LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina/ Arrestation de Guy Hervé Kam : Le conseil de l’ordre décide d’observer un arrêt de travail le jeudi 15 février 2024

Publié le dimanche 11 février 2024 à 22h45min

PARTAGER :                          
Burkina/ Arrestation de Guy Hervé Kam : Le conseil de l’ordre décide d’observer un arrêt de travail le jeudi 15 février 2024

Le Conseil de l’Ordre des avocats, en sa séance extraordinaire du 7 février 2024 a décidé d’observer un arrêt de travail le jeudi 15 février 2024 sur toute l’étendue du territoire, dans le cadre des actions engagées pour exiger la libération sans condition de leur confrère, Guy Hervé KAM.

Les avocats sont donc invités à s’abstenir de participer aux audiences devant toutes les juridictions sans exception.
Le Conseil attache du prix au strict respect de cette décision.

Ci joint le communiqué.
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Tres bien. Et que fait la CGBTB ? que font les medecins, que font les magistrats ?

  • NE TRAVAILLER PLUS JAMAIS
    COMME HERVÉ EST PLUS BURKINABÈ QUE LES AUTRES ON VERRA CE QUE VOULEZ FAIRE APRES VOTRE ARRÊT DE TRAVAIL.

  • Et pourtant ce pays ne manque pas de bonne volonté capable de faire baisser la grosse fièvre actuelle !
    Où sont passés les limans, prêtres, monseigneurs, pasteurs, bishops autorités coutumières, Président virtuel du pays réel, et tous ceux qui ont contribué à la formation politique et idéologique des jeunes qui nous dirigent ?
    Honte aux insurrescrocs pour leurs œuvres destructrices !!!

  • Tiens tiens on commence enfin à changer pour utiliser les vrais mots appropriés aux situations. On ne parle plus de ’Enlèvement’ mais de ’Arrestation".C’est déjà une amélioration à saluer.

    Ce qui a détruit le Burkina jusqu’à présent, c’est cette élite dirigeante corporatiste égoïste. Et plus particulièrement la justice. Vous savez que la purge de votre profession arrive et vous vous agitez. Faites grève pas seulement le 15 février mais 15 jours mais le nettoyage sera fait
    SOME

    • Donc il s’agirait d’une arrestation en bonne et due forme. Sait-on où se trouve actuellement Mr Kam ? Quels sont exactement les griefs contre lui ? Qui est le procureur en charge de l’affaire ? Mr Kam a t il pu faire appel à un avocat ?

  • Thomas Sankara 21 avril 1982

    "Il n’y a pas de liberté d’expression sans liberté tout court. Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple."

    • @Traore, Thomas Sankara a dit ce slogan en 82, bien, pourtant c’est leur révolution de 83 qui a le plus bâillonné son Peuple, c’est grâce à cette révolution que ce pays a inauguré la longue liste des crimes politiques, c’est grâce à cette révolution que les vrais pilleurs du Peuple ont émergé, c’est encore grâce à la révolution que le pays est au point mort aujourd’hui. C’est bien de parler, mais agir c’est encore mieux.

  • Il était temps.
    Il faut que les arrestations hors la loi cessent.

    Courage aux avocats.

    Vive le Burkina Faso !

    • Il est inutile de vouloir jongler avec les mots. C est quoi une arrestation hors la loi ? Tu tiens toujours à biaiser les choses pour arriver à tes fins funestes. On ne vous laissera faire vos basses œuvres.
      SOME

    • @Some, là je ne vous comprends pas, une arrestation qui ne suit pas les procédures légales que le blanc à mis en place est une arrestation illégale, cela me rappelle l’époque des révolutionnaires où les arrestations et les crimes commandos étaient légions dans ce pays et même hors du pays, ces révolutionnaires oeuvraient même dans les pays voisins traquant les "réactionnaires", voilà comment l’hôtelier Kinda Valentin a été assassiné en Abidjan juste parcequ’il donnait un coup de main aux voltaïques qui avaient fuit la révolution et ses exactions.

  • Ben, c’est une manière de s’opposer, de lutter... respect pour ça.
    Quels fruits va-t-elle porter face à une dictature aveugle et imbue de son pouvoir ?
    Nos dirigeants n’ont pas besoin d’avocats, puisqu’ils ne sont soumis à aucun jugement.
    Quant aux souffrances des autres, il n’en ont que faire.

    • @Kwiliga, sincèrement je note que vous nourissez une haine on ne peut plus viscérale contre le régime du Capitaine Traoré... Pourquoi ? Peut être que le régime vous empêche de manger à satiesté comme avant ? C’est vous seul qui le savez. Dans Tous vos posts vous ne faites que vilipender à outrance cette transition salvatrice sous le leadership d’un capitaine tout aussi engagé ! Depuis que vous écrivez en dénigrant à souhait le régime, avez-vous été inquiété ? Y’a t-il combien d’avovats au Burkina ? Combien ont été arrêtés comme Me Kam ? Arrêtez de faire l’amalgame à dessein : c’est MONSIEUR KAM qui a été arrêté pour des besoins d’enquête relatif à son probable implication dans une tentative de destabilisation. Aucun gouvernement burkinabè, aussi dictatorial soit-il, ne va arrêter MAÎTRE KAM parce que ce dernier a defendu un dossier en Justice. Vous êtes un intellectuel quand même ! Ne vous laissez pas embarquer dans des délires corporatistes.

    • Bonjour Rodriguez,
      Oui, vous avez parfaitement raison, je déteste les dictateurs, tyrans et autres autocrates...
      Je note que vous affirmez : "c’est MONSIEUR KAM qui a été arrêté pour des besoins d’enquête relatif à son probable implication dans une tentative de destabilisation."
      Ah bon, sur quel communiqué officiel vous appuyez-vous pour nous asséner cette assertion...?
      Voyez, c’est bien ce genre de choses que je reproche : la lumière n’est jamais faite sur quoi que ce soit, ce qui laisse libre champ aux supputations de chacun.
      Si je suis donc aujourd’hui, malheureusement convaincu que pour se sortir des diverses impasses (sécuritaire, économique, sociale, administrative, diplomatique,...), dans lesquelles il est tombé, le Faso à besoin d’une bonne dictature, d’une dictature éclairée, l’aveuglement de nos dirigeants actuels, imbus de leur pouvoir, ne peut que nous entrainer dans davantage d’obscurantisme.

    • @Kwiliga, bien répondu et ce n’est que pure vérité, on dirait que les mogos ont mis leurs gendarmes dans ce site, allons seulement.

  • Si à cause de KAM vous ne voulez pas travailler, cela veut dire que vous êtes d’accord avec ce que ce dernier a fait.
    Puisque nul n’est au dessus de la loi, vous devriez laisser faire. A la limite, vous pourriez demander ce que ce dernier a fait.
    Alors, si un commerçant est pris et que tous les collerçants refusent d’ouvrir boutiques, qu’est ce que le pays deviendrait ?
    Pire, si les militaires et les gendarmes se mettaient en grogne par ce que des leurs sont pris ?
    Alors jouer balles à terre.
    Autrement, vous devez rembourser tous ceux dont vous avez les dossiers car ces derniers paient par ce qu’ils veulent que leurs dossiers soient suivis. Et vous ne payez pas, qu’elle qualification peut on donner a cela ?

  • Quand on arrête quelqu un et aucun point de presse d un procureur dans une etat dit démocratique et cela.prés de 2 semaines maintenant.Et on trouvera des gens dirent que c est normal.Qui.vivra verra.Courage a maitre et à.ceux qui osent denoncer les attitudes des militaires.

  • Attention au jeune capitaine ca commence a grogner sérieusement hein !!!LES MOTS TERME FRANCE AES IMPERIALISME OU QUE SAIS JE ENCORE NE FONT PLUS RECETTE.

  • Un show administratif pour combler un préjudice de responsabilité. Cet Ordre des avocats connaît bien les raisons de son arrestation ; et il fait tout pour tout occulter et se protéger de tout. Arrêtez de vivre, c’est plus pratique.

    • @Jeunedame seret, c’est la même Jeune dame que je connais sur Fasonet ou bien c’est une autre personne ? Votre intervention ici est étonnante de vous.

  • Félicitations et courage aux Avocats. Il est grand de mettre un terme à ces pratiques illégales. Dans un Etat de Droit il y a une Constitution et il y a des règles qu’il faut respecter et faire respecter dans l’intérêt de tout le monde. Tout suspect doit répondre de ses actes devant la justice et pas ailleurs. Que les personnes enlevées aient l’opportunité de se défendre devant un juge. Toute autre situation est illégale et ne fait que conduire le pays vers la dérive. Le seul ennemi du Burkina ce sont les GAT et on doit se donner la main pour y faire face. Comment comprendre le silence du ministre de la Justice et le Premier Ministre qui sont tous les deux des Avocats ? comment peuvent ils accepter cette situation de leur confrère, Comment vont-ils le regarder demain quand ils ne seront plus au pouvoir ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?