faso 025/Vendredi 23 mai 2003). Cela n’avait pas empêché Hermann Yaméogo de déclarer dans le quotidien burkinabé Le Pays (mardi 22 juin 2004) : « Je persiste et signe, [le 19 septembre] la Côte d’Ivoire [a] été agressée par des envahisseurs nourris, logés, blanchis, formés à l’extérieur notamment au Burkina Faso ».

Il vient de « remettre le couvert », longuement, dans un entretien accordé au journal burkinabè San Finna (7 février 2011) ; entretien que, bien évidemment, les médias ivoiriens reprennent en boucle. C’est une apologie de Laurent Gbagbo - « que je n’ai pas pour rien comparé à Nkrumah et à Lumumba au plus fort de la rébellion » - « un homme vissé à la tête d’un Etat, en parfaite symbiose avec une armée patriotique, un peuple mobilisé […] Un homme qui n’est pas […] arrivé accidentellement au pouvoir et qui incarne une cause dans laquelle il lui suffisait de savoir se concilier le temps pour en faire éclater la noblesse aux yeux du monde ».

Au passage, Hermann s’efforce de flinguer la France de Nicolas Sarkozy, les Nations unies de Ban Ki-moon, le Burkina de Blaise Compaoré… « Laurent Gbagbo est tout à fait dans son droit. Absolument. La communauté internationale a été embarquée dans une entreprise foireuse par des politiques qui pensaient que, de la même manière qu’ils foulent sans conséquence aux pieds les constitutions de bien des pays africains pour y réaliser des putschs électoraux et placer ceux qu’ils voulaient à la tête des Etats, ils pouvaient ensemble et de concert, en bande organisée, faire la même chose en terre éburnéenne. C’est le bide honteux ».

Que Hermann ait une vision « différenciée » de la « crise ivoiro-ivoirienne » et des solutions à apporter est tout à fait concevable. Après tout, il est un opposant à Compaoré qui a été le « facilitateur » dans ce dossier. Mais on ne peut pas dire qu’il soit nuancé dans son soutien à Gbagbo et qu’il prenne en compte tous les éléments du dossier. Le pire c’est que l’on retrouve chez le fils les frustrations ivoiriennes du père et sa propension à jouer contre son camp.

Je le dis avec d’autant plus de sérénité que, lors de la mort de son père, le 15 septembre 1993 (moins de trois mois avant celle de Houphouët-Boigny), rares ont été les journalistes occidentaux qui lui ont rendu l’hommage qu’il méritait en tant que « père de l’indépendance ». J’ai été un de ces rares journalistes. Il y avait, d’ailleurs, aux obsèques du « Vieux », le 17 septembre 1993, parmi d’autres personnalités étrangères, Alassane Ouattara, alors premier ministre de Côte d’Ivoire. Dans l’entretien que Hermann m’avait accordé au lendemain de la mort de son père, il avait déclaré notamment : « Blaise Compaoré a fortement contribué à l’éclat des obsèques du président Yaméogo. Il y a déjà quelques années qu’il exprimait à notre père de l’attention, voire de l’affection. Nous savons que pendant la période du CNR, quand notre père a été déporté à Pô, dans des conditions dramatiques et humiliantes, c’est grâce au président Compaoré qu’il a eu la vie sauve alors qu’à huis clos on délibérait sur le sort des anciens hommes politiques. Alors que certains jusqu’au-boutistes en appelaient à la solution finale comme en Ethiopie et que les « sursitaires » attendaient dans une pièce attenante, c’est Blaise Compaoré qui a eu l’idée de proposer de les amener à Pô, en attendant la décision à prendre. Il a gagné du temps et, ce faisant, il a évité le pire […] La famille, les amis de la famille, les femmes et tous les hommes de bien ne peuvent que lui être reconnaissants de ce qu’il a fait ».

Le problème avec Hermann c’est qu’il n’est pas un décideur ; c’est un suiveur. Manque de confiance en lui ? Syndrome du fils à papa élevé au palais présidentiel ? Il paraît incapable d’avoir une ligne politique claire et de s’y tenir. Adepte du louvoiement, il est tantôt un « opposant » qui se veut, aussi, un allié objectif du pouvoir (il a appartenu à tous les gouvernements de Compaoré de 1991 à 1997), tantôt un « opposant » qui entend s’opposer à tout, y compris à l’opposition (des « supplétifs », dit-il, quand lui est « l’opposition vraie ») et à son propre pays. Et, parmi les grands leaders burkinabè de l’opposition, il est le seul dans cette situation. Il est vrai que les autres sont, eux, des politiques, pas des héritiers. Et, surtout, pas des nostalgiques de la Côte d’Ivoire coloniale.

A compter de 1940, la famille Yaméogo s’était installée en Basse Côte d’Ivoire, à Abidjan d’abord, à Djibo ensuite. Ce n’est qu’en 1952 (Hermann est né le 27 août 1948), qu’elle reviendra en Haute-Volta (reconstituée dans ses limites de 1932-1933 le 4 septembre 1947). En 1957, Maurice Yaméogo, billeteur du service de santé, entrera au gouvernement d’une Haute-Volta qui a obtenu, le 23 juin 1956, l’autonomie interne. Il y est ministre de l’Economie agricole. Trois ans plus tard, il est président de la République.

« Monsieur Maurice » a pratiqué le vagabondage, d’un parti à l’autre, d’une alliance à l’autre. Et ses rapports avec la Côte d’Ivoire relevaient plus de la psychologie que de la politique. Il y avait été un kanga (esclave), comme disaient alors les Ivoiriens en parlant des Voltaïques. Et il avait mal vécu que la main de Thérèse Larbat lui ait été refusée pour cela. D’ailleurs, le 17 octobre 1965, président de la République, il se remariera avec une jeune métisse ivoirienne : Suzanne Monaco.

Fils de paysan, provincial, il était subjugué par le « médaf » qu’était Houphouët. « Monsieur Maurice » ne cessera plus, alors, de se placer dans le sillage de son prestigieux aîné. En homme lige ; dans un rapport de vassal à suzerain. Tenté de rejoindre la Fédération du Mali, il s’alignera, ensuite, sur les positions antifédéralistes de Houphouët. Il jouera la carte de la double nationalité voltaïque/ivoirienne au lendemain de son mariage avec Suzanne. Ce qui va précipiter sa chute le 3 janvier 1966 à la suite d’un soulèvement populaire. Là encore, c’est auprès du chef de l’Etat ivoirien qu’il cherchera soutien et réconfort.

Dans les « années Sankara », il se voudra médiateur entre le maître de la Côte d’Ivoire et le jeune leader révolutionnaire. Et quand, à la veille de l’arrivée à Yamoussoukro de Sankara, une bombe explosera à l’hôtel Sofitel-Président, il mettra Houphouët en garde : « J’ai dit à Houphouët de faire attention, qu’il jouait avec le feu, car notre pays est tellement mobilisé que, si jamais on touchait à un seul pilier de notre édifice national, il surgirait de partout des forces insoupçonnées pour le défendre ». C’est un message qui reste d’actualité et que Hermann pourrait transmettre, aujourd’hui, à Gbagbo.

Jean-Pierre BEJOT
La Dépêche Diplomatique

Vos commentaires

  • Le 11 février 2011 à 13:31, par le natif En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    ce jean pierre bejot dit tous depuis que je le suis sauf la verité.
    Que la sagesse de Dieu nous habite

    Répondre à ce message

    • Le 12 février 2011 à 17:56 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Dis- nous exactement ce qui est faux dans ce qu’ il dit, si tu veux qu’ on te prenne au serieux. On appelleca feedback decriptif, pas evaluatif. Encore que je ne sois pas sur que tu le lis en fait. Si tu es seulement lettre. Car il parait que ce n’est pas la condition pour etre un Jeune Patriotise par les feuilles. C’est meme contrindique puisque le premier jeuene patriote est un chomeur milliardaire. Vraimen, la vie est bien en Afrique. Un jeune etudiant fraudeur, vide de la Grande Bretagne quand le pot - aux- roses a ete decouvert revient au pays pour devenir milliardaires(au moins 8 pour ce qu’ on sait)et detenir la quasi- totalite des stations d’ essence d’ Abidjan. Mais on est ou la ?
      Les Bles Degoutants.

      Répondre à ce message

    • Le 13 février 2011 à 07:01, par Hess En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Dans les notes du CHE GUEVARRA, il aurait écrit "[Laurent Désiré]Kabila, il ne sert à rien". Cette phrase peut-elle s’appliquer à Hermann ? Certainement.

      Un traître peut-il en cacher un autre ? Relisons : "...Nous savons que pendant la période du CNR, quand notre père a été déporté à Pô, dans des conditions dramatiques et humiliantes, c’est grâce au président Compaoré qu’il a eu la vie sauve alors qu’à huis clos on délibérait sur le sort des anciens hommes politiques..."

      De qui sait-il cela ? Qui a trahit le secret du huis clos ? Celui à qui on attribue le bon rôle ? La gouvernance du CNR était vraiment collégiale voire démocratique !

      C’est probablement le même Hermann qui a raconté les mêmes salades à Alain FOKA qui a dit dans on émission consacré au Président YAMÉOGO : "les hommes de Sankara sont allés le chercher à Koudougou pour l’amener au Conseil pour être fusillé !!! Un capitaine s’est opposé..." Quel capitaine ? puisqu’il y en avait en tas au CNR.

      Un traître peut-il en cacher un autre ?

      Répondre à ce message

    • Le 14 février 2011 à 01:27, par trm En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Si tu es Hermann je comprends ta mauvaise foi. Si tu ne l’es pas alors tu es soit inculte soit niais ou d’une crise de personnalite pathologique. Qu’est-cew qu’il y a de faux dans cet article. Hermann est un quemandeur, un mandiant a qui Gbagbo remplit la sebile de l’argent du cacao depuis que gilbert l’a supplante au niveau de Blaise. Hermmann est une marchandise qui n’est utile qu’a un seul client : le criminel Luarent Gbagbo. Hermann est si nombrilique et egoiste et egocentre qu’il se fout de toutes les souffrances des burkinabe en Cote d’Ivoire et des ivoiriens en crise de verite. Il est entrain de jouer son va-tout. Mais comme il est sans dignite, ayant herite ce capital du pere tel que bellement decrit dans l’article, il se retournera bientot vers Ouattara quand d’ici la boulangerie du Boulanger de Mama prendra feu. J’ai honte qd je vois Hermann et chque jour je prie Dieu pour ne pas lui ressembler. Il est une coquille vide. J’espere qu’il ne transmettra pas ce mauvais gene a sa descendance surtout qu’il a dit fierement un jour que faire la politique dans leur famille etait une question de determinisme biologique.

      Répondre à ce message

    • Le 14 février 2011 à 10:58, par Karin’tchiais En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Bonjour,
      Je soutiens Fouimpiim qui a vraiment pose le debat !
      Quant a ce "pretendu" Yameogo, un peu de reflexion et tu verras que c’est toi le soumis en realite...si ce n’est autre chose. Comme qui dirait, un soumis vaut mieux...qu’un con !
      L’histoire de la Cote d’Ivoire, nous la connaissons mieux que toi :
      1) Alassane Ouattara, un etranger...burkinabe : Alassane n’a pas, et n’a jamais eu une base de soutien au Faso. Verifier du cote du mali, et vous verrez qu’il y est plus soutenu simplement parce que certains de vos compatriotes ont fait croire que les Dioulas etaient des moins que rien.
      2) On peut certainement expliquer qu’un etranger soit premier ministre d’un pays, mais comment justifier les 32% du 1er tour et les 54% du scond tour des elections : c’est peut etre des Burkinabes qui sont rentres le voter ! La liste electorale a pourtant ete toilettee par les Gbagboites, au point qu’on sait aujourd’hui que des ivoiriens ont meme ete empeche de voter
      3)Gbagbo n’a jamais gagne d’election en RCI, et ca tout le monde le sait ! Passe encore pour 2000 ou on peut dire que la ruse fait partie du jeu politique...mais malheureusement il faudrait y adjoindre la violence.
      4) il n’a jamais gagne et ne peut pas gagner parce qu’il est d’abord minoritaire dans ce pays, et " malheureusement", en afrique qu’on le veuille ou pas le vote est dabord identitaire
      5) Gbagbo n’est pas un rassembleur : Comment expliquer que le PDCI ait choisi de suivre le RDR plutot. C’est d’ailleurs la cle de la victoire d’Alassane comme on a tendance a l’oublierr souvent
      6) Le Gbagbo qui manipule : il faut vraiment cesser de reflechir pour croire que c’est une lutte d’independance qui se deroule sous nos yeux : un peu de tenue quand meme ! Avec des conseillers francais...et des "revolutionaires" comme Ble Goude...mon oeil !
      7) Dites moi ce que Gbagbo a gere deja dans ce pays en dehors de son intrusion accidentelle a al presidence : il ne pourrait meme pas gere correctement une socite sucriere
      8)Le couvre feu de l’entre deux tours est un avoeu de plus
      9)La rebellion enfin : le Burkina a passe son temps a dire a Gbagbo de creer les conditions politiques pour le dialogue afin d’accuillir les dissidents qui sont au BF. reliser la presse et vous verrez ce qu’il repondait alors : " Je ferai descendre le feu.....". Ce qui l’emmenera a ammasser des armes en pagaille a Bouake...memes armes que les ivoiriens du Nord ont recupere
      Il y a tellement d’autres elements qu’on pourrait citer, mais je me limite la pour le moment.
      A bientot

      Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 13:49, par yamâam En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Consacrer une page de commentaire à cette épave politique est un honneur que Hermann ne mérite pas et qui devrait le réjouir fortement de savoir qu’on parle de lui.Si tant est que cela n’est pas effectivement l’ultime but visé par lui, quand dans le dossier ivoirien, il rame à contre-courant.
    Sur le plan politique, au niveau national,il ne se fait pas d’illusion:il sait que si un jour quelqu’un, même dans son koudougou natal, cochait le logo UNDD dans un bulletin de vote pour le mettre dans une urne, c’est en plus en pensant au président Maurice,qu’a Hermann lui-même.Histoire d’éviter une honte familiale (buud-gnaandé)et c’est le seul fond de commerce politique (le nom de son père)qui lui reste après qu’il ait épuisé tout le crédit de confiance que les Burkinabè avaient placé en lui.
    Une des lumineuses trouvailles de Hermann, il y a de cela quelques années, était le "tèkré" traduction plagiaire du "sopi" de Abdoulaye Wade et qui signifie changement.On plagie quand on se sait pas créer ou concevoir.Ce qui signifie qu’Hermann n’a pas une idéologie du pouvoir mais plutôt une idée personnelle du pouvoir : le pouvoir ayant été exercé par son père, il range ce pouvoir dans la lot global des immeubles et autres biens personnels légués par son père.Et,récupérer ce pouvoir comme les autres biens légués par son père est le seul fondement de son engagement politique.Et les Burkinabè l’ont compris.
    Passons à autre chose...

    Répondre à ce message

    • Le 12 février 2011 à 10:22, par africain En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Une telle bassesse un tel niveau d’ignominie c’est honteux. Comment ^peut produire de telles propos ! Hermann a toujours agit pour le bien du peuple avec une vision futuriste !
      je suis outré et en colère lorsque je vois des article de ce genre ! En plus s’attaquer à son père décédé alors là surtout pour un africain c’est honteux, et je pense que tous ceux qui liront cela seront outrés ! Il ne fallait pas dire de tels mots cela est mal placé vraiment ! cet article là n’aurait pas du passer dans ce journal ! Aux éditeurs il faut vous rattraper là !

      Répondre à ce message

      • Le 14 février 2011 à 01:39, par trm En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

        Si par "peuple" tu fais allusion au ventre de Hermann pas de probleme. QUant a l’article a propos du pere, il s’agit de sa bassesse lors de sa vien et non a ou apres sa mort. Il a ete nul dans sa vie et cette nullete a engendre ce cancer de fils appele Hermann qui pollue l’air burkinabe aujourd’hui. Ce monsieur qui a certainement une double nationalite aussi car marie a une francaise se fout du Burkina. Il en fait simplement un tremplin pour collecter l’objet de ses mendicites. J’ai honte de cette racaille d’inutile et d’apatride de Hermann. Comment voudriez-vous qu’on ne parle pas des frasques d’un si veule homme quand il mourra ? Les gens ont condamne son Excellence Frederic Guirma d’avoir dit a la mort de Maurice qu’il lui pardonnait le "mal gratuit" que Maurice lui a fait. Mais Guirma etait sincere. je suis contre l’approche hypocrite qui veut qu’on adoube les mort et oublier les mefaits lors de leurs vie. On peut pardonner mais on ne doit pas oublier certaines choses.

        Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 14:20, par kondire En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    bien dit je crois que des traitres de son gabari merite simplement le mepris de tout le peuple .des vendus pourquoi certains n´ont pas honte ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 14:59, par Foumpiim En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Chers compatriotes,
    Je l’ecrivais hier deja : je suis en colere...je suis outre !
    Merci pour cet article qui nous eclaire davantage.
    Mais on ne doit pas s’arreter la, il faut que quelque chose soit fait !
    Y a t’il pas eu des dignes fils de koudougou qui aient ete victimes de la furie de Gbagbo ? Vous devez chasser ce delinquant hors de vos frontieres, chers freres de koudougou.
    Jean jacques bechio, un des chiens louvoyant de Gbagbo disait a la RTI qu’ils allaient "tout melanger", entendez la, tuer des etrangers.
    Il faut qu’on fouette hermane : s’il a des dettes qu’il aille mendier chez Blaise, Kanazoe, Alizeta, Barro, et qui sais-je encore, meme moi je dirais(suis pret a lui sacrifier quelques salaires), mais qu’il la ferme.
    Pour qui se prend t’il ?

    Répondre à ce message

    • Le 12 février 2011 à 02:52, par Yaméogo En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Apprend déja à écrire, à défaut de savoir parler !!!Hermann a LE DROIT D’AVOIR SES OPINIONS et ses opinions sont juste !!De meme,avant de parler de fouetter Hermann,regarde du coté de ton ami qui est au pouvoir depuis 23 ans et que se fait réélire à plus de 80/100 !!Gbagbo,lui,il est passé normalement par les urnes !!!UN DEMOCRATE !! Tout comme Hermann !! Alors,tu sais quoi,homme soumis ???Essaies toujours ne serai ce que de tenter de vouloir "Fouetter" Hermann !!!!Et va plutot prendre tes 1000 FCA chez les gars du CDP et autres...Bravo Hermann,le peuple Burkinabé te le revaudras quand Blaise tombera tout comme Moubarak !!Et les traites à la patrie qui ont soutenus son régime le paieront très cher !!
      Et ça,ce ne sont pas les 3 millions de Burkinabé qui diront le contraire,eux qui sont contre l’implmication de Blaise dans cette crise( et donc, pour Hermann yaméogo) !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 16:19, par lintègre En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    KANGA Hermann est libre de penser autrement mais de là à vendre le BF à LG, il doit en faire les frais. tous le Burkina doit se lever contre cet apatride pour le bouter illico hors de nos frontière. d’ailleurs qu’il reste chez sont maître LG comme son père sous le vieux Boigny. aucune nation ne va tolérer un politicien de son acabit : qu’il tire leçon de ce que le Mali vient d’infliger à son sosie IBK pendant les toutes dernières élections communales partielles ! il était mort politiquement s’il n y prend garde, c’est sa mort physique qui va s’en suivre à l’issu de ce forfait ! bien que nous soyons contre la révision de l’article 37, nous soutenons BLAISE pour cette cause nationale !!!! KANGA a intérêt à rester au GBAGBOland.

    Répondre à ce message

    • Le 12 février 2011 à 02:45, par Yaméogo En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Des paroles,rien que des paroles !!! Il faut avoir une certaine faculté d’analyse avant de parler politique,mon ami !!Tu ne connais meme pas tous les tenants et aboutissants de cette crise !!Tu trouves normal que Blaise et ton pays (le Burkina Faso) detournent 10/100 de la reserve de cacao de la Cote d’Ivoire ??Si au moins le peuple Burkinabé en profitait !!..mais non,cet argent va garnir le compte en banque du Blasco,de wade et de certains Français !!Tu n’as meme aucune ID de l’ampleur de la crise !!Et avant que tu ne puisses faire quelque chose à Hermann,mon ami,tu devrais etre en compagnie des anges !!

      Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 16:50, par doums En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Tel père tel fils ce n’est pas une surprise.Hermann Yaméogo est une épave politique sans repère qui va à contre courant de la marche de l’ Afrique vers plus de démocratie pour qu’on parle de lui.Pauvre type.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 17:24, par burkîndlem En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Je crois qu’il ne faut pas donner trop d’importance à ce que fait Hermann. De toute évidence, il est pris de démence. Son véritable problème, c’est qu’en dépit de son instruction et de ses origines pour le moins nobles, il trouve difficilement le bon sens. Ce Monsieur ne souffre pas d’un manque d’avoir, mais plutôt d’un déficite d’être. Et cela, c’est difficile à soigner. La seule attitude éthique qui convient dans ce cas de figure, c’est de l’accueillir avec compassion... et de faire avec.

    Répondre à ce message

    • Le 12 février 2011 à 17:51 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Burkindlem, si j’avais un moyen de te connaitre personnellement, tu allais etre le gars avec qui j’allais boire la biere avec chaque jour. Au moins, c’allait etre un alcolisme utile. Tu as fini avec l’ homme. Tu as diagnostique le mal a la racine. Herman, en verite, ne souffre pas d’ avoir, comme tant d’ autres burkinabe mais d’ etre. C’est la meme chose pour beaucoup de nos soit- disant grands qui trainent derriere eux une mentalite de lumpen. Ca, on ne peut rien changer. Comme ils ont un probleme de mal- etre, ils ne savent meme pas que leurs millions mal acquis, ca fait beaucoup de ble dans un pays ou beaucoup de gens ne peuvent pas s’ offrir 500 francs par jour. Alors, bonjour l’ amassement frenetique et gourmand des biens, quitte a trainer leur ame dans la boue. Quitte meme a poussr leurs femmes dans les bras de quiconque peut leur jeter au passage de leur course folle quelques briques comme la pomme d’ Atalante. De cet Herrmann, cet homme qui erre, que les noms sont si prophetiques, je ne dirai plus rien. Je n’ai pas ete eduque a frapper un homme qui est a terre. Or celui-ci s’ est deja enterree. Alors le meilleur Te Deum qu’ on peut lui chanter sur le de majeur, c’est de le laissr grapiller les derniers millions de l’ autre idiot tetu qui ne voit rien sauf le pouvoir a l’autre cote de la basse Volta.

      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 17:36, par Léocadie En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Le comportement de Hermann Yaméogo n’est pas digne d’un burkinabè encore moins d’un homme politique burkinabè dont les compatriotes ont été massacrés, torturés, violés et pillés en Côte d’Ivoire.

    Mais en politique, il a toujours été un caméléon équilibriste et on l’a vu à l’oeuvre avec ses multiples alliances et dés-alliances.

    Comment peut-il occulter tous les crimes commis à l’encontre des Burkinabè en Côte d’Ivoire et oublier que parmi les victimes figurent des ressortissants de sa province natale ?

    Il a la nationalité ivoirienne, pourquoi ne resterait-il pas là bas une bonne fois pour toute et qu’on entende plus parler de lui.

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2011 à 22:46, par Oumarc En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Le comportement qui est indigne est celui de tous ceux qui prétendent que le nord de la cote d’Ivoire ou habitent beaucoup de nos ressortissent n’a pas été envahi et brutalisé par des rebelles en provenance du Burkina OUI, du Burkina. Donc femmes d’origine burkinabé violées par des bandes de rebelles. Des enfants et des personnes âgées d’origine burkinabé tués brutalement par ces mêmes rebelles. Aucune personne ne peut souhaiter cela à ses compatriotes habitant un pays voisin ! Et c’est exactement cela qu’Hermann dénonce. C’est un vrai Burkinabé qui s’inquiète du sort de ses compatriotes en Cote d’Ivoire. Au lieu de parler de ce que vous ne comprenez pas, posez-vous plutôt ces questions : qui a envoyé ces rebelles qui ont brutalisé nos compatriotes dans le nord de la Cote d’Ivoire ? Qui les a payés ? Qui a dépensé l’argent qui a été dénié aux populations Burkinabés pour aller alimenter la guerre et la misère en Cote d’Ivoire ?

      Répondre à ce message

      • Le 14 février 2011 à 21:56 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

        Hermann est un apatride au propre comme au figure. Il ne peut meme avoir une patrie. Sa seule patrie, c’est les sous. L’ histoire de l’ homme est jonchee de palinodies, de reniements de ce qu’ il a adore hier, d’ accolades incestueuses autant qu’ immorales de ce qu’ il a denonce avant- hier. Il a un veritable probleme. Hermann est l’ un des burkinabe qui ont porte un coup fatale a la moralite de ce pays. La culture politique qu’ il a amenee dans ce pays dans ses errances nous promet le chaos et le KO. Aujourd’ hui pour beaucoup de jeunes, on entre en politique pour se faire voir et se faire acheter comme des buurmansa. Qui a commence ? C’est Maurice qui a commence et c’est Hermann qui a peaufine. Le reste(les suppots qui ont fait chemin avec lui entre temps et qui sont passes de bebes traitres a Jarnac- Le Traitre), ce ne sont que des notes en bas de pages de ces scelerats de burkinabe. Morts ou vivants, ils ne peuvent avoir notre respect. Regardez tous ceux qui ont fait chemine entre temps en politique avec Hermann ? Lequel de tous ces mangeurs est serieux ? Ce sont les memes qui volent de partis en parti. Ils ont bien appris l ;a lecon de leur gourou. C’est constant depuis l’ ADF a l’ ADF_- RDA a l’ UNDD plus les autres particules que les bons eleves de notre Soutannna en politique a couves. Convenez avec moi que le meme Blaise que les Hermannistes accusent de perdurer au pouvoir, serait plus democrate malgre lui si un certain Hermann ne fut jamais ne. Pour notre bonheur. Il est ne. Le malheur des burkinabe aussi. Hermann, au soir de ta vie, que diras- tu avoir pu accomplir aussi ? Remarque que la valeur d’ un homme, ce n’est pas son compte bancaire, ni ses villas, Villas Pax ou Villa Merde, ni les maitresses a la pelle. Tout ca, est vite oublie lorsque la faucheuse sonnera a la porte. Tu as la soixataine. C’est l’age de la sagesse, a defaut d’ etre intelligent.

        Le Bejot National.

        Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 17:42 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    JE SOUTIENS HERMANN HAUT ET FORT !!!!!!!

    VOUS TOUS QUI CRIEZ QUE FAITES VOUS QUAND VOUS VOYEZ LA DEMOCRATIE ETRE BAFOUEE DANS NOTRE PAYS ?

    VIVE HERMAN !
    DIEU BENISSE HERMANN

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 17:43 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    je crois qu’il est un pays de tolérance c’est bien le bf.abriter un "apatride" ( et le mot est faible ), il faut le faire.si le ridicule tuait, on aurait été à la ènième messe de requiem d’hermann

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2011 à 18:52, par Humaniste En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Hermann doit comprendre qu’en politique surtout au plan interne entre compatriotes il est normal, responsable et souverain d’être différents dans la lecture des situations, des contextes et des évènements. C’est ce sur quoi repose un Etat de droit avec son corollaire de démocratie (liberté d’opinion et d’expression, égalité, paix, justice etc.).
      Cette différence de vue ne doit pas transiger avec une certaine indifférence.
      Je comprends à mon sens qu’il profite de la chute du dictateur Laurent GBAGBO pour soutirer quelques prébendes en vue d’une retraite dorée, parrcequ’il sait que sa cloche est à jamais éteinte sur la terre du FASO. C’est tout de même indigne et irresponsable de sa part de se solidariser de la fin tragique du régime GBAGBO sur l’autel du sang versé de ces nombreux ivoiriens et étrangers tombés pour avoir osé insuffler et respirer le vent du changement.
      Qu’il sache que ce rôle macabre qu’il s’est assigné une fois de plus, pour davantage prouver aux yeux du vaillant peuple du FASO, qu’il n’est plus des leurs, le rattrapera au crépuscule de sa vie.J’en suis conscient qu’il répondra devant l’histoire et devant les hommes.
      J’en appelle à la communauté internationale pour instruire un dossier à son encontre parcequ’il fait partie des monstres du GBABOLANDS qui ne s’énorguellissent qu’au giclement du sang humain.

      Répondre à ce message

      • Le 12 février 2011 à 00:21, par Mwaga33 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

        Vous dites comprendre qu’Hermann « profite de la chute du dictateur Laurent GBAGBO pour soutirer quelques prébendes » parce que c’est surement la façon dont vous feriez les choses si vous en aviez la chance. Mais Hermann n’est pas comme cela, et en dépit e ce que vous voulez nous faire croire, vous ne le connaissez absolument PAS ! Alors cessez vos mensonges et taisez vous ! Et il est évident que vous parlez pour ne rien dire ou que vous ne connaissez pas le Burkina. Vous n’avez pas lu ou entendu qu’il a juste récemment rempli la maison du peuple ? Ca fait pitié une telle haine envers un homme qui ne vous connait surement même pas ! C’est risible ! Bien sur a sa place, vous vous éloigneriez de Gbagbo s’il courrait a sa fin – l’amitié et le respect et tout simplement la constance ne semblent pas être des valeurs que vous connaissez. Non avec vous c’est plus « le rat qui abandonne le navire quand il coule » ! Contrairement a ce que vous dite, Hermann agit en digne et responsable Burkinabé car il tente d’aider a résoudre la crise justement pour éviter le bain de sang a ses frères burkinabés en Cote d’Ivoire. Vous en revanche vous évertuez à provoquer et insulter, ce qui met vous compatriotes en Cote d’Ivoire en danger ! Mais c’est tellement plus facile d’insulter et provoquer quand on reste anonyme, contrairement a Hermann qui n’a pas peur de ses idées. Mais qu’importe, au crépuscule de votre vie c’est bien vous devrez répondre de votre haine et de vos propos incitent a la violence. Oh, et cet appel que vous lancez a la communauté international c’est d’un ridicule ! Il faudrait vous instruire un peu en droit avant de parler de ce que vous ne comprenez pas !
        Je poste ce message, mais je me doute bien qu’il ne passera pas puisque ce journal n’est pas indépendant !

        Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 18:04, par perd pas le nord En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    mais ce chers hermann kil fasse ce kil veut.c avant tout un etre humain et l homme est guide de par ses interet.courage a lui et a toute sa bande.

    Répondre à ce message

    • Le 12 février 2011 à 03:02, par Yaméogo En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      Et à toute sa bande ???? En voilà une réponse aussi peu intelligente que ne l’ai son auteur !!!Si toi tu es uniquement guidé par tes interets,faut pas genberaliser ça à tout le monde !!De toute façon,Lefaso.net (qui va certainement me moderer sauf pour "faire style"),on connait son penchant certain pour le gouvernement..Ces reactions ne refletent enrien l’opinion du peuple Burkinabé (sans compter les 3 millions de Burkinabé qui vivent en Cote d’Ivoire et qui sont en large majorité pour Hermann !!).Hermann est avant tout un homme de convictions !! sinon, il ne serait pas dans la politique ( est il besoin de rappeller qu’en tant qu’avocat,hermann touchait 10 fois plus d’argent que maintenant et surtout,qu’il en distribuait tout autant 10 fois moins !!)...

      Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 19:54 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Monsieur Béjot ... Et vous vous êtes qui ?
    Ce genre d’hommes qui cherchent à manger dans la gamelle des forts !??
    Article affligeant et insultant - fait de supputations sur un homme à qui vous prêtez des pensées que vous ne connaissez pas ! Un minimum d’éthique aurait voulu que vous interrogiez l’homme lui-même ... Et surtout la dignité aurait voulu que vous ne vous attaquiez pas à sa famille d’une manière aussi insultante ! C’est pitoyable, bas et vil !
    Et franchement, que savez-vous de son séjour en CI ? Ne pensez vous pas que cela a été un peu travaillé par vos Grands amis du Burkina ? Vous croyez vraiment qu’il s’est levé sans l’accointance de quelqu’un ici ! Nul ! Niveau réseau de réflexion ... ou devrais-je dire de "manipulation" !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 21:58 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Hermann ne trompe plus personne. Tel père tel fils. Le pire est que le fils veut ravir la vedette au papa dans l’apatridie. Un véritable prostitué politique et comme dirait quelqu’un une épave qu’il faut désormais ranger aux oubliettes. Gbagbo est fini et Hermann avec !

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2011 à 22:29, par FDialo77 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    En tout cas c’est clair qu’il est important cet homme pour que vous vous donniez tant de mal a l’attaquer ! Et s’il vous plait est ce que vous pouvez trouver un autre mot qu’apatride ? Votre vocabulaire est probablement trop limité pour vous permettre d’utiliser un autre mot. Probablement !! Quoi qu’il en soit, depuis toutes ces années que vous essayez de nous faire croire qu’Hermann est un traitre, laissez moi vous dire que le vrai traitre c’est celui qui est arrivé au pouvoir par la force, qui y reste pour la fraude et qui continue de voler les ressources limitées de ce pays et de s’enrichir sur le dos des populations qui s’appauvrissent de jour en jour. Et ceux qui le cautionnent eux aussi sont des traitres !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 00:39, par Deval En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Le president Blaise vient de riposter lui aussi par une manifestation !!belle et bien terne par rapport à celle de Charles Blé Goudé et du pdt gbagbo !!Mais quand on se fait élire à plus de 80/100 après 23 interminables annees de pouvoir,il faut bien payer quelques affames pour leur faire porter des pancartes !!Bravo hermann !!le Burkina faso te le rendra !!Les 3 millions de Burkinabé vivant en Cote dIvoire te le rendront !!!Et Blaise,quant à lui, il ferait mieux de se cacher car il n a nullment le droit d oser prétendre à quelques mediations que ce soit en Cote d Ivoire !!! Il a deja assez foutu le bazard depuis 2002 dans ce pays,(et dans tant dautres..)..bravo,hermann !!toi au moins, tu nes pas un mouton et tu as la verité avec toi !! Vive Gbabo et vive hermann yameogo !!

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 00:46, par KoudouLaurentGbagbo En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Gbagbo a été élu par le peuple et lui,en tous cas, il n’est pas arrivé au pouvoir par la force !!! Le peuple est avec lui et les Ivoiriens ont beaucoup de chance davoir un homme tel que lui !!On ne peut pas en dire autant de la sous région !!Hermann,tu es décidemment un homme, un vrai,de ceux qui ont une sacrée stature presidentielle,de ceux qui vont droit au but, de ceux qui ne se cachent pas derriere des mots bidons et policés pour afficher leur opinions jusqu’au bout !!Nous sommes plein de jeunes dans le quartier à etre à 120/100 derriere toi !!D’autant plus que nos familles sont à Abidjan et que ceux au Burkina qui crient Hoba Hoba ne savent RIEN DU TOUT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 00:50, par Salimata En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Hermann a raison,un point c’est tout !! Gbagbo a raison,un point cest tout !!Charles Blé goudé a raison, un point c’est tout !! Le Blasco ferait mieux d’aller voir ailleurs plutot que d’insister car son drap va etre révélé !!Les Ivoiriens sont un peuple fier et fort et beaucoup ferait mieux de prendre exemple sur eux plutot que de courber l’échine depuis 23 ans devant ce.......!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 00:57, par Bienvenue En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    je suis Ivoiro Burkinabé et je dis Oui à Gbagbo et NON à Blaise.On sait qui a envoyé les rebelles dans le nord en 2002 !!On sait à cause de qui nos freres burkinabé on souffert !!C’est pas à cause de Gbagbo,ni Hermann !!!Celui qui est à l’origine de tout ça là,on sait de qui il s’agit !!faut pas venir mettre Hermann Yaméogo dans l’affaire (Ma mere etait de Koudougou,j’ai parlé avec hermann une fois en 2005 et je sais que tous ses arguments sont plus que valables !!

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 02:55, par le vrai visage En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    juste une question.pour qui Jean-Pierre BEJOT roule ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 07:20, par L’éclaireur En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    VOUS POUVEZ INSULTER HERMANN COMME VOUS VOULEZ, C4EST UN APATRIDE ; MAIS DE GRACE NE MELANGER PAS SA FAMILLE DANS VOTRE HISTOIRE. IL NE MERITE PAS DE PORTER LE NOM YAMEOGO. HONTE à CE TRAITRE

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 10:36, par KOMBAS En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Mon cher journaliste soyez objectif !
    Que vient faire le nom de KOUDOUGOU dans
    votre article.Cela n’engage que Monsieur Hermann YAMEOGO mais pas la ville de KOUDOUGOU.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 10:39, par KOMBAS En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Mon cher journaliste soyez objectif !
    Que vient faire le nom de KOUDOUGOU dans
    votre article.Cela n’engage que Monsieur Hermann YAMEOGO mais pas la ville de KOUDOUGOU.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 15:13, par sabana En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    bonjour les freres et amis du bf

    jje pense que M.herman a vraiment interet à rester ici(gbagboland).s’il savait combien de fois les burkinabe de la ci souffraient à l’heure ou je vous ecris,je pense qu’il allait jouer balle à terre.moi qui suis entrain de vous ecrir,j’ai ete depossedé d’une forte somme d’argent il n’ya meme pas une semaine de cela alors que je partais pour des funerailles(j’ai ete traité comme tout burkinabe actuellemt en ci de rebelle tout simplement parce que je possedais une carte consulaire burkinabe).donc de grace M herman,comportez vous comme un dirigent ou du moins un futur dirigent si vous voulez vraiment diriger le bf ds les annees à venir.
    merci et vive le faso

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 16:07, par lintègre En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    moaga33, toi tu roules pour qui, hermann ??? vous faites honte au BF. ton herman a t-il fait des déclarations nous compromettant ou pas ? ce Mr aura des funérailles très très minces comme son ami gbagbo !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 16:15, par lintègre En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    moaga33, toi tu roules pour qui, hermann ??? vous faites honte au BF. ton herman a t-il fait des déclarations nous compromettant ou pas ? ce Mr aura des funérailles très très minces comme son ami gbagbo !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 16:28, par Charles Guers En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Dommage que le burkina s’accharne ainsi sur la cote d’ivoire et sur le president GbaGbo je me demandes biens ce qui les motives tant.
    Quand l’un de leur compatriote soutien Gbagbo il le traite d’anti nationaliste mais je comprends mieux OUATTARA etant Burkinabé celui qui ne le soutien pas dans son braquage du pouvoir ivoirien n’est pas patriote Burkinabé.
    Et comme d’habitude trouvant mes suggestions Gbagboiste sinon trop Ivoirien ils ne posteront pas mon commentaire.
    Rien que des aliénés !Vive Gbagbo ! Vive la Cote d’ivoire ! On attend Ecomog et depuis Rien ! Les gens parlent mais on sait qui dirige le pouvoir en Cote d’ivoire c’est Un peuple Ivoirien debout et motivé car jamais on vous dit jamais Allassane Dramane Ouedraogo et pardon Ouattara de toute façon c’est la mème resonance puisque venant du mème Terroir jamais ne sera President de notre beau pays la Cote d’ivoire qu’il aille combattre compaoré s’il lui reste des couilles car apparemment vue sa lutte contre Gbagbo il a été castré pffffffff quel site quand j’entends des choses comme quoi nous Ivoiriens on sequestre des Burkinabé j’ai mal au coeur pauvre Journaliste analphabète qui ne commente que ce qu’on lui ordonne chaque dans des soirées d’homosexuels ! Lol TROP PARLE JE MECLYPSE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 16:28, par lintègre En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    mon cher SABANA, nous sommes de cœur avec tous les frères qui sont en RCI, tenez bon car il n’ya pas de révolution sans douleur ! toutefois, sans aucune intention de vouloir faire dans l’intox, je vous conseille de vous démarquer de toutes éventuelles actions entreprises par ce Mr et son acolyte dénommé KIMA emil, au besoin retrouvez hermann et expédiez le illico avant qu’il vous crée des problèmes, le reste nous on s’en charge ici à son arrivée ! il va payer cher cette fois ci !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 16:43, par Salif K. Tendaogo En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Je pense qu’il faudrait bien analyser la situation et éviter de réagir aussi vite de mots. Son séjour en CI a sans doute été organisé par le président du Faso et sa suite de conseillers. Attention à l’analyse politique que vous faites. Ce monsieur est peut-être traitre, mais nullement contre son pays, mais au contraire pour son pays. Herman est à la solde du président du Faso et pour cela il faudrait avoir une anlyse pointue des différentes situations dans laquelle se trouve ce monsieur pour comprendre. Il est bien conscient du mauvais traitement des BF en CI (pas par la population, mais par l’armée nationale je précise). Suivez le fil des évènements qui ont conduit à l’exécution de Lingani. Ensuite depuis le coup de force inial de Gbabo, après la Mauritanie... Son instabilité dans ses idées et appartenance politique. Herman c’est un intellectuel dites-donc ! Il sait ce qu’il fait. il se satisfait de cela. Moi je pense tout simplement qu’il a été envoyé pour sonder certaines affaires.

    Bref ceci relève de mon anlyse perso, basée sur la lecture de certains faits.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 16:51, par Alassane G. En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Cette situation profite bien au Président et son article 37. Elle lui donne un certain confort face au différents soulèvements populaires dans les pays du Maghreb. Tous les présidents qui ont plus de 10 ans, et exagérons un peu, 20 ans au pouvoir vont tous bien réfléchir quant à la prolongation de leur mandat. Et vu la situation ils vont bien emmagasiner l’argent.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 17:15, par Baron En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Herman, c’est vraiment un incorrigible politicien. Mais il ne s’imagine même pas ce qu’il peut perdre en ayant cette démarche ! Mais il a raison : Il est avocat mais exerce t_il ces fonction ? Comment subvient -il à ses besoin ? avec les restes des biens de son père ? En fait, je pense qu’en homme averti, il sait que le moment est venu pour lui de passer à la caisse de Gbagbo et vous verrez, il reviendra les mais chargées de billet de banque "made for Gbagbo"

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2011 à 22:53, par moi-meme En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    L`attitude de ce Hermane la ne surprend pas d`ailleur c`est pour cela qu`il n`evolue pas en politique depuis qu`il se dis politicien.Ce gars et un vrai traitre.Que Dieu nous preserve.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2011 à 00:47, par Deval En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    REPONDRE A UN ARTICLE ?? POURQUOI ?? TOUT EST TRONQUE CHEZ VOUS !! HONTE A VOUS !!! nous sommes une bonne vingtaine à avoir pris faveur pour Hermann . Aucune de nos réactions n’est parue dans le journal hormis celle de notre cousine qui habite aux USA !! nous n’habitons pas au meme endroit,n’avons pas les memes ordinateurs et nous nous sommes tous contacté par mail,indignés par si peu de professionalisme !! Vous etes des vendus !! vous etes vendus au pouvoir !! OUI,Mr qui travaillez à bien moderer les propos de tous ceux qui sont contre votre sanguinaire de Blaise !! Il y a beaucoup,beaucoup de personnes pour Hermann et quand l’autre va jarreter, on peut dire qu’il y en a beaucoup qui vont se retrouver au chomage !!!Avoir vos opinions de lavettes,ça passe encore..mais nous censurer comme ça, alors que notre langage est tout à fait convenable, ça ne passe pas !!!! Peu importe que vous ne postiez pas mon message, je savaus déja et je sais encore mieux à qui j’ai affaire !! faut aller prendre vos féfé et vous taper votre Flag !! Bientot,vous allez passer au Dolo !!

    Répondre à ce message

    • Le 13 février 2011 à 22:22 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      "Nous sommes une vingtaine à avoir pris position pour Herman" !!! On savait bien que vous vous organisez en groupuscule pour venir polluer les sites dès lors que quelqu’un écrit contre Herman. Les manipulations dans leurs techniques les plus sophistiquées, on n’en veut pas au Burkina. Laissez-nous gérer notre problème de l’article 37, n’en rajoutez pas.

      HERMAN est DÉCEVANT !!!! Et ce, depuis que les forces vives du Burkina ont tenté de revendiquer une conférence Nationale Souveraine en 1991. Ce qu’il fait aujourd’hui ne fait que confirmer son manque de patriotisme, son incapacité à aimer autre chose, autre personne que sa propre personne. Ainsi que son manque d’envergure et de vision en tant que homme politique ; IL EST VIL !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 13 février 2011 à 03:46, par L’homme Integre En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    En tout cas, je prefere un pantin a la solde d’un nationaliste africain a un pantin dictateur a la solde d’un colon.

    Honte aux jeunes inconscients ! Cette nouvelle race de corrompu vicitime malheureusement de leur naivete malsaine et du regime fantosh de Ouaga.
    Honte a ceux qui ont terni l’image de notre integrite historique ! L’histoire vous rattrappera et je m’en doute guere.

    ils ne se rendent meme pas compte que cela fait plus de 24 ans que le representant de la France chie sur sur Burkina Faso.

    En tout etat de cause, Nul n’est eternel. Le syndrome tunisien et egyptien ne sera pas loin de gagner ce regime fantosh qui fait du tort aux burkinabe depuis bientot 24 ans.

    Que Dieu tout puissant veille sur notre chere Patrie le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 13 février 2011 à 12:34 En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Bonjour !!!
    Je suis de Koudougou et je viens apporter des précisions sur les "Yaméogo" ou plutôt sur les "YAMEWEETO" car en effet , il existe à Koudougou 6 familles distinctes de Yaméogo qui ne sont pas parentées et qui même se marient entre eux . Cela pour dire que l’association de ce nom de famille que beaucoup de citoyens Burkinabé porte avec fierté à Hermane n’a pas été judicieux même s’il est vrai qu’il est Yaméogo . Il faut éviter les généralisations qui peuvent être dangereuses . Hermann est un opportuniste et un arriviste qui ne fait même pas l’unanimité au sein de son propre clan , alors n’allez pas impliquer toute une ville dans ces propos révoltants.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2011 à 16:54, par Vision lointaine En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Chers tous ;

    Franchement vos differentes reactions me font peur et m’attristent serieusement.
    Hermann Yameogo est un opposant et a ce titre, il a des convictions politiques et des alliances a faire. Dois t-on le condamner parce qu’il a opte de soutenir GBAGBO plutot que de soutenir OUATTARA ? Le parti au pouvoir dans notre pays n’a t-il pas pendant longtemp soutenu Gbagbo pendant ces different avec Houphouet Boigny et Henry Konan Bedie ? Quand nos compatriotes ont ete massacre en debut de la crise ivoirienne et que Hermann s’est plaint de la position du Burkina qui ne l’a pas traite d’apatride’ Et pourtant, le CDP n’a t_il pas recu AFFI Nguessan (principal anti-Burkinabe en cote d’ivoie) dans notre chere assemblee nationale et pire meme signe un pacte d’amitie et d’amour entre le CDP et le FPI en depit des souffrances de nos compatriotes ?
    Le president du Faso n’a t il pas ete recu par GBAGBO a Yamssoukro et decore par les grands chefs traditionnels ivoiriens en qualite de NANA (roi des rois) au nom de la nouvelle amitie entre GBAGBO et lui. Qui a condamne cela ???
    De grace, il faut depassionner le debat et surttout eviter d’avoir une attitude semblable a celle des ivoiriens qu’on critique. La crise en cote d’ivoire est ne du fait que Allassane a ete traite pendant longtemp traite d’apatride. C’est exactement ce que certains commentaires laissent entendre sur cette tribune relativement a Hermann.

    LES MEMES CAUSES ENTRAINENT LES MEMES EFFETS donc soyons frere, fiers de notre burkina et surtout respectons les libertes individuelles d’opinions et de choix politiques conformement a ce que dit notre constitution.

    Que Dieu veille sur le Burkina Faso et que la Cote d’ivoire ainsi que nos compatriotes qui y vivent retrouvent la paix pour le bonheur de tous.

    Entre temps je m’excuse si j’ai heurte certains, bien a vous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2011 à 21:28, par koss En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    suite à des attaques sur la personne de HERMANN YAMEOGO homme
    politique et juriste DU FASO,nous pensons que les différentes
    réflexions sont du domaine de la haine et non de la raison.
    La côte d’ivoire et le FASO sont deux pays frères .
    La côte d’ivoire traverse une crise du réel et nous savons que le FASO est la base arrière des rebelles. Et cela est reconnu par tous.
    Faut t-il permettre cette agression venant du FASO ?
    Faut t-il soutenir la destabilisation de la côte d’ivoire à partir du FASO ?
    La position de maître HERMANN est fondée . Car son analyse de la situation ivoirienne est conditionnée par la force de la raison.
    Il est temps que le FASO et la CÔTE D’IVOIRE retrouvent la voie d’une cohabitation pacifique.Cela est le chemin de la raison axiologique.
    Les différents intervenants ont privilégiés les rapports de destruction et nous pensons qu’il est temps d’enterrer la
    hache de guerre et privilégier les solutions pour un droit
    juste.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 14 février 2011 à 16:20, par le lingouste En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

      La paix, il nous faut la paix en CI. Et pour cela, le Blaiso doit continuer sa démarche, du reste motivée par les différents chefs d’Etat.
      Quant à l’écrit de Hermann ou sur Hermann, c’est juste des points de vue. Refuser cela, c’est être pire que Blé Goudé. Malheureusement, à partir des fora, on constate chaque jour qu’au Burkina, il y a trop de Blé Goudé.
      Avoir trop de Blé Goudé au BF ne saurait être une fierté pour nous et c’est même mauvais pour le pays des hommes intègres qui compte de milliers de personnes très vulnérables en CI.
      Alors, même si vous n’avez pas de parents en CI, que votre méchanceté ne vous amène pas à attiser davantage les feux.

      Répondre à ce message

  • Le 14 février 2011 à 10:19, par Le revolutionnaire En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Chers intervenants
    Merci, de me donner l’occasion de m’exprimer sur cette affaire.
    Je vais être bref. C’est normal que chacun donne son point de vue, mais pas avec passion, sinon on risque d’embarquer les gens dans la haine.
    Voyons la vérité en face. Hermann n’est plus crédible, il y a longtemps de cela ?
    Politiquement, il défend l’indéfendable. Moi,je suis sankariste c’est à dire adepte des idées de Thom SANK, mais je ne parle pas du parti Sankariste qui, lui est même est peu credible à mes yeux compte tenu de leur manque de personnalité et de leur divergence. Cette crise de CI, faites attention, Hermann, personne ne l’écoute au Faso, mais pour se faire entendre, il faut qu’il rame à contre courant de l’histoire.
    Aujourd’hui, Blaise représente le Faso, quelque soit les problèmes internes.
    Donc au nom de la patrie, je le soutien et je vous prie d’arrêter vos conneries, ceux qui sont du côté d’Hermann.
    Y en a marre de ce type.
    Si un seul cheveux de Blaise tombe, La CI aura une réponse appropriée à la hauteur de l’évènement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2011 à 18:20, par josepha En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    je pense que hermann n’est pas un burkinabé parce que gbagbo est le jean marie lepen africain.si hermann le soutien c’est parce qu’il est de cette race d’ivoiriens qui ont pour seul projet politiques la xénophobie et le tribalisme.s’entourer de gens de son ethnie pour gouverner est honteux pour gbagbo mais hermann s’il avait encore un peu de dignité et d’honneur ne serait plus au burkina faso.son défunt père doit etre fier de son ingrat de fils.s’il ya une chose qui nous unis tous c’est la patrie.hermann n’en fait logiquement plus partie car ceux qui sont tués sont de vrais burkinabè.ce qu’il ignore c’est qu’à koudougou il y avait un quartier burkina depuis très longtemps.c’est honteux

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2011 à 19:41, par lamtargban En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    soyons honnete et reconnaissons le courage et le mérite d’hermann. il faut savoir dire la verité quant -il le faut et d’ailleurs nous n’avons pas vécu les evenements de la ci sr place en vu de savoir réelment ou se trouve la verité et qui a été véritablement élu en ci a part ce ke ns raconte les différents média. mais une chose est claire on juge kelk’un selon ces actes et non selon les actes de son père de son ethnie ou de sa nationalité. reconnaissons pour ce ki ns concerne ke le comportement du président blaise n’implike pas forcement le peuple burkinabé. ayons au moins l’honneteté de reconnaitre ke le BF était la base arrière de la rebellion et que depuis l’eclatement de la crise le BF est devenu un pays exportateur de cacao de café de diamant de l’or ... et ça venant des rebelles de soro et ouattara. comprenons dc la réaction du peuple envers les dirigeant comme blaise. la preuve le peuple ivoirien n’ait jamais allez contre les burkinabé de ci.n’oublions pas que ns sommes au 21e siecle et que le tps de la france-afrik est revolu. les peuples ont besoin aussi du developpement et dc attention aux presidents collabos ki recherche leur interèt au detriment du peuple.pour terminer franchement ki a tué sankara ??? on vs dira blaise or il etait ke l’instrument.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février 2011 à 14:00, par Commandant En réponse à : Chez les Yaméogo de Koudougou, Hermann, tout comme papa : « Monsieur Maurice », est toujours aussi désolé de n’être pas « Ivoirien »

    Hermann est un vendu.Il represente la honte du faso.c est la faute a qui si son pere a mal maoeuvre le pouvoir en son temp.LE FASO a l oeil sur toi.TOUT montre que la destabilisation du pays passera par toi .FAIS gaffe on sais que t es capable de vendre ton ame au diable pour le pouvoir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés