LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina/Energies renouvelables : Vers l’élaboration d’un projet de décret portant modalités de contrôle des appareils

Publié le mardi 27 juin 2023 à 15h29min

PARTAGER :                          
Burkina/Energies renouvelables : Vers l’élaboration d’un projet de décret portant modalités de contrôle des appareils

La Direction générale de l’énergie (DGE) tient, ce mardi 27 juin 2023 avec l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie, un atelier d’élaboration d’un projet de décret portant modalités de contrôle et des tests de conformité des composants, appareils et équipements d’énergies renouvelables et électriques. Une fois validé, ce décret mettra sous contrôle l’importation, la fabrication, l’assemblage et/ou la commercialisation de ces composants ci-dessus cités au Burkina Faso.

En vue de garantir l’accès universel à l’énergie sur l’ensemble du territoire, le gouvernement burkinabè s’est tourné vers l’énergie renouvelable et le mix énergétique. Pour ce faire, des actions comme l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée sur l’importations et les ventes de matériel solaire, l’adoption de documents de politiques cohérentes avec une vision claire ont été entreprises. En sus, le gouvernement a élaboré et fait adopter la loi portant règlementation générale du secteur de l’énergie qui définit les rôles et les attributions de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE).

Prennent part à cette rencontre, ministère en charge de l’énergie, la DGE, l’ANEREE, l’ABNORM, ARSE et des OSC

Ces initiatives, a indiqué le directeur général de l’énergie, Alidou Koutou, ont permis de parvenir à des résultats encourageants ces dernières années. Cependant, le revers de la médaille de cet engouement vers l’énergie renouvelable, a-t-il fait constater, est la prolifération des équipements de qualité douteuse. « Il s’avère donc nécessaire d’assainir ce marché. Cet assainissement passera par la mise en place d’outils de contrôle et de tests de conformité », a-t-il reconnu. L’élaboration de ce projet de décret, a décliné le directeur général de l’énergie, en plus d’assainir le marché des énergies renouvelables et électriques afin de disposer des produits de qualité, fixera les modalités de contrôles et tests de conformité de ces composants.

Le DG de l’ANEREE, Gandré Toubouré, a indiqué que l’élaboration de ce décret vient à point nommé

En tout cas ce décret est très attendu par l’ANEREE. A écouter son directeur général Gandré Toubouré, il permettra à sa structure de remplir ses missions qui sont de contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale en matière de développement des énergies renouvelables et de promotion de l’efficacité énergétique au Burkina Faso.

Le DGE a souhaité des discussions fructueuses devant aboutir à un décret consensuel

Pour l’élaboration du présent projet de décret, tous les acteurs clés sont réunis. Des techniciens du ministère de l’Energie à ceux de l’ANEREE, en passant par l’Agence burkinabè de la normalisation (ABNORM), de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) et des représentants d’OSC et syndicats du secteur.

Au regard de la composition des participants à cet atelier, M. Koutou a souhaité des discussions fructueuses devant aboutir à un décret consensuel pour l’atteinte des objectifs fixés.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mines : Soleil Resources International rachète la mine de Youga