LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : La SONABEL sensibilise son personnel sur les enjeux liés aux maladies cardio-vasculaires

LEFASO.NET

Publié le jeudi 20 juin 2024 à 13h41min

PARTAGER :                          
Burkina : La SONABEL sensibilise son personnel sur les enjeux liés aux maladies cardio-vasculaires

La SONABEL en collaboration avec le Centre de médecine alternative (CMA), a organisé le mercredi 19 juin 2024, une conférence sur les maladies cardio-vasculaires au profit de son personnel. Une conférence suivie notamment par le Pr Laurent Bado. L’objectif de cette activité est de sensibiliser le personnel de la SONABEL sur les enjeux liés aux maladies cardio-vasculaires et de proposer des solutions préventives et curatives.

Au cours de cette conférence, trois spécialistes se sont entretenus avec les participants sur les causes de ces maladies et les conseils pratiques pour les prévenir. Il s’agit de Dr Jeanne d’Arc Bakeriga/Kabré, nutritionniste et enseignante chercheure à l’université Joseph Ki-Zerbo, Dr Yacouba Sawadogo, nutritionniste et comportementaliste et Dr Abssa Sakandé, médecin généraliste.

Selon ces spécialistes qui ont animé la conférence du jour, ces maladies cardio-vasculaires sont causées essentiellement par les mauvaises habitudes alimentaires (aliments trop gras, trop salés, trop sucrés, hyper transformés, etc.), le stress, la sédentarité (l’absence d’activité physique), l’insuffisance de communication sur la nutrition humaine et préventive, etc.

Souleymane Ouédraogo, directeur général de la SONABEL

Selon le directeur général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, cette activité vise à sensibiliser le personnel sur les enjeux liés aux maladies cardio-vasculaires et à proposer des solutions préventives et curatives. « Il faut dire que nous sommes dans une activité assez difficile qui nécessite qu’on puisse travailler à faire en sorte que l’ensemble des collaborateurs soient en parfaite santé. La santé nécessite une discipline de vie, une bonne hygiène alimentaire et des pratiques saines. Il faut dire que nous avons une activité assez difficile au niveau de la SONABEL et les collaborateurs travaillent d’arrache-pied pour fournir un service de qualité mais j’avoue que ce n’est pas facile. Nous avons des collègues qui travaillent plus de dix heures par jour dans un environnement difficile. C’est pour ça que nous pensons que si nous accompagnons nos collaborateurs à avoir la santé qu’il faut, ça va nous permettre d’être beaucoup plus efficaces », explique Souleymane Ouédraogo, avant de préciser que plus de 60% du personnel de la SONABEL est hypertendu, lui-même y compris.

Le Pr Laurent Bado a suivi avec beaucoup d’attention ces différentes communications

« C’est au regard de tout ça que nous avons estimé que c’était important qu’on puisse s’orienter vers le naturel. Nous avons beaucoup d’opportunités, de ressources naturelles que nous pouvons utiliser pour alimenter notre corps. Nous avons des pratiques saines que nous pouvons adopter pour faire en sorte que notre santé ne soit pas menacée. Et toutes ces pratiques sont connues et maîtrisées par un certain nombre de professionnels à qui nous avons fait appel pour accompagner la SONABEL et accompagner le personnel de la SONABEL pour qu’il puisse mieux se comporter pour avoir une bonne santé. Et c’est important pour notre activité », a ajouté le premier responsable de la SONABEL.

Le directeur général de la SONABEL a ensuite égrené quelques propositions de solutions pour accompagner les agents de la nationale de l’électricité à avoir une bonne santé et être efficaces pour le bonheur de la clientèle. Il s’agit notamment de la pratique du sport et la promotion et la valorisation des mets locaux avec la mise en place d’une cantine dédiée à ces mets locaux.

Une minute de silence a été observée à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme au Burkina Faso

« Nous avons essentiellement deux grands projets que nous allons développer. Après cette activité, le premier projet que nous allons travailler à développer, c’est renforcer la pratique du sport au niveau de la SONABEL. Il y a un certain nombre de diligences que nous sommes en train de mettre en œuvre pour que les agents puissent pratiquer régulièrement le sport. Deuxièment, c’est essayer de voir comment on va valoriser les mets locaux, qui présentent moins de dangerosité pour l’ensemble du personnel. Et nous allons mettre en place une cantine pour permettre à nos collaborateurs de pouvoir manger sainement. En plus des différents conseils qui seront donnés ici (conférence), nous allons élaborer un manuel qui explique les bonnes pratiques qu’on doit avoir dans les lieux de travail notamment la lutte contre la sédentarité. Nous allons faire en sorte que nous puissions améliorer également l’environnement de travail pour permettre non seulement aux équipes de la SONABEL de travailler dans un environnement propre, sain mais également permettre à nos voisins, les riverains qui sont aux alentours de nos infrastructures de ne pas être exposés aux nuisances que la SONABEL pourrait produire », a laissé entendre Souleymane Ouédraogo.

Les participants à cette conférence publique

Cette conférence a été précédée d’une séance de dépistage du diabète, de l’hypertension et d’un don de sang au profit des Forces de défense et de sécurité.

Mamadou Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique