LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina / Transport : Le train voyageur a officiellement repris service

LEFASO.NET

Publié le dimanche 19 novembre 2023 à 22h35min

PARTAGER :                          
Burkina / Transport : Le train voyageur a officiellement repris service

Le train voyageur siffle de nouveau entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, plus de trois ans après son arrêt en raison de la maladie à coronavirus. Le départ effectif de ce train voyageur a été donné dans la matinée de ce vendredi 17 novembre 2023 par le ministre en charge des transports, Roland Somda. Pour le moment, le train fera la navette Ouagadougou - Bobo-Dioulasso, parce que les autorités ivoiriennes n’ont pas encore donné leur accord pour rallier Abidjan.

Après son arrêt en 2020 dû à la survenance de la pandémie mondiale du coronavirus, le train voyageur a repris service ce vendredi 17 novembre 2023. Cette reprise a été donnée par le ministre en charge des transports, Roland Somda, accompagné de ses collègues de la transition digitale, Dr Aminata Zerbo/Sabané, du commerce, Serge Poda et des mines, Simon Pierre Boussim.

Pour marquer cette reprise effective, les membres du gouvernement accompagnés d’autres personnalités dont le président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou rallieront Koudougou par train.

Les membres du gouvernement ont visité le train avant le départ

Pour le ministre des transports, Roland Somda, cette reprise constitue un ouf de soulagement pour beaucoup de Burkinabè qui gagnaient leur vie grâce au train voyageur. « Chose promise, chose due. Il y a bientôt quatre ans de cela que le train voyageur qui faisait le bonheur de beaucoup de Burkinabè entre Ouagadougou et Abidjan s’est nettement stoppé dû à l’avènement de la pandémie à covid19 qui a entraîné la fermeture des frontières avec la Côte d’Ivoire. Depuis lors, l’espoir de beaucoup de Burkinabè s’est estompé, beaucoup de familles en difficultés qui n’arrivent plus à scolariser leurs enfants ou qui peinent même à trouver leur pitance quotidienne, qu’ils trouvaient jadis à travers l’exploitation du train voyageur », a-t-il déclaré.

Roland Somda, ministre des transports avant l’embarquement

Une reprise rendue possible grâce à la volonté et aux efforts des autorités de la transition du MPSR 2 afin donc de soulager ces populations. « A l’avènement du gouvernement du MPSR 2, les plus hautes autorités ont entendu ce cri de cœur de la population et instruction a été donnée de travailler à ce que le train voyageur reprenne entre Ouagadougou et la Côte d’Ivoire. Nous avons entrepris les travaux préparatoires avec plusieurs échéances manquées mais le rendez-vous d’aujourd’hui (17 novembre 2023) matérialise le début de la mise en route du train voyageur, dans un premier temps entre Ouagadougou et la frontière de la Côte d’Ivoire », soutient Roland Somda.

En rappel, selon un communiqué rendu public ce 16 novembre 2023 de SITARAIL, société en charge de l’exploitation du chemin de fer, « dans la mesure où le train voyageur ne peut pas circuler, pour l’instant, en Côte d’Ivoire, cette reprise se fera sur le parcours Bobo-Dioulasso - Ouagadougou avec la desserte des gares suivantes : Bobo Dioulasso, Siby, Koudougou et Ouagadougou (https://lefaso.net/spip.php?article125791) ».

Le train voyageur ralliera pour le moment Ouagadougou à Bobo-Dioulasso en passant entre autres par les gares de Koudougou et Siby

Pour cause, selon les explications du ministre des transports, Roland Somda, les autorités ivoiriennes auraient annoncé au concessionnaire qu’elles ne peuvent pas autoriser la reprise du train voyageur, vu la vétusté de l’infrastructure ferroviaire.

« Depuis les préparatifs, les voitures étaient à Abidjan. Nous avons envoyé des équipes pour constater l’état d’avancement des travaux et nous avons ensemble convenu du mois de novembre pour lancer la reprise du train voyageur. C’est ce à quoi nous assistons aujourd’hui. On s’arrête à la frontière parce qu’il nous est revenu que la partie ivoirienne dit ne pas être prête pour la reprise du train voyageur dans les conditions actuelles. Pour motif, ce serait l’infrastructure ferroviaire qui ne serait pas dans un état acceptable pour permettre l’activité voyageur. C’est ce que nous avons appris du concessionnaire à travers une correspondance que lui aurait adressée les autorités ivoiriennes. Jusqu’à l’heure actuelle, les autorités ivoiriennes ne nous ont pas officiellement saisis, quand bien même ils font partie intégrante de l’autorité concédante que constituent conjointement le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Nous en prenons acte et nous travaillons à pouvoir lever ces goulots d’étranglements avec la partie ivoirienne pour permettre dans les semaines à venir au train voyageur de siffler de Ouagadougou jusqu’à Abidjan au grand bonheur des populations bénéficiaires », a-t-il indiqué.

L’embarquement des membres du gouvernement

À noter que le train marchandise, plus lourd que le train voyageur continue de rallier Ouagadougou à Abidjan. Et pour le premier responsable du département en charge des transports, la raison avancée est incompréhensible. « Le train marchandise qui, je ne sais pas combien de fois, est plus lourd que le train voyageur siffle sur la même infrastructure. C’est d’ailleurs ce que nous ne comprenons pas, si tant est que la vétusté de l’infrastructure ne permet pas au train voyageur de s’opérer, à combien plus forte raison, ce motif ne devrait pas prévaloir pour le transport marchandises. C’est l’information que nous avons reçu du concessionnaire. Nous prendrons attache avec la partie ivoirienne pour comprendre les véritables motifs et quel travail il faut faire pour lever ces goulots d’étranglements », insiste-t-il.

Dans ce train voyageur, il y a des catégories 1ère classe, standards et VIP

Sur la question des garanties sécuritaires surtout en cette période de crise sécuritaire que vit le Burkina Faso, le ministre des transports rassure que des dispositions sont prises à ce niveau. « La question sécuritaire n’est pas une question spécifique pour le Burkina Faso. Je puis vous rassurer que cet argument qui a été avancé au départ, nous avons apporté la justification et le Burkina Faso dispose d’une stratégie nationale de lutte contre l’insécurité dans sa globalité. Cet argument aujourd’hui ne peut pas être de mise pour ne pas lancer des activités. Les dispositions sont prises à ce niveau », a rassuré Roland Somda avant d’embarquer avec ses collègues et d’autres personnalités dans le train voyageur.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Bravo à Sitarail. Si on ne peut pas mieux faire ne régressons pas. Dans les années 1985 1995 il y avait au moins 3 départs par jour pour Bobo. Je me rappelle bien les applications "gazelle" " Léger". Les gares grouillaient de monde et nourrissaient bcp de familles. Les villages desservis par le train etaient bien animés : Siby, Bingo et autres.
    Il est vrai que les compagnies de transport avec des cars confortables se sont installées entre temps mais je ne pense pas que c est cela qui a motivé la suppression progressive du train voyageurs. Repensons sérieusement nos objectif et travaillons à consolider nos acquis.
    J ai très mal quand je suis une émission intitulée "Des trains pas comme les autres" sur une chaîne : le train est très utile ailleurs, en Europe, aux USA sauf chez nous où nous l avons tué !!!
    POURQUOI ?

    • Les gouvernements d’aujourd’hui et de demain doivent éviter de nous priver notre trian voyageur .
      Les prédateurs qui ont occasionné l’arrêt de notre train durant 3 ans doivent répondre de leurs forfaits .Plus jamais un tel arrêt injuste dans notre pays !
      Souvenez-vous de nos parents morts nombreux pour nous dans la construction de ce train.
      Ils n’ont pas versé leur sang pour que aujourd’hui le train soit en arrêt.
      Le train est un poumon de notre économie.
      Merci aux bonnes volontés et visionnaires qui ont permis la reprise du train voyageurs ;
      Vive IB et son gouvernement.!Merde à ses pourfendeurs !

  • En Europe par exemple où le Covid a fait des milliers de morts, personne n’a arrêté un train parce que c’est VITAL. Le train est le moyen de transport terrestre le plus efficace. Vous pouvez voyager de Porto à Vladivostok sur 2 continents et il n’y a qu’en Afrique qu’il n’y a aucune continuité dans les services ferroviaires et cela pour une raison simple. La ROUTE est plus chère et dure au plus une quinzaine d’années. Or le RAIL est moins cher, dure plus d’une cinquantaine d’années. Le train consomme 5 ou 10 fois moins, transporté 100 fois plus et est de loin plus sécurisé. Bref dans le monde entier les transports lourds et de masse sont faits par train sauf en Afrique noire. La cause ? La corruption et la bêtise de nos dirigeants. L’étude, la construction et le financement des routes est plus rapide, celui qui signe le contrat reçoit rapidement le paiement de sa corruption, alors que c’est plus long avec le rail. Ensuite l’absence des états dans le transport permet tous les abus et entrave le développement au grand bonheur de ceux que vous connaissez. C’est pour accentuer et pérenniser cette domination que la RAN a été démantelée au profit de SITARAIL dont l’objectif est de TUER le Rail chez nous. En 1980 la RAN offrait en qualité et en quantité un service au moins 10 fois meileur que celui de SITARAIL 43 après. La Chine 🇨🇳 s’apprête à mettre en service le MAGLEV, un train qui roule à 1000 km/h. La TRANSITION doit lutter pour recouvrer notre SOUVERAINETÉ dans TOUS les domaines. Le contrat de SItarail doit être DÉNONCÉ comme contraire aux intérêts du peuple burkinabé.

    • Je valide. Il faut dénoncer tout ce qui constitue un frein au développement de ce pays. C’est l’occasion où jamais !

    • Ce n’est pas pour vous contredire mais je me permets de dire ceci :
       un simple tour sur google sur le cout des transports en europe (puisque c’est l’exemple que vous prenez) vous montrera que c’est l’avion qui est le moins cher.
       En ce qui concerne le MAGLEV c’est une techno japonaise, elle est en service depuis 2004 et sa vitesse est plutôt autour de 600 km/h.

    • Cher Sabari, votre intervention ne change pas le fond du message de Badaru, très pertinent. Merci neanmoins pour vos corrections qui ne font qu’augmenter notre apprentissage.

    • M. Sabari, votre 1ère observation est incomplète ; le coût de l’avion est moins du fait que certaines taxes ne sont pas appliquées (dont la TVA sur le kérosène) ; situation qui est dénoncée par des associations environnementales.
      Le train reste donc une bonne option dans le transport.

    • La meilleure réponse de ce forum, tout est dit avec une bonne analyse.

    • Je suis d’accord, l’aérien a un cout écologique et des subventions déguisé non pris en compte dans les prix. Mais pour les usagers ça reste le moins cher.
      Même mon premier message ne le liasse pas apparaitre, je suis un fervent défenseur du rail. Mais le rail qui allie sureté et qualité.
      Donc prenons le temps

    • L’avion est le moins cher en termes d’infrastructure (il n’y a pas de route à construire), mais le plus cher au Kg transporté. Si on cumule l’ensemble des éléments, la réponse dépend essentiellement de la quantité de fret que l’on veut faire circuler, de la distance et de la vitesse qui nous intéresse.
      .
      S’il y a beaucoup de poids à transporter et que l’on n’est pas spécialement pressé, l’avion est rapidement trop cher.

      En gros, l’avion transporte par tranches de 10kg, le camion par tranches de 35 tonnes, le train et le bateau par containers de 125 tonnes, mais on en met beaucoup plus sur un bateau (même si hors sujet au Burkina).

    • L’avion est moins cher parce que c’est subventionné, autrement ce n’est pas vrai, je crois.

  • Vive IB ,Vive les hommes intègres..ensemble nous pouvons tout réaliser au pays.

    • Les "vive IB" et autres là, IB est monté quand au pouvoir ? Qu’est-ce que son court règne a fait comme actions concrètes positives et impactantes pour ce pays et ses habitants ? Les bandits du désert continuent à tuer nos frères dans le nord et même à 100 km de Ouaga et vous criez vive IB, continuez seulement... .

    • Soyez honnete cher Monsieur. Nw regardez pas que le coté négatif des choses. Regardez aussi ce qui a été fait de positif.

  • Travaillez à ce que ça reprenne normalement avec le pays frère la Côte D’Ivoire...les autorités ont bien intérêt à revoir leur copie. L État c’est la continuité. Les deux gouvernements n’ont qu’à penser à l’intérêt de leurs peuples...le bras de fer inutile ne sert à rien

    • Mr vérité, que peut-on faire si le pays frère est de mauvaise fois ? les mêmes rails vétustes sont capables de supporter les wagons de marchandises mais incapables de supporter un train voyageur ? On aura tout vue !!!

    • Je pense que lorsque la RCI retrouvera sa souveraineté réelle, celà va s’arranger, sinon notre frère qui assis là-bas comme si s’était son bled est juste là pour l’intérêt de la France.

  • On sait pourquoi les Français ont imposé Bolloré pour continuer le pillage et la mise sous coupe réglée de chemin de fer au Burkina. Sous la Révolution, Le Président Thomas Sankara avait et avec raison, voulu faire revoir les conditions d’exploitation du chemin de fer avec la Côte d’Ivoire !Les français ont vite convaincu Houphouet Boigny d’imposer une gestion séparée du rail tout en sachant que cela fera mal au Burkina mais au finish, c’est les deux peuples qui ont payé le prix de la bêtise du gouvernement Houphouet ! Près de 40 ans après, on est où ? Presqu’à la case départ car il faut beaucoup d’argent pour moderniser le Chemin de fer et ce n’est pas avec ce repreneur italien qu’il faut espérer faire mieux dans es prochaines décennies. Il faut avoir le courage de résilier ce Contrat avec toutes les souffrances que cela va forcement engendrer mais c’est la seule option si l’on veut s’en sortir à moyen terme !

  • @Sabari, MAGLEV veut dire Magnetic Lévitation, c’est une technique comme par exemple DIESEL ou HYBRIDE pour les voitures. La vitesse actuelle atteinte par le prototype CHINOIS est de 600 km/h mais l’objectif est de 1000 km/h. Vérifiez très bien sur GOOGLE mais ce n’est pas le plus important. J’ai dit transport TERRESTRE, donc j’exclus l’avion. Le problème de l’avion c’est qu’il ne peut pas transporter 2000 passagers ou 2000 tonnes de marchandises comme le train. Enfin on ne peut pas construire un aéroport dans tous les villages comme Siby… Ceci dit j’espère que vous êtes du même avis que moi ?

    • M Badaru, Mon but n’était pas de polémiquer mais plutot d’apporter des précision à votre message parce que l’imprécision engendre des doutes.
      Je suis pour le développement du transport ferroviaire mais prenons le temps de bien faire. Seules la qualité et la sureté peuvent le rendre attractif.

    • @Badaru
      Vous n’avez pas tort, Messire Badaru !
      Le bon vieux train classique à 80km/h maxi, il suffirait qu’il fonctionne pour apporter beaucoup, beaucoup aux gens du petit peuple burkinabè ; si en plus le réseau pouvait s’étendre au Nord, au Sahel, au Niger, au Ghana, au Bénin et au Togo, ce serait une vraie pluie d’or et de confort pour les Burkinabè du peuple.
      Tous ces jouets de luxe, avion, Maglev, Hyperloop, Transrapid, Aérotrain, ou même TGV seront longtemps trop chers pour le Burkinabè « normal », celui qui n’est ni avocat d’affaires ni même fonctionnaire à gros « PER DIEM ». D’ailleurs, vos « grossiums » préfèreront l’avion ou leur voiture de luxe.
      Proverbe : « Un vieux qui cesse de rêver est presque mort » .
      Eh ben moi, je rêve encore pour l’Afrique de l’ouest d’un réseau de train qui fonctionne bien, même sans luxe extraordinaire. Par exemple, il serait superbe que vos pays sahéliens aient au moins le réseau de train d’Afrique du Nord ! Il se trouve que les 3 pays du Maghreb francophone ont su conserver, entretenir, électrifier et développer le réseau colonial de 1956, j’ai pu voir ça de près.
      Personnellement, je garde des souvenirs émus de mes voyages en train en Afrique au nord et au sud du Sahara.
      Vivement un voyage en wagon-lit Dakar-Bamako-Ouaga-Niamey-N’djamena ! Ou Tanger-Nouakchott-Bobo-Abidjan. C’est mon mon rêve personnel... J’ai le droit ?

    • Oui, vous avez absolument le droit de rêver (en couleur...)

  • A Internaute # 1 ! Entre 1991-1993, Siby avec les poulets et la 1ere class pour une biere bien fraiche etaient nos point de predilection abord de l’Etalon"...

  • La prochaine étape c’est le retour dans le giron de l’état ce pan stratégique dans la vie d’une nation. Nos grands parents ont donné leur vie, sang et sueur c,est pas pour le redonner aux mêmes impérialistes exploiteurs après une soi disant indépendance
    SOME

  • Le pays frere n’est pas de mauvaise foi comme vous le suggerer le pays frere est juste tres prudent . Si vos dirigeants issus de coup d’etat donc de pouvoir illegal et illegitime revez nuit et jour de destabliser le pays frere en cooperant avec un de ses nocifs opposant allez comprendre que le pays frere ne soit pas a vous ouvrir sa frontiere ferroviaire car vous serez en mesure de transporter par ce biais des combattants pour lui destablier . La frontiere ferroviaire est poireuse et Allasane n’est pas bete comme vous il vous voit venir . Une 2eme rebellion ou on OCCUPE le nord ne sera plus possible . Apres une publicite comme si le train allait relier Ouaga a Abidjan VOUS voila rattraper par la realite juste Ouaga Bobo avec en prime Koudougou et Siby comme gares desservies. Ruminez votre peine.

    • Mon ami, il n’y a pas de gros secret et c’est connu que c’est l’avènement du MPSR2 qui a donné une peur bleue (une trouille ) inqualifiable au repreneur qui a remplacé Bolloré. Ceci veut dire que la décision lui a été imposée et il a vu que la partie Burkinabè voulait bien saisir l’occasion pour résilier le Contrat "hic et nunc" (ici et maintenant). De toute façon, ce n’est que partie remise car si chaque ligne du Contrat n’est plus respectée, ce Contrat sera rompue et ils le savent bien. Faire le lien entre la présence de Guillaume Soro au Niger et le refus de la Côte d’Ivoire de reprendre avec le " train voyageurs" ne me semble pas pertinent car Guillaume Soro sait qu’il est aussi à l’origine de la destruction actuelle du Burkina. Il est le premier a donné des instructions au Général Djibril BASSOLET d’utiliser les terroristes pour frapper le Burkina de tous les côtés et c’est ce qui est fait depuis plus de huit ans . Donc nous attendons aussi de pieds fermes Guillaume Soro au Burkina et il le sait bien !

    • Je respecte votre opinion mais c’est aussi important d’être cohérent dans ce que vous dites. vous pouvez ne pas être objectif mais raisonnable en apportant votre contribution sur le sujet au lieu de laisser entrevoir dans vos déclarations votre haine inconditionnelle envers le régime en place.

  • @ABDOUL DE NEWYORK, je pense que vous êtes loin donc vous ne suivez pas très bien l’actualité de la sous région. La Côte d’Ivoire 🇨🇮 pays que vous ne voulez pas nommer a depuis le 26 juillet montré son INIMITIÉ et son HOSTILITÉ envers le Niger et c’est normal que GUILLAUME SORO qui empêche OUATTARA de dormir y soit reçu en grande pompe surtout que par son épouse il est nigérian par alliance. N’oubliez pas que Blaise COMPAORE qui ne rêve que de REVANCHE a été reçu en grande pompe à Abidjan et qu’il est même devenu citoyen ivoirien. Quand on reçoit les opposants des autres on ne doit pas s’étonner que les siens soient bien reçus en face. Rappelez vous que le voisin a prétexté le Covid pour fermer ses frontières terrestres pendant longtemps. Mais ce qu’on dit des bienfaits du train serait plus bénéfique aux ivoiriens qu’aux burkinabé. D’abord le réseau est plus long en RCI et la réduction des coûts de transport favorise le port d’Abidjan. Mais quand on ne dirige pas dans l’intérêt de son pays et de son peuple on obéit à une autre logique. Enfin quand la case de ton voisin brûle AIDE le. Le Burkina l’a compris tard, espérons que la CÔTE D’IVOIRE ne s’en morde pas les doigts.

    • Mais vous qui suivez très bien l’actualité de la sous région,avez surement retenu que que ce même GUILLAUME SORO dont il était question en complicité avec DJIBRIL BASSOLE profinait les attaques contre le territoire burkinabè.Frapper à gauche à droite,au nord ou à l’est.Ce monsieur n’en voulons pas dans notre pays.

    • Merci pour ta reponse a ce gars qui croit connaitre la geopolitique.

  • Bravo pour la reprise du train sur le territoire, A mon avis il faudrait pousser le train jusqu’à Niangologo. cela permettrait de faire revenir de la marchandise pour les commercants. Dautre part la vetusté des infrastructures pose question avec un ecart de 80 cm entre les rail on peut pas aller vite , de nos jours des machines peuvent poser les rails et ballustres avec un ecart de 110 cm qui permettrait d’avoir des wagons venus d’ailleurs pour renforcer le parc... le Train est et reste une source sure pour l’économie d’un pays enclavé....demandons un prêt pour investir sur 30 ans ce sera rentable et durable ..

    • @felix
      Mon cher « felix », le prêt et des infrastructures neuves, vous pouvez les avoir.
      Il vous suffit de vous adresser à la RPC, République Populaire de Chine.
       La RPC vous prêtera l’argent nécessaire.
       La RPC vous fera de nouvelles voies parfaitement modernes avec les ponts, les passages à niveau, les gares et tous les ouvrages d’arts nécessaires. Vous pouvez même exiger l’écartement international à 1,435m.
       Pas de problème, la Chine saura verser de juteux bakchichs et rétro-commissions aux Burkinabè bien placés.
       la RPC pourra même démarrer l’exploitation, ce qui fait que pendant 10 ou 20 ans les trains auront des goguenauds (WC) propres comme une clinique suisse et vous aurez des appuie-tête en dentelle blanche comme en Chine. Canard laqué au wagon-restaurant, et de toute première qualité.


      Il y aura juste de petits détails que les grands esprits peuvent mépriser souverainement :
       1) La Chine voudra assurer complètement les travaux, donc, pendant les travaux, elle ne recrutera aucun burkinabè au dessus de balayeur ou pousseur de brouette.
       2) Le taux du prêt sera léonin, 3% ou 4% au dessus de celui des prêts occidentaux. Donc vous serez endettés jusqu’à l’os pendant au moins un demi-siècle, et n’espérez pas de remises de dettes, vous feriez rire les Chinois.


      Ainsi, vous l’aurez, votre beau train tout neuf. Et puis, si la dette devient insupportable, il vous suffira de tirer la manche aux Occidentaux ; comme ça, l’Occident enrichira la Chine, bien fait pour sa poire....


      J’ai l’air de plaisanter, mais je suis en fait très sérieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique