LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil constitutionnel pour « faire respecter la Constitution »

Publié le mercredi 12 juin 2024 à 21h45min

PARTAGER :                          
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil constitutionnel pour « faire respecter la Constitution »

Le politologue, ancien président du Rassemblement politique nouveau (RPN), Harouna Dicko, a déposé une « Pétition sur les dispositions des articles 5 et 25 de la charte de la transition modifiée le 25 mai 2024 ». Dans ce document en date du 11 juin 2024 dont Lefaso.net a obtenu copie, Harouna Dicko a demandé au Président du Conseil constitutionnel de « disposer courageusement » de ses pouvoirs pour faire respecter la Constitution, qui autorise « à investir comme Président du Faso, uniquement la personnalité (…) élue à l’issue d’un scrutin présidentiel tenu au suffrage universel direct ».

L’ancien président du RPN reproche au Conseil constitutionnel d’avoir autorisé le Lieutenant-colonel Paul Henri Damiba et le Capitaine Ibrahim Traoré, auteurs de coups d’Etat, à prêter serment.

Au cours d’une conférence de presse animée en octobre 2023, Harouna Dicko a invité « le capitaine Ibrahim Traoré à se ressaisir ».

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Dans un regime de dictature et d’autocratie vous parlez de conseil constitutionnel ? Ne soyons pas naifs jusqu’à ce point !
    PS :
    Le conseil constitutionnel est déja aux ordres...

  • Bravo à Mr Dicko pour cette démarche citoyenne qui peut donner de l’espoir.
    Oui, il est temps de mettre les occupants du conseil constitutionnel devant toutes leurs responsabilités car ils contribuent à creuser la tombe du Burkina en ne cessant de se faire complices de violations incéssantes de ce qui devrait être le fondement d’une nation.
    Par ailleurs , l ’une des rares modifications sensée de la constitution actuelle que je pourrais comprendre c#est sa partie concernant le conseil constitutionnel. Il serait plus utile que chaque citoyen puisse saisir de manière formelle le conseil constitutionnel quand il estime qu’une décision le concernant de prés ou de loin viole ses droits fondamentaux.
    bravo Mr Dicko

    Passakziri

    • On s’en fout du conseil constitutionnel. Nous sommes actuellement entrain de tailler une constitution à notre image. Adieu le bazatouma.

    • @internaute 2 :
      Si vous lizez la réponse sèche de Bouba, vous perdez votre temps avec ses histoires de conseil consitutionnel déjà aux ordres je l’ai écrit au poste 1).
      Sa réponse vous donne le genre de personnes pour la dictature et pour l’autocratie (avec des conséquences plus que négatives ) en face dans l’actuel Burkina, alors soyez plus imaginatifs et créatifs...

    • Pourtant c’est cela votre couverture, pour legitimer votre champion. D ici, vous allez lever la main devant ce conseil pour jurer...c’est vraiment à votre image, les forts du moment mais nul est assez fort eternellement. DIEU QUI EST FORT. Vous repondrez bien un jour

    • Tu es analphabète et tu le resteras pour toujours. Si un citoyen dit qu’il s’en fou de la constitution de son pays, il doit lui même se remettre en cause. La constitution est la chose la plus importante d’un pays car c’est la boussole du peuple.

    • @ le sage,
      merci beaucoup pour cette mise au point. Ca fait pitié de voir des humains avec un cerveau dans la tête verser de telle insanité sur ce qui est la base d’une nation. C est encore plus pitoyable de voir comment ceux qui devraient defendre la constitution sont réduits en de simple léches bottes des plus forts de l’instant. je me demande ce qui justifie leurs salaires .

      Passakziri

  • C’est vrai que les assises ont joué de la ruse sur la durée des assises et l’ordre du jour mais Laisser le président faire ses 5 ans.
    Avant d’accepter le serment, Le président du conseil constitutionnel doit par contre demander au profit du peuple, une définition et un éclaircissement sur le fameux Korag. En outre le capitaine doit s’engager à respecter toutes les dispositions de la charte et de la constitution : Cela implique le respect des décisions de justice, le respect des procédures judiciaires c’est à dire la fin des enlèvements et des disparitions forcées, le respect de la liberté de la presse qui doit aussi tenir compte de la guerre, le respect des Partis politiques et des OSC etc etc.
    Par ailleurs le Renlac et l’ASCE LC doivent s’assurer que les participants aux assises ont été prises charge que pour un jour et non 2 . Que toutes autres justificatifs relatifs à ces assises sont circonscrits à un jour et non 2.

  • Attention aux arrestations arbitraires de ceux qui demandent le respect des lois.

  • Merci Mr Dicko, vivement un retour à l’ordre constitutionnel normal pour mettre fin à cette cacophonie d’avenant forcé imposé à la constitution.

  • Vraiment quoi !!!
    Y a trop de plaisantins dans le pays. Faut qu’on fasse bonjour 2025 à la rtb !!!

  • Ce que M. Dicko est en train d’expliquer est que :

    1* Depuis le Coup d’État contre RMCK, tous ceux qui ont exercé le pouvoir et qui ont validé "pseudo juridiquement" le pouvoir des auteurs de Coups d’État, sont coupables de Haute Trahison.

    2* Le Président de la Cour ne donnera jamais une suite positive à la requête car ayant été acteur de haut niveau de la trahison, il ne peut être juge et partie et se condamner lui même.

    3* Face à sa non action, (car il n’aura pas le courage de reconnaitre sa propre illégitimité) il confirmera le point 1.

    4* Lors du prochain Coup d’État Militaro - Constitutionnel (car c’est devenu la norme d’accession au pouvoir d’état) qui sera probablement réalisé par un sous-officier (pour rester dans la logique de nos militaires : Général, puis Lieutenant-Colonel, puis Capitaine), peut être son auteur (s’il est malin) rétablira la Constitution d’avant MPSR 1 et traduira tous ceux mentionnés au point 1 devant la justice. S’il n’est pas malin, il fera les erreurs de MPSR 1 et de MPSR 2, jusqu’à ce que la boucle soit débouclée.

    Bon cette analyse ne s’adresse pas aux Wayiyans, car ils ne peuvent pas la comprendre et je l’assume. J’aimerai bien lire l’analyse des pro et anti IB qui ont un minimum de niveau et d’objectivité.

    Le vieux Dicko est très très malin !

    Sans rancune,

    Bangbèda

  • Certains ne se donnent pas le temps de lire nos textes, si bien qu’il y a des écrits qui ne valent pas la peine
    Dans la Charte de la transition, il est écrit noir sur blanc qu’ en cas de souci d’interprétation entre la Constitution et la Charte, c’est les textes de la Charte qui priment
    Donc, toutes ces excitations sont inutiles, puisque la Charte a prévu les réponses claires face à de tels questionnements.
    Relisons tous la Charte de la Transition cela va nous éviter des pertes d’énergie et de temps.
    Cela m’amène à dire que les rédacteurs de la Charte ont fait preuve f’intellegience.

    • @ Bebeto,
      La charte de la transition elle même est illégale et n’a aucune valeur. le jour ou un groupe de margouillis ira s’asseoir sous un arbre et dire que dorénavant le soleil se lève au sud, le lendemain le soleil se lèvera toujours à l’est. depuis le 24 janvier 2022, nous somme dans l’illégalité totale parce que :
       la démission du président Kaboré est complètement illégale
       Les prestations de serments des putschistes sont illégales et le restent
       le MPSR est un mouvement illégal puisque ne possédant même pas un récépissé. Par conséquent, son président lui même est dans l’illégalité totale.
       les assises nationales sont un djandjoba de formalité qui s’aligne dans cette illégalité.
      En aucun cas , aucun texte ne saurait être au dessus de la constitution. Donc les conclusions de ces assises elles mêmes sont illégales.
      Donc permettez moi de vous dire que je ne reconnais aucun des putchistes qui se sont succédés , ni leurs actes . Et je vais les ester un jour devant les juridictions , eux et leurs complices de la cour constitutionnel.
      Le Burkina est juste kidnappé par une bande mafiosi, cela ne change rien au caractère suprême de la constitution .

      Passakziri

  • Bravo Doyen Harouna Dicko.
    A vous tous les honneurs et la reconnaissance du Peuple.
    Merci a Bangbeda pour le résume clair et limpide.
    Le Conseille Constitutionnel est interpeller sur sa responsabilité historique.

  • @ passakziri
    Vous êtes dans la fiction, tout comme quelques groupuscules intellectuels. La politique c’est du réel qui tient compte du rapport de force et de l’adhésion des populations.
    L’Etat le plus criminel au monde, ce sont les États Unis d’Amérique, vient en seconde position l’Etat d’Israël. Cela n’empêche pas qu’on les cite comme des États de grande démocratie.
    Pas besoin de vous citer un de leurs innombrables crimes. Vous les connaissez peut-être mieux que moi. Ils les passent maintenant en direct sur les chaînes de télé. N’est-ce pas ?
    Vous ne voyez pas le grand bordel en terme de crime que vit le monde ?
    Les notions d’Etat de droit, de droit de l’Homme, de crime contre l’humanité, de droit international, d communauté internationale, c’est du charabia, de la pure littérature journalistique, dans l’espoir d’enfumer les peuples faibles, très peu organisés, ayant à leur tête des dirigeants corrompus sans vision.
    Mr. Passakziri, ça fait plus de soixante ans que nous sommes indépendants. Ou en sommes-nous ? Et qu’est-ce que cela vous inspire ?
    Mr. Passakziri, votre problème, c’est que plus personne ne peut enfumer les Burkinabè avec ces notions citées plus haut.
    Les Burkinabè ont compris que ces notions auxquelles vous faites référence, sont utilisées par des grandes puissances pour nous garder dans le sous développement permanent, avec la collaboration et le soutien de leurs supplétifs locaux
    Mr. Passakziri, votre disque est raillé. Vous ne pouvez plus convaincre un petit Burkinabè de la cohérence de ces notions dont vous aimez faire référence.

    • Bonjour Bebeto,
      Inutile de vous fatiguer à faire de longues phrases, alors que l’ensemble de vos propos peut facilement se résumer à :
       Les "nous autres" on s’en fout de tout (constitution, droits de l’homme, CEDEAO...), les "nous autres", on est souverains !!!!
       Les autres sont plus méchants que nous.
      Si j’ai raté un argument pertinent, n’hésitez pas à me le faire savoir.
      A l’avenir, faites donc des copier/coller des post du "nouveau sage", vous y gagnerez en temps, pour la même efficacité.

  • Merci a tous ceux qui essayent de défendre notre constitution qui est depuis l’avenement du MPSR traine dans la boue. Nous sommes dans une dictature qui ne dit plus son nom. Le partie Sankariste a créé un monstre sur notre territoire. J’ai peur que nous arrivons a la situation de Haiti un jour parceque lorsque la justice n’est pas respectée par l’etat qui est le garant du respect du droit alors nous sommes au far west. Les gens vont se munir d’arme legere et faire leur justice et cette dynamique sera difficile a arreter.

  • A quand la fin des exiles au Burkina Faso ? A l’image du tout puissant, le nombre d’exiles burkinabe va de façon croissant.il y en aura tjrs tant que le pays n’aura pas une constitution normalement respectée. A chacun son époque d’exil.c’est dommage. A quand la fin.???

  • Monsieur Harouna Dicko
    Avez-vous écrit au Conseil Constitutionnel quand des gens volaient l’argent du peuple, corrompaient les électeurs avec des billets de banque volés pour se faire élire ou réélire et arrivaient au pouvoir ?
    Y-a-t-il un coup d’Etat plus que ça ?
    C’est ça que vous appelez personnalité (…) élue à l’issue d’un scrutin présidentiel tenu au suffrage universel direct ? Ou bien vous pensez que le peuple est idiot ?

    Sachez que dans les conditions actuelles, ce que vous appelez Démocratie n’est rien d’autre que la ’’Moutoncratie’’ et elle n’amènera le Burkina nulle part. Avec cette Moutoncratie, n’arriveront au pouvoir que ceux qui savent voler, piller, tromper, courir avec les urnes ou les bourrer. Qu’est-ce qu’ils apporteront au Faso si ce n’est le mensonge, la corruption, la démagogie, l’insécurité, le cynisme, ...

    Moi, Œil du Cosmos, je suis au fin fond de votre galaxie et je vous observe. Les Burkinabè ont beaucoup souffert mais ils sont sur la voie du développement et de la construction. La moutoncratie ne reviendra plus jamais au Burkina Faso. C’est la Démocratie qui viendra dans plus de 25 ans quand il n’y aura plus un seul burkinabè que quelqu’un pourra corrompre avec même un million (1.000.000) de F CFA pour qu’il mette un bulletin dans une urne.

    Monsieur Harouna Dicko
    Soyez-en sûr, cette démocratie, ça sera après votre génération. Donc, ne rêvez plus manger dans la poche du peuple. Retenez aussi que le développement du Burkina Faso se fera de gré ou de force. Finis, les petits jeux des Servants locaux du Néocolonialisme rendue autrefois possible par la métamorphose de la cynique malice. Le Peuple courageux a entamé sa marche triomphale et ne flanchera pas. Il ira à la conquête de sa liberté et de son progrès et ne sera plus jamais asservi par la rapacité qu’elle soit interne ou qu’elle vienne de loin.
    Le Peuple défendra toujours sa Patrie et vaincra.
    L’Oeil du Cosmos

    • Oeil du Cosmos, donc vous assumez votre forfaiture en écartant totalement la constitution qui est un acte démocratique. On ne peut pas détester la viande du chien et vouloir de sa soupe.

    • Bonjour Oeil Du Cosmos,
      Ben, si vous nous revenez un jour du fin fond de l’espace intersidéral, vous vous rendrez compte que le Peuple (le vrai), n’a plus rien à manger, pendant que d’autres continuent à s’enrichir indécemment.
      Lorsque vous aurez remis les pieds sur terre, on pourra débattre.

  • C’est quoi ce monsieur ne comprend pas ? Entre la charte et la constitution laquelle a la primauté ? C’est bien le français on parle tous non. Vraiment arrêtez de nous divertir. On a mieux à faire

    • @ Filsdupays,
      rien n’est au dessus de la constitution. parce qu’un groupe d’individu s’est assis dire que la charte serait au dessus de la constitution, cela ne change rien. Rien, absolument rien ne peut être hissé au dessus de la constitution. or ici on a affaire à un regroupement illégal puisque sans aucun document légal. Et ce sont les documents produits par cette structure complétement illégale qui serait au dessus de la constitution ? Il faut qu’on se respecte et qu’on respecte ce pays. le Burkina est à terre mais il ne peut pas tomber si bas.

      Passakziri

  • Monsieur DICKO nous ne sommes plus au temps de CDP ni MPP on parle plus de partis les données ont changé reveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard, merci

  • Rien n’est au dessus de la constitution. Que ceux qui ont eu la chance d’être instruit le comprennent. J’ai toujours dit qu’il y’a 99,99% d’analphabète au Burkina.voici la preuve. Tant qu’on ne va pas respecter la constitution il n’y aura pas de développement durable.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique