LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Présidence du Faso : Dr Zakaria Soré, un secrétaire général, spécialiste de la sociologie de l’éducation

Publié le mardi 26 décembre 2023 à 20h01min

PARTAGER :                          
Présidence du Faso : Dr Zakaria Soré, un secrétaire général, spécialiste de la sociologie de l’éducation

Sociologue de l’éducation et enseignant-chercheur à l’université Joseph Ki-Zerbo, Zakaria Soré est le nouveau secrétaire général de la présidence du Faso. Nommé au conseil des ministres, mercredi 20 décembre 2023, il remplace à ce poste Mathias Traoré, appelé à occuper la fonction de secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres. Qui est le Dr Zakaria Soré dont les recherches ont porté essentiellement sur l’éducation, les mouvements sociaux, la paix et le développement de la sécurité. Portrait.

Titulaire d’un doctorat unique de sociologie depuis janvier 2015, Zakaria Soré est le responsable de la filière de formation en Master intermédiation sociale et intervention de développement au Centre d’études, de formation, et de recherche en gestion des risques.
Cet enseignant-chercheur au département de sociologie de l’Université Joseph Ki-Zerbo est aussi membre de l’Association Internationale dès Sociologues de Langue Française (AISLF) et chercheur associé de la Chaire islam contemporain en Afrique de l’Ouest (Chaire ICAO) de l’université de Québec à Montréal (UQAM). Il a été lauréat du programme Académie pilote postdoctorale africaine (PAPA).

Dr Zakaria Soré a une bibliographie longue comme un bras. Il est notamment l’auteur de « Petit traité pour transformer les pratiques professionnelles des enseignants », sorti aux éditions L’Harmattan. Ce livre est le prolongement de ses recherches lors de sa thèse intitulée « Massification scolaire, rapport au savoir et qualité de l’enseignement primaire dans la commune rurale de Rambo (province du Yatenga, Burkina Faso) ». Fruit d’enquêtes sociologiques de terrain auprès d’enseignants, d’élèves, de parents et d’analyse de politiques éducatives, cet ouvrage montre la voie aux enseignants pour surmonter les difficultés pédagogiques et sociales et réussir leur intégration sociale et produire un enseignement de qualité.

Membre de plusieurs équipes de recherche

Il a été membre de plusieurs équipes de recherche. Y en a marre, Filimbi, Lucha et Balai citoyen : Consonances et dissonances de mouvements d’engagement citoyen en Afrique est le projet pour lequel il a travaillé entre 2018 et 2020. Il a également fait partie du projet Security and fragile states – the spaces of vigilante legitimacy in Burkina Faso. Ce projet a été conduit entre 2017 et 2019, simultanément par le Laboratoire pluridisciplinaire de recherches en Sciences humaines (RPSH) de l’université Joseph Ki-Zerbo et Geography Department at the University of Zürich.

Avec Muriel Cote, Bouraïman Zongo, Zakaria Soré a publié en 2021 dans la revue Politique africaine “Politiser le « vide sécuritaire » : à propos des groupes d’autodéfense koglweogo au Burkina Faso”. Toujours dans la même revue, cette fois avec Issouf Binaté et Louis Audet Gosselin, il sort en 2022 “Religiosité musulmane en temps de Covid-19 au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire : Un dialogue entre normes sanitaires et pratiques religieuses.

Un expert qui laisse des traces

Zakaria Soré a en outre participé à de grandes rencontres scientifiques sur la problématique de la paix, de la sécurité, des mobilisations sociales et des stratégies éducatives, et animé plusieurs conférences et panels sur ces différentes thématiques. Il a aussi contribué dans d’importants ouvrages collectifs, parmi lesquels, « Sentiment d’insécurité et qualité de l’enseignement primaire dans la province du Loroum », coécrit avec Lydia Rouamba et Alkassoum Maiga en 2021 ; « Utiliser la parole pour taire les armes. Pratiques discursives et liturgie de peacebuilding dans la commune de Thiou (Région du nord, Burkina Faso) » coécrit avec Ezaï Nana dans l’ouvrage “Le terrorisme au Burkina Faso. Négocier ou pas ?” de Désiré-Boniface Somé

Dr Zakaria Soré s’est longtemps investi dans la formation sur les questions de paix et de gestion de conflits. En février 2023, il a assuré la formation des délégués des élèves et responsables des établissements d’enseignement sur la prévention de la violence en milieu scolaire, formation soutenue par la Commission nationale de l’UNESCO/ Burkina Faso.

Deux mois plus tôt, en décembre 2022, c’était au tour des acteurs de l’administration publique de voir les capacités renforcées sur la justice transitionnelle et la construction de la paix dans un contexte de transition au Burkina Faso.

En mars 2021, il a formé des acteurs de l’éducation sur la lutte contre l’extrémisme violent et les principes de conduite de dialogue inter-religieux, grâce au soutien de l’UNESCO.

Côté vie associative, le Dr Zakaria Soré est membre de l’Association des sociologues unis pour le développement (ASSUDev) et membre de Centre de recherche et d’action pour le développement (CRAD).

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique