LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans les mailles de la gendarmerie nationale

Publié le lundi 20 mai 2024 à 21h25min

PARTAGER :                          
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans les mailles de la gendarmerie nationale

La cellule économique et financière de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie à Ouagadougou a animé un point de presse, ce lundi 20 mai 2024, pour présenter deux présumés cyber-délinquants.

Après plusieurs plaintes reçues par cette cellule, une enquête a été ouverte. Un groupe d’individus est impliqué dans des cas d’escroquerie, de faux et usage de faux en écriture de banque et d’usurpation d’identité via les technologies de l’information et de la communication.

Selon la méthode expliquée aux journalistes, ce réseau contacte ses victimes, des commerçants qui font de la publicité de leurs articles par le canal des réseaux sociaux, avec des numéros de cartes SIM acquises à l’aide de cartes nationales d’identité ramassées. « Les commandes des marchandises issues de ces échanges sont destinées selon eux à des hôtels, des cliniques », a confié l’adjudant-chef Nestor Bado, l’adjoint au chef de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie.
L’interpellation de ces deux présumés cyber-délinquants du groupe s’est effectuée les 13 et 15 mai 2024. Les enquêteurs ont récupéré trois postes téléviseurs et deux climatiseurs.

A l’étape actuelle de l’enquête, le préjudice financier résultant de cette activité délictuelle est estimé à plus de dix millions de francs CFA.
Au cours de leur interpellation, les deux présumés auteurs ont avoué d’autres faits délictuels. « Interrogés, les présumés cyber-escrocs reconnaissent les faits et révèlent d’autres victimes. Ils nous conduiront ensuite dans une cour où sont entreposées quatre motocyclettes de marque Yamaha Scooter MOI 125 qui sont d’autres butins », a détaillé l’adjudant-chef Nestor Bado.

Au Burkina Faso, ces cas de délits sont légion. « Il convient de préciser que ces délinquants développent chaque fois de l’ingéniosité en changeant permanemment de procédé lorsqu’ils sont attrapés », ont indiqué les responsables de la cellule économique et financière de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie.
Ainsi, ils invitent toute personne à faire des déclarations en cas de perte et de vol des documents et de divers biens matériaux devant les services compétents.

Les deux présumés cyber-délinquants vont être présentés au procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouaga 1 pour répondre de leurs actes, précisent les enquêteurs.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Les plaintes il y’a en trop
    Moi par exemple jai fait recour a la gendarmerie et a la police de lutte contre la criminalité pour des cas mais ces resté negatif
    Pour affaire d’escroquerie, faut marché (225.000f) et l’autre est une personne qui garantie un papier de parcelle au nom de sa femme et prend du materiel de construction allant de 3.200.000f avec a l’appui une autre mains d’oeuvres de 575.000f et jusqu’aujourd’hui rien n’est fait ces souvent difficile quand tu va vers les autorités compétentes et a leur tours reste muets
    Ces décevants

    • Toi tu fais avoir collé un gamin comment on te donne le permis au nom d une autre et tu acceptes c est l appât du gain facile qui t a conduit à ça
      Même au tribunal tu vas perdre

  • Ou c’est la gendarmerie qui a été incomplète dans sa narration ou c’est vous qui êtes paresseuse. On apprend pas grand chose de leur mode opératoire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique