LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina/Lutte contre la dengue : « L’automédication est un véritable problème », Drissa Lougué, attaché de santé en pédiatrie

Publié le lundi 20 novembre 2023 à 21h35min

PARTAGER :                          
Burkina/Lutte contre la dengue : « L’automédication est un véritable problème », Drissa Lougué, attaché de santé en pédiatrie

L’épidémie de dengue qui sévit au Burkina Faso touche en grande partie les régions du Centre et des Hauts-Bassins. Une vingtaine de journalistes était sur le terrain pour voir comment se fait la prise en charge dans les formations sanitaires. Après la région Centre, cap a été mis sur la région des Hauts-Bassins, notamment à Houndé et à Bobo-Dioulasso les 16 et 17 novembre 2023.

A la date du 12 novembre 2023, la région des Hauts-Bassins enregistrait 25 357 cas suspects de dengue pour 9 145 cas probables et 168 décès. Le district sanitaire de Houndé fait partie des plus touchés par la dengue. A en croire Dr Marie-Jaurès Ramdé, médecin responsable des activités cliniques au CMA de Houndé, plus de 70% des patients hospitalisés au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Houndé souffrent de la dengue.

C’est d’ailleurs dans ce CMA, que nous rencontrons Cheikh Sanou, au chevet de son épouse souffrante de dengue. En poste à une trentaine de kilomètres de Houndé, dans le village de Béréba, il explique que la maladie de sa femme a débuté par une fièvre. Elle s’est alors rendue au CSPS du village où il lui a été diagnostiqué le paludisme. Après le traitement, ne se portant toujours pas mieux, il décide de la conduire au CMA de Houndé pour effectuer des examens complémentaires. C’est ainsi que celui de la dengue et de la fièvre typhoïde reviendront positifs. Elle sera hospitalisée pour une meilleure prise en charge.

Une centaine de test de diagnostic rapide de dengue est réalisée chaque jour au CMA de Do.

M. Sanou devant la souffrance de sa femme, n’a pu s’empêcher de nous confier son souhait de voir le gouvernement prendre à bras-le-corps la question de la dengue. « Il faut que le gouvernement trouve une solution, parce que cette maladie fatigue. Sa (femme) température monte, tout son corps lui fait mal, elle crie, les vomissements aussi ne s’arrêtent pas. On ne sait pas d’où vient cette maladie. Selon les rumeurs en ville, ce sont des moustiques qu’on a libérés, on ne sait pas si c’est vrai ou c’est faux », a déclaré M. Sanou qui se dit toujours inquiet pour la santé de sa femme.

Cette rumeur, M. Sanou n’est pas le seul à en faire l’écho. Mais pour Dr Ramdé, on ne peut pas accuser les moustiques relâchés d’avoir causé la dengue, parce que la maladie existait depuis bien longtemps. Pour lui, le plus important, c’est de mettre l’accent sur les mesures de prévention et de se rendre à l’hôpital quand on a des symptômes qui font penser à la dengue. Le test de diagnostic rapide (TDR) de la dengue est d’ailleurs gratuit dans les centres médicaux, les CMA et les CHU.

Au CMA de Do, à Bobo-Dioulasso, c’est une centaine de test de diagnostic rapide de dengue qui est réalisée tous les jours avec environ 50% de résultats positifs. A en croire Saïdou Fotoré, technologiste biomédical en service au laboratoire du CMA, dès 3h du matin, les premiers patients prennent déjà le rang pour effectuer le test, signe de l’affluence. Pour bénéficier du test de la dengue, il faut au préalable être passé par l’étape de la consultation. « Un patient qui se présente, doit venir avec une fiche de notification dûment remplie par l’agent de santé qui l’a consulté. C’est sur la base de cette fiche que nous effectuons le test », explique-t-il.

Lougué Drissa, attaché de santé en pédiatrie et responsable de la médecine-hospitalisation, indique que par semaine, ce sont une vingtaine de patients souffrant de dengue qui sont hospitalisés au CMA de Do. Il explique que la prise en charge des patients de dengue suit un protocole national.

« La dengue fait mal », selon le mari de cette patiente

Au CHU Souro Sanou, le Pr agrégé Jacques Zoungrana, médecin infectiologue souligne que tout comme ailleurs, au CHU Souro Sanou, le TDR de la dengue, ainsi que les médicaments pour la prise en charge des cas urgents sont gratuits et aucune rupture n’est constatée.

Dans le cadre de la lutte contre la dengue, en plus de la gratuité du TDR, les agents de santé ont été formés pour mieux prendre en charge les cas, des actions de communication et de sensibilisation ont été aussi entreprises afin de prévenir sur les dangers de l’automédication et la prise de décoctions pour soigner la dengue. « L’automédication est un véritable problème. Heureusement que de plus en plus, les populations commencent à comprendre. Les feuilles de papaye et certains produits nous créent beaucoup de soucis, notamment au niveau rénal et du foie. Mais de plus en plus avec les différentes communications, les gens commencent à comprendre », a indiqué Drissa Lougué, soulignant que le CMA de Do reçoit de moins en moins de cas compliqués.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Combien coute une hospitalisation de malade de dengue ? De son entrée jusqu à la sortie du malade.C est un cout elevé et il n est pas permis a n importe qui d avoir cet argent.C est ce qu on ne nous dit pas.Pourtant on devrait subventionne les couts.On comprend maintenant que la gréve du sytnsha sans service minimum au temps du mpp etait une duperie jusque.pour eux mėmes et non.pour les patients comme le syndicat tentait de faire croire aux gens.A quoi sert la gratuitê du test si le traitement est tres cher.

  • Comme le disait quelqu’un, nos agents de santé refusent d’assumer leurs responsabilités. L’automédication est monnaie courante et pire nos agents de santé sont des africains qui connaissent nos mentalités et vous faites partie de cette société. Une fois vous constatez cela, quel autre protocole de soins vous envisagez pour sauver les malades ? Vous travaillez toujours comme des robots. Vous dites que c’est un protocole de soins au niveau national, mais les réalités des hôpitaux diffère d’une structure à une autre. Pire encore avec le manque de place, les patients dorment au sol et avec toutes les infections possibles. Vos hôpitaux n’ont pas suffisamment de place, avez-vous réfléchi sur le sujet pour un meilleur prise en charge ? Il y a des centenaires que vous pouvez transformer pour recevoir les patients. Il faut avoir un patient à l’hôpital pour comprendre qu’il y a des agents de santé qui n’ont pas leurs places dans les hôpitaux. Remettez vous en cause et frappez fort pour que le Faso avance.
    Reconnaissons que les agents de santé ne communiquent pas suffisamment et c’est dommage. Ça ce n’est pas une affaire de ministres mais les mentalités des agents de santé doivent changer radicalement. Vraiment.

  • Vous parlez d’auto médication et vous voulez diaboliser les feuilles de papaye, par mon expérience je ne peux rejeter ces feuilles là. Mon neveu s’est plein de mal de tête et comme je soupçonnait qu’il ne prenait les préventifs qu’on lui a conseillé en cette saison de Dengue, nous nous sommes rendu dans une structure sanitaire de l’état qui a diagnostiqué la Dengue après les différentes analyses. Ils ont prescrit les produits et nous avons commencé à lui administrer. Malgré la prescription, mon neveu se plaignait de fatigue et douleurs musculaires, nous sommes retournés voir le médecin de la structure médicale qui nous a informé que la fatigue et douleurs ressenti sont normaux que c’est la maladie qui est comme ça. Quand on est retourné à domicile, tout en continuant la prescription médicale, nous avons donné régulièrement une décoction de feuilles de papaye bouillies au malade, en 2 jours de traitement le malade ne se plaignait plus de douleurs et a retrouvé la forme. Donc nous ont ne rien dire de mal sur les vertus du papayer.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique