LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé d’énergie démantelé par la gendarmerie nationale

Publié le lundi 20 mai 2024 à 21h28min

PARTAGER :                          
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé d’énergie démantelé par la gendarmerie nationale

La cellule économique et financière de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie à Ouagadougou a animé un point de presse ce lundi 20 mai 2024. Elle a annoncé le démantèlement d’un réseau de vol organisé d’énergie au préjudice de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) dans plusieurs quartiers de la capitale.

Selon la cellule, ces vols consistent en des branchements hors compteurs, c’est-à-dire que ces branchements sont dérivés en amont des compteurs pour capter l’énergie directement et qui ne sera plus comptabilisé par le compteur. « Cette pratique répréhensible permet à leurs auteurs et bénéficiaires de capter directement l’énergie sans transiter par les compteurs, ce qui est synonyme de manœuvres frauduleuses offrant une consommation gratuite et illicite », a expliqué l’adjudant-chef Aimé Yaméogo, le chef de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie.
À en croire les gendarmes, leur enquête a permis de savoir que ces branchements existent depuis plusieurs années. « Il ressort de leurs auditions que certains bénéficient de ce branchement depuis 2012 », a indiqué l’adjudant-chef Aimé Yaméogo.

Les préjudices relevés font état de cinq branchements frauduleux opérés sur le réseau de la SONABEL et la somme de 16 997 175 FCFA.
La gendarmerie signale qu’à ce jour, d’autres cas de branchements frauduleux au réseau SONABEL existent encore dans la ville de Ouagadougou et même ailleurs.

Le présidium est composé des responsables de la cellule économique et financière de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie

Des professionnels dans le domaine de l’électricité

Selon le commandant de la section de recherche de la 3e légion de gendarmerie, le lieutenant Augustin Bagré, en ce qui concerne la faille de la SONABEL, la gendarmerie a souhaité que les agents soient présents au point de presse mais ces derniers n’ont pas effectué le déplacement.

Toujours selon les explications de l’adjudant-chef Aimé Yaméogo, cette fraude était destinée pour la consommation domestique et le commerce. Trois présumés auteurs ont été interpellés. Le présumé cerveau serait décédé en 2023.
Au cours de ce tête-à-tête avec les hommes de médias, les gendarmes ont notifié que les présumés auteurs sont des professionnels dans le domaine de l’électricité. Au stade actuel, aucun lien n’a été établi avec des agents de la SONABEL, qui pourraient être des complices.

L’adjudant-chef Aimé Yaméogo a rappelé que les investigations se poursuivent en vue de déceler d’autres auteurs ou complices de ces branchements frauduleux. Il a également invité la population à la contribution pour la découverte d’éventuels suspects en rappelant les numéros verts (1010, 16, 80 00 11 45 et 17).

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Donc il y a des voleurs d’eau, des voleurs d’électricité, est-ce que ce n’est pas avec la complicité de certains agents de ces sociétés ?? En tout cas la liste de Ouaga 2000 est sortie oh, je comprends maintenant pourquoi nos factures d’eau sont très élevées à la cité Socogib en face de la salle de conférence de Ouaga 2000, on nous fait payer chères l’eau pour compenser les factures "impayées" des Mogos du coin, c’est pas juste car eux ils ont un revenu beaucoup plus élevé que le nôtre, pure injustice.

    • Meme un illettré ne raisonnerait pas ainsi. Faut prendre les lecteurs au serieux

    • @Adama le "lettré", vous n’êtes pas obligés de me lire, si vous étiez à notre place vous aurez peut-être le même raisonnement que moi. Avant d’habiter ce quartier, ma famille habitaient le quartier Goughin où nos factures d’eau variaient entre 3000f et 5000f, depuis notre déménagement dans ce nouveau quartier en face de la salle de conférence, nos factures d’eau mensuelles sont entre 15.000f et 30.000f, nous n’avons pas de piscine, pas de gazon à arroser et juste quelques arbres et arbustes que l’on arrose 1 fois par semaine, avec ça vous critiquez ma déduction monsieur "l’intello", c’est bien, j’espère qu’un jour vous subirez ce que l’ONEA nous fait subir dans ce quartier, bon vent.

    • Bonjour à tous. Concernant les montants de factures d’eau ou d’électricité juges très élevés il y a souvent des cas de fuites discrètes et non constatées. J’en ai payé les frais en eau tout comme en électricité. La solution serait de vérifier également les installations dans l’objectif de déceler d’éventuelles anomalie et de les corriger

    • De Goughin, Si vous habitiez maintenant à Ouaga 2000 ce qui veut dire que vos conditions de logement ont changé. Une grande maison à entretenir, plus de douche ou baignoire, des voitures à faire laver et machine à laver les habits.. Naturellement vous allez payer plus sur vos factures d’eau et électricité.

    • @Adama, je signale aussi un fait que nous subissons dans ce quartier, depuis plus de 2 ans, l’eau de l’ONEA est rationnee. Nous sommes obligés de nous lever vers 3h30 pour faire notre stock d’eau de la journée dans des bassines et fûts, à partir de 6h du matin, l’eau est coupée.

    • @Aol, chez nous là on est plus proche de Kossyam que Ouaga 2000, les vrais Ouaga 2000 sont là où il y a le goudron. Nos conditions de vie n’ont pas beaucoup changé par rapport à Goughin, il y a juste une chambre supplémentaire. Le nombre de salle de bain est le même, 1 douche + 1 WC + 1 lavabo, la lessive se fait toujours à la main et 1 fois par semaine, la vaisselle est aussi manuelle, c’est la cours qui plus grande avec quelques arbres et arbustes arrosés 1 fois par semaine. Je ne suis pas quelqu’un qui se plaint au hasard, je suis rationnelle et connais faire la part des choses.

    • @Aol, j’ajoute, à Goughin, je logeais à Petit Paris, ne pensez que j’étais dans un "boui-boui" et soudain mes conditions de vie ont changé avec le déménagement à Ouaga 2000, nous sommes pas des nouveaux "riches", donc pas de lave linge, de lave vaisselle et autres gadgets des nouveaux riches qui étaient de condition modeste.

  • Quand j’observe ces trois hommes tous debout et donnant dos, je me pose deux questions : ils s’apprêtent à prier, ?? Ou bien ils méditent ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique