Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 12 août 2022 à 21h43min
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi

Un atelier de concertation territoriale pour l’élaboration d’un outil de suivi des objectifs de développement durable (ODD) se tient ce vendredi 12 août 2022, à Ouagadougou. Cette rencontre entre dans le cadre du projet d’Appui à la croissance urbaine et à la gouvernance métropolitaine du Grand Ouaga (PAGO).

La ville de Ouagadougou et ses communes environnantes seront dans quelques années une métropole de référence en Afrique de l’Ouest. C’est en tout cas l’objectif affiché par le projet d’Appui à la croissance urbaine et à la gouvernance métropolitaine du grand Ouaga (PAGO).

La session du jour entre les parties prenantes de PAGO vise à impliquer les acteurs locaux et les bénéficiaires du projet pour son évolution, sa conception et son opérationnalisation. Il s’agit à termes, a précisé le coordinateur du projet, Valentin Bayiri, de disposer d’une base de données fiables, régulièrement mise à jour, afin de faciliter les prises de décision en termes de développement et d’aménagement dans l’espace du « Grand Ouaga ».

Ce projet vise à faire de la ville de Ouagadougou, une métropole, un centre de référence en Afrique de l’Ouest selon son coordinateur

Le projet « Grand Ouaga » constitue un projet holistique pour conférer au territoire abritant la capitale du Burkina Faso, un statut de métropole digne des ambitions du pays afin d’en faire un centre de référence en Afrique de l’Ouest. Dans son ensemble, le « Grand Ouaga » concerne une superficie de 4000 Km2 avec une population de plus de 4 700 000 habitants. Dix communes dont Saaba, Komki Ipala, Koubri, Komsilga, Tanghin Dassouri, Pabré, Loumbila, Sourgoubila et Bingo sont concernées par le « Grand Ouaga ». Cette union s’est faite grâce à des concertations qui ont abouti à la signature de convention constitutive de la communauté de communes du projet le 12 février 2021. A l’écouter, c’est une étape clé du processus qui vise trois objectifs spécifiques.

Les différentes communes concernées ont été représentées à la rencontre

Il s’agit de l’évaluation de la prise en compte de l’ODD dans la gouvernance et la planification actuelle du « Grand Ouaga », de la priorisation des ODD pertinents en vue de leur suivi à travers l’élaboration d’un outil pertinent. Un des résultats envisagé, non des moindres, consiste à faire des recommandations sur l’opérationnalisation des ODD.

De l’impact sur les populations concernées

PAGO va impacter positivement la vie des citoyens de toutes les communes membres du « Grand Ouaga ». C’est la conviction de la troisième vice-présidente de la délégation spéciale du Centre, Maimounata Ouédraogo. A l’en croire, les premiers responsables des communes concernées se sont engagés dans le cadre de la construction du territoire du « Grand Ouaga », à développer plusieurs outils de gouvernance pour favoriser un développement inclusif et durable. Il est d’ailleurs prévu, dans le cadre du projet, une étude qui doit aboutir à l’élaboration d’un outil de suivi des ODD dans chaque village et secteur du « Grand Ouaga ». Cet outil, a-t-elle poursuivi, va faciliter la collecte des données désagrégées permettant ainsi de suivre et évaluer le processus.

PAGO va impacter positivement la vie des citoyens de toutes les communes membres, se convainc Mme Ouédraogo

Le projet est financé par l’Union européenne à hauteur de plus de 3 milliards de francs CFA. Ce financement s’est fait à travers un appel à projet qu’elle a lancé au profit des pays d’Afrique Caraïbes pacifique (ACP) dont la mairie de Ouagadougou et son partenaire (Métropole de Lyon) ont été lauréats.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 août à 22:42, par WT En réponse à : Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi

    A chaque régime ses séminaires et ateliers. Seuls les non invités s’en plaignent.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 19:48, par le sage En réponse à : Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi

    Tant que vous n’allez pas travaillé a changer les mentalités au Burkina, ce projet sera une fois de plus des milliards de perdu, car Ouaga, grand ou petit ne sera jamais une métropole de référence en Afrique de l"Ouest. GRAND n’est pas synonyme de MODERN. Regardons le "petit Ouaga" actuel avec ses communes insalubres et désagréables au trafic routier.Chacun fait ce qu’il veut sur la voie publique. Les caniveaux sont petits et bouche. il n’y a pas réellement un plan de traitement des ordures.Pas de système efficace de nettoyage de la ville. Il n’y a pas de centre commercial comme dans une ville moderne. Toute la ville est un marché. A ce rythme comment sera le "Grand Ouaga" si la situation continue a ce rythme avec l’insouciance du bien être par les populations elles-mêmes.Ce projet doit mettre l’accent sur l’assainissement des communes de la ville de Ouagadougou, la refection des voie en bitume. La création d’un vrai centre commercial et l’ouverture de grande surface alimentaire dans chaque commune. Éduquer les populations sur l’hygiène ( Corporelle, Familiale et citadine )
    Si on arrive à relever ces défis alors un jour on pourra prétendre a être une capitale de référence dans la sous région Ouest Africaine

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 03:35, par caca En réponse à : Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en vue de l’élaboration d’un outil de suivi

    La ville de Ouagadougou et ses communes environnantes seront dans quelques années une métropole de référence en Afrique de l’Ouest. C’est en tout cas l’objectif affiché par le projet d’Appui à la croissance urbaine et à la gouvernance métropolitaine du grand Ouaga (PAGO).
    J’ai ri cette partie comme une poule mouillé. Je reconnais simplement mon champion d’Afrique du désordre urbain. Même Niamey a dépassée Ouagadougou et vous métropole d’Afrique de l’ouest.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une peine de trois mois d’emprisonnement ferme
Exécution de commande publique par les artisans : Le ministre de l’artisanat s’enquiert de l’avancement des travaux
Domotique au Burkina : Prenez le contrôle de votre maison grâce aux produits connectés de Legrand
Burkina Faso : Les jeunes cadres de l’UNDD saluent l’originalité du discours du président du Faso à la tribune des Nations-Unies
Burkina / Balai Citoyen : L’appel du « Camp Cibal 2022 » de Loumbila
Instituts supérieurs privés du Burkina : Le BTS 2022 révèle les meilleurs !
Agression de civils à Ouagadougou : Le Chef d’état-major général des armées présente ses excuses
Education : L’association Coach du cœur offre 500 kits scolaires aux élèves déplacés de Panzani
Ecole d’été en intelligence artificielle : Les participants proposent des solutions pour venir à bout de l’insécurité au Burkina
Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi dresse le bilan à mi-parcours des activités
Sud-Ouest : L’Association pour la promotion féminine de Gaoua aide les jeunes à booster l’économie régionale
Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés