LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina : La SONABHY et les distributeurs resserrent davantage les rangs pour répondre efficacement aux besoins en produits pétroliers

LEFASO.NET

Publié le vendredi 14 juin 2024 à 22h00min

PARTAGER :                          
Burkina : La SONABHY et les distributeurs resserrent davantage les rangs pour répondre efficacement aux besoins en produits pétroliers

Les responsables de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) ont initié, ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, un cadre de concertation avec les distributeurs de produits pétroliers. Il s’agit, par ce cadre d’échanges qui se veut permanent, de renforcer la synergie pour répondre efficacement aux besoins en produits pétroliers.

Selon la direction générale de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY), il est fondamental de renforcer la collaboration avec les distributeurs (grossistes) de produits pétroliers, qu’elle qualifie d’ailleurs de partenaires stratégiques. « Ensemble, nous formons une chaîne essentielle dans l’approvisionnement du pays en produits pétroliers. Chaque maillon de cette chaîne est vital pour assurer la satisfaction des besoins de notre marché. Le cadre de concertation que nous inaugurons aujourd’hui à travers notre direction commerciale et marketing a pour objectif de créer un espace de dialogue ouvert et constructif. Il s’agit pour nous de partager nos visions, d’identifier les défis que nous rencontrons et de trouver ensemble des solutions innovantes et efficaces. Nous voulons écouter vos préoccupations, comprendre vos contraintes et travailler main dans la main pour améliorer continuellement notre collaboration », a présenté le représentant du directeur général à l’ouverture des travaux, le conseiller fiscal, Jean Yaméogo, relevant au passage que les défis sont nombreux et complexes.

A l’en croire, même si cette rencontre n’est pas la première du genre, celles qui ont jusque-là eu lieu étaient des cadres informels. « Il y avait des cadres, mais par sous-secteurs. Maintenant, on a essayé de mettre en place un cadre qui va regrouper tous les sous-secteurs pour faire un seul cadre de concertations », précise M. Yaméogo, exhortant donc les acteurs à désormais plus d’esprit ouverture et à ne donc pas hésiter à poser les difficultés.

La direction générale de la SONABHY affiche ainsi sa conviction que, grâce à cette volonté commune et à la pertinence des échanges, des solutions adaptées pourront être trouvées et des actions concrètes mises en œuvre au bénéfice de l’ensemble du secteur pétrolier et, par extension, du pays tout entier.

Ici, à l’ouverture du cadre d’échanges avec Jean Yaméogo, encadré par le directeur commercial et marketing, Jacques Conseibo (à gauche) et le chef de service relations clientèle et marketing, Dieudonné Ouédraogo (à droite).

Une initiative qui vient à point, selon l’expression du vice-président du groupement professionnel des pétroliers indépendant du Burkina, Inoussa Kaboré. « Nous avons demandé, nous avons souhaité ce cadre », a-t-il dit, pour signifier l’accueil que les distributeurs réservent au cadre.

Jean Yaméogo....

« Nous allons, essentiellement, exposer nos difficultés, préoccupations et nous espérons qu’une oreille attentive leur soit accordée. En tant que distributeurs, on a beaucoup de problèmes sur le terrain. Ce n’est pas nouveau, on le sait, ce sont des problèmes qu’on traîne depuis des années et ce cadre-là va nous permettre de débattre de ces problèmes et voir d’éventuelles solutions ou propositions de solutions. En tout cas, nous sommes très enthousiasmés », a confié ce responsable, Inoussa Kaboré, ajoutant qu’en tant que partenaires, les distributeurs ont également des suggestions à faire à la SONABHY dans cet esprit d’efficacité dans les actions.

...et Inoussa Kaboré, commentant les enjeux de ce cadre permanent de concertations.

En rappel, la SONABHY a pour missions principales, l’importation, le stockage, le transport, le conditionnement et la distribution des hydrocarbures liquides et gazeux ; la construction d’infrastructures de stockage en vue de garantir au Burkina, une sécurité énergétique suffisante ; l’appui à la recherche d’énergie de substitution ainsi qu’à la vulgarisation des techniques d’utilisation ou de consommation d’énergie.

O.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique