Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • vendredi 20 mai 2022 à 16h00min
Burkina :  Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…

Ceci est un coup de gueule d’une citoyenne contre le comportement de certains agents de liaison burkinabè.

Qu’est-ce qu’un agent de liaison en français facile ? C’est la personne qui prépare et qui effectue la distribution de tous les courriers dans les entreprises, mais aussi auprès des particuliers. Il en charge de livrer des documents, des colis, des catalogues et des journaux dans les plus brefs délais et en fonction des demandes. Autant vous dire que l’agent de liaison est un maillon indispensable de la chaîne de communication.

Malheureusement, de nos jours, il est courant de voir des agents de liaison égarer des documents parfois sensibles parce qu’ils trainent les pieds pour les déposer. Dans certains services, les agents de liaison sont devenus des demi dieux si bien que des secrétaires ou des responsables administratifs ou financiers sont obligés de les négocier pour déposer un courrier.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu des sociétés d’Etat ou institutions publiques appeler des partenaires pour qu’ils viennent chercher un courrier, un bon de commande, une demande d’invitation ou tout autre document émis par leur service. Le prétexte que brandissent ces structures est que l’agent de liaison est absent. La vraie raison dans la plupart des cas est que l’agent de liaison ne veut pas sortir sous le soleil.

Il y a cette catégorie d’agents de liaison qui préfèrent attendre d’avoir une grande pile de dossiers et de courriers à distribuer dans une même zone avant de sortir. Ils oublient que le traitement de certains dossiers nécessite une certaine célérité si bien qu’un jour de retard dans le dépôt d’un courrier peut causer des dommages à un particulier ou une entreprise.

L’administration publique ou le secteur privé est aussi inondé d’agents de liaison qui ne dispachent pas les courriers et fait croire à leurs chefs que le travail a été effectué. Ils préfèrent passer la journée dans les gargotes, en trimballant pourtant des documents sensibles dans leur besace. Un acte qui laisse tout le monde dans un flou et une incompréhension totales. Dans le meilleur des cas, si un agent de liaison accepte faire le déplacement, il faudra le motiver avec du carburant ou plutôt l’argent du carburant.

Avec de tels comportements, beaucoup s’étonnent que des structures n’embauchent plus d’agents de liaison, mais préfèrent externaliser cette branche en faisant appel aux sociétés privées de livraison.

Les agents de liaison oublient qu’ils font partie intégrante du fonctionnement des services qui les emploient. Les entreprises devraient former leurs agents, les responsabiliser et insister sur la rigueur et la célérité à observer dans la distribution des dossiers. C’est parce que l’entreprise ou la société fait du chiffre qu’ils sont payés. A chacun de savoir valoriser son travail, d’apprendre à respecter autrui et à se faire respecter.

CANU

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 19:39, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…

    Les agents de liaison de nos jours sont les vrais patrons de nos administrations publiques . Cela par la faute des ministres ,DG et autres hauts responsables de l’Etat . En effet, nos responsables de l’Etat ont transformé les agents de liaison en leur garçons de courses personnelles pour des activités qui n’ont rien à voir avec leur boulot . La plupart des agents de liaison sont utilisés par leurs patrons pour des activités purement privées . Tant et si bien, que les agents de liaison sont au courant de tous les grands et petits secrets de leur boss : infidélité conjugale, multiples maitresses ,dragues au bureau ,récupération des commissions sur les marchés publics ,intermédiaires ou messagers dans les affaires de corruptions et dans des affaires louches etc .
    Du coup, les agents de liaison tiennent par la barbichette comme on dit leurs patrons qui n’osent pas élever le ton contre eux ,même quand ils font mal leur boulot de peur que l’agent de liaison ne divulgue leurs affaires louches et leurs sales deals . Madame voilà le vrai drame de cette affaire .
    Aujourd’hui, les chauffeurs ,les agents de liaisons et les secrétaires des grands patrons à tous les niveaux ,sont les vrais patrons de notre administration publique et ils peuvent bloquer ou torpiller votre dossier, s’ils le veulent et/ou si vous ne tendez pas une enveloppe derrière la table .Il y a beaucoup de choses à dire sur cette arrière, mais puisque le haut de l’Etat est pourri et irresponsable ,le bas ne peut que l’être aussi . Mais, merci quand même MADAME pour avoir eu le courage de soulever ce problème réel . Espérons que vous serez entendue .

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 20:18, par Le cdp-bis En réponse à : Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…

    Belle réflexion ! C’est ainsi qu’on a tué certains corps de metiers dans les services privés. Ainsi, rares sont ceux qui embauchent des gardiens en Contrat à Duré Indéterminée et préfèrent avoir recours aux sociétés privées de sécurité. Bientôt, ce sera le tour du corps des agents de liaison. Avec de tels comportements, on comprend aisement pourquoi certaines sociétés passent par des bureaux pour recruter du personnel de façon à être libre de faire remplacer immédiatement agent defaillant sans avoir à se presenter devant le Tribunal du Travail. Dans ce cas aussi c’est le travailleur qui perd puisque ces bureaux retiennent un pourcentage souvent élevé de leur salaire pour frais de gestion. Ainsi va le monde des nègres qui une fois trouver du travail, se comprte comme un demi-dieu en oubliant qu’il contribue à tuer une profession par ces temps des NTIC.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 15:38, par Lhom En réponse à : Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…

    Là aussi il faudra insister sur le mode de recrutement des agents de liaison lorsqu’il y a une affinité dans l’embauche ça ne peut que donner ce que nous voyons

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 08:32, par Le Pacifiste En réponse à : Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…

    Un neveu, un cousin qui ne fait rien, par le détour des recrutements sur mesures nouvelles, les premiers responsables des structures les recrutent, comment voulez vous qu’ils se comportent.on a vu des agents de liaison qui se sont assis dans un kiosque et oublier le dossier du conseil des ministres.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services
Boucle du Mouhoun : Lancement de la phase II du projet « Lutte contre les MGF, la promotion de la santé sexuelle et reproductive »
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : Soumaïla Gamsonré prend les commandes de la direction générale
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et majoritairement féminine
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (Ouagadougou)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le leadership des femmes et des jeunes filles handicapées
Modernisation de l’administration : Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, sollicite l’engagement de tous
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages vulnérables et des équipements pour les acteurs du mécanisme d’assistance de proximité de Nanoro
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur 541 dans deux jurys du centre du lycée municipal Bambata de Ouagadougou
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la gouvernance inclusive et résiliente
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un atelier de dissémination après quatre ans d’études
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en cours de validation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés