LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

École polytechnique de Ouagadougou : La deuxième année de Physique-Chimie remporte le tournoi interclasses 2024 en football

LEFASO.NET

Publié le vendredi 14 juin 2024 à 12h10min

PARTAGER :                          
École polytechnique de Ouagadougou : La deuxième année de Physique-Chimie remporte le tournoi interclasses 2024 en football

La finale de football du tournoi interclasses de l’Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) s’est jouée dans l’après-midi du jeudi 13 juin 2024. La deuxième année de Physique-Chimie s’offre le trophée de cette quatrième édition grâce à sa victoire 2-0 sur la première année Physique-Chimie.

La finale de cette édition 2024 du tournoi interclasses de l’Ecole polytechnique de Ouagadougou a opposé la deuxième année de Physique-Chimie (PC) à celle de la première année de Physique-Chimie Science de l’ingénieur (PCSI). Au terme des deux fois quinze minutes de temps règlementaire, c’est la deuxième année de PC, plus technique et plus réaliste, qui s’impose nettement par 2-0 et remporte la finale de cette quatrième édition.

L’équipe de la 2e année de PC, vainqueur de ce tournoi

Elle repart donc avec le trophée et une enveloppe financière de 100 000 FCFA. Finaliste malheureuse, la deuxième année de PCSI se contente d’un trophée et de la somme de 75 000 FCFA. Les équipes classées 3e et 4e ont également été primées. Ainsi, classée 3e, l’IGIT 2 repart avec la somme de 40 000 FCFA. 4e au classement, MPSI B a reçu la somme de 35 000 FCFA.

Avec deux buts au compteur, Jean Bosco Kaboré est le meilleur buteur du tournoi. Le prix de meilleur gardien du tournoi revient à Armand Ki. Issus de la deuxième année de PC, ils repartent chacun avec la somme de 10 000 FCFA.

L’équipe de la 1ère année de PCSI, finaliste malheureuse

En match de lever de rideau, les enseignants et le personnel administratif se sont quittés en "bons collègues" 0-0.

Le Pr Mohamed Seynou, directeur général de l’EPO s’est réjoui de la prestation des deux équipes. Il est également revenu sur les objectifs recherchés à travers l’organisation de ce tournoi. « On a vécu une très belle rencontre, un match de très bon niveau, de très belle facture. On était tous émerveillés par la qualité du jeu proposé par les deux équipes. Donc, on était vraiment très contents. Il y a plusieurs objectifs visés à travers l’organisation de ce tournoi. Premièrement, c’est le côté santé. Ce sont des enfants qui travaillent beaucoup en classe, il faut pratiquer le sport pour libérer quelques toxines et garder une bonne santé, comme on le dit : un esprit saint dans un corps saint. Deuxième objectif, c’est le brassage. On ne reconnait pas qui vient de là, ça créé des liens de famille, de fraternité et ça brise les barrières, même entre collègues. Troisième objectif, c’est l’occasion de déceler des talents, de les suivre et de voir comment on peut les aider pour qu’ils soient des stars demain », a-t-il confié.

A gauche, le Pr Mohamed Seynou, directeur général de l’EPO remettant le trophée aux vainqueurs

Tout en remerciant tous ceux qui se sont battus pour l’organisation de cette édition 2024 du tournoi, le directeur général de l’EPO annonce des grandes innovations lors des prochaines éditions. « C’est la quatrième édition et lors de la cinquième édition, nous allons même améliorer les choses. Les années à venir, nous allons tout faire pour avoir un sponsor. Avec la qualité du jeu, je pense qu’ils ont aussi quelque chose à gagner », précise le Pr Mohamed Seynou.

Idrissa Kaboré, capitaine de la deuxième année de PC

Du côté des vainqueurs, c’est la joie et la fête. Pour Idrissa Kaboré, capitaine de la deuxième année de PC, équipe vainqueur, son équipe plus confiante et déterminée, a su profiter du manque de concentration de l’adversaire pour s’imposer. « Ce qui a fait la différence, c’est le début du match. Nous sommes rentrés avec la confiance et la détermination. On a dominé et on a profité de nos occasions. C’est ainsi qu’on a eu nos buts et on a gagné. On peut dire que l’adversaire était à la hauteur, on a seulement su profiter de leur temps faible. C’est le football et ça paye cash », a-t-il expliqué à l’issue de la rencontre.

Ouzérou Coulibaly, capitaine de la première année de PCSI

Manque de préparation, incompréhensions sur le terrain, ce sont là les principales raisons de la défaite de la première année de PCSI, selon son capitaine Ouzérou Coulibaly. « Nous avons malheureusement été battus 2-0 ce soir. Ce qui n’a pas marché c’est qu’on a manqué d’entrainement. Et sur le terrain, nos joueurs étaient embrouillés et couraient dans tous les sens. Cela a fait qu’on avait des difficultés à garder la balle. C’est ce qui a fait qu’on a perdu le match. Avec un peu d’application, on aurait pu gagner ce match. Je pense qu’on était pas en bonne forme mais l’équipe de PC n’était pas trop en forme non plus. C’est juste que chez nous, il y a eu des incompréhensions sur le terrain », a-t-il déclaré.

Le public venu assister à cette finale

Rendez-vous est donc pris pour la cinquième édition en 2025.

Mamadou Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
UEFA / Euro 2024 : Les Allemands champions d’Europe ?