Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Le mal de dos : Une menace pour la fonction sexuelle

Accueil > Actualités > Société • • mardi 31 octobre 2006 à 07h52min

80% des Français souffrent de lombalgie. La situation est presque similaire à celle du Burkina où sur 10 personnes qui vont en consultation, 7 souffrent du mal de dos. Le Pr Abel Kabré, médecin-enseignant à l’université de Ouagadougou, neuro-chirurgien de spécialité (le seul en la matière dans notre pays), parle ici de cette maladie qui a des répercussions sur la fonction de reproduction.

Le dos, en médecine, va de la nuque jusqu’aux fesses. Mais le plus souvent, quand un patient affirme qu’il a mal au dos, il s’agit de douleurs au niveau de la colonne vertébrale ou dans sa région lombaire. Mais au fait, quelle en est la cause ? "Les raisons, explique le Pr Abel Kabré, peuvent venir de tous les éléments qui constituent la colonne vertébrale.

La douleur peut être d’origine purement musculaire, liée à une atteinte des os de la colonne vertébrale ou à une atteinte des disques. C’est dire que le malade peut avoir des douleurs concernant le corps de la vertèbre ou pouvant concerner les articulations de la vertèbre et des disques". "Mais, poursuit le spécialiste, le mal de dos peut être projeté. Il ne s’agit pas à ce moment d’une douleur de la colonne vertébrale, mais d’une maladie qui est localisée ailleurs".

Dans cette catégorie de patients se trouvent les femmes qui ont souvent des infections au niveau des ovaires et des trompes, mais qui donnent l’impression de mal de dos. Chez les hommes, les calculs rénaux peuvent également entraîner une telle manifestation.

Mais les principales causes du mal de dos sont l’arthrose et la hernie discale. Selon le Pr Abel Kabré, l’arthrose, c’est comme les cheveux blancs des os. Au niveau des articulations, notamment les vertèbres, il y a des problèmes avec l’âge. Normalement, dès la naissance, l’os se fabrique et se développe de façon harmonieuse. Toutefois, précise-t-il, "quand nous prenons de l’âge ou lorsque nous sommes soumis à des traumatismes importants, des os se fabriquent et se déposent à des endroits non indiqués ; ce qui entraîne des douleurs au niveau de la colonne vertébrale".

La hernie discale est la deuxième cause fréquente de la lombalgie. Le Pr Abel Kabré explique que le disque de la colonne vertébrale ressemble à une mangue qui se ramollit quand elle commence à mûrir. Et lorsqu’une pression est exercée sur elle, le noyau dur a tendance à traverser l’amande pour se coller à la peau. C’est le cas chez l’homme qui a des racines nerveuses pouvant être coincées contre l’os et engendrer un mal de dos.

De ces deux types de lombalgies, la hernie discale est la plus fréquente chez les jeunes à cause des travaux physiques (soulèvement des charges lourdes). "J’appelle cela, la maladie du dimanche matin", déclare le neuro-chirurgien ; parce que c’est ce jour-là qu’on est libre et qu’on effectue des travaux domestiques en soulevant des choses lourdes, ce qui favorise une pression qui pousse le noyau qui, à son tour, vient coincer les nerfs.

Le premier signe d’un mal de dos n’est rien d’autre que la douleur. L’arthrose est visible chez les personnes âgées, qui ont toujours la main à la hanche et se lèvent difficilement.

Très souvent, explique le Pr Kabré, les malades traînent avant de venir en consultation. Certains viennent lorsqu’ils sont déjà au stade de la paralysie ; d’autres, pour des raisons sexuelles, c’est-à-dire qu’ils n’arrivent pas à avoir une bonne érection dont la principale cause est la douleur à la colonne vertébrale qui s’irradie jusqu’au niveau des membres inférieurs.

Le mal de dos peut entraîner une impuissance sexuelle définitive avec ce que nous appelons syndrome de la queue de cheval. Le malade ne sent rien lorsqu’il va aux selles et n’a aucune sensibilité au niveau des testicules.

Chez les femmes, certaines deviennent complètement frigides ; ce qui a des conséquences dans la vie de famille, comme ce couple qui avait du mal à avoir un enfant, mais qui, après une intervention chirurgicale, a pu avoir un héritier. Face à une lombalgie, le médecin applique un traitement de 3 semaines à 3 mois avant de proposer au patient une opération en chirurgie au cas où les premiers soins n’auraient pas donné de résultats satisfaisants ; cela, dans les cas de troubles sexuels ou de tendance à la paralysie.

Pour éviter cette situation, il faut consulter le plus tôt possible parce que le nerf se détruit irréversiblement et laisse des séquelles.

Le mal de dos est évitable. Il suffit de ne pas soumettre tout le temps la colonne vertébrale à des charges importantes. Une personne de 75 kg assise fait supporter à sa colonne vertébrale un poids double, soit 150 kg. La position assise de façon prolongée est dangereuse.

Ceux-là qui le font pendant des heures doivent se le tenir pour dit. Il en est de même pour les travaux physiques qui nécessitent beaucoup d’efforts de la colonne vertébrale. Une bonne hygiène de vie et la position debout sont des mesures préventives à cette maladie qui constitue la première cause de consultation dans nos hôpitaux.

Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur

Vos commentaires

  • Le 9 septembre 2014 à 21:29, par lukombo En réponse à : Le mal de dos : Une menace pour la fonction sexuelle

    Depuis que je souffre d’hernie discale j’ai un problème d’érection . Est ce que ce normale ?
    je serais guéri plutard ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 07:49, par desroses remy En réponse à : Le mal de dos : Une menace pour la fonction sexuelle

    Bonjour
    J’ai une arthrose prononcée depuis longtemps au niveau du cou ainsi que des douleurs lombaires (bas du dos : debout immobile (telle une sentinelle), j’ai rapidement une douleur
    à peine supportable au bas du dos) : quels sont les risques concernant la fonction érectile ?, certains "tests" existent-ils pour diagnostiquer ces risques ?, Ya t il des opérations chirurgicales possibles ?
    En vous remerciant de votre attention.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 22:12, par toure keloua En réponse à : arthrose lombaire

    bonjour je m’appelle keloua j’ai 37 ans et souffre du mal de dos depuis trois mois apres avoir passé un examen medical au depart je prenais le mal pour une pathologie passagere mais je me rendais compte de jour en jour que le mal perdurait je ne peux meme pas me tenir debout pour 5mn je vis tous les jours dans la peur parce que je sais
    qu’elle fait partie des maladies à vie votre contribution serait la bien venue

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 10:11, par naudin En réponse à : Le mal de dos : Une menace pour la fonction sexuelle

    bonjour , j ai été opéré le 3 février 2016 d une hernie discal l4/l5 j ai des problèmes d érection de puis ma première opération en 2003 et oui j ai fais une récidive sauf que cette fois je les pas vu arriver et transporter a l hôpital en urgence car une grose douleur est arriver d un seul coup a ne plus pouvoir marché , donc hospitalisé une semaine sans que l on me face quoi que ce soit a part de la morphine pas d examens rien de rien , résultat phlébite donc piqûres tout les jours ,j avais oublier j ai été hospitalisé le 9 janvier et j ai passé un irm que le 26 janvier donc de grosse souffrance presque pendant un mois pour me déplacer j avais des béquilles et encore je souffrais debout il n y avais que allongé ou sa allais a peut prêt et dans mon canapé sans trop bougé enfin bref, l irm a démontré une grosse hernie discal récidiviste l4/L5 avec deux grande racine descendante qui bloquai le nerf sciatique , bref mes érection sont devenu encore plus difficile pour pas dire quasiment nul que doit-je faire
    merci

    cordialement

    pascal

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2016 à 11:09, par ragoub En réponse à : Le mal de dos : Une menace pour la fonction sexuelle

    Bonjour je suis désespérée mon conjoint vient de me quitter dû à son problème de hernie discale qui va lui faire perdre toute c compacité sexuel pour pas me rendre malheureux et pas le voir se dégrader il a prix se choix son me demander mon avi de me quitter mes moi je suis contre cette décision. aider moi svp dite moi se qu’il pourrait faire quel son les démarche les bon médecin svp aider moi je suis triste et désespéré. Merci de me donne une réponse assez rapidement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
S.O.S pour le petit Abdoul Fatao : L’intervention chirurgicale s’est bien passée
Fermeture des établissements non en règle : Les promoteurs demandent la clémence du ministre de l’Education nationale
ISSP : Le monde scientifique rend hommage au Pr Banza Baya
Attaque de Koutougou : L’UNAPOL appelle les FDS à une « synergie d’action »
Bobo-Dioulasso : Des OSC sensibilisées sur leur rôle en matière de promotion et de défense des droits humains
FIIJA 2019 à Nanoro : Fin en apothéose de la 3e édition
Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs
Réaction de l’APP/Burkindi suite à l’ignoble attaque du détachement militaire de KOUTOUKOU
Déclaration du front des forces sociales (FFS), suite aux actes de terrorisme
Burkina : Décès du Pr Yembila Toguyeni, premier recteur de l’Université de Ouagadougou
Région du Sud-Ouest : Le FPDCT s’ouvre aux journalistes
Collectivités territoriales : Le directeur général du FPDCT chez l’Alliance des partis de la majorité présidentielle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés