LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/ Adaptation au changement climatique et accès au Fonds vert climat : Des responsables communaux formés à la planification stratégique et à la conception des projets en la matière

Publié le mercredi 19 juin 2024 à 16h53min

PARTAGER :                          
Burkina/ Adaptation au changement climatique et accès au Fonds vert climat : Des responsables communaux formés à la planification stratégique et à la conception des projets en la matière

La ville de Ziniaré, dans la région du Plateau central, a accueilli du 11 au 13 juin 2024, un atelier de formation des responsables communaux des communes de Barsalogho et de Pensa, de la région du Centre-nord, sur la planification stratégique en matière d’adaptation au changement climatique et d’accès au fonds vert climat. La cérémonie d’ouverture, co-présidée par Zingué Kamou, représentant du directeur général de l’économie verte et du changement climatique, Jean Bazié, représentant du directeur pays de l’ONG Christian Aid, et Moussa Oubri, représentant l’ONG Structure rurale d’appui aux communautés (SERACOM). En rappel, SERACOM est le partenaire opérationnel de Christian Aid pour la mise en œuvre du projet PRESI OKDD dans ses trois communes d’intervention (Barsalogho, Pensa et Kelbo).

Ils étaient au total 16 responsables communaux venus des communes de Barsalogho et Pensa, de la région du Centre-nord, pour prendre part à cette formation sur la planification stratégique en matière d’adaptation au changement climatique et d’accès au fonds vert climat.

Présidium de l’atelier d’ouverture

Pendant trois jours (11 au 13 juin), ils ont été initiés à plusieurs aspects en lien avec l’adaptation au changement climatique et les possibilités d’accès au fonds vert pour le climat avec l’appui de la direction générale de l’économie verte et du changement climatique et le Secrétariat exécutif du fonds vert pour le climat.
Il s’agissait au cours de cet atelier, selon le représentant du directeur pays de Christian Aid, Jean Bazié, de renforcer les capacités des acteurs au niveau décentralisé sur la planification intégrant l’adaptation et l’atténuation au changement climatique et faire en sorte que cette problématique soit suffisamment prise en compte dans les plans communaux de développement.

Selon les prévisions données par la météorologie sur les caractéristiques agro-climatiques de la campagne agricole humide 2024, certaines parties du pays auront des cumuls pluviométriques excédentaires et d’autres déficitaires à tendance normale. Il s’agit de faits concrets qui démontrent que le pays fait déjà face aux effets du changement climatique. C’est pour ces raisons que cet atelier est organisé afin de renforcer les capacités des acteurs en la matière.

Photo de famille

Toujours dans le processus de renforcement des capacités des acteurs, le représentant du directeur pays, a indiqué qu’en plus de la planification stratégique en matière d’adaptation au changement climatique, les acteurs seront suffisamment informés sur les opportunités existantes, notamment le fonds vert pour le climat. « Parce que ce sont des fonds qui existent et que les acteurs pourront saisir pour développer des initiatives afin de faire face aux effets néfastes du changement climatique. Mais également, ils s’exerceront à la gestion de projets climat en faisant un focus particulier sur comment concevoir un projet climatique », à l’en croire.

Cette formation, organisée par l’ONG Christian Aid et ses partenaires, s’exécute dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de renforcement des capacités de résilience des populations vulnérables affectées par la crise sécuritaire et les effets du changement climatique sur l’axe Ouaga-Kaya-Dori-Djibo dans les régions du Centre-nord et du Sahel, en abrégé PRESI-OKDD. En effet, ce projet financé par l’Union européenne est mis en œuvre pour une durée de quatre ans, selon le coordonnateur du projet à l’ONG Christian Aid, Harouna Baya, et le chargé de programme senior/changement climatique et énergies durables, Nestor Ouédraogo.

Vue partielle des participants

Le PRESI-OKDD sera mis en œuvre dans onze communes pour le consortium de mise en œuvre composé par l’ONG Christian Aid, d’OXFAM et de SOS Sahel International France et leurs partenaires opérationnels respectifs SERACOM, ATAD et SOS Sahel International Burkina Faso. L’objectif de cette présente formation est de renforcer les capacités des responsables communaux dans la prise en compte de l’adaptation au changement climatique dans leur Plan communal de développement (PCD), à travers l’analyse des risques et vulnérabilités et la prise en compte de ces analyses dans la priorisation des mesures concrètes dans les PCD, ont-ils laissé entendre.

C’est un projet bien accueilli par les autorités locales pour qui les effets du changement climatique ne sont plus à démontrer, car ils sont déjà vécus sur le terrain et il faut passer à l’action afin de préparer les populations à davantage s’y adapter et surtout à développer des initiatives de résilience pour faire face aux chocs.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique