LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Enseignement supérieur : La riche carrière du Pr Sita Guinko magnifiée à travers un colloque scientifique

Publié le jeudi 21 septembre 2023 à 16h00min

PARTAGER :                          
Enseignement supérieur : La riche carrière du Pr Sita Guinko magnifiée à travers un colloque scientifique

La communauté universitaire, à travers un colloque scientifique, a rendu hommage ce 21 septembre 2023 au Pr Sita Guinko. Admis à la retraite en 2004, Pr Guinko est professeur titulaire de botanique et de biologie végétale. Décrit par ses anciens étudiants et collaborateurs comme un homme rigoureux qui aime le travail bien fait, le Pr Guinko a contribué à la formation d’au moins trois générations d’enseignants chercheurs. Il était donc de bon ton, selon ses fils scientifiques, de marquer un arrêt pour reconnaître ses mérites et surtout de son vivant.

Une référence dans les sciences naturelles et agronomiques. C’est ce que représente le Pr Guinko pour l’ensemble de la communauté universitaire réunit ce jour pour célébrer sa carrière. De 1984 à 2004, Pr Guinko s’est attelé à former plusieurs générations dans les domaines de la botanique, de la foresterie, de l’agronomie, de l’écologie et de la biodiversité.

Pionnier de la création de l’université Joseph Ki-Zerbo, il a été un acteur incontournable de l’Institut supérieur polytechnique devenu plus tard Unité de formation et de recherche des sciences de la vie et de la terre (UFR/SVT). Il est à la base de la création du Laboratoire d’écologie et de biologie végétale. Au bout de sa carrière, ce sont au total 191 docteurs rattachés au Pr Guinko qui exercent dans les différentes universités du Burkina et de la sous-région. Il compte 113 publications scientifiques sur la végétation, les plantes médicinales, etc.

Une vue des autorités présentes au colloque

Pr Guinko a aussi occupé des postes de responsabilités au sein de l’administration. Il a été entre autres directeur de l’UFR/SVT, vice-recteur et vice-président chargé des enseignements et des innovations pédagogiques de l’université de Ouagadougou. Il est membre de plusieurs sociétés savantes telles l’Association pour l’étude taxonomique de la flore d’Afrique tropicale, le Groupe de recherche et d’information sur la pharmacopée et l’environnement et secrétaire général de l’Association des botanistes de l’Afrique de l’Ouest.

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Pr Adjima Thiombiano, est l’un des fils scientifiques du Pr Guinko. « Je suis ce que je suis grâce au Pr Guinko », a-t-il lancé d’entrée de jeu, avant de revenir sur les prouesses de son enseignant. Selon lui, au-delà des productions scientifiques et de la formation, il faut reconnaître au Pr Guinko, « un homme école », qui a su forger tous ceux qui sont passés entre ses mains.

Pr Adjima Thiombiano, un des fils scientifiques du Pr Sita Guinko

Il lui reconnaît des valeurs telles le don de soi pour un travail bien fait, l’intégrité, la rigueur, la culture du résultat, l’esprit de solidarité, le respect du bien public, etc. Pr Adjima Thiombiano ajoute que son maître, très attaché au respect de la hiérarchie, pouvait paraître dur d’apparence, mais cela avait pour objectif de pousser ses étudiants à se surpasser et à aller au-delà de leurs limites. Il reconnaît également sa sensibilité face aux problèmes de ses collaborateurs, qui devenaient systématiquement les siens.

Plusieurs autres témoignages émanant d’anciens étudiants du Pr Sita Guinko, ont aussi été livrés au cours de la cérémonie d’hommage. Un film documentaire retraçant sa carrière, sa collaboration avec des étudiants et universitaires du Burkina et d’Afrique ainsi que des témoignages de membres de sa famille a aussi été diffusé. Tous reconnaissent au Pr Guinko, son travail acharné et un modèle dans la formation d’une relève de qualité dans le domaine des sciences de la vie et de la terre.

C’est donc tout naturellement que plusieurs délégations venues du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Congo, du Niger, sont venues s’associer au monde universitaire du Burkina pour lui rendre hommage à travers ce colloque, débuté le 20 septembre 2023. Il a pour thème « gestion durable de la biodiversité et changements environnementaux ». Pour le Pr Ali Douma, représentant le secrétaire général du CAMES, parrain du colloque, la pertinence de ce thème ne souffre d’aucun débat, eu égard au fait que la biodiversité représente un enjeu majeur dans la survie de l’homme.

Pr Ali Douma, représentant le secrétaire général du CAMES

« Ce colloque offre un cadre de réflexion et d’échanges pour relever les défis de la gestion durable de la biodiversité. En effet, en dépit de ses nombreux services éco systémiques, l’érosion de la biodiversité ne cesse de s’accentuer avec le changement climatique, la pression anthropique et la gestion non durable des terres et des eaux. D’où la nécessité de promouvoir des stratégies de gestion durable de cette ressource », a-t-il soutenu.

L’élu du jour, le Pr Sita Guinko, s’est dit particulièrement ému pour l’honneur qui lui est fait ce jour par ses fils, ses petits-fils et arrières petits-fils scientifiques. Il n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude, à tous ceux qui ont contribué à la réussite du présent colloque et son immense fierté à l’endroit de ses anciens étudiants. Un groupe de chercheurs, anciens étudiants du Pr Guinko, lui a dédié une nouvelle algue découverte à Bagré. Différents présents lui ont aussi été offerts par ses anciens étudiants et collaborateurs.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique