Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

Accueil > Actualités > Portraits • LEFASO.NET • mardi 25 octobre 2022 à 22h20min
Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

Le Pr Adiima Thiombiano est le nouveau ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Il a été nommé ce 25 octobre 2022. Professeur titulaire en biologie et écologie végétales, il a notamment occupé le poste de président de l’université Thomas Sankara et de l’institut des sciences.

Né le 27 octobre 1966 à Fada N’ Gourma, Adjima Thiombiano est professeur titulaire en biologie et écologie végétales depuis juillet 2011. Il est titulaire de deux doctorats obtenus à l’université Joseph Ki-Zerbo, ex-Université de Ouagadougou.

Le premier doctorat de 3e cycle en sciences biologiques appliquées a été décroché en 1996. Sa thèse a porté sur la contribution à l’étude des Combretaceae dans les formations végétales de la région de l’Est du Burkina Faso. Le deuxième doctorat d’Etat ès sciences naturelles a été obtenu en 2005 après la soutenance de la thèse intitulée « Les Combretaceae du Burkina Faso : taxonomie, écologie, dynamique et régénération des espèces. »

Le Pr Adjima Thiombiano a occupé plusieurs postes administratifs, académiques et scientifiques. Il a notamment occupé le poste de président de l’Université Thomas Sankara, en remplacement du Pr Stanislas Ouaro, qui avait été appelé dans l’équipe gouvernementale de Christophe Dabiré.

Il a été également de décembre 2014 à mars 2018, directeur général de l’Institut des sciences (IDS) et de de 2010 à 2014, président du Conseil scientifique de l’Office national des aires protégées (OFINAP). Membre du comité scientifique de WASCAL et membre du conseil d’administration de l’Office national des aires protégées depuis 2015, le Pr Thiombiano était depuis 2013, membre de l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina (ANSAL-BF) et depuis 2012, professeur associé de l’Université de Maradi au Niger. Il est aussi membre du groupe d’expert internationaux sur « les Perspectives mondiales de la biodiversité ».

Responsable depuis 2007 de la Section Biodiversité au Centre d’Etudes pour la Promotion, l’Aménagement et la Protection de l’Environnement, il est aussi depuis 1997 : membre fondateur de l’Association des Botanistes de l’Afrique de l’Ouest
(ABAO) et depuis 1994, membre de l’Association pour l’étude taxonomique de la flore de l’Afrique tropicale (AETFAT).

Le Pr Adjima Thiombiano a des compétences dans les domaines de l’évaluation et la dynamique de la biodiversité, la pytosociologie, les évaluations environnementales, la dynamique et la régénération des plantes locales, l’évaluation du stock de carbone des espèces et formations végétales, la restauration des écosystèmes dégradés, etc.

Le nouveau ministre de l’enseignement supérieur a supervisé plusieurs travaux de thèses au Canada, au Tchad et au Burkina Faso. Il a également participé aux jurys de thèses au Niger, en Allemagne, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Canada et au Burkina Faso. Il a collaboré dans une centaine de publications scientifiques.

Le Pr Adjima Thiombiano est depuis octobre 2014, chevalier de l’Ordre des Palmes académiques.

LeFaso.net

.

Vos commentaires

  • Le 26 octobre à 00:02, par Barou En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    SEULEMENT LE TRAVAIL COMPTE
    NOUS ON LE JUGERA PAR SON TRAVAIL
    SNON LES PROBLEMES DE L AFRIQUE C EST CES SOIT DISANT INTELECTUELS.
    LE DIPLOMET VAUT CEQUE VAUT L HOMME.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 06:31, par Combasséré S Célestin En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    Félicitations mon beau. C’est une nomination méritée

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 06:31, par Manuel En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    Bonjour
    Félicitations et bon courage à lui.
    Maintenant il sait ce qu’il doit faire pour redonner à nos universités publiques le goût du travail bien fait.
    En attendant il doit faire un tour au Nord pour aider ses" chefs" à chasser les terroristes du pays, et le " wack" de l’Est ne sera pas de trop pour l’aider, pardon le " sable mouillé" de Fada !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 09:12, par Indjaba En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    La reconduction des ministres de Damiba est une des plus grosses incohérences et erreurs de notre jeune frère IB. Apparemment ce type d’incohérences est congénitale au MPSR. Le MPSR 1 avait accusé le gouvernement Rock d’être incompétent contre le terrorisme mais curieusement avait reconduit le maître à penser la guerre de Rock et j’ai nommé le ministre de la défense Barthélémy. Le MPSR 2 arrive après avoir arraché violemment et bruyamment le pouvoir au MPSR 1 sous prétexte que ce dernier a dévié et contre toute attente reconduit 25% de ce gouvernement déviant qui constitue 25% de l’équipe mprs 2. On me dira que c’est Damiba et ou Rock qui étaient mauvais sinon leurs ministres respectifs pouvaient être bons. Un ministre qui est bon et qui ne s’est pas rendu compte que son président est incompétent ou a dévié a donc une intelligence discutable. Un ministre qui s’est rendu compte que son président est incompétent ou a dévié et qui n’a pas démissionné a un caractère et ou une probité discutable. IB a fait une grosse erreur mais nous ne sommes qu’on début et nous allons espérer que sa vision va obliger tous ces ministres à aller dans le sens qu’il veut. Qu’est ce le général de la rue a fait pour être bombardé ministre d’État ? La correction des avancements et des indemnités des fonctionnaires ? Qu’est ce qu’il a posé comme acte qui va favoriser la création des emplois dans le privé ? Rien. 2022= 6000 postes de fonctionnaires pour 2 millions de candidatures déclarées et autorisées. Par conséquent, La fonction publique ne fait plus partie des solutions pour la lutte contre le chômage. En fait les environs 200000 fonctionnaires que compte le pays croient que tout doit tourner autour d’eux seulement au détriment des 20 millions de burkinabè. C’est aussi l’un des problèmes de notre pays. Depuis hier nuit Ce frappeur chirurgical est plébiscité et félicité par la quasi-totalité des fonctionnaires et c’est de bonne guerre et c’est aussi une question d’intérêt. Bonne chance au gouvernement. La priorité c’est la sécurité....

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 12:23, par Un citoyen En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    On connait l’homme Adjima Thombiano dans ses principes ! Quand Damiba Sandaogo est arrivé au pouvoir , Thombiano a demandé aussitôt à être remplacé à la Présidence de l’Université Thomas SANKARA et il a eu raison. Mr le physicien Frederic OUATTARA, l’homme aux satellites (une grosse anarque semble-t-il !) est effectivement arrivé au Ministère de l’enseignement supérieur et a procédé, comme son patron Damiba Sandaogo, à des nominations sap-sap dans les universités, instituts de Recheche et même l’ancien DG du CNRST qui n’avait 14 mois de sejour a été sauté. On aime pas la vérité mais la simple lecture laisse voir que les frères en Christ ont été privilégiés (l’Histoire n’est jamais pressée dans la vie des pays ou de tout regroupement d’hommes car elle finit par avoir raison.). A ce qu’on dit, Mr OUATTARA avait meme affirmé qu’il allait enlever tous ceux qui avaient travaillé avec le Pr Alkassoum Maiga mais le Capitaine Ibrahim Traore les chassés avant ce projet de purge. Le nouveau Ministre Thombiano devra recoller les morceaux dans ce Département avec le tact et la rigueur qu’on lui connait depuis Ouaga Ki-Zerbo à Ouaga2 Thomas SANKARA en passant par l’Institut des Sciences (IDS). Le pouvoir change les gommes dit-on mais il doit prouver le contraire car le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique est en crise depuis Blaise Compaore et il le sait. A lui de faire mieux pour mériter la confiance de ses collaborateurs et du peuple. Demain 27 Octobre, c’est son anniveraire et il aura bouclé ses 56 ans ! Il a encore de l’énergie et on lui souhaite "Bon vent" !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 14:06, par Kouda En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    Un citoyen,
    Je suis d’accord avec vous sur les agissements et motivations du prédécesseur de Thiombiano au MESRI. Mais attention, l’image que vous donnez de Thiombiano n’est pas entièrement vraie. Le journaliste aurait peut être apporté une grande plus value à son article en s’intéressant à ce qu’Adjima Thiombiano a effectivement réalisé et qui constitue des acquis palpables ou des améliorations durables partout où il est passé. En réalité, de principes, ce monsieur ne semble pas en avoir. Informez-vous auprès de l’université Thomas Sankara, la dernière institution qu’il a dirigée. C’est tout le contraire que vous entendrez. Un monsieur qui n’écouterait pas, serait très susceptible et même clanique, selon les rumeurs. Voilà, j’ai bien pris le soin de parler au conditionnel dans ma dernière phrase.
    Attendons de voir comment il va gérer effectivement le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Etre un professeur titulaire en SVT ne fait pas de lui un spécialiste de l’éducation supérieure ou de la recherche. Côté managériale, pas terrible non plus selon les bruits.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 17:29, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

    Effectivement ,se croyant savant parce que inventeur d’un satellite ,le Pr OUATTARA Frédéric l’homme le plus intelligent du BURKINA FASO . Pour ce faire son style de management était des plus critiqués et critiquables .
    Mais Monsieur THIOMBIANO Adjima à aussi le même style de Management autoritaire et on lui reprocherait dans le milieu universitaire ,une certaine arrogance , une attitude de suffisance et une tendance à croire qu’il est supérieur à tout le monde .
    En tous cas, lui aussi gagnerait à descendre de son piédestral hautain ,pour traiter ses collègues enseignants d’université avec respect, sous peine d’échouer lamentablement dans sa mission .
    Seul l’humilité ,le respect des autres procurent à l’homme l’élévation et le succès dans une mission surtout délicate . A bon entendeur salut .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ministère de l’Urbanisme du Burkina : Mikaïllou Sidibé, un expert du G5 Sahel aux commandes
Burkina/Consommer local : A la rencontre d’Aminata Kabré, la reine des infusions 100% naturelles
Gouvernement Apollinaire Kyelem 1 : Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
Burkina : Halidou Rouamba, l’architecte logiciel
Kung-Fu Wushu : Régis Zombré, champion national à seulement 10 ans
Ibrahim Traoré : Un ancien Casque bleu au chevet du Burkina
Burkina : Kadiogo Régina, la Yennenga de la coiffure et de l’esthétique
Burkina : Yves Kafando, le "gabelou" de l’Assemblée législative de transition
Dr Ousmane Bougouma : Un spécialiste du droit privé au service de l’ALT
Promotion immobilière : Anatole Sandwidi de Freedom Real Estate Immobilier distingué à Yamoussoukro
Assemblée législative de transition : Dr Arouna Louré, « le révolté »
De la communication à la Coiffure/Esthétique : Maria Tagnan a transformé l’essai
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés