LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/Universités : Le wifi "coule" désormais pour tous les étudiants inscrits, sauf ceux de l’université de Ouahigouya

LEFASO.NET

Publié le vendredi 14 juin 2024 à 16h44min

PARTAGER :                          
Burkina/Universités : Le wifi

Le wifi coule désormais à flot dans toutes les institutions publiques d’enseignement supérieur de recherche (IESR) du Burkina, sauf à l’université de Ouahigouya. Et c’est l’université Joseph Ki-Zerbo, l’ancêtre des universités publiques du Burkina, qui a accueilli le lancement officiel de cette connexion internet des IESRs dans la matinée de ce vendredi 14 juin 2024. Cette dite cérémonie a connu la présence du Premier ministre burkinabè, le Dr Apollinaire Kyelem et plusieurs membres de son gouvernement.

C’est un beau jour, un jour mémorable, ce vendredi 14 juin 2024, qui s’élève dans les institutions d’enseignement supérieur de recherche (IESR). Pour cause, le wifi est désormais disponible gratuitement pour tous, enfin pour les étudiants inscrits dans ces IESRs. Le lancement officiel de la connexion internet de ces différentes IESRs s’est tenu au sein de l’université Joseph Ki-Zerbo, au cours de cette matinée du vendredi en présence de plusieurs autorités politiques et universitaires.

Jean François Kobiané, président de l’université Joseph Ki-Zerbo

La cérémonie était patronnée par le Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem, lui-même, il avait à ses côtés les ministres en charge de l’enseignement supérieur, le Pr Adjima Thiombiano, celle en charge de la transition digitale, Dr Aminata Zerbo/ Sabane, mais également d’autres membres de son gouvernement et anciens ministres.

En effet, cette connexion internet qui vient d’être officialisée dans les IESRs du Burkina est un projet qui a mobilisé, selon le président de l’université Joseph Ki-Zerbo, Jean François Kobiané, plus de quatre milliards de FCFA, dont 3, 8 assurés par la Banque mondiale et le reste par l’État burkinabè, avec comme prestataire la compagnie de téléphonie Orange Burkina.

Le Pr Adjima Thiombiano, le ministre en charge de l’enseignement supérieur

Ce lancement officiel de cette connexion internet pour cette première vague, il faut le dire, a concerné les neuf IESRs sur dix que compte le Burkina Faso, a précisé le ministre en charge de l’enseignement supérieur, le Pr Adjima Thiombiano, dans son discours de lancement officiel, tout en soulignant que la seule université qui n’a pas encore bénéficié de cette connexion internet est celle de Ouahigouya pour une question de foncier entre l’institution et les populations. Mais à ce sujet, le Pr a rassuré que les démarches sont en cours pour que le problème soit résolu dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, le lancement officiel de la connexion internet des IESR, a rappelé le Pr Adjima Thiombiano, est un projet de longue date, dont beaucoup d’acteurs ont travaillé nuit et jour pour qu’il soit aujourd’hui finalisé. C’est pourquoi, il a tenu à les remercier, tout en profitant pour inviter les étudiants à une utilisation optimale et responsable de cette connexion qui a coûté beaucoup d’argent à l’Etat et ses partenaires.

Carole Tony, étudiante en master en économie agricole et sécurité alimentaire à l’université Thomas Sankara

Justement ce projet de la connexion internet des IESRs du Burkina est un projet mis en œuvre par l’Etat burkinabè et ses partenaires (Banque mondiale, Orange Burkina et autres).

Faciliter l’accès aux ressources en ligne et au téléchargement des documents
En effet, cette cérémonie de lancement officiel de la connexion internet a connu une grande mobilisation des étudiants venus des différentes IESRs. C’était la joie qui se lisait sur leurs visages pour qui les galères de connexion sont désormais relayées au second plan.

Vue des autorités politiques et universitaires mobilisées à cet effet

Abdoul Rachid Mogbmèga, Carole Tony et Tandama Ozias Tandama, tous des étudiants en master recherche en économie agricole et sécurité alimentaire à l’université Thomas Sankara, ne cachent pas leur joie de savoir qu’ils auront désormais un wifi gratuit à leur portée. « En tant qu’étudiant, ce n’est pas toujours qu’on a l’argent pour se payer des mégas. Donc avec ce wifi, on va pouvoir bien travailler, accéder à beaucoup de documents numériques et à la bibliothèque numérique et enfin de compte, vous aurez des chercheurs 2.0 au Burkina pour être en phase avec les réalités du moment », a justifié Rachid Mogbmèga. Même analyse de la part de Carole Tony pour qui, la disponibilité du wifi permettra de faciliter leurs recherches en ligne pour mieux comprendre les cours qu’ils auront à prendre en présentiel et faciliter le téléchargement de certains cours en ligne.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Bonjour. Félicitations pour le wifi dans les grands centres universitaires. l’information laisse accroire que le wifi est presque partout alors que les Centres universitaires (Banfora, Manga, Gaoua, Kaya, Ziniaré, Tenkodogo, etc.) n’en ont pas. Ils auraient pu dire que c’est à peu près la moitié des IESR qui en avait.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique