LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina Faso : « Que des mesures fortes soient prises comme l’enseignement de la révolution dans les lycées », Bruno Jaffré

Publié le dimanche 19 novembre 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : « Que des mesures fortes soient prises comme l’enseignement de la révolution dans les lycées », Bruno Jaffré

Dans son tout dernier article publié sur son site, le biographe du père de la Révolution burkinabè et auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire du Burkina Faso, analyse la commémoration du 36e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara et ses douze compagnons.

« Plus que de se précipiter pour déposer des gerbes des fleurs sur sa tombe, souhaitons que des mesures fortes soient prises pour que l’Université lance des recherches ambitieuses de hauts niveaux, que les archives nationales s’attellent à récupérer les nombreuses archives qui sont dispersées dans le pays. Et qu’enfin la Révolution soit enseignée dans les lycées ». Ceci n’est qu’un extrait de la réflexion critique que mène Bruno Jaffré sur la question.

https://www.thomassankara.net/reflexions-critiques-commemorations-2023-de-lassassinat-de-thomas-sankara-de-compagnons/
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Ne mets pas les enfants des gens en retard. A quoi la revolution va leur servir dans leur vie professionally ?
    Tes enfants ont ils etudie en URSS ou bien au NICARAGUA ?

    • AK
      "A quoi la révolution va leur servir dans leur vie professionally ?"

      Si vous aviez étudié la révolution, vous serez certainement en avance sur divers domaines même dans votre vie professionnelle. Vous ne ferez pas non plus un tel message. vos limites ne sont pas celles de tous.

  • Il a été prouvé qu’une génération qui connait le passé de son pays a de fortes chances de se préparer pour l’avenir puisqu’elle est avertie et sait ce qui peut lui créer des difficultés ! En cela, le conseil est le même : savoir d’où on vient pour mieux tracer son chemin. L’enseignement de la Révolution s’imposera donc comme toute partie importante de l’Histoire d’un peuple ! Sous le régime Blaise Compaoré, des efforts ont été fournis pour effacer les traces de la Révolution sankariste mais peine perdue ! On dirait que cette stratégie a plutôt contribué à préparer le terrain pour que les faits de la Révolution soient plus magnifiés aujourd’hui sans avoir besoin d’un matraquage idéologique quelconque ! Si donc les faits (négatifs et positifs) de cette Révolution méritent qu’on les décortique pour mieux les connaître et les enseigner, alors des Historiens s’en chargeront et feront leur travail selon les rigueurs du métier ! Si ils ne le font pas, le peuple s’enseignera lui-même son passé révolutionnaire !

  • J’espère que ce monsieur à d’autres sujets dans sa manche plutôt que de s’acharner sur le Burkina / Haute-Volta d’il y a 40 ans !

  • Le problem avec la mort de Sankara est qu IL est mort avec l avenir de tous ceux qui revolvaient autour de lui, comme ce gars la. Maintenant c est la debandade et des declarations messianique

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique