LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina/ENAREF : La promotion 1998 célèbre ses 25 ans de carrière professionnelle

Publié le dimanche 1er octobre 2023 à 20h30min

PARTAGER :                          
Burkina/ENAREF : La promotion 1998 célèbre ses 25 ans de carrière professionnelle

La promotion 1998 du cycle C de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) a célébré, le samedi 30 septembre 2023 dans les locaux de ladite école à Ouagadougou, ses 25 ans de carrière professionnelle. Une cérémonie au cours de laquelle la promotion a rendu hommage au directeur général de l’ENAREF de son époque (1994-2007) pour le leadership et la rigueur qu’il a incarnés durant leur passage.

Cette cérémonie commémorative, placée sous la présidence du ministre en charge des Finances, Dr Aboubakar Nacanabo, a été présidée par son directeur de cabinet, Sayouba Traoré. Prenant la parole au nom du ministre, ce dernier a salué la promotion pour la célébration de sa 25e année de carrière professionnelle qui est un signe de cohésion entre les membres. Son souhait, c’est que cette cohésion soit communiquée aux autres promotions. Sayouba Traoré a par ailleurs remercié la promotion pour sa contribution au fonds de soutien patriotique.

Présidium

Le porte-parole de la promotion, Samuel Kalkoumdo, a, pour sa part, expliqué que revivre le souvenir de leur passage dans cette école est un devoir pour chacun d’eux. Car cette école, dit-il, a fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui. Et revenir pour lui témoigner leur reconnaissance n’est pas un geste de trop. La célébration de ce quart de siècle est aussi une manière pour eux de stimuler les autres à leur suivre le pas, a-t-il souligné.

Sayouba Traoré, directeur de cabinet du ministre en charge des Finances, président de la cérémonie

Cette cérémonie commémorative a en outre été l’occasion pour cette promotion de rendre hommage au directeur général de l’ENAREF de l’époque de (1994/2007), François Javier Konseibo. Cet hommage, selon la promotion, se justifie par le fait que l’homme a été un modèle de leadership, de rigueur et de travail, qui a impacté tous ceux qui sont passés par l’école sous son mandat.

La promotion 1998 a fait un don d’un million de F CFA au fonds de soutien patriotique, dont la quittance a été remise au directeur de cabinet du ministre en charge des Finances.

Samuel Kalkoumdo, porte-parole de la promotion 98 du cycle C de l’ENAREF

Recevant les anciens élèves de son institution, Adama Badolo, l’actuel directeur général de l’ENAREF, les a félicités pour leur initiative. Il s’est joint à eux pour rendre hommage à son devancier François Javier Konseibo. A l’en croire, durant son mandat, cet ancien directeur a contribué à la modernisation de l’ENAREF en l’ouvrant aux autres pays de l’Afrique et en faisant d’elle une référence en matière de formation dans le domaine des finances.

Remise symbolique de tableau au parrain (à gauche), François Javier Konseibo

Adama Badolo a profité de l’occasion pour annoncer la mise en place d’un réseau des alumini de l’ENAREF, de sorte à créer une communauté de membres qui interagiront entre eux et se partageront les expériences.

Plantation d’arbres

A son tour de prendre de parole, l’ancien directeur général, François Javier Konseibo, a apprécié avec émotion la « démarche noble » de ses anciens élèves. Il a souhaité que leur geste fasse tache d’huile dans cette institution de référence qu’est l’ENAREF. La cérémonie s’est achevée par des plantations d’arbres.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina /Jeux de hasard : Les Koudougoulais découvrent LONABET