LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

16e édition du SIAO : « Contrairement aux autres éditions, cette année il n’y pas trop de monde »

Publié le jeudi 2 février 2023 à 22h20min

PARTAGER :                          
16e édition du SIAO : « Contrairement aux autres éditions, cette année il n’y pas trop de monde »

Les portes de la 16è édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) se sont ouvertes le 27 janvier 2023. Malgré la situation sécuritaire, les Ouagalais font l’effort de répondre présent à ce festival des artisans.

C’est le crépuscule au SIAO. La cour est bondée de monde. On se marche sur les pieds. On se cogne. Difficile de s’entendre à cause du volume de la musique jouée à fond un peu partout. Les visiteurs viennent généralement en groupes. Sur le site, des jeunes filles accostent les visiteurs pour leur proposer leurs délicieux mets. Ce sont entre autres des brochettes, merguez, poulet flambé, attiéké, frites et autres.

Etudiant en deuxième année de sociologie, Arsène Ouédraogo aide sa mère à concocter des mets délicieux pour les visiteurs. Selon le jeune homme, à cause de la situation sécuritaire, la population de Ouagadougou et même les autres pays n’ont pas totalement répondu présent à l’événement.

Arsène Ouédraogo

« Contrairement aux autres éditions, cette année il n’y pas trop de monde. Avant, lors du SIAO, on rencontrait beaucoup d’étrangers. Mais cette année, ils ne sont pas venus nombreux ». Il espère que le weekend, les Ouagalais viendront au SIAO pour faire un tour et profiter pour déguster leurs mets.

Au pavillon du "Soleil levant", un pavillon climatisé, les commerçants ont exposé leurs marchandises. Dans ce pavillon, on constate qu’il y a des places non occupées. Sur ce lieu on y trouve des légumes, des vêtements, des chaussures et autres.

Dans ce bâtiment, Daouda Tamboura, un artisan vêtu d’une tenue traditionnelle peulh, échange avec les visiteurs pour leur parler de ses marchandises. C’est un déplacé interne du fait de l’insécurité qui vient de Djibo. Il vend des tenues et des objets de la culture peulh. Selon ses explications, les visiteurs viennent pour regarder les expositions mais beaucoup n’achètent pas d’article sous prétexte que les prix sont élevés. Il invite la population de Ouagadougou à venir visiter le SIAO pour découvrir les différentes cultures du Burkina et de l’Afrique.

Daouda Tamboura artisan

Visiteur, Apollinaire Kaboré et ses petits frères et sœurs aiment l’ambiance du SIAO. C’est la première fois que ces enfants participent au SIAO. Apollinaire dit être émerveillé par l’habitat peulh. « Je n’ai pas encore vu d’habitat peulh c’est la première fois que je vois ça. Ça m’impressionne. C’est traditionnel mais c’est confortable. L’intérieur est beau, j’aime bien », a laissé entendre le visiteur.

Ousmane Ouédraogo, visiteur, félicite le comité d’organisation pour la réussite du SIAO. « On peut dire que le comité a fait un bon travail. Malgré la situation du pays, les artisans sont venus de la sous-région pour participer à cette édition. Cela montre la résilience du pays face au terrorisme. On y trouve un peu de tout », a indiqué monsieur Ouédraogo.

Appolinaire Kaboré visiteur

Il a acheté une tunique et une montre. Notre interlocuteur compte revenir le weekend pour faire d’autres achats.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 février 2023 à 10:09, par kwiliga En réponse à : 16e édition du SIAO : « Contrairement aux autres éditions, cette année il n’y pas trop de monde »

    Hum, consommons local, qui plus est au festival de l’artisanat.
    Il serait donc de bon ton de préciser "Il a acheté une tunique et une montre" produites artisanalement au Burkina !
    Sinon, je suis vraiment étonné de l’absence des étrangers.
    Pourquoi l’immense communauté française ne se presse-t-elle pas pour dépenser son argent au SIAO ? Pour le moins curieux ?

  • Le 4 février 2023 à 12:45, par jan jan En réponse à : 16e édition du SIAO : « Contrairement aux autres éditions, cette année il n’y pas trop de monde »

    C’est parceque on a forcé faire SIAO, sinon, c’est pas sa date habituelle, les évènements nationales, régionales et même mondiales ne s’y prêtent plus pour ce genre de manifestation. Sur le plan national, nous venons d’arracher notre pouvoir politique des mains de l’impérialisme, donc cet impérialisme use tous ses moyens pour nous faire échouer en multipliant les attaques djihadistes et autres mauvaises actions, il y a de quoi décourager les exposants et acheteurs qui devaient venir de l’étranger, les mesures sécuritaires ont dûes être renforcer, obligeant les visiteurs à parcourir une très longue distance pour atteindre le site, ça c’est un facteur décourageant,.. etc.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique