LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/Centre-nord : La foire de Tabaski pour booster les ventes de petits ruminants et de volaille

LEFASO.NET

Publié le vendredi 14 juin 2024 à 21h25min

PARTAGER :                          
Burkina/Centre-nord : La foire de Tabaski pour booster les ventes de petits ruminants et de volaille

Le jeudi 13 juin 2024 a débuté à Kaya dans la région du Centre-nord, la foire de Tabaski 2024. Cette foire dédiée à la vente de petits ruminants et de volaille, est une initiative de l’Union provinciale Nebnooma des producteurs de petits ruminants du Sanmatenga avec l’appui de USAID Yidgri, un projet partie intégrante de l’Initiative de renforcement de la résilience régionale de l’USAID dans le Sahel (RISE II).

La foire de Tabaski est à sa troisième édition à Kaya dans le Sanmatenga. Organisée par l’Union provinciale Nebnooma des éleveurs de petits ruminants avec l’appui de USAID Yidgiri, cette foire a pour objectif d’offrir aux acteurs des chaînes de valeur petits ruminants et volaille, des espaces pour la vente directe de leurs animaux. Au cours de cette foire, il s’agit de donner à 750 membres dont 525 femmes de 75 SCOOPS (sociétés coopératives) de petits ruminants du Sanmatenga, l’opportunité de vendre au moins 750 moutons, de permettre à 250 membres dont 150 femmes de 25 SCOOPS de volaille du Sanmatenga, d’écouler au moins 2 500 volailles.

Des béliers bien engraissés en vente à la foire attirent de nombreux regards

Cette foire, c’est aussi l’occasion de permettre aux producteurs d’enregistrer au moins 70 000 000 FCFA de vente de leurs produits, de sensibiliser plus de 500 visiteurs et 200 exposants sur la diversification alimentaire et nutritionnelle et aussi de permettre aux SCOOPS de nouer des contacts avec des nouveaux acheteurs.

Selon le président de l’Union provinciale Nebnooma des producteurs de petits ruminants du Sanmatenga, Madi Sawadogo, à peine la foire a débuté, que les exposants réalisent déjà de bonnes affaires. À 13h, ce 13 juin 2024, le point faisait état de près de 330 animaux vendus pour un chiffre d’affaires de plus de 26 millions de FCFA. Preuve qu’au cours des 72 heures que durera la foire, les exposants devraient se frotter les mains. « La foire débute bien parce que les participants expriment leur satisfaction. Ceux qui viennent de loin sont arrivés hier soir. Et depuis hier ils ont commencé à vendre. C’est pourquoi on se retrouve avec un chiffre d’affaires de plus de 26 millions », explique le président de l’Union.

Madi Sawadogo, président de l’Union des producteurs de petits ruminants du Sanmatenga

La résilience, malgré tout…

Le ministre délégué auprès du ministre de l’agriculture, chargé des ressources animales, Dr Amadou Dicko qui a présidé l’ouverture de la foire, a tenu à saluer l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à la tenue de la foire de Tabaski. Cette foire, de son point de vue, contribue à la résilience des éleveurs durement éprouvés par la crise sécuritaire que connaît le Burkina Faso depuis quelques années.

Le ministre délégué chargé des ressources animales, Dr Amadou Dicko salue la résilience des éleveurs de la région du Centre-nord.

Des propos partagés par Serge Birba, directeur régional de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques du Centre-nord. « Connaissant le contexte sécuritaire de la région, voir que les éleveurs arrivent à tenir une telle activité, cela nous réconforte et témoigne de la résilience de ces acteurs et de l’accompagnement que le ministère et les autorités montrent à l’égard du monde rural », a laissé entendre M. Birba. Il s’est réjoui de l’engouement rencontré aussi bien chez les exposants que chez la population qui fait le déplacement pour acheter les animaux.

Pour le gouverneur de la région du Centre-nord, Blaise Ouédraogo, l’insécurité n’a pas brisé l’esprit combatif des éleveurs. Des initiatives comme cette foire, tendant à leur offrir des débouchés sont donc à saluer.

Le gouvernement de la région du Centre-nord, Blaise Ouédraogo a exprimé sa reconnaissance à USAID Yidgiri pour son appui à l’organisation de la foire de Tabaski.

C’est pourquoi saisissant l’occasion de l’ouverture de la foire, il a exprimé sa reconnaissance à USAID Yidgiri pour avoir soutenu l’initiative. Il a tenu également à rassurer USAID Yidgiri et les autres partenaires de la foire, du soutien des autorités administratives de la région dans la mise en œuvre d’initiatives qui visent la résilience des populations. S’adressant aux éleveurs, le gouverneur les a exhortés à poursuivre leurs efforts pour développer l’élevage.

Quelques difficultés des éleveurs de la région…

La cérémonie officielle d’ouverture de la foire a été l’occasion pour le président de l’Union provinciale Nebnooma des producteurs de petits ruminants du Sanmatenga, de faire un plaidoyer pour la prise en compte des difficultés que connaissent les éleveurs. L’une des difficultés concerne l’insécurité qui a causé la perte des animaux de plusieurs membres. “Actuellement l’Union compte 856 membres individuels et on note que plus de 95% d’entre eux sont des déplacés internes”, indique M. Sawadogo.

Les officiels visitant les stands

Il estime également que l’aliment bétail est cher, ce qui pose des difficultés aux éleveurs pour l’engraissement du bétail. L’autre difficulté relevée par le président de l’Union, c’est le manque de magasin de stockage d’aliments bétail.

Malgré ces difficultés, les éleveurs arrivent tant bien que mal, à tirer leur épingle du jeu.

La foire de Tabaski se poursuit jusqu’au samedi 15 juin 2024.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique