LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Médias : Le journaliste Jean Arnaud Sawadogo lauréat du concours « Africa Tobacco Control Media Awards »

Publié le samedi 1er juin 2024 à 14h00min

PARTAGER :                          
Médias : Le journaliste Jean Arnaud Sawadogo lauréat du concours « Africa Tobacco Control Media Awards »

Le journaliste Wendpanga Jean Arnaud Sawadogo a été sacré meilleur journaliste de lutte contre le tabagisme en Afrique francophone. Le prix lui a été décerné à l’occasion de la traditionnelle célébration de la Journée mondiale sans tabac, ce 31 mai 2024, à l’Unité de sevrage tabagique de Ouagadougou.

Déclaré vainqueur le 20 mai au Togo, le journaliste Jean Arnaud Sawadogo a reçu son prix ce 31 mai en présence des autorités sanitaires. Ce concours est une initiative de l’Alliance pour le contrôle du tabac en Afrique (ACTA). En collaboration avec Afrique contre le tabac (ACONTA) au Burkina Faso, l’ACTA s’engage à lutter efficacement contre la consommation du tabac. D’où l’intérêt de ce concours pour amener les hommes de média à sensibiliser les populations sur la question.
La représentante du ministre de la Santé a félicité le lauréat, indiquant que cette lutte antitabac doit être le cheval de bataille de tous les acteurs de la vie sociale. À l’occasion, elle a tenu à féliciter et à encourager l’ACTA et l’ACONTA pour leur engagement.

Le coordonnateur d’ACONTA, Adama Zango, a félicité le lauréat.

Le coordonnateur d’ACONTA, Adama Zango, après avoir félicité le lauréat, a indiqué que ce concours annuel a enregistré 30 productions de toutes les catégories. En termes d’exigences pour le concours, il a laissé entendre que les productions soumises doivent avoir été produites entre janvier et octobre 2023 et doivent répondre à plusieurs critères stricts, notamment la capacité à créer un impact, la qualité journalistique et technique, et l’originalité. Et en Afrique francophone, Wendpanga Jean Arnaud Sawadogo s’est démarqué par sa production radiophonique. Le concours, affirme-t-il, vise à encourager les journalistes du continent à produire des œuvres médiatiques percutantes et informatives sur la lutte contre le tabac. Le lauréat est reparti avec un trophée, un ordinateur d’une valeur de 1 000 dollars et une somme dont le montant n’a pas été dévoilé.

Le coordonnateur de l’unité de sevrage tabagique, Pr Georges Ouédraogo, s’est réjoui de l’organisation de cette activité, et a traduit sa reconnaissance aux initiateurs. Il a invité tous les acteurs présents à œuvrer pour que la consommation de tabac ne soit plus d’actualité. Pr Georges Ouédraogo a aussi adressé ses félicitations et encouragements au lauréat.

Le coordonnateur de l’Unité de sevrage tabagique, Pr Georges Ouédraogo, a salué l’engagement d’ACONTA et d’ACTA.

Africa Tobacco Control Media Awards, structure initiatrice du prix, récompense les meilleures productions médiatiques qui exposent les tactiques des multinationales du tabac visant à saper la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS ) pour la lutte antitabac (CCLAT).

Pour le lauréat, ce prix est une grande satisfaction, mais au delà, c’est une interpellation à plus d’engagement dans la lutte contre la consommation du tabac. « Aujourd’hui, la cigarette n’est plus un phénomène mais plutôt une épidémie qu’il faut combattre », a indiqué le journaliste-chroniqueur santé.

Selon l’ACONTA, l’enquête STEPS de 2021 menée au Burkina Faso indique que la prévalence de l’exposition passive à la fumée de tabac sur les lieux de travail était de 22,6% en 2013 contre 28,6% en 2021, et le taux d’exposition en milieu rural était de 29,3% contre 26,3% en milieu urbain.

Le lauréat Wendpanga Jean Arnaud Sawadogo invite ses confrères à participer au concours afin de lutter efficacement contre le tabagisme.

Sur le plan sanitaire, il ressort de l’étude relative au dossier d’investissement pour la lutte antitabac au Burkina Faso, que le tabagisme tue près de 4 700 Burkinabè par an, et environ 35 % de ces décès sont dus à l’exposition à la fumée secondaire de tabac. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

S.I.K.
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Photographie : Quel appareil choisir pour débuter ?
Photographie : Quelques conseils avant de vous lancer