Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 23 janvier 2022 à 09h42min
Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

Le ministre des Armées et des Anciens Combattants, Aimé Barthélémy Simporé, n’a pas tardé à communiquer sur les tirs constatés dans certaines casernes et la supposé prise de pouvoir par l’Armée.

Il s’est exprimé à la télévision nationale (RTB) ce 23 janvier 2022. « Cette situation est en train d’être suivie afin que l’on puisse connaitre les motivations réelles des tirs entendus » a-t-il affirmé.

Il a confirmé que les tirs se sont déroulés dans certaines casernes à Ouagadougou et dans d’autres villes sans les citer. « Il ne s’agit que de quelques casernes ».

Aimé Barthélémy Simporé a signifié qu’au sein de certaines casernes concernées, le calme était déjà revenu.

Pour l’heure, les raisons qui ont poussé ces militaires à cet acte ne sont pas connues.

Mais le ministre de tutelle a dit se mettre à la tâche pour « rentrer en contact avec ceux qui sont à la manœuvre », afin de mieux comprendre leurs revendications.

A la question de savoir si le chef de l’Etat a été destitué comme annoncé sur les réseaux sociaux, Aimé Barthélémy Simporé a formellement démenti cette allégation.

« Le chef de l’Etat n’a pas été arrêté, aucune institution de la république n’a été pour le moment, inquiétée » a-t-il martelé.

Il a réitéré la confiance du gouvernement en l’Armée Nationale, qui selon lui demeure républicaine et a demandé à ses hommes de continuer à exécuter leurs missions de protection du territoire et des populations.

« Ces mouvements sont localisés, ce sont des tirs bien circonscrits qui sont sous contrôle » a-t-il insisté.

Les populations ont été invitées à vaquer en toute sérénité à leurs occupations.

Le ministre a promis que le gouvernement communiquera en temps opportun sur l’évolution de cette situation.

En rappel, des coups de feu ont été entendus au lever du jour ce dimanche 22 janvier 2022 au niveau des camps Guillaume et Sangoulé Lamizana.

Cela survient au lendemain des chaudes manifestions contre les sanctions de la CEDEAO contre le Mali et le mécontentement des populations vis-à-vis de la gestion du pouvoir de la question sécuritaire.

SB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 janvier à 10:00, par Daila En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    J’ai mal pour mon pays je suis de tout cœur avec le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 10:15, par Dalila.de.pouni.tiyellé En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    J’ai mal pour mon pays je suis de tout cœur avec le peuple soyez ample dans l’union sacrée l’on a qu’un Burkina Faso et il est très mal au point il a perdu son repère la chute de Blaise Compaoré à été une erreur sur le plan sécuritaire et développement

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 11:29, par Rz En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    Vraiment nous ne comprenons rien. Hier c’est la population qui à manifesté, aujourd’hui c’est l’armée et demain ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 11:36, par caca En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    Vieux Ka ? Comment ça va dans ce matin chaud ? Vient m’expliquer ce qui se passe wooo ? Pourquoi au petit matin on tir un peu partout dans la ville et dans d’autres ville du pays ?
    Vieux Ka, je vous ai averti d’un danger possible ? As-tu trouver ta cachette déjà ? Quand on achète des élections avec des billets de banque, on connait la suite du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 11:45, par Cisse En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    Faut dire au politiens aussi de ne pa prendre Les directives de la france pour imposer Les burkinabè wallah

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 16:00, par Ka En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    Éric de KOURIA : Merci. Et je peux dire ici que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale. L’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient une anarchie totale.

    Avec ce qui se passe au Burkina pour le bonheur des revanchards de l’ancien régime, nous montre que sincèrement la démocratie et la liberté d’expression sont une réelle réalité (pléonasme nécessaire) au Faso. Voyez seulement comment le pouvoir accepte de faire face aux contradictions, désobéissance, sans oublié les caprices d’une armée de godillots analphabètes et indisciplinés, incapables de tirer en l’air sans faire des morts. Est-ce que ces militaires dans les casernes qui tirent en l’air ont pensé à ceux qui sont au front et sont la chair a canot des terroristes ?

    La discipline et l’intelligence sont, entre autres des qualités d’un bon militaire, et doivent être mis en avant le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme et le comportement : Et Tout manquement doit être sanctionné selon la gravité des faits. Au sein de l’armée républicaine du Faso, tous reçoivent la même éducation ! Qu’est-ce que c’est que cette armée de gueux ?

    Ceux qui sont dans les casernes et tirent sans raison ne sont que des mutins qui ne sont pas dignes d’être militaires. Les conserver dans l’armée, c’est mettre le pays en grand danger. Je pense que c’est de l’argent qu’ils veulent et non prendre le pouvoir : Alors, il faut leur verser l’argent en échange d’une lettre de démission, de la restitution des armes et munitions qu’ils détiennent illégalement en dehors de tout mandat et de l’interdiction d’occuper tout poste rémunéré sur crédits d’état.

    Si cette armée pense réussir un coup comme celui du soulèvement populaire du 31 Octobre 2014 et égaler le double coup de Goïta au Mali, ces militaires se trompent : Car, le soulèvement populaire du 31 Octobre 2014 a été soutenu a 100% par la société civile, et une partie de l’armée, sans oublié la vraie référence de démocraties ancestrale qui sont celles des continuités des coutume de la sagesse Africaine, conservée par le MOOGHO NAABA et tous les autres chefs coutumier de tous les ethnies du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 22:50, par Passakziri En réponse à : Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine

    Une journée pleine d enseignement qui a poussé certains qui rêvent de coup d états sans se rendre compte que la CEDEAO sera en droit de sévir et que le Burkina ne tiendrait pas 4 semaines à se démasquer sur les réseaux sociaux ( salutations à Caca qui a sûrement dû ranger son champagne après vaine attente). Elle nous a permis aussi de savoir que nos soldats ne sont pas manipulables à des fins politiciennes.
    Bref Mr le président, remettez vous au boulot et prenez enfin les critiques objectives au sérieux. Moi personnellement chaque matin que je me réveille et trouve votre directeur de cabinet sous soupçon de grave corruption à vos côtés m empêche de vous prendre 100% au sérieux. Même si je suis absolument contre les coups de forces, vos proches collaborateurs risquent fort de vous aider vers la descente.

    Passakziri

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Air Burkina : Maxime Toé, le nouveau commandant de bord, face à d’immenses défis
Burkina Faso : L’association CADIS-BF rend hommage aux martyrs camilliens le 25 mai 2022
Filtration des moteurs : Optez pour les filtres HIFI FILTER disponibles au Burkina Faso chez DRINCO
Mine de Perkoa - Burkina : La 2e chambre de refuge est vide, mais l’espoir reste permis
Camp de jeunes : Impliquer la jeunesse dans la recherche de la paix, la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation
Koudougou : Après la mort d’un étudiant dans une bousculade, le ministre de l’enseignement supérieur ordonne la fermeture temporaire d’un restaurant universitaire
Décès d’un étudiant au restaurant universitaire de Koudougou : Le comité exécutif de l’UGEB et de l’ANEB exige l’ouverture d’une enquête
Analyse comparative entre les sexes dans le domaine de l’énergie : Le rapport remis à la première responsable de l’énergie, Maminata Traoré
Agropastoralisme dans le Centre-sud du Burkina : Les besoins réels des producteurs passés à la loupe
Mineurs coincés à Perkoa : La chambre de refuge retrouvée vide
Prévision saisonnière 2022 : Les pluies seront abondantes au Burkina, selon l’Agence nationale de la météorologie
Drame de Perkoa : Le gouvernement suit de près la poursuite des opérations sur le terrain
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés