Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais. » Proverbe Africain

Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 27 mai 2022 à 11h46min
Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

La direction régionale des douanes de l’Ouest a présenté, le mercredi 25 mai 2022, une importante quantité de cocaïne aux professionnels des médias de Bobo-Dioulasso. Elle a été saisie le 19 mai dernier à la sortie de la ville de Sya, sur la route nationale n°1 lors d’un contrôle douanier. Au total, plus de 115 kg de cocaïne ont été saisis, d’une valeur financière de plus de sept milliards de FCFA.

7 553 869 621 FCFA. C’est la valeur exacte des 115,158 kg de cocaïne saisie par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso. En effet, c’est au cours d’un contrôle routier au petit matin du 19 mai, que les douaniers procédaient à la vérification d’un véhicule d’immatriculation étrangère qui transitait par le territoire du Burkina Faso. Au contrôle des documents du véhicule, tout était correct. De la Sierra Leone, le véhicule avait transité par la Guinée Conakry et le Mali avant d’arriver au Burkina. Mais une chose suscita la curiosité des contrôleurs.

« A la question de savoir la nature de la marchandise transportée, le conducteur dira qu’il s’agissait de sacs de farine de manioc. C’est là que le doute va s’installer sur l’intérêt économique et la rentabilité d’une telle opération étant donné que le Ghana, le pays de destination finale de la marchandise, est un grand producteur de manioc. Fort de ces suspicions, les éléments en contrôle alertent leur supérieur hiérarchique sur cette opération. Ce dernier leur intima l’ordre de conduire le véhicule et le chargement à la brigade mobile pour des contrôles approfondis », a expliqué le directeur régional des douanes de l’Ouest, Sansan François d’Assise Kambou.

Les conférenciers du jour face à la presse bobolaise

Une fois la fourgonnette et son chargement à la brigade, des contrôles plus approfondis ont permis de découvrir des plaquettes de drogue. Des tests scientifiques ont, selon le directeur régional, permis de confirmer que le contenu des plaquettes était effectivement de la cocaïne. Selon Sansan François d’Assise Kambou, c’est une saisie record de cocaïne au Burkina Faso et dans la sous-région.

Ainsi, de cette découverte, on dénombre au total 96 plaquettes de cocaïne d’un poids de 115,158Kg et d’une valeur estimée à plus de sept milliards de FCFA.
« C’est vraiment une saisie record au Burkina Faso pour cette nature de produit prohibé et je dirai même pour la sous-région car des annales de nos statistiques, les saisies cumulées de cocaïne de toute l’administration des douanes depuis 2010 à nos jours ne dépassent pas 25 kg, n’en parlons pas d’une saisie en une seule fois pour cette quantité », a-t-il laissé entendre.

Des journalistes présents à la conférence de presse de la direction des douanes de l’Ouest

Selon les conférenciers du jour, a ce stade, la procédure est en cours conformément aux textes en vigueur, car le procureur de Bobo a été saisi et une requête de confiscation du véhicule, de l’objet de la fraude ainsi que les marchandises ayant servies à masquer la fraude a été émise. Pour ce qui concerne les personnes qui conduisaient le véhicule, le chef douanier a expliqué : « Profitant des moments de flottement et d’échange entre les éléments et leur supérieur hiérarchique, le conducteur du véhicule et son apprenti, sentant le danger de la fraude qui pourrait être découverte, s’éclipsent dans la nature abandonnant sur place le véhicule et le chargement ».

Par ailleurs, les services des douanes de l’Ouest invitent les populations à continuer de collaborer pour lutter efficacement contre la fraude et la criminalité transfrontalière.

L.D correspondant particulier
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 mai à 12:39, par porto En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    je me pose toujours une question.comment on estime la valeur d’un produit interdit ?Et puis comme par enchantement le chauffeur et son apprenti prennent la poudre des champ !!entout cas bravo pour cette belle prise.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 13:00, par Ange En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    On est dans un pays où les tranfiquants de drogue ne sont jamais retrouvés encore moins jugés. C’est un sujet embarrassant. Il n’y pas ce juge, encore moins cet officier de police judiciaire qui aura ce courage d’enquêter dans ce domaine afin d’identifier les connections nationales de ce trafic. Cela prouve que les vrais traficants de drogue sont des personnalités ayant un pouvoir décisionnel à tous les niveaux de l’état. Justice, force de défense et de sécurité, hommes politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 13:25, par Mafoi En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    La jubilation est plutôt de votre côté car vous les garibous douaniers,vous allez vous distribuer 30% sur ces 7 553 869 621 fcfa soit plus de 3 milliards de fcfa alors que vous n’avez fait que votre boulot puisque chaque mois vous percevez un salaire de la part de l’État.Pour la part,guabelous guaribous,malgré vos milliards de fcfa que vous avez avec un simple niveau scolaire,la plupart de vos vies se terminent souvent très mal,vous qui êtes toujours dans du faux car le bon Dieu n’aime pas ça

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 13:34, par Sheikhy En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    C’est partout ainsi et même et surtout en occident et en Amérique, de gros bonnets sont toujours derrière ce trafic qui nécessitent de présenter patte blanche aux points critiques. Là, il me semble que ce ut un hasard heureux. C’est uniquement en Guinée Bissau que c’était connu publiquement. J’ose espérer que TOUT sera détruit dans les plus brefs délais. En attendant au Faso, le fléau de la drogue risque de devenir incontrôlable si on n’y prend garde.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 13:50, par Sacksida En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Grand Bravo au Directeur Regional de la Douanes de Bobo Dioulasso et son Equipe pour cette autre saisie exceptionelle ; apres tant de Pays traversee et le Burkina Faso est leur Bori Bana. D’autant plus que la propagation des Drogues et des Stupefiants destructeurs de notre Jeunesse dans les Lycees, Colleges, Universities et dans nos quartiers, villages Burkinabe. Toutes les Organisations de Lutte contre ce Fleaux doivent etre soutenus par nos Gouvernants et les Trafiquants de toute la Chaine Traduits devant des Tribunaux Generaux et sanctionnes severement pour l’education et la Pedagogie. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 14:27, par Banana Republic En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Bravo pour cette saisie et ce flair.

    Ou les services de Douanes des pays traversés sont complices ou alors ce sont des abrutis

    Mais comme dans ce pays, on ne fait jamais les choses jusqu’au bout, ils ont laissé filer les conducteurs du véhicule.

    Quel amateurisme ?
    Le véhicule était suspect et pas les conducteurs ?
    Quel dommage ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 14:42, par momine En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    j’allais encouragé la douane si les propriétaires du véhicule étaient mis au arrêt mais comme ce n’est pas le cas je pleure.quand est ce que nous serons au sérieux .ailleurs en Europe ce n’est pas possible.qu’est ce qui prouve que les douaniers n’ont pas pris quelque chose ?cette conférence de presse est inutile et honteuse.ces douaniers et leurs patrons doivent être demis de leurs fonctions et des procédures judiciaires engagées en leur encontre.comment peut on lutter efficacement contre ce fléau en agissant de la sorte.ces douaniers doivent faire la prison en lieu et place des trafiquants.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 15:10, par koumakanfola En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Très curieux tout de même la fuite des conducteurs du camion. Quittez dans ça. Remarquez tous qu’a chaque fois qu’il y a saisie de drogue, toujours les conducteurs du véhicule saisi sont introuvables. J’ai fait ce constat tout le temps qu’une drogue est saisie. Cette fuite des conducteurs du véhicule saisi n’est pas du tout claire. La douane doit nous dire la vérité. C’est toujours ainsi. Ko "Profitant des moments de flottement et d’échange entre les éléments et leur supérieur hiérarchique, le conducteur du véhicule et son apprenti, sentant le danger de la fraude qui pourrait être découverte, s’éclipsent dans la nature...".
    C’est pas du tout claire. c’est même très flou. Je persiste. Quittez dans ça.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 15:45, par YAWOTO En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Donc les douaniers n’étaient pas armé alors, ou bien ils étaient à pieds ? On s’enfuit tranquilos devant des douaniers et puis plus rien, ils ont soupçonné la fraude, mais pas la fuite.Il y a des zones d’ombre à éclaircir

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 15:55, par saana En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Le conducteur s’est évaporé dans la nature facilement comme si nous étions a la frontière entre le brésil et les états unis..

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:45, par Banana Republic En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Internautes Momine et Koumankanfola, vous avez raison et c’est cette frustration qui me fait parler d’amateurisme.
    Le véhicule ne pouvait pas disparaître mais les occupants, alors pourquoi ce frottement et ce manque d’attention ?
    Les Douanes sont des paramilitaires à ma connaissance
    C’est ce genre d’amateurisme qui nous met en difficulté dans la lutte que nous menons actuellement

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 20:33, par A qui la faute ? En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

      Ce n’est pas de l’amateurisme, c’est de la complicité. Ils ne sont pas bêtes pour ne pas avoir toute leur attention sur ces deux personnes, ne serait-ce que pour leurs propres vies pour que les suspects ne les agressent pas. En général les postes de douanes sont dans un endroit qui n’est pas très dense en habitation. Les personnes devaient être écoutés pendant que le véhicule est fouillé.
      Et on a attrapé la conséquence mais pas la cause : qui a initié ce convoi, quels sont les complices burkinabé, etc

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 19:46, par warzat En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    La quantité de la saisie est très importante. Si nos frères douaniers ne redoublent pas de vigilance, les trafiquants propriétaires de cette drogue vont les canarder. Bon courage aux douaniers.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 01:25, par jeunedame seret En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Reste à savoir si les journalistes et même faso.net n’ont pas aussi obtenu leurs parts du gateau !! Au Burkina, le copinage est une éducation. Et notre période d’insécurité est bien surtout celle des passe-droits ou autres favoritismes au plaisir du terroriste. « « Au contrôle des documents du véhicule, tout était correct. .... .... Profitant des moments de flottement et d’échange entre les éléments et leur supérieur hiérarchique, le conducteur du véhicule et son apprenti, sentant le danger de la fraude qui pourrait être découverte, s’éclipsent dans la nature abandonnant sur place le véhicule et le chargement ». » Quelle ironie !! Le flou au Faso ! Pourquoi toujours des moments de frottements et de flottements ? Pourquoi n’avoir pas déjà maintenu le chauffeur et son apprenti avant votre attroupement ? Disparaître dans quelle nature comme un gaz de cul ? Le mieux c’est de ne pas applaudir cette chronique. C’est vraiment une opération magique qui n’enchante que les trafiquants et gaamataires.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 07:14, par hummm !! En réponse à : Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers

    Vous n’avez même pas honte de dire que les suspects se sont échappés parce que non surveillés ?
    Vous surveilliez apparemment plus la drogue que ses convoyeurs !!
    Vous ne les auriez pas laissé partir tranquilos avec un petit kilo ?
    A quoi a servi votre action finalement, la cargaison n’étant pas destinée au Burkina ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra « dans les semaines à venir », selon le ministre d’Etat Yéro Boly
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants craignent que l’histoire se répète à Sebba
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun pays ne s’est construit avec l’indiscipline et l’incivisme », rappelle la ministre Salimata Nébié
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses bougent dans le bon sens, il n’y a aucun dossier qui ne soit pas pris en compte » (ministre Yéro Boly)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la Boucle du Mouhoun appelle les populations à construire un front unique contre l"insécurité
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires religieuses et coutumières présenté au personnel
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso : Plus de 6 000 jeunes et femmes formés dans le cadre du PAFPA Dual
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne Ouédraogo pour bien vivre ce changement hormonal
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte contre la dengue
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire rend visite à la Fédération des églises et missions évangéliques
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais de produits agricoles
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de Yagma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés