LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Responsabilité sociale des entreprises (RSE) : Les acteurs miniers s’approprient la conduite responsable des entreprises minières (CRE), une nouvelle stratégie RSE du Canada

Publié le vendredi 2 décembre 2022 à 14h55min

PARTAGER :                          
Responsabilité sociale des entreprises (RSE) : Les acteurs miniers s’approprient la conduite responsable des entreprises minières (CRE), une nouvelle stratégie RSE du Canada

En collaboration avec le Forum RSE et la Chambre des mines du Burkina, l’ambassade du Canada au Burkina a organisé, le mardi, 29 novembre 2022 à Ouagadougou, un atelier d’information et de partage d’expériences sur la Conduite responsable des entreprises (CRE). Il se tient dans le cadre de la commémoration des 60 ans de coopération entre le Burkina Faso et le Canada. L’objectif était de partager l’approche et l’expérience canadiennes de ce concept dans le domaine de l’exploitation des ressources minières. C’était en présence du ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Simon Pierre Boussim.

Le président du Forum RSE, Kalid Kéré, a rappelé que sa structure est un cadre multipartite de dialogue et de concertations pour le développement durable dans le secteur minier à la base. De son avis, il était nécessaire de réunir, après la mise à jour de la stratégie CRE du Canada, les parties-prenantes au forum et d’inviter l’ambassade du Canada afin de s’imprégner de cette nouvelle stratégie. D’où la tenue de cet atelier. « Cette activité répond donc au besoin de connaître davantage les déclinaisons de cette stratégie et les enjeux pour nos parties-prenantes, notamment dans le secteur minier, au niveau des communautés que dans le secteur privé en général », a-t-il expliqué.

Kalid Kéré, président du Forum RSE

Cette rencontre, a-t-il poursuivi, est aussi une opportunité pour les acteurs du secteur minier de partager leurs expériences en matière de responsabilité sociale des entreprises et d’identifier ensemble des pistes de solution pour renforcer la contribution du secteur privé au développement économique et social dans ce contexte difficile au Burkina Faso.

Selon son ambassadrice au Burkina, Lee-Anne Hermann, le Canada a entrepris un certain nombre d’actions et d’initiatives qui garantissent une exploitation inclusive, durable et créatrice de richesses pour les pays d’accueil de ses industries extractives.
Ce sont ces initiatives qui ont été présentées aux participants de l’atelier à travers des communications animées par des experts canadiens bien avertis sur le concept. Au nombre de ces actions, il y a l’élaboration et la mise à jour régulière d’une stratégie de CRE.

L’ambassadrice du Canada, Lee-Anne Hermann.

En effet, 28 avril 2022, le gouvernement canadien a adopté cette mise à jour et l’a érigée en priorité pour les entreprises canadiennes opérant à l’étranger. « Cette stratégie engage les entreprises canadiennes à contribuer au développement durable et à appuyer les engagements du Canada à l’égard des droits de la personne. Cela nécessite que les entreprises canadiennes intègrent des pratiques d’affaires responsables dans toutes les chaînes de valeurs de leurs opérations, dans les pays d’accueil. L’animation de l’atelier qui nous rassemble répond donc au besoin de connaître davantage les déclinaisons de cette stratégie et les enjeux en ce qui concerne les parties prenantes de l’exploitation minière au regard du volume important des investissements canadiens dans ce domaine, mais aussi du secteur privé en général », précise Kalid Kéré.

Le président de la Chambre des mines, Adama Soro.

Il y a, de plus, la création du bureau de l’ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises (OCRE) qui est une structure chargée de la protection des droits de la personne contre les éventuelles dérives des entreprises canadiennes œuvrant à l’extérieur du pays dans les secteurs vestimentaire, minier, pétrolier ou gazier.
La dernière initiative présentée au cours de l’atelier est une norme mondiale pour la durabilité minière développée par l’Association minière du Canada. Elle est dénommée « Vers le développement minier durable » ou Towards sustainable mining (TSM) en anglais.

« L’histoire du Canada démontre que les industries extractives peuvent contribuer à édifier un pays. Les sociétés canadiennes actives dans le secteur extractif et dans la fourniture des biens et services miniers contribuent de façon marquée à la prospérité du Canada, tout comme au développement économique des pays où elles mènent des activités. En effet, le secteur minier peut servir de catalyseur pour la croissance économique, la création d’emplois et l’autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes pour ainsi contribuer à répondre aux besoins socio-économiques de la population burkinabè. Mais pour y parvenir, il faut au préalable s’assurer une gouvernance vertueuse, respectueuse des règles et de l’environnement », explique l’ambassadrice Lee-Anne Hermann.

Au cours de cet atelier, le président de la Chambre des mines, Adama Soro, a présenté les enjeux et les défis liés à la gouvernance des sociétés cotées en bourse, dans une situation de pays en voie de développement. Cette présentation a fait ressortir les difficultés auxquelles font face les sociétés minières, cotées en bourse, au Burkina Faso. La cotation en bourse est un gage de transparence et contraint les sociétés minières au respect d’un certain nombre de règles et de normes auxquelles elles sont soumises.

A travers le parrainage de cette activité, le ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Simon Pierre Boussim, a réaffirmé l’engagement résolu du gouvernement à promouvoir un secteur minier résilient, vecteur de développement durable. Il a par ailleurs salué cette perspective canadienne qui consiste à voir au-delà du profit pour mettre en avant les intérêts des parties-prenantes.

O.H.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mines : Soleil Resources International rachète la mine de Youga