LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/santé : Le Centre national de transfusion sanguine dit “merci” à tous les donneurs de sang

Publié le vendredi 14 juin 2024 à 21h55min

PARTAGER :                          
Burkina/santé : Le Centre national de transfusion sanguine dit “merci” à tous les donneurs de sang

Ce vendredi 14 juin 2024 est célébrée la Journée mondiale du donneur de sang sous le thème : “ 20 ans de célébration du don de sang : merci à tous les donneurs de sang”. La cérémonie a été présidée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique en présence d’autres membres du gouvernement.

Patrick Saint Eloi Hien, réside à Dissihn dans le Sud-ouest. Il est donneur de sang depuis 22 ans. Il en est à son 91e don. À cette journée mondiale du don de sang 2024, son effort a été reconnu et il a été élevé au grade de chevalier de l’ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe santé. Une distinction reçue également par d’autres donneurs de sang.

Pour M. Hien, c’est une grande satisfaction de voir que les efforts des donneurs de sang sont reconnus. Selon ses propos, c’est un plaisir pour le donneur qu’il est, de venir en aide à son prochain. Une qualité qu’il cultive en tant que scout. « Je suis très heureux de recevoir cette distinction. Je remercie les plus hautes autorités qui ont reconnu le don qu’on fait. C’est un plaisir pour moi d’aider mon prochain. Je suis d’abord scout et dans le scoutisme, l’entraide fait partie de nos valeurs », a-t-il laissé entendre, invitant par ailleurs, tous les Burkinabè à ne pas hésiter à franchir le pas du don de sang.

Des donneurs de sang ont reçu des distinctions honorifiques

Cette journée mondiale du donneur de sang fut donc l’occasion de rendre hommage à tous les donneurs de sang, qui régulièrement donnent de ce liquide précieux pour sauver des vies. Outre certains fidèles donneurs de sang qui ont été décorés, d’autres ont reçu des prix et des attestations de reconnaissance pour leurs actions de promotion du don de sang. Ainsi, des artistes, des associations, des entreprises, etc. ont reçu des trophées et des attestations.
Le centre régional de transfusion sanguine de Tenkodogo reçoit, lui, le prix du meilleur centre régional de transfusion sanguine.

Malika la Slameuse reçoit une attestation pour ses actions de promotion du don de sang

Pour le parrain de la cérémonie, le ministre de l’économie, des finances et de la prospective, représenté à la cérémonie par la ministre déléguée au budget, Fatoumata Bako/Traoré, « Si l’argent est le nerf de la guerre, la poche de sang est le gilet de sauvetage ». C’est pourquoi, dit-il, les donneurs de sang « participent au combat pour la vie avec une arme redoutable, capable de vaincre la mort lorsqu’elle s’aventure au pied du lit du malade ».

« Si l’argent est le nerf de la guerre, la poche de sang est le gilet de sauvetage », Fatoumata Bako/Traoré, ministre déléguée au budget représentant le ministre de l’économie, des finances et de la prospective, parrain de la cérémonie.

En tant que parrain, il dit donc s’incliner devant l’immensité du geste des donneurs de sang et salue cette chaîne de solidarité qu’ils perpétuent au quotidien. « Merci pour chaque femme, chaque enfant, chaque homme dont la souffrance a été estompée grâce à votre don, à vos dix dons, à vos 50 dons, à vos 100 dons et plus et de façon anonyme », a-t-il déclaré.

Un message de gratitude partagé par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Robert Kargougou. « Cette édition marquant le 20e anniversaire de la célébration de la Journée mondiale du don de sang, est l’occasion d’exprimer la gratitude de l’ensemble des receveurs de sang, des praticiens de santé et de toute la population aux donneurs de sang du monde entier en général et de notre pays en particulier, pour leur contribution combien inestimable à l’amélioration de l’état de santé de la population », a déclaré le ministre de la santé.

Jean-Bosco Zoundi, président de la Fédérations des associations de donneurs de sang plaide pour un accompagnement financier afin de mener à bien leurs activités de promotion du don de sang.

Plus d’efforts dans la durée…

Jean-Bosco Zoundi, président de la Fédération des associations de donneurs de sang bénévoles a souligné que le thème de la Journée mondiale du donneur de sang, édition 2024, s’il pousse à reconnaître les efforts faits par les donneurs bénévoles de sang, est aussi une interpellation sur les efforts à fournir dans la durée. Pour lui, cette journée est aussi l’occasion de faire prendre conscience du besoin réel en produits sanguins de qualité dans le monde et particulièrement au Burkina Faso et d’inviter tous les Burkinabè à rejoindre la grande famille des donneurs bénévoles de sang. M. Zoundi a également saisi l’occasion pour formuler des doléances.

Il plaide ainsi pour que le ministère de la Santé accorde un soutien financier aux associations de donneurs bénévoles de sang, afin qu’elles puissent menées à bien leur mission. Il plaide également pour un accompagnement plus accru au Centre national de transfusion sanguine. « Selon les statistiques de l’OMS, 1% de la population doit donner son sang pour l’autosuffisance en produits sanguins. Dans le cas du Burkina Faso, il faut 229 000 poches de sang chaque année pour couvrir les besoins en produits sanguins, or le CNTS n’arrive pas à atteindre cet objectif par an », a souligné M. Zoundi.

Dr Laurent Moyenga, émissaire du représentant de l’OMS au Burkina Faso, insiste sur la nécessité de relever les défis persistants de la disponibilité du sang et des produits sanguins sécurisés

Dr Laurent Moyenga, prenant la parole au nom du représentant par intérim de l’OMS au Burkina Faso, a lui aussi insisté sur la nécessité de relever les défis persistants de la disponibilité du sang et des produits sanguins sécurisés. « Grâce à des efforts collectifs, nous devons mobiliser un financement suffisant et durable, continuer de mettre en place des systèmes et renforcer les capacités en vue d’augmenter les taux de dons de sang et séparer le sang donné en éléments qui peuvent être conservés pour une utilisation à long terme », a laissé entendre Dr Moyenga.

Le gouverneur de la région du Centre, Abdoulaye Bassinga, a quant à lui, invité ses administrés et les forces vives de la région à s’engager davantage dans la promotion du don de sang, afin de venir à bout des pesanteurs socio-culturelles qui empêchent bon nombre de personnes à donner leur sang.

Alors que l’édition 2024, de la Journée mondiale du donneur de sang s’achève à Ouagadougou, le gouverneur de la région de la région du Centre a transmis le flambeau au gouverneur de la région du Centre-est où se sera célébrée la prochaine Journée mondiale du donneur de sang.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique