Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

7e édition des prix Galian : Sidwaya remporte 4 prix

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 10 mai 2004 à 04h44min

Les professionnels de la communication ont célébré le vendredi 7 mai 2004 dans la nuit à l’hôtel Indépendance de Ouagadougou, la 7e édition des prix Galian. Cérémonie de récompenses de professionnels qui se sont distingués à ce concours en 2003, cette nuit a été parrainée par Luc Adolphe Tiao, président du Conseil supérieur de l’information (CSI). C’était en présence du ministre de l’Information et de nombreux membres du gouvernement.

Prestations de vedettes de la chanson burkinabè (Tall Mountaga, Alif Naba, Smockey et Amity Méria), remises de trophées et de prix, dîner... L’atmosphère au bord de la piscine de l’hôtel Indépendance était la fête même si les organisateurs ont fait de la sobriété, leur credo. En effet, seule une partie des convives a eu droit à l’entrée et tout le monde (apparemment) avait une et une seule petite bouteille de boisson alcoolisée ou non. Ceci explique-t-il cela ?

L’accès était strictement contrôlé et certains confrères qui n’avaient pu bénéficier du précieux carton d’invitation ont dû rebrousser chemin à leur corps défendant. "On ne dirait pas que c’est une cérémonie de notre ministère", lâchera un agent du ministère qui ne supportait pas d’avoir été refoulé par son collègue.

Bien évidemment, des journalistes (la plupart était des jeunes filles) d’un soir n’ont pas manqué encore ! Ce qui a donné du "piment" à cette fête qui a tenu toutes ses promesses. Puisqu’on est venu parfois de loin (Gaoua, Bobo, Dori) pour assister à l’événement. Nous citons pour exemple, le déplacement d’un magistrat en poste à Dori mais qui n’a pas voulu rater non rien au monde la fête qui fut belle.

Et cerise sur le gâteau, le jury a salué la qualité et le nombre en augmentation des œuvres en compétition.

"Nous avons reçu 142 œuvres, tous genres confondus, contre 76 œuvres en 2002. Ce qui nous a amené à ramener la moyenne minimale pour être nominé à 14/20", a indiqué Kassoum Kambou, le président du jury 2003 des prix Galian qui voit dans ses chiffres, la preuve du crédit, de la notoriété et de l’excellence de ce concours.

Il a néanmoins formulé au nom du jury des recommandations tendant à améliorer l’organisation des prochaines éditions. Le jury recommande ainsi la redéfinition de certains concepts et genres rédactionnels pour permettre aux candidats d’appréhender les critères du concours.

En effet, plusieurs œuvres ont été disqualifiées pour non respect des critères. Aussi, le jury souhaite l’institution d’une commission de présélection qui permettrait au jury de mieux envisager son travail. Le jury a enfin formulé le vœu de pouvoir disposer d’autant d’exemplaires originaux des œuvres en compétition que de membres du jury.

Pour le président du CSI, Luc Adolphe Tiao, les Galian sont un "grand rendez-vous de reconnaissance des talents des hommes et femmes des métiers de l’information".

Aussi, M. Tiao salue la pérennité de cette manifestation et souhaite que son audience et sa crédibilité se renforcent au fil des années. Le président du CSI note en effet "qu’au-delà des talents reconnus dans les divers domaines de ce métier, c’est la liberté de la presse qui est célébrée. Occasion de réflexion prospective sur le fondement de leur profession, les professionnels de la communication ont été priés par le parrain à inscrire leurs actions dans les exigences de la culture républicaine et donc principalement l’obligation de se conformer aux règles éthiques et déontologiques".

Toutefois, a-t-il tenu de préciser, "le discours sur la responsabilité sociale de la presse ne vise pas une quelconque limitation de la liberté de la presse". Selon lui, "les médias jouent incontestablement un rôle primordial dans la construction de l’espace public et partant, dans la création de conditions propices à l’expression démocratique, au bon fonctionnement des institutions publiques et des organes politiques de notre pays". C’est pourquoi, estime-t-il, il ne souhaite que les journalistes burkinabè élèvent leur conscience professionnelle et la conjuguent avec la soif permanente d’apprendre et de rechercher l’excellence, ils imprimeront à coup sûr les lettres de noblesse à une profession dont le rôle moteur dans la consolidation de notre démocratie n’est plus à démontrer.

En tout état de cause, Luc Adolphe Tiao invite les journalistes à se départir des informations superflues et non pertinentes.

"C’est à ce prix que les médias seront véritablement au service de leurs publics", a-t-il conclu, promettant le soutien de son institution aux hommes de presse dans leur combat pour la liberté de la presse. Toutefois prévient-il, cette action interviendra dans un cadre unitaire. "La question de la confraternité et de la solidarité me semble essentielle dans l’accomplissement de votre métier. Aussi, en ma double qualité de journaliste et de parrain, j’exhorte tous les journalistes à cultiver cet esprit de solidarité que la logique de la concurrence sur le terrain ne devrait pas altérer", a insisté Luc Adolphe Tiao.

Notons qu’à cette 7e édition des prix Galian, Sidwaya a été honoré avec quatre (4) prix qui sont allés à Ibrahimam Sakandé (prix spécial Réseau des journalistes traitant de l’information judiciaire et prix Galian dans le genre Enquête), Emmanuel Bouda (prix spécial du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme) et Ahmed Ouoba (co-lauréat en photo de presse avec Daniel Fra de l’Evénement). Nous livrons ci-après l’intégralité du palmarès.

Victorien A. SAWADOGO

Sidwaya


Le palmarès

Le jury officiel du concours des prix annuels d’excellence aux professionnels de la presse écrite et audiovisuelle dénommés « Prix Galian » édition 2003, après en avoir délibéré, proclame en cette VIIème Nuit du Communicateur, les résultats de ses travaux.

1) EN PRESSE ECRITE :

Total des œuvres : quatre-vingt (80)

A - PRODUCTION

1) Le genre : Enquête

Total des œuvres : seize (16)

Nominés : trois (03)

1 - Salam COMPAORE de l’Hebdomadaire du Burkina pour son enquête sur l’enseignement privé, publiée dans l’Hebdomadaire du Burkina n° 236 du 03 au 10 octobre 2003.

Note du jury : 14, 28/20

2 - Boubacar OUATTARA de l’Hebdomadaire du Burkina pour son enquête sur l’éducation des filles au Burkina Faso, publiée dans le n° 232 du 05 au 11 septembre 2003 de cet hebdomadaire.

Note du jury : 14,31/20

3 - Ibrahiman SAKANDE des Editions SIDWAYA pour son enquête sur un détournement de fonds à l’UCOBAM, publiée dans le n° 4812 du vendredi 08 au dimanche 10 août 2003 de ce quotidien.

Note du jury : 15/20

Décision du jury :

Ibrahiman SAKANDE des Editions Sidwaya est déclaré lauréat de ce genre.

2) Le genre : Reportage

Total des œuvres : vingt-sept (27)

Nominé : zéro (0)

Décision du jury :

Les œuvres reçues au concours ont été toutes disqualifiées pour non respect du nombre de signes prescrits par le règlement du concours.

3) Le genre : Caricature

Total des œuvres : quatre (04)

Nominé : un (01)

Joël SALO du journal Bendré dont le titre de sa caricature se rapporte à la renaissance de l’UNDD, publiée dans le n° 244 du 14 juillet 2003 de ce journal.

Note du jury : 14,87/20

Décision du jury :

Joël SALO du journal Bendré est déclaré lauréat de ce genre.

4) Le genre : Photo de presse

Total des œuvres : six (06)

Nominés : deux (02)

1 - Yempabou Ahmed OUOBA, pour sa photo de l’incendie du marché Rood Woko, publiée dans le quotidien Sidwaya n° 4762 du mercredi 28 au jeudi 29 mai 2003.

Note du jury : 14,25/20

2 - Daniel FRA, pour sa photo de l’incendie du marché Rood Woko, publiée dans l’Evénement n° 25 de juin 2003.

Note du jury : 14,25/20

Décision du jury :

Daniel FRA et Yempabou Ahmed OUOBA sont déclarés lauréats de ce genre.

5) Le genre : Fait divers

Total des œuvres : sept (07)

Nominé : néant

Décision du jury :

Les œuvres ont toutes été jugées non conformes avec les critères du genre notamment le respect du nombre de signes.

6) Le genre : Interview

Total des œuvres : treize (13)

Nominés : trois (03)

1 - Sita TARBAGDO des Editions Sidwaya pour l’interview qu’il a réalisée avec le Pasteur Mamadou KARAMBIRI et publiée dans le n° 070 d’avril 2003 de Sidwaya Magazine.

Note du jury : 14,50/20

2 - Ibrahiman SAKANDE des Editions Sidwaya pour l’interview qu’il a réalisée avec Guillaume Soro sur la crise ivoirienne et publiée dans le quotidien SIDWAYA n° 4686 du mercredi 05 février 2003.

Note du jury : 14,56/20

3 - Hervé TAOKO des Editions Le Pays pour l’interview réalisée avec Maître Prosper Farama et publiée dans le n° 2969 du vendredi au dimanche 28 septembre 2003 du quotidien Le Pays.

Note du jury : 15,31/20

Décision du jury :

Hervé Taoko du quotidien « Le Pays » est déclaré lauréat de ce genre.

B - CREATION

1) Le genre : Maquette

Total des œuvres : sept (07)

Nominé : un (01)

Dieudonné Nikièma du journal L’Evénement pour la maquette du bimensuel « L’Evénement » n° 30 du 25 octobre 2003.

Note du jury : 16,00/20

Décision du jury :

Dieudonné Nikièma du bimensuel L’Evénement est déclaré lauréat de ce genre.

II - EN RADIODIFFUSION :

Total des œuvres reçues : quarante-huit (48)

A - PRODUCTION

1) Le genre : Présentation du journal parlé

Total des œuvres : six (06)

Nominé : un (01)

René Sebgo de la Radiodiffusion-Télévision du Burkina (RTB) pour la présentation du journal parlé du jeudi 25 décembre 2003.

Note du jury : 15,56/20

Décision du jury :

René Sebgo de la RTB est déclaré lauréat du genre.

2) Le genre : Grand reportage

Total des œuvres : sept (07)

Nominé : un (01)

1 - Zanga Issoufou Ouattara de la RTB pour son œuvre intitulée : « Ces maisons hantées ou voyage dans le monde de l’invisible », diffusée le 27 décembre 2003 sur les antennes de la RTB.

3) Le genre : Emission de débat

Total des œuvres : deux (02)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury :

Aucune œuvre n’a obtenu la note d’excellence dans le genre Débat.

Le genre : Enquête

Total des œuvres : quatre (04)

Nominés : deux (02)

1 - Lamoussa Robgo de la RTB pour son enquête portant le titre : « L’eau de la vie ou de la mort », diffusée le mercredi 11 décembre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,07/20

2 - Ouézen Louis Oulon de la RTB pour son enquête intitulée : « Les travailleuses du sexe : la prostitution à Ouagadougou », diffusée le mercredi 11 décembre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,42/20

Décision du jury :

Ouézen Louis Oulon de la RTB est déclaré lauréat de ce genre.

5) Le genre : Magazine

Total des œuvres : dix neuf (19)

Nominés : deux (02).

1 - Ouézen Louis Oulon de la RTB pour son magazine portant le titre « Les maladies cardio-vasculaires », diffusé le 24 décembre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,25/20

2 - Sylvain Vebamba de la RTB pour son magazine intitulé « Utilité et usage du rônier », diffusé le 18 octobre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,42120

Décision du jury :

Sylvain Vebamba de la RTB est déclaré lauréat de ce genre.

B - CREATION

1) Le genre : Spot audio

Total des œuvres : quatre (04)

Nominé : un (01)

1 - Ousmane Etalon Ouédraogo de Radio Pulsar pour le spot portant le titre « Festival des arts de la rue (FAR ») diffusé du 10 au 24 janvier 2003 sur les antennes de RADIO PULSAR.

Note du jury : 14,00/20

Décision du jury :

Ousmane Etalon Ouédraogo de Radio Pulsar est déclaré lauréat de ce genre.

2) Le genre : Son

Total des œuvres : six (06)

Nominés : deux (02)

1 - Aimé Kiema de la RTB pour le son du magazine intitulé « Utilité et usage du rônier », diffusé le 18 octobre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,00/20

2 - Sékou Diarra de la RTB pour le son de l’enquête : « Ces maisons hantées ou voyage dans le monde de l’invisible », diffusée le 11 décembre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,75/20

Décision du jury :

Sékou Diarra de la RTB est déclaré lauréat de ce genre.

III - EN TELEVISION

Total des œuvres : quatorze (14)

A - PRODUCTION

1) Le genre : Présentation du journal télévisé

Total des œuvres : un (01)

Nominé : néant

Décision du jury :

L’œuvre n’a pas obtenu la note d’excellence.

2) Le genre : Grand reportage

Total des œuvres : trois (03)

Nominés : deux (02)

1 - Evariste Bakyono de l’Agence « Actualité » pour l’oeuvre portant le titre « 2ème Assemblée générale de la FANAF » d’avril 2003

Note du jury : 14,06/20

2 - Benjamine DOAMBA de la RTB pour son grand reportage intitulé : « Le PSSA : un espoir pour les femmes du Sahel », diffusé le 16 octobre 2003 sur les antennes de la RTB.

Note du jury : 14,62/20

Décision du jury :

Benjamine DOAMBA de la RTB est déclaré lauréate de ce genre.

3) Le genre : débat : pas de candidat

4) Le genre : Enquête : pas de candidat

5) Le genre : Magazine

Total des œuvres : un (01)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury

L’œuvre n’a pas obtenu la note d’excellence.

6) Le genre : Documentaire

Total des œuvres : trois (03)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury :

Les trois œuvres ont été disqualifiées pour non respect des dispositions du règlement du concours notamment la durée imposée.

B - CREATION

1) Spot télé

Total des œuvres : un (01)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury

L’œuvre n’a pas obtenu la note d’excellence.

2) Le genre : Clip

Total des œuvres : deux (02)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury

Les deux œuvres n’ont pas obtenu la note d’excellence.

3) Le genre : Image

Total des œuvres : deux (02)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury :

Les deux œuvres n’ont pas obtenu la note d’excellence.

4) Le genre : Son

Total des œuvres : un (01)

Nominé : néant

Lauréat : néant

Décision du jury

L’œuvre n’a pas obtenu la note d’excellence.

Proclamation et remise des prix spéciaux

1) Le prix spécial du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

Ce prix est attribué à Emmanuel BOUDA des Editions Sidwaya pour son reportage Pougnerkougri, un village aux mille histoires, cet article a été publié dans le quotidien Sidwaya N° 4824 du mercredi 27 août 2003.

Ce prix est de trois cent mille (300 000) frs CFA.

2) Le prix spécial du ministère de la Santé :

Ce prix est attribué à Ouézen Louis OULON de la RTB pour son magazine consacré aux maladies cardio-vasculaires, diffusé le 24 décembre 2003 sur les antennes de la RTB.

Ce prix spécial est de trois cent mille (300 000) frs CFA.

3) Ministère de la Promotion des droits humains.

Ce prix est attribué à Madame Aline SIMPORE de la RTB pour son enquête sur les enfants en prison à la Maison d’arrêt et de correction de Tenkodogo.

Ce prix est de trois cent mille (300 000) frs CFA.

4) Les prix du ministère de la Justice à travers le Réseau des Journalistes traitant de l’information judiciaire (REJIJ) avec l’appui financier de l’Union européenne et mis en œuvre par le Programme d’appui à la consolidation du processus démocratique, à l’Etat de droit et la bonne gouvernance (PADEG).

Prix en radio

1er : 500 000 F + un trophée + un diplôme

Lauréat : Bagnomo NEBIE, Radio Pulsar

2e prix en radio : 300 000 F + un diplôme

Lauréat : Georges SAWADOGO, Radio Ouaga FM

Prix d’encouragement : 100 000 F + un diplôme

Lauréat : Hamado WILLY, Radio Manegda Kaya

Prix en presse écrite

1e prix : 500 000 F + un trophée + un diplôme Lauréat : Ibrahiman SAKANDE, Sidwaya

2e prix : 300 000 F + un diplôme Lauréat : Séni DABO, le Pays

Prix d’encouragement : 100 000 F + un diplôme Lauréat : Abou OUATTARA, l’Hebdo du Burkina

5) Les prix spéciaux de la Représentation de la FAO au Burkina Faso, au nombre de deux.

Le premier prix est attribué à Benjamine DOAMBA de la RTB pour son reportage réalisé sur le PSSA, diffusé le 16 Octobre 2003 sur les antennes de la RTB.

Ce prix est de trois cent mille (300 000) frs CFA.

Le second prix de 300 000 frs CFA est attribué à Ibrahim ZONGO de la RTB pour son reportage sur la sécurité alimentaire diffusé le 07 janvier 2003.

6) Les quatre (4) prix spéciaux de l’Association des éditeurs et publicateurs de journaux en langues nationales (AEPJLN).

Premièrement, un prix spécial de trois cent mille (300 000) frs CFA qui récompense un article de presse en langue nationale mooré est attribué à : Boubacar ZIDA dit Sidnaaba de Radio Savane FM pour sa revue de presse en mooré.

Deuxièmement, un prix spécial de trois cent mille (300 000) frs CFA qui récompense un article de presse en langue nationale jula est attribué à Oumou TANGARA de la RTB pour ses prestations à travers diverses émissions de la RTB.

Troisièmement, un prix spécial de trois cent mille (300 000) frs CFA qui récompense un article de presse en langue nationale fulfuldé est attribué à Raïnatou BOLY pour ses prestations à travers diverses émissions de la Radio rurale.

Quatrièmement, un prix spécial de trois cent mille (300 000) frs CFA est attribué à l’équipe de rédaction du journal « Labaali », paraissant en gulmancéma et bien distribué dans la région Est du Burkina Faso.

7) Le prix Samuel KIENDREBEOGO de trois cent mille (300 000) frs CFA qui récompense une journaliste est attribué à Nicole KY de la RTB pour son reportage sur le Projet ZACA.

Enfin, un prix spécial d’encouragement d’un montant de cinquante mille (50 000) frs CFA est attribué au plus jeune des lauréats par l’association : Reporters du Faso. Le plus jeune des lauréats est Yempabou Ahmed OUOBA, photographe aux Editions Sidwaya.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
FESPACO 2021 : La presse nationale en synergie avec les cinéastes
Archives audiovisuelles : L’UEMOA et la Guinée se penchent sur une conservation durable
Journée internationale de la jeune fille à Kombissiri : Des adolescentes s’engagent à une utilisation responsable de l’internet
Paix et sécurité en Afrique : La jeunesse du G5 Sahel à l’école des médias et de l’information
Votre journal "L’Evénement" du 10 octobre 2021 est disponible !
Médias au Burkina : Vingt journalistes formés sur les genres rédactionnels majeurs
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 249 est disponible
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux
Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp subissaient une panne mondiale ce lundi 4 octobre 2021
Burkina / Editions Le Pays : une soirée de gala pour des noces de perle
Émission ‘’Apéro déjeuner’’ de la Télévision nationale du Burkina : « Si elle n’était pas là ; il fallait la créer », Jacky El Feno Bassono
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés