Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Burkina : La Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) renforce les capacités des cadres du MATDS

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 22 juin 2022 à 17h00min
Burkina : La Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) renforce les capacités des cadres du MATDS

La Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) a initié, du 14 au 17 juin 2022 à Loumbila, un atelier de formation BRIDGE (Building Resources in Democracy, Governance and Elections) au profit des cadres du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la Sécurité chargés des questions électorales. L’objectif a été de renforcer leurs capacités en matière électorale, leur permettre de mieux remplir leur fonction en tant qu’acteur du processus électoral et apporter une importante contribution à la réussite des élections au Burkina Faso.

Les cadres du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la Sécurité en charge des questions électorales ont bénéficié d’une formation dénommée BRIDGE (Building Resources in Democracy, Governance and Elections) ou Bâtir des Ressources en Démocratie, Gouvernance et Elections en français. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu, le 14 juin dernier à Loumbila. Au cours de ladite cérémonie, le gouverneur de la région du Plateau Central, Assétou Sy Barry/Traoré s’est réjouie de l’initiative qui, à son avis, renforcera les capacités des acteurs de la chaine de l’administration électorale.

Toute chose qui permettra, selon ses dires, d’aboutir à une révision des textes qui encadrent l’organisation des élections au Burkina Faso. L’objectif in fine est d’aboutir à des élections crédibles, transparentes et apaisées à la sortie de la transition en cours au pays des Hommes intègres. Selon le Directeur pays de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES), Nicolas Matatu, le programme BRIDGE dans sa version actuelle est composé de 16 modules. Trois d’entre elles ont été dispensées aux participants.

Les participants en plein apprentissage

Il s’agissait de (i) l’Introduction à l’administration électorale, (ii) du Cadre juridique et réformes, et (iii) des Systèmes électoraux. Les objectifs de BRIDGE, avait-il ajouté, consistent à promouvoir les principes de démocratie et les bonnes pratiques électorales aux standards internationaux acceptés, à renforcer les compétences et la confiance des parties prenantes dans le processus électoral. « Le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la Sécurité a un rôle très important à jouer dans cette transition. Ce ministère sera chargé de la révision des textes y compris le code électoral.

Suite à des échanges avec des cadres de ce ministère, il est ressorti qu’il y avait un besoin de renforcer les capacités. Cette formation BRIGE est un curriculum reconnu à l’international qui a été élaboré par 5 organisations à savoir la Commission électorale australienne (AEC), l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (International IDEA), la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Division de l’assistance électorale des Nations Unies (UNEAD), », avait-il expliqué.

Une photo de famille après la formation BRIDGE

Signalons que ladite formation s’est inscrite dans le cadre du projet IFES Burkina « Promouvoir des élections paisibles, démocratiques, transparentes et inclusives au Burkina Faso » financé par l’Agence pour le développement international (USAID).

Légende
1-La cérémonie d’ouverture a été présidée par le gouverneur de la région du plateau central, Assétou Sy Barry/Traoré

Vos commentaires

  • Le 22 juin à 22:55, par Dibi En réponse à : Burkina : La Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) renforce les capacités des cadres du MATDS

    Très bien, très bien !
    On les voit venir, nos grands Démocrates occidentaux !
    Dans le cadre d’une reprise en main néocoloniale décisive, face au rejet massif actuel du modèle occidental en Afrique, ils arrivent avec les logiciels nécessaires au renforcement des capacités des agents des CENI françafricains à voler les Elections dans le pré carré, aux moyens de systèmes expert-informatiques.
    Le groupe SAFRAN-THALES en France et aux USA est calé dans ce domaine ! Vendus ici sous l’appellation BRIDGE ; le pont ou la boucle qui permet d’enjamber les vrais résultats électoraux, via des plate-formes délocalisées.
    Ce genre d’entourloupe comme formation est inenvisageable en Chine, à Cuba, au Vénézuéla, au Viet-nam en Chine ou en Russie, pour des question d’indépendance et de souveraineté électorale !
    Mais en Afrique, on peut tout leur vendre, même contre leur âme !
    Ici, l’élite politique et intellectuelle s’interdit de réfléchir !
    L’occident à des solutions à tous leurs problèmes ! Pendant qu’en Chine et en Russie et ailleurs, les politiques se donnent deux ans pour mettre au point des systèmes informatiques endogène et totalement affranchis des normes et systèmes d’exploitation occidentale ! Les stupides sanctions occidentales du fait de la crise ukrainienne a éveillé chez eux une farouche volonté de souveraineté technologique.
    Mais à quand l’Afrique ? A interrogé J. Ki-Zerbo dont le 21 Juin 1922 marque le centenaire de sa naissance .
    Le réveil tarde ! Et il a aussi dit : "Na an lara, an sara !"
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Efficacité du contrôle de la commande publique : Dr Mathias Dolly propose une juridictionnalisation de l’Organe de règlement des différends (ORD)
Burkina : L’opération coup de compassion pour Seytenga lancée
Burkina : Danielle Bougaïré perd le procès contre Abdoulazize Bamogo
10e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs en génie civil : Cim Métal SA aux côtés des professionnels du BTP pour des ouvrages de qualité
Baccalauréat 2022 au Burkina : Des encadreurs pédagogiques demandent la reprise de l’épreuve de sciences physiques série D
Santé sexuelle et reproductive des jeunes : L’association African solidarité et CORDAID organisent un atelier de partage d’expériences
Entrepreneuriat des jeunes : « J’ai toujours été passionnée de mode dès l’enfance », Dovi Rouamba
Bobo-Dioulasso : Plus de 1 600 cartons de poissons impropres à la consommation saisis et détruits
Insécurité au Burkina : Un nouveau braquage sur l’axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso
Modernisation de l’état civil au Burkina : 118 000 enfants dotés d’actes de naissance grâce au projet PAMEC
Promotion de l’agroécologie : Des producteurs modèles de Salgo récompensés
Assainissement des structures sanitaires au Burkina : La gestion des déchets biomédicaux décortiquée par les étudiants de l’école burkinabè des affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés