LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

Publié le lundi 27 mai 2024 à 18h00min

PARTAGER :                          
Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

Dans une lettre en date du 15 mai 2024, des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables. A travers cette lettre, ces travailleurs veulent attirer l’attention du ministre en charge de l’Agriculture sur des agissements qu’ils qualifient de « mouta ». Selon eux, ces agissements risquent de mettre « tout en péril et même la cohésion sociale au sein de Bagrépôle et sur la plaine toute entière ». Ci-joint la lettre.

Lettre ouverte adressée à son Excellence monsieur Ismael SOMBIE, Ministre de L’Agriculture des Ressources Animales et Halieutiques

Objet : Dénonciation du mouta mouta à Bagrépôle

Bonjour Excellence

D’abord, nous voudrions sincèrement vous féliciter pour les initiatives de développements agricoles au Burkina Faso et dans la zone de bagré surtout, depuis votre arrivée au Ministère de l’agriculture des ressources animales et halieutiques (marah).

Soucieux de la reussite de ces initiatives, nous avons l’obligation d’attirer votre attention sur des agissements mouta mouta qui risquent de mettre tout en péril et même la cohésion sociale au sein de Bagrepôle et sur la plaine toute entière.
Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Offensive Agro-Pastorale et Halieutique (OAPH) pour cette campagne humide 2024 à Bagré, l’une des responsabilités de Bagrépôle est d’attribuer des terres cultivables à toute personne désireuse d’accompagner l’offensive en fonction de la disponibilité.

Cependant, nous constatons avec amertume que les répartitions sont entrain d’être faites par affinité. Le comble dans tout cela est que certains officiers de l’armée qui n’ont même pas fait de demandes à temps comme exigé, se trouvent attributaires des plus grandes superficies à cause d’un agent de Bagrépôle aux caractères douteux qui en a fait sa chasse gardée depuis l’initiative Présidentielle en 2023. Nous ne saurons dire s’il reçoit des commissions en retour, mais nous sommes convaincus que son comportement créera des contestations si rien n’est fait pour l’arrêter.
Malheureusement, le Directeur Général nouvellement nommé n’y voit que du feu ! ce que nous trouvons très decevant de sa part.

Une précision ! Nous ne sommes pas contre le fait que nos frères officiers s’intéressent à l’agriculture. Mais nous voudrons qu’il y ait une équité dans le traitement des dossiers et que cet agent cesse définitivement de créer la zizanie dans les attributions de terres agricoles.

Aussi, nous voudrons également attirer votre attention sur un fait particulier qui crée d’énormes frustrations au sein du conseil agricole. En fait, pendant que nos vaillants conseillers agricoles de la Direction de la Valorisation Economique, se débrouillent sous le soleil ardent, malgré leur nombre insuffisant pour les indications de parcelles sur les 10 000 ha nouvellement aménagés, une conseillère agricole si spéciale (Agent Technique d’Agriculture du MARAH en détachement) se la coule douce dans une autre Direction ou elle reste immobile à ne rien faire toute la journée.

Malheureusement elle bénéficie de la protection de ses ‘bras longs’ au niveau du Ministère (MARAH) pour rester toujours dans ‘un bureau climatisé’ à bagré. Encore une fois, le Directeur Général, comme par enchantement, semble s’y accommoder avec cette circonstance.

Nous nous limiterons à ces deux cas au vue de la tournure grave qu’ils prennent, mais qui ne sont vraisemblablement pas des cas isolés à Bagrepole.
Excellence Monsieur le Ministre, la politique s’est beaucoup immiscée dans la gestion de cette société depuis son début. Le favoritisme est l’une des règles de gestion.
Vous avez coupé l’arbre, mais vous ne l’avez pas déraciné’ une façon de dire que vous avez bien compris le problème de Bagrepole mais les solutions proposées méritent d’être revues.

Veuillez recevoir nos salutations les plus fraternelles.

Signé, un groupe de travailleurs de Bagrepole épris de justice et d’équité pour un Bagrepole meilleur

E-mail : bagrepolepersonnel@gmail.com

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 27 mai à 14:56, par Passakziri En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Les gars , vous n’avez rien vu d’abord. Que chacun s’apprête à ch... ses pointes . un pays ne se construit pas dans le mensonge , le diletantisme et le brouhaha juste pour sauver ses propres fesses.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:07, par Manuel En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Bonjour
    Ah oui !!
    Vous dénoncez des officiers de l’armée ?
    Vous êtes " fous" ou quoi ?
    Attention dès !! Ils ont promis qu’ils seront là tout le temps car seule l’armée peut mettre fin à la corruption.
    Votre ministre est un militaire, donc faites attention sinon...

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:40, par Ollo En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Tout le monde sait que l’offensive agricole fait partie des fleurons des initiatives du Président du Faso qui tient à relever le défi de l’autosuffisance alimentaire. S’il y a déjà des problèmes sur le site de Bagré Pôle, c’est préoccupant. Cependant, pour aider les gouvernants à les aider, les acteurs doivent plus exposer les faits que leurs ressentiments. Dans ce cas précis, nous nous posons les questionnements suivants :
    1. Pourquoi le problème n’est-il pas porté par un cadre organisé, genre syndicat ou mutuelle, en lieu et place d’un groupe de travailleurs non identifiés ? Et pourquoi le problème n’est-il pas porté par les producteurs qui sont supposés être victimes de cette situation ?
    2. Quels sont les faits reprochés à l’Agent Technique d’Agriculture qui sapent l’organisation de la production agricole ? Les travailleurs ont-ils épuisés les cadres de rencontre statutaires pour exposer leurs préoccupations ?
    3. Combien d’officiers sont bénéficiaires de parcelles et de quelle superficie par rapport à l’ensemble ?
    Ayant suivi certains reportages sur l’offensive agricole, nous n’avons perçu aucune restriction quant au choix des acteurs, l’objectif étant une production nationale massive pour couvrir les besoins des populations. Pour le cas de Bagré Pôle, nous pensons que le principal critère de choix des candidats est leur capacité à produire. Aussi, nous pensons qu’au lieu de jeter une suspicion sur les officiers, il faut plutôt saluer l’intérêt de ces derniers pour l’agriculture dans notre pays ; ça fera certainement école dans l’histoire de l’Afrique. SVP webmaster.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mai à 00:52, par SOME En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

      Ollo , merci ton message est passé.
      tu sembles avoir des informations privilégiées sur la gestion de la chose par le mpsr2. va fait du bien de voir ces informations detaillées a la disposition du public. et la repartition des depenses associées au 500 millions pour les efforts de propagande ? nous les wayiyans ordinaires navons pas les acces que dautres ont, on fait comment ? expliquez nous et au peuple comment cette somme est et sera depensée.
      SVP webmaster faut laisser passer. le debat est fait du bien a tous en ce moment ou on ne veut plus les choses mouta mouta,

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:42, par PUISSANCE 21 En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Tout pouvoir absolu corrompt absolument. Ceci, partout sur la terre, sans exception. Ça ne fait que commencer.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:45, par Burkina En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    L’erreur qu’il faut éviter !
    Tous ceux qui sont proches du pouvoir doivent se montrer désintéressés. Si non, tout va se gâter. Comme la loi les y autorise il peuvent postuler mais faire attention à ne pas tomber dans l’erreur des anciens régimes décriés, à savoir, vouloir tout accaparer. SVP, messieurs, rendez la tache facile au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 19:18, par Tchientigui (la patrie ou la mort) En réponse à : Burkina/ Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Je tiens à exprimer mon soutien aux préoccupations soulevées dans cette lettre ouverte. Les initiatives de développement agricole au Burkina Faso, en particulier dans la zone de Bagré, sont essentielles pour notre pays . Cependant, il est crucial que ces initiatives soient menées avec transparence et équité.
    Les comportements décrits, tels que le favoritisme dans l’attribution des terres et la protection injustifiée de certains agents, sont non seulement injustes mais aussi dangereux pour la cohésion sociale et la réussite des projets. Il est impératif que des mesures soient prises pour garantir une gestion équitable et transparente, afin que tous ceux qui contribuent au développement agricole soient traités de manière juste.
    Je souhaite que le Ministre prenne ces préoccupations au sérieux et mette en place des mécanismes de contrôle pour prévenir de tels abus. Notre pays a besoin d’un secteur agricole fort et juste, où les ressources sont distribuées équitablement et où chaque travailleur est respecté et valorisé pour ses efforts.
    Cordialement,

    Tchintigui préoccupé et engagé pour un Burkina Faso meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 06:40, par le juste En réponse à : Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    J’ai suivi l’initiative de produire a Bagre depuis a peu pres deux ans. Meme notre président a des terres qui lui ont été attribuées ou il a produit du mais. Lui et ses acolytes ont les meilleurs terre bien qu’ils ne sont presque jamais la. Nous les producteurs de Bagré sont victimes du faites que ces militaires utulisent des travailleurs de l’état pour faire le travail, ils n’ont pas de depense a faire. Les producteurs que nous sommes prenons tous les risques possible. Engrais, Pesticide, materiel et travailleurs plus location des terres sont a notre charge. Ce qui fait que la majorité des producteurs qui n’ont pas une base solide, sont en faillite. Nous avons produit du blé entre janvier et avril mais la recolte a ete castatrophique. Les meilleurs producteurs ont eu un rendement de pas plus de 1t/ha sur un investissement de plus de 250000 fcfa/ha sans la main d’oeuvre. Bagre nous a achete le ble a 500 fcfa/Kg. Sur 52 ha qui ont ete distribues aux producteurs nous avons recoltes en tout 10 t. certains producteurs qui ont pris des credits et qui ne peuvent plus les éponges sont dans une impasse de survie.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 12:10, par Blamako En réponse à : Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Dénoncer c est bien. Mais on a déjà vécu des situations semblables avec les CDR de Sankara.
    Je pense que le ministre doit pas se mêler de ce genre de question. Il doit purement et simplement faire ouvrir une enquête judiciaire et les plaignants doivent aller valider leur accusations. A ce rythme tout le monde peut accuser gratuitement tout le monde. Affaire très délicate à tuer dans le sang.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 12:46, par Sheikhy En réponse à : Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Si on pouvait arrêter d’être négatif à tout va, surtout dans les commentaires, on aurait plus de sérénité à analyser certains sujets. On connait tous la situation de Bagré pôle depuis des années. Cette lettre donne à boire et à manger pour continuer à améliorer la situation. Je suppose que cette structure dépend directement du 1er ministère. On doit permettre au DG d’avoir directement accès au PM dans le cadre de sa gestion. Il doit avoir des objectifs bien précis et une évaluation régulière et serrée. En plus, la nomination à ce poste très stratégique doit être basée sur des conditions rigoureuses sur tous les plans. EN attendant, le ministre doit secouer le cocotier très vite et bien.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 15:19, par Abdoul Gafarou MAIGA En réponse à : Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Vivement que ces cas de favoritisme soient immédiatement résolu. Si les gens ont vomi des régimes passés, c’est pas parce que les visages des dirigeants sont vilains, mais ils ont mal géré ou laissé et même protégé des gens qui ont mal géré. Donc les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 16:50, par Le Compatriote En réponse à : Burkina/Agriculture : Des travailleurs de Bagrépôle dénoncent un favoritisme dans l’attribution des terres cultivables

    Bonjour,

    C’est dommage que certaines situations censées être simples à gérer par le DG de Bagrepole génèrent beaucoup de préoccupations au sein du groupe de vaillants travailleurs de Bagrepole qui a décidé de soumettre cette lettre ouverte au ministre .
    Cette situation était prévisible de part le laxisme qui reingne au sein de Bagrepole ! Le DG depuis sa prise de fonction aurait dû demander à faire un audit au niveau de chaque service/section afin d’avoir une meilleure vision sur les arnaques associées à la gestion de certains dossiers par quelques travailleurs. Dans les 2 exemples cités dans la lettre on voit bien qu’il s’agit d’une problématique de gestion imputable à la direction même si je n’accuse aucunement le DG en personne mais plutôt la gestion globale .
    Nous sommes tous pour la cohésion sociale et professionnelle dans ces moments où les fils et du pays doivent être exemplaires de tout reproche mais certains comme d’habitude profitent du laxisme du système pour en pour abuser.
    Tout ça pour dire qu’il faudrait une réaction immédiate de la direction de Bagrepole ( voire même du ministère) pour mettre de l’ordre dans la gestion globale de cette belle institution (qui reste une vitrine pour l’agriculture burkinabè ) .
    Je tiens personnellement à remercier le groupe de travailleurs de Bagrepole qui a eu le courage de rédiger cette ouverte au ministre de l’agriculture

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique