Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Lefaso.net • dimanche 30 janvier 2022 à 23h20min
Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

A l’instar du Mali, des Burkinabè pensent que l’arrivée de la société militaire privée russe Wagner serait une réponse efficace contre le terrorisme au Burkina Faso. À ce sujet, le Pr Abdoulaye Soma, juriste et président-fondateur du mouvement politique "Soleil d’avenir" a souligné lors d’une interview accordée à Lefaso.net, le jeudi 27 janvier 2022 à Ouagadougou, que la constitution du Burkina ne l’interdisait pas.

Lefaso.net : La constitution du Burkina Faso favorise-t-elle l’arrivée d’une société comme Wagner sur son territoire ?

Pr Abdoulaye Soma : La constitution ne s’y oppose pas. Ce qui est interdit, c’est l’appel à l’intervention de forces armées extérieures dans un conflit intérieur (entre Burkinabè). Par exemple s’il y a insurrection, la constitution interdit au gouvernement de faire appel à des forces extérieures pour réprimer les manifestants. Mais elle n’interdit pas que l’exécutif puisse s’appuyer sur des acteurs extérieurs pour l’aider à combattre des ennemis qui s’attaquent au pays.

L’article 46 le dit : « Le président de la république est garant de l’intégrité territoriale, de l’indépendance de la nation ». Là, notre nation n’est pas indépendante et notre territoire n’est pas intégral. Parce qu’il y a des parties du territoire auxquelles nous n’avons pas accès et la nation ne peut décider ce qu’elle veut. Si le gouvernement voulait bien tenir un conseil des ministres à Solhan, cela est compliqué aujourd’hui.

Saluant le coup d’Etat au Burkina Faso lors d’une récente déclaration, le parrain du groupe Wagner, Evgueni Prigojine, a dit ceci : « Tous ces soi-disant coups d’Etat sont dus au fait que l’Occident essaie de gouverner les États et de supprimer leurs priorités nationales, d’imposer des valeurs étrangères aux Africains, parfois en se moquant clairement d’eux ». Partagez-vous son opinion ?

Je ne validerai pas l’opinion de ce monsieur parce que c’est son opinion et que je pense que chaque acteur a le droit d’émettre des opinions. Mais il y a un mot qu’il a utilisé dans son propos qui m’intéresse, c’est l’intérêt national. Et pour moi, toute décision dans un État doit être orientée par l’intérêt national.

Le Burkina Faso a des problèmes mais aussi des objectifs. C’est pourquoi il doit prendre les décisions en fonction de ses intérêts. Et donc je suis tout à fait au moins sur ce plan-là, d’accord avec tous ceux qui réfléchissent de cette façon.

A l’instar du Mali, pensez-vous qu’il est nécessaire de faire appel à la société militaire privée russe Wagner pour aider les forces de défense et de sécurité à éradiquer le terrorisme au Burkina Faso ?

Je ne me limiterais pas à Wagner, j’ai une vision plutôt large de la solution que nous devons apporter à nos problèmes. Aujourd’hui, les problèmes sont multiples et chacun d’eux a sa solution. Donc les autorités burkinabè doivent décider des solutions qu’elles veulent adopter à chaque problème et identifier ainsi quel acteur est le mieux adapté à cet effet.

La solution peut venir de Wagner pour le problème sécuritaire mais elle peut aussi venir d’un autre acteur concernant un autre domaine. Donc, il ne faut pas se limiter dans la désignation d’un acteur précis mais plutôt ouvrir car chaque problème a sa solution et chaque solution a son partenaire.
Le Burkina Faso doit orienter sa coopération internationale vers des acteurs qui peuvent apporter des solutions à ses problèmes, domaine par domaine. Sans exclusion, sans systématicité.

Quelles pourraient être les clauses du contrat entre Wagner et le Burkina, si jamais elle devait lui apporter son soutien ?

Evidement si un acteur international comme Wagner doit arriver au Burkina Faso dans le cadre de l’intérêt du pays, cela va se faire par la voie d’un accord. En ce sens, l’accord doit préciser les problèmes du Burkina Faso, ses objectifs et les moyens à injecter pour les atteindre. De ce fait, on doit obtenir du partenaire un engagement à injecter ces moyens et parvenir aux résultats dans les délais qu’on aura fixé.

Les clauses doivent être au moins claires sur ces trois points, avec en préambule l’identification du problème pour lequel on invite l’acteur international. Le second lui, est l’objectif à atteindre. Cela peut-être la récupération totale de notre territoire, le redéploiement de l’administration… Et ce sont ces buts-là que l’on doit demander à notre partenaire d’atteindre avec un échéancier qui peut-être révisable.

Nous ne devons pas attendre d’être démarchés par des acteurs internationaux qui sont peut-être en quête d’influence ou d’argent pour nous proposer des solutions à nos problèmes. Mais c’est nous-mêmes qui devons aller vers eux en ayant déjà fait le point de nos problèmes, celui des solutions qu’il nous faut et des objectifs à atteindre. Une fois cette étape franchie, il nous faut scruter l’environnement international pour identifier l’acteur qui est le mieux adapté à la solution recherchée.

Dès cet instant, c’est nous qui pilotons le processus parce que c’est nous qui proposons le contrat. Cependant, si vous restez chez vous jusqu’à ce que quelqu’un vienne vous démarcher, c’est lui qui mène le débat à ce moment. Alors qu’un État est souverain et un acteur privé lui est forcément inférieur. Ce n’est donc pas le souverain qui doit être mené ou malmené par le partenaire privé mais c’est le souverain qui doit mener ce dernier.

Au regard de cette citation de Confucius : « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson », ne faudrait-il pas intégrer la clause de formation axée surtout les nouvelles technologies de guerre employées dans la lutte antiterroriste ?

Il est évident que l’intervention d’un acteur extérieur pour régler un problème burkinabè doit être forcément ponctuelle. C’est-à-dire qu’il vient, il règle le problème, on lui paie ce qu’on s’est engagé à lui verser et l’on récupère aussi avec lui la capacité de solutionner pour l’avenir ce type de problème.

Parce qu’il n’est pas normal de faire tout le temps appel à des acteurs pour résoudre les mêmes problèmes. Dès que l’on sollicite l’aide d’une organisation ou autres, on doit en même temps pouvoir procéder au transfert des compétences technologiques, intellectuelles et opérationnelles pour résoudre le problème, quelle qu’en soit sa nature.

Qu’il soit de l’ordre du contrôle de la gestion, d’ordre militaire ou de lutte contre le terrorisme, comme ce dont on parle à l’égard de Wagner. Il faut chaque fois que nous récupérions la technologie qu’il faut, de sorte à être autonome pour l’avenir. Ainsi, l’association de nos acteurs nationaux, notamment de nos forces de défense et de sécurité à la planification stratégique depuis le sommet est indispensable. De sorte que nous puissions apprendre pendant cette période de coopération.

Interview réalisée par Hamed NANEMA
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 janvier 2022 à 14:15, par C’est FINI le FCA En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    C’est propre. Nous l’avons vu :
    1. Macron a supporté le 3ème mandat illégal d’ Allassane Ouattara.
    2. Il n’a rien dit sur le 3ème mandat illégal de l’ex-president Guinéen.
    3. Il a supporté le coup d’état du fils d’Idriss Deby.
    Les forces françaises sont incapables de sécuriser le Sahel. Ce n’est ni à la CEDEA ni à l’Union Européene encore moins à la France de définir les objectifs d’un pays souverain comme le Burkina Faso et e Mali
    C’est fini l’illusion de la dominance de France@
    Le nouveau pouvoir doit se donner les moyens de balayer les térroristes du Burkina et faire en sorte qu’il n’y est plus de déplacés internes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 15:07, par Lucidité En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Se tourner vers La Russie pour se défendre, ce serait passer de Charybde en Sylla. Le Burkina descendrait bien bas.
    Il faudrait déjà savoir qui a autorité pour signer.
    Wagner est une structure privée appartenant à un homme riche et admirateur d’Hitler, dans un pays dit communiste qui réprime les libertés individuelles.
    Le pays des hommes intègres ne saurait s’abaisser si bas. Il faut chercher d’autres solutions et comprendre d’où vient le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 16:02, par Diongwale En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    .
    L’hypothèse de faire appel à la force Wagner ne me plait pas du tout, mais alors pas du tout après l’allocution du lieutenant-colonel Damiba qui prétend réveiller les forces vives de la Nation pour chasser les cafards qui nous pourrissent la vie, et après avoir vu son livre où il ne fait jamais mention d’une telle éventualité. Se reposer sur une force étrangère prétendument privée est tout-à-fait contraire à "La patrie ou la mort, nous vaincrons", et c’est aussi reconnaître que nos armées sont des incapables !
    Certains voudraient que soit refusée l’aide de la France, et de l’Europe, ce n’est pas pour accepter de se soumettre aux Russes ou aux Chinois qui cherchent, eux aussi, à placer leur pions en Afrique de l’Ouest

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 16:09, par A qui la faute ? En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Le problème avec la loi c’est que ça n’empêche pas les bêtises. Si la constitution interdisait quelque chose de bien, il faut la changer dans le sens du bien du peuple. Et si la constitution autorise quelque chose de périlleux pour la population il suffit de la changer au service du peuple.
    Quand les gens veulent mentir ils commencent par se cacher dernière la constitution, la bible ou le coran. Ceux-ci n’ont pas pour vocation de remplacer le bon sens. Qu’est-ce que vous en temps que défenseur de la souveraineté du pays pensez ? Est-ce normal selon vous oui ou non de confier la défense du pays à des mercenaires ou des étrangers ? Je pense que NON parce que ça masque le véritable problème : les terroristes sont des burkinabé, combien faut-il en tuer pour l’éradiquer ? NON parce que la cause de notre terrorisme c’est la corruption. Suffira-t-il de recruter les mercenaires et boire du champagne tranquillos ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 16:11, par Nick En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Je pense que le Burkina Faso pourrait beneficier d’un soutient efficace des USA et de l’EU pour lutter efficacement contre le terrorisme sans avoir recours a Wagner. Les USA et l’EU ont interet maintenant a jouer a un jeux franc parcequ’ils ne voudront pas voir le BF tomber sous les ordres de poutine et c’est a nous d’en profiter. Wagner n’est pas une organisation charitative quii cherche a aider nimporte quel pays a se securiser. Ils (Wagner) ontt aussi des interests. Donc faisons tres attention.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 16:16, par EK En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Le problème avec nos hommes politiques, c’est qu’ils ont pied et main lié avec des pays etrangers surtout les pays européens. On y place ses épargnes, on y a des bien immobiliers et on prefère envoyer ses proches en europe pour etude ou toute autre aventure parfois juste pour faire le malin. Voila ce qui les empêche de mettre l’interêt national au dessus de tout. D’aurenavent, pour nos éléctions, je propose que la gendarmerie fasse des enquêtes sur nos candidats, et que ceux qui ont des interêts à l’etranger soit disqualifiés d’office.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 16:53, par Tig-Re En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    La constitution est suspendu, donc elle ne peut rien interdire.
    Je serai déçu si c’est le plan qui se profile. Des militaires qui sous- traiteraient le travail pour lequel ils sont grassement payé (pas avec leur argent mais avec celui du peuple) est une honte.
    Mais je sais qu’on y file tout droit avec tous nos experts activistes.
    Bonne chance nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 17:02, par Yovis En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Même si la constitution n’interdit pas de faire appel à un tiers pour sa sécurité, l’honneur et la dignité commandent aux Burkinabè de s’occuper eux mêmes de la sécurité de leur propre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 17:04, par Wibga En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Même si la constitution ne l’interdit pas, le MPSR ne vous a pas dit qu’ils veulent sous traiter notre sécurité avec Wagner. Pardon arrêtez vos élucubration

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 17:16, par Alexio En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Je ne validerai pas l opinion de ce monsieur parce que c est son opinion et je pense que chaque acteur a le droit de d emettre des opinions. Dixit Pr Abdoulaye Soma.

    Est- ce que les aveux et propos de ce monsieur ne valident pasles votres ? Surtout votre choix sur Wagner.

    Puisque monsieur est au sein des rouages de groupe de militaires prives. Et encore il est tres proche du regime Poutine.

    Je suis d accord avec vous sur une eventuelle cooperation du groupe qui hante le sommeil des occidentaux.

    Ces pyromanes qui ont brules le Sahel par l attaque de la Lybie jusqu a l assassinat de son guide Muammar Ghadafi.

    Quelle manque de coherence des occidentaux avec la France comme garcon de courses aux services de l Oligarchie neocoloniale francaise.

    IL FAUT QU ON EN FINISSE AVEC LES DOUBLES JEUX DE LA FRANCE.

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2022 à 09:34, par kwiliga En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

      @Alexio
      Vous écrivez : "Ces pyromanes qui ont brules le Sahel par l attaque de la Lybie..." Et sur ce point, force est de reconnaitre que vous avez parfaitement raison.
      Mais passée la mise à mort, il nous faut objectivement observer avec attention les charognards qui se jettent sur la dépouille.
      Et là, la présence de Wagner est incontestable. Les mercenaires russes, pas seulement russes d’ailleurs, mais également ukrainiens, moldaves et Serbes se sont battus en soutien au général dissident Khalifa Haftar contre le Gouvernement d’Union Nationale.
      Environ 1 000 combattants de Wagner sont intervenus en Libye pendant les 12 à 14 mois qu’ont durés les combats actifs dans le pays, de septembre 2019 à juillet 2020.
      Ils se sont d’ailleurs à plusieurs reprises opposés aux militaires turcs.
      Ils sont accusés de dizaines d’exactions et crimes de guerre et ont en outre miné de grandes zones, notamment des parties résidentielles de Tripoli.
      Selon le procureur militaire libyen Mohammed Gharouda, qui travaille pour le ministère libyen de la défense, ces meurtres font l’objet d’une enquête active pour crime de guerre.
      Aujourd’hui, malgré les demandes de la Lybie, soutenue par de nombreux pays, le groupe Wagner (comme les Turcs d’ailleurs) refuse de quitter le territoire Lybien, dans lequel ils ont trouvé des intérêts économiques et un bon "terrain de jeu".
      Pour plus d’infos sur Wagner, j’invite chacun à se renseigner, quant aux obédiences nazies du groupe et aux crimes et abus qu’ils ont commis, depuis le Donbass en Ukraine, en passant par la Syrie et jusqu’en Centrafrique ou ils assurent la surveillance des mines de diamant.
      Si l’est vrai que les états n’ont que des intérêts, les sociétés privées paramilitaires, sont bien pire, en particulier parce qu’elles n’ont de compte à rendre à personne.

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 17:59, par El_monstro En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    il m’arrive de souhaiter le retrait de nos vieux politiciens. Mais quand je vois le raisonnement de ces jeunes politiciens, je me dis que nous ne somme pas sorti de l’auberge. Est-il oblige de donner son de vue ? Recurence pour recurrence, il etait contre les koglweogos. Que dit la constitution la-dessus ? Ce jeune politicien imbu de sa personalite veut aller trop vite et il peut parfois fermer sa bouche.... Ca lui sera profitable que de donner son point de vue a tout vent.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 19:17, par TENGA En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Il faut peut-être rappeler au Pr que le Burkina a signé et ratifié, en 1984, la Convention de l’OUA pour l’élimination du mercenariat en Afrique, adoptée à Libreville le 3 juillet 1977. Selon la convention, le terme ’’mercenaire’’ s’entend de toute personne : a) qui est spécialement recrutée dans le pays ou à l’étranger pour combattre dans un conflit armé ; b) qui en fait prend une part directe aux hostilités ; c) qui prend part aux hostilités en vue d’obtenir un avantage personnel et à laquelle est effectivement promise, par une Partie au conflit ou en son nom, une rémunération matérielle ; d) qui n’est ni ressortissant d’une Partie au conflit, ni résident du territoire contrôlé par une Partie au conflit ; e) qui n’est pas membre des forces armées d’une Partie au conflit ; et f) qui n’a pas été envoyée par un Etat autre qu’une Partie au conflit en mission officielle en tant que membre des forces armées dudit Etat.
    Si la junte déclare tenir ses engagements internationaux, le fait d’avoir ratifié cette convention est un engagement international, à un moment où la constitution autour de laquelle brode le Pr est suspendue par les putschistes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 19:28, par Millogo En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Je suis d’accord avec le professeur Soma.
    Il est évident que chacun à son point de vue mais je le soutien.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2022 à 19:32, par Yacouba En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Surtout ne venez pas vous plaindre après ,
    Il ya des gens avec qui , il ne faut pas pactiser
    L histoire le démontrera,
    de toute façon , aujourd hui , c est une spirale infernale !!

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 05:08, par Jb En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    D’OÙ ME VIENDRA LE SECOURS ?
    1. Cantique de Maaloth. J`élève mes yeux vers les montagnes d`où me viendra le secours.
    2. Mon secours vient de l`Éternel, qui a fait les cieux et la terre.
    3. Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; celui qui te garde ne sommeillera point.
    4. Voici, celui qui garde Israël ne sommeillera point, et ne s`endormira point.
    5. L`Éternel est celui qui te garde ; l`Éternel est ton ombre ; il est à ta main droite.
    6. Le soleil ne te frappera point pendant le jour, ni la lune pendant la nuit.
    7. L`Éternel te gardera de tout mal ; il gardera ton âme.
    8. L`Éternel gardera ta sortie et ton entrée, dès maintenant et à toujours.
    (Psaumes, 121)

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 05:30, par Un avis En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Je pense que beaucoup d’entre nous ne comprennent pas encore réellement ce qui se joue dans le sahel avec ce fameux problème de terrorisme qui en réalité est créé, financé et soutenu par l’occident. Ce phénomène s’est répandu depuis la mise à sac de la Lybie dont le guide à été assassiné par ce même occident. Regardez du coté de la République Centrafricaine et du Mali pour comprendre que l’occident n’est pas prêt de voir la paix et la sécurité dans nos pays. Ces occidentaux qui nous ont colonisé, avec qui nous avons des partenariats multiples, refusent de nous soutenir militairement, refusent le simple fait de nous vendre des armes afin que nous puissions combattre l’ennemi, pourquoi ? Eh bien parce que c’est elle qui nous attaque par procuration « à travers les terroristes qu’ils ont armés ». Voici en substance ce qu’a affirmé un responsable de la force Barkhane assez récemment en RCA : nous étions venus (en Afrique) il y a 100 ans, nous sommes partis il y a 60 ans, nous resterons pour 100 ans. Ces propos peuvent être vérifiés. En résumé, derrière ce terrorisme affiché, il s’agit d’une véritable recolonisation de l’Afrique qui est en jeu. De plus il y a sur un plan géopolitique, un repositionnement du bloc de l’Est (Russie, Chine, Iran qui soutiennent aujourd’hui les pays africains en proie à l’insécurité, à l’oppression, au sous-développement, à la lutte pour la souveraineté) face au bloc occidental (Union Européenne, USA qui ont presque tout le temps pillé les richesses, assassiné les chefs d’État, appauvri les peuples africains)
    Ceci dit, venons au sujet. Quand on parle de Wagner, société privée de sécurité, sachez que la Russie ne reconnait pas ce nom. De plus l’exercice des sociétés privées de sécurité n’est pas interdit, des pays comme le Royaume Uni et la France comptent chacun des dizaines de société privée de sécurité. La République Centrafricaine et le Mali n’ont contracté des accords de défense qu’avec la Russie (État à État), ce que pourrait aussi faire le Burkina Faso. Enfin j’estime que si le Burkina Faso doit faire appel à un appui extérieur en matière de lutte contre ce terrorisme, la Russie est bien indiquée en ce sens qu’elle intervient déjà au Mali où elle engrange déjà des victoires avec l’armée malienne, qu’elle est un partenaire fiable très réactive, qui honore ses engagements. Je suis d’accords qu’aucun pays ne viendra faire la guerre à notre place. Si nous mettons en place un bon service de renseignement appuyé par une bonne couverture satellitaire, des vecteurs aériens et des armements adaptés, nos braves soldats feront le reste. Pour finir et j’insiste, le MPSR et le peuple devront résoudre la question des accords avec la France, de tous les accords signés.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 06:04, par Passakziri En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Comment s attendre à ce que les étudiants formés par de tels profs soient la lueur de nos nations ? C est nul comme sortie. Un prof de droit, de surcroît de droit constitutionnel ne saurait se référer à une constitution en suspension pour poser son argumentaire. Je tire une fois de plus l attention des putschistes sur les dangers de vices de procédures qui pèsent sur les procès qui se poursuivent malgré la suspension de la constitution.
    Et une question au Prof de droit : Est-ce qu’il est juridiquement possible que 14 individus, aussi puissamment armés soient-ils puissent suspendre une constitution ? Voilà une question que le prof de droit peut élucider au lieu de se perdre dans des questions diplomatico- militaires.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 07:05, par Kenichi En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Ce sont ce genre de politiciens que la junte doit craindre car ils vont l’induire en erreur gravv..

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 07:23, par Saydou En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Si la constitution n’interdit qu’ili le fasse vite a quoi attendrez fait le maintien pour protéger un pays en pas de prix

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 07:40, par Felix En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Suis vraiment étonné que cela vienne d’un constitutionaliste et de quelqu’un qui se dit legaliste.
    Depuis quand as tu entendu le mot Wagner des propos des nouvelles autorités ?? Ah oui certainement tu cherches à manger avec les militaires.
    Vas y voir les dégâts causés par Wagner en Centrafrique.
    Trop idiot ce monsieur.......

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 08:35, par Le nationaliste En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Je suis pour une solution 100% burkinabè. Ni la France, l’UE, USA, Wagners ne peuvent apporter une solution efficace et durable à ce phénomène à la place des burkinabè.
    Si tu dors sur la natte d’autrui, considère que tu dors par terre.
    Il est inadmissible et incompréhensible qu’après 60 ans d’indépendance, notre armée ne soit en mesure de s’affirmer devant des terroristes qui reçoivent à peine une formation.
    Evitons de copier aveuglement et prématurément ce qui se passe ailleurs. Le Mali c’est le Mali et le Burkina c’est le Burkina.
    L’armée est censée relever ce défit car c’est son rôle. Si elle n’a jamais eu recours aux forces étrangères pour réussir les coup d’Etat, la même stratégie lui permettrait de réussir à protéger l’intégrité du territoire sans aucun concours étranger. Un peu de réalisme.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 09:07, par Essy En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Bonjour,

    Vous voyez dès qu’on parle de faire venir les Russes, les Troll de l’armée française et du gouvernement Français s’ingèrent dans nos débats. J’espère que vous avez tous appris à les reconnaître. En fait ils sont pas très qualifiés et sont payés pour faire ce travail. Mais ne vous en faites pas, leurs commentaires sont bien trop marginaux, décalés aujourd’hui par rapport à notre état d’esprit pour être efficace. Il y a des moments ils doivent se sentir bien seuls. Je vous propose un jeu : Qui pourra reconnaitre 5 parmi eux qui ont commenté cet interview du Professeur SOMA et les citer dans votre post. Par exemple, je vous cite un premier : YOVIS
    AHAHAHA . Excellente journée

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 09:27, par dougoutigui En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    hum ! un constitutionaliste qui vient parler d’une constitution qui n’existe pas. Le problème du Burkina avec ces intellectuels, c’est que chacun va toujours du principe qu’il faut jouer les opportunistes. Ce que l’on n’a pas acquis par la voie démocratique, peut être fait en ce cachant derrière le kaki ! De tout cela, c’’est le Burkina qui perd par la faute de ces intellectuels sans âme et sans conscience. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 09:38, par boss En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Je crois qu’il ne faut pas suivre toutes les analyses occidentales sur les russes. Certaines armées de l’ouest travaillent ou ont travaillés avec des "groupes privés de sécurité". Quand ce sont des russes, on remplace le nom par "mercenaires"... Si on décide de se battre seul sur le terrain, alors les forces françaises aussi doivent partir pour être logiques. Dans notre cas, nous avons besoin de partenaires fiables, si nous choisissons d’avoir des partenaires. Et le partenaire français pour l’instant, n’a pas montré qu’il joue vraiment franc-jeu. Il donne plutôt l’impression d’entretenir la guerre qu’ils ont eux-même favorisé avec la chute de Khadafi. Et pour contrer efficacement un partenaire non fiable, ça ne suffira pas de lui dire de s’en aller, il faut avoir l’appui et le soutien d’un autre aussi puissant que lui, sinon plus puissant ; sinon, ils vont manoeuvrer pour nous le faire regretter (cf en Guinée, à Haiti même ici quand ils ont détruits les armements quand Maurice leur a dit de partir)

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 11:36, par Article 37 En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Bonjour,
    je voudrai que Pr SOMA nous fasse le lien entre la constitution suspendue et WAGNER ?
    Il y a vraiment du chemin à faire au Burkina. Nous voulons la sécurité avec un panel de partenaires, pas un seul coute que coute. Il faut nous permettre aussi de choisir en toute liberté.
    Très respectueusement.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 13:42, par EPI En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Nous sommes au courant de ceux qui sont payés pour soutenir la France sur les fora. dès qu’on parle de wagner, ils sortent du bois, des gens qui ne sont jamais intervenus sur le forum du fasonet.net sortent du bois pour nous raconter des balivernes. vous n pouvez mystifier personne, vous cachez mal votre soutien à la France. c’est découvert a présent. c est parce que vous assis dans climatiseur de Ouaga que vous débiter des âneries. Le Burkina est libre de contracter avec qui l veut, la France n’ y pourra rien. le Burkina est libre de solliciter es russes. C’est ca qui vous fait mal. Demander aux centrafricains ils vous diront l apport des russes a été déterminant. nous notre génération n’ pas peur de la France. encore moins la génération de nos enfants qui montent.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 14:02, par yop En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Dès qu’on évoque Wanger, les suppôts d’une certaine puissance colonisatrice sortent du bois pour crier et dénoncer une possible alliance entre les russes et le Burkina Faso. En réalité, ces gens-là sont payés pour défendre la cause du colonisateur ; on les retrouve à divers niveaux de secteurs d’activités, prêts à défendre la France. Leur leurre est qu’ils affichent un patriotisme apparent alors qu’on sait qu’ils font semblant. Nous devons les démasquer et débusquer pour le salut de la nation burkinabè. Les russes eux au moins ils remplissent leur contrat contrairement à nos « amis » qui arment les terroristes et veulent faire main basse de nouveau les pays du sahel. Comment se fait que ce soit les pays ex colonies de la France qui sont touchés par le terrorisme ? Le jeu de la France a été découvert le jour où la France a fait tuer Kadafi.
    N eût été les russes, la Syrie allait disparaitre de la carte ; n’eût été les russes la situation des centrafricains allait davantage se complexifier. Depuis que le Mali a signé avec l’État russe, on voit comment la paix est en train de revenir au Mali, les terroristes fuiraient les Mali pour rentrer au Burkina Faso. Arrêtons à présent la félonie et la perfidie
    La libération du Burkina est proche !

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 14:58, par Nekre En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Triste , très triste. Le Burkina n’est pas le Mali et le Mali n’est pas le Burkina même s’il y a des ressemblances.
    Il s’agit ici d’équiper nos soldats avec des armes modernes, de les former et de les motiver en ameliorant "les conditions de travail". Ne pensez pas un seul instant que Wagner viendra gratuitement prester au Burkina. S’il ya quelqu’un qui doit se retourner dans sa tombe, c’est le pauvre Thom Sank. Dieu, aies pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 15:10, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Ah ! Un juriste en plus ! Si c’est ça la relève politique, le Burkina a des soucis à se faire...

    Je comprends pourquoi il suggère de faire une "loi Chériff" bis pour écarter toute la classe politique actuelle afin d’espérer une place au soleil (d’Avenir). Mais je crois qu’avec de telles déclarations, même ainsi il ne convaincra pas grand monde de voter pour lui. Je lui pronostique moins que les 40.000 voix qu’il a obtenues en 2020

    L’armée Burkinabè compte plus de 20.000 hommes, avec un renforcement revu à 2.000 recrutements annuels. La loi de programmation militaire prévoit 700 milliards pour lutter contre le terrorisme, hors dépenses courantes. La part du budget de la défense en 2021 était de 443 milliards.Malgré ça on a des difficultés.

    En comparaison, le déploiement de Wagner au Mali table sur 500 à 1000 hommes, (soit moins que notre recrutement annuel de soldats) pour un contrat de 10 millions de dollars par mois, soit 66 milliards de cfa par an. En plus, ils vont déposséder les FAMA de leur meilleur matériel pour leurs opérations car ils arrivent "légers".

    Franchement, que croyez vous que 1000 hommes sous équipés puissent faire comme différence à l’échelle d’un pays vaste comme le Mali ou le Burkina ? C’est une grosse fumisterie, car un tel contingent ne peut servir qu’à deux choses :

    1°) Former des troupes à une certaine forme de guerre, en l’occurrence la "sale guerre" qui va nous générer des criminels de guerre en puissance ;

    2°) Assurer la sécurité des putschistes en les mettant eux mêmes à l’abri d’un contre putsch d’une autre partie de l’armée.

    Mais surtout, un tel choix montre une chose, c’est que nous ne voulons pas nous battre pour notre liberté mais demander à d’autres de le faire à notre place. Et accessoirement que des gens comptent se maintenir au pouvoir grâce à des mercenaires même s’ils sont désavoués.

    Quand l’esclave demande au propriétaire de la plantation voisine de venir le "libérer", il restera un esclave. Il va juste changer de maître, c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2022 à 15:49, par AZIZ En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Les africains memes quoi... Wagner, Wagner.. au lieu de former vos propres elements pour defendre efficacement vos territoires vous etes là à compter sur les autres. Donc Wagner va rester eternellement dans nos pays pour nous defendre ?? Autant dire que vous vendez nos territoires aux russes. Grandissez un peu. On est là à acheter bagare entre occidentaux et russes et on se croit malin. Du n’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2022 à 00:26, par Jonassan En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma)

    Au lieu de proposer vos arguments et de les défendre y a des gens qui cherchent à détourner nos conversations en cherchant à les jeter toutes dans le ramassis des fosses impérialistes. Et de toute façon ce sont des débats d’idées et non de personnes. Il ne faut pas nous insulter pour nous trouver incapables de raison. C’est de ça qu’il s’agit ici. Ce n’est pas une stratégie de croire qu’on peut utiliser Wagner pour chasser la France. Sankara disait que quand le peuple se met debout l’impérialisme tremble ; il n’a jamais dit qu’un petit détachement jouant au Rambo peut sauver notre pays. Produisons Burkinabé, consommons Burkinabé. C’est ça la Patrie ou la Mort, nous vaincrons. Je me suis toujours posé la question en quoi le Burkina ne peut pas produire un groupe plus efficace que Wagner ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à prendre à bras le corps la situation de la région de l’Est », estime Marcel Ouoba, journaliste
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la défense de la patrie repoussent une attaque terroriste
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze passagers découverts suite à un enlèvement par des hommes armés
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La situation dans le Sourou offre « un spectacle désolant et très préoccupant », indiquent des ressortissants
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par l’armée aux environs de Gourcy
Reconquête du territoire national : La situation s’est améliorée, selon le service communication des Armées
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les recherches se poursuivent pour identifier les auteurs", promet le gouvernement
Insécurité au nord du Burkina : « Ceux qui tentaient de se cacher étaient froidement abattus », témoigne un rescapé de Bouloulou
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Enlèvement des femmes à Arbinda, un acte de guerre à valeur castratrice
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Les douaniers veulent contribuer à l’effort de guerre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés