Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

Accueil > Actualités > Opinions • Opinion • vendredi 14 janvier 2022 à 17h56min
Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

Lors d’une conférence de presse tenue le 12 janvier 2022, M. Gafarou Nignan dont le parti, le Front progressiste, était membre de la majorité présidentielle a décidé de s’en retirer. Jugeant catastrophique la gouvernance actuelle, il a appelé à un changement, sous peine de s’immoler. Un de ses compatriotes lui répond dans cette lettre ouverte.

Mon frère, s’immoler n’est pas de notre culture !

Ce qui se joue aussi dans cette guerre relève d’un conflit de cultures. Nos ennemis luttent contre notre façon de vivre qu’ils espèrent changer s’ils prennent le dessus sur nous. Montrons-leur que notre culture est la meilleure et dispose des valeurs intrinsèques pour nous aider à les vaincre.

S’immoler ne servira à rien. Se détruire pour faire du mal à autrui n’a pas de chance de réussir chez nous. C’est une inspiration de la culture du Sud-Est asiatique qui s’est un peu rependue par son passage par l’Occident dont les moyens de communication tendent à rendre universelles des pratiques locales ou tout au plus régionales. L’autoflagellation, l’auto-immolation, les grèves de la faim, l’automutilation, etc. sont toutes de l’importation dont nous n’avons pas besoin car inefficaces chez nous.

Du temps de nos ancêtres communs, dans la peine, et face à l’adversité ils combattent avec des casse-têtes, des sabres, des lances, des gourdins, flèches empoisonnées,… Ils demandaient plutôt à Dieu, à travers ses manifestations que sont les éléments de la nature, de sévir contre les ennemis. Contre un incriminé, on demande à la terre mère de réagir contre, au Ciel à travers la foudre de clarifier, on convoque le vent pour châtier, on évoque la brousse pour qu’il ait de l’action à travers la flore et la faune, les cours d’eau sont sollicités pour clarifier des situations… Bref, se brûler ne fait pas partie de nous et le moment actuel appelle justement à être le plus nous-mêmes possible car c’est de cela surtout qu’il s’agit.

Transformer votre courage évident en énergie mobilisatrice pour combattre les ennemis et remettre notre pays sur sa trajectoire. Lancez un appel à tous les militants et sympathisants politiques de la majorité présidentielle, de l’opposition et à tous les patriotes pour se mobiliser pour prendre les armes et soutenir l’effort pour une guerre totale et éclaire contre cette horde du mal.

Mobilisez vos camarades politiques et tous les autres pour exiger que les VDP soient intégrés dans l’armée et que les effectifs combattants armés passent à 100 000 d’ici 2024. Luttez pour faire changer la loi concernant cela. Luttez pour qu’il ait un corps de volontaires pour assister les déplacer et les aider à se réinstaller dans leurs lieux d’origine et que certains volontaires s’y établissent aussi. Mettez en place une structure de veille citoyenne ouverte pour recenser les bonnes initiatives et les poser directement sur la table des autorités pour action.

Votre suicide n’apportera rien ; il sera à peine le symbole d’un échec. Le vôtre d’abord en tant qu’homme politique et le nôtre ensuite pour n’avoir pas pu inciter un des nôtres à s’inspirer de nous-mêmes. Faites plutôt votre travail de politique et non de politicien. Trouvez les mots d’ordre qu’il faut pour galvaniser le peuple et le mettre au front pour la reconquête de notre intégrité et surtout la construction de notre nation.

Désolé de me répéter, le suicide est banni dans notre culture. Le guerrier Nignan, vivant et membre très actif des brigades de libération nationale a une valeur ajoutée considérable. Si Nignan devrait perdre sa vie qu’elle soit perdue au combat et non dans le suicide. Nous n’avons pas une culture de martyrs suicidés. D’ailleurs, regardez finement ces terroristes, nos terroristes. Ils ne sont pas comme ceux d’ailleurs qui se suicident en s’explosant ou en allant à des missions de non-retour. Hélas, ce sont les nôtres qui sont utilisés contre nous. Comme nous, ils ne croient pas non plus au suicide malgré la propension de leurs inspirants à cela.

Parce que l’auto-sanction ou l’autodestruction n’est pas de notre culture, il n’y aura pas d’effet positif à la suite de votre sacrifice qui ne sera pas perçu comme tel. Mon frère, si quelqu’un doit aller incessamment de l’autre côté, ce sont les terroristes. Organisons-nous donc pour les aider à s’y rendre.

Je vous invite à réfléchir ensemble avec tous, et rapidement, à la question de comment amener un patriotisme actif, agissant, combattant à la place des pleurs et des jérémiades ?

Si on doit s’inspirer des autres que ce soit pour leur détermination à mourir pour leurs causes. Regardez le nombre de jeunes d’Europe, des Amériques, de l’Asie, du Maghreb qui sont partis se battre en Syrie et à Iraq pour des causes qui leur sont propres. L’histoire de ces peuples est parsemée de ce type d’engagement. Aviez-vous vu un seul panafricain arrivé au Sahel pour se battre ? Même les jeunes du Sahel c’est sur Internet qu’ils s’expriment… Bon Dieu, la guerre c’est au front et vous, vous voulez vous tuer. Pardon !

Fraternellement,
Patinnema.

Vos commentaires

  • Le 14 janvier à 18:16, par Sergy En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Ce Monsieur Nignan est simplement un plaisantin. C’est pendant que les vrais Burkinabè jouent des pieds et des mains pour libérer le pays qu’il cherche à les distraire. Qu’il s’immole s’il le veut puisque je ne vois pas en quoi il est utile à ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 18:17, par Papa En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Gafarou est un comedien et pour s’en convaincre que cest un plaisantin voyez ses sanglots et s’il allait s’immoler il ne l’aurait pas prevenu . Moi en tout cas je l’encourage de respecter sa parole et passer a l’acte et le plus vite serait le mieux. Mr. Nignan vous etes un vieux comedien ,plaisantin que vous etes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 18:41, par Proust En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Bien dit. Transformons notre désespoir en une flamme qui ravive les âmes abattues. Que notre amertume soit la boisson énergétique pour refuser la fatalité. Découragement n’est pas burkinabé. N’en parlons pas de s’immoler.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 18:42, par Deafnot En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    S’il s’immole, nous on mange son riz gras et on continue la lutte. Regardez- moi un faux type comme ca. On ne t’a pas donné à manger dans la majorité et tu sors raconter des bla-bla-bla

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 22:41, par Observateur avisé En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

      Pour vous, tout se résume à la nourriture ? Je ne souhaite pas voir M. Nignan s’immoler mais est-ce que le pays est bien géré ? Toutes ses remarques sont pertinentes, le pays est en lambeaux. Roch ne maîtrise pas la situation. Dites moi, ce qui marche dans ce pays ? Qu’un membre de l’APMP dénonce l’insouciance et l’incompétence du régime est une bonne chose en soit. Ce qui prouve qu’il est en phase avec le peuple. D’ailleurs, ce n’est un secret pour personne, le pays est mal géré. C’est triste mais c’est la vérité. Je ne sais pas s’il ya un Burkinabé qui est fier de la gestion du pays par le MPP. N’importe quoi !

      Répondre à ce message

      • Le 15 janvier à 04:28, par Ahmed En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

        Mr L’OBSERVATEUR. vous aurez fait mieux que Rock après 27 ans de BLAISE et de son frère FRANÇOIS ? C’est la période où on te fait et il n’y a rien. BLAISE a été un valet de l’impérialisme Français qui a préféré manger avec les djihadistes que s’acheter des armes. De quelle armée ROCK disposé ?

        Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 19:00, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Mon frère Patinnema, je ne comprends pas pourquoi vous vous fatiguez pour argumenter avec ce "monsieur" pas très malin qui cherche à faire le buzz.

    En tant que membre de la majorité présidentielle, il avait les moyens de se faire entendre par ceux qui gèrent le pouvoir d’état, y compris le président s’il avait des choses à dire.

    Maintenant, en tant qu’opposant et comme seule stratégie de mobilisation, il profère des menaces. Même si ces menaces portent sur sa propre personne, se sont quand même des menaces. Il y a donc trois façons de lire et de réagir à ce discours incohérent :

    1°) On considère qu’on est en démocratie, et qu’il jouit de sa liberté d’opinion et d’action tant qu’il respecte la loi. Le suicide n’étant pas explicitement interdit par le code pénal, il est donc libre de se donner la mort par quelque moyen que ce soit.
    Cependant, l’immolation publique constituant un trouble à l’ordre public, il sera tenu de le faire hors de la vue du public. Sinon, il conviendrait de le juger, le condamner et mettre ses cendres en prison pour la durée de la peine.

    2°) Tout bon citoyen ayant connaissance de la commission d’un crime ou d’un délit supposé se doit de le dénoncer aux autorités. Ici, monsieur Gafarou a eu l’amabilité de dire au procureur par presse interposée qu’il comptait brûler mortellement monsieur Nignan. Il appartient donc à la justice et à la force publique de se mobiliser pour empêcher la commission dudit délit ou crime.
    La solution me semble le jugement et la condamnation pour menace de mort, et avec les circonstances atténuantes du déséquilibre évident, l’internement en asile avec camisole de force pour empêcher l’intéressé de se faire du mal.

    3°) Vouloir obliger un citoyen à sortir marcher avec lui en dépit d’une opinion contraire en menaçant de faire une victime est un chantage, une violence qu’on peut qualifier de terroriste. Le sieur Gafarou Nignan est donc publiquement auteur d’action terroriste. Il doit être jugé et condamné pour cela.

    Franchement, je rejoins ceux qui disent que Ouagadougou est bien la capitale du cinéma africain. Un vrai acteur de film comique, sauf que ce "zozo" accapare l’attention à un moment où les urgences sont d’un tout autre niveau.

    Et dire qu’ils tirent à boulet rouge sur la gouvernance actuelle alors qu’à une autre époque, il y a longtemps qu’il avait été rasé et embastillé sous un prétexte quelconque pour sa "traitrise" envers son groupe politique ...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 19:50, par TANGA En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Patenninma, c’est propre !
    Lefaso.net, cet écrit, vous devez l’envoyer à tous les décideurs pour qu’ils y puisent des idées.
    Quand à Bignan, il lui fait un vétérinaire, si non comment transformer le malheur du Burkina à la haine contre un individus qui n’est autre que le président.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 20:05, par Œil En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Merci à Patinnema pour ce message pour une prise de conscience de notre compatriote et le message est très bien élaboré aussi.
    J’espère qu’il le lira et nous épargnera d’autres moments sombres de nos vies déjà assez menacées de tous les jours.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 20:06, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Au lieu de s’immoler, pourquoi ne pas commuer cette peine en un enrolement comme VDP à l’exemplarité de Ladji YORO.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 20:57, par Palpougouni En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    C’est juste du buzz, lui la c’est le "rama la slameuse"du Landerneau politique du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 21:15, par le patriote En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Je suis d’avis avec Mr Nignan que les chefs d’État de la CEDEAO sont des traîtres de leurs peuples et qu’ils ont agi comme les rois nègres qui vendaient leurs sujets au négriers moyennant miroirs et spiritueux. Ils n’obtiendront rien de tangible pour leurs peuples, même pas la paix, comme miroirs en contre partie de leur trahison. Chaque jour que Dieu fait, des dizaines, voir des centaines de Nignan sont immolés par les djihadistes, ou jetés en errance avec femmes et enfants dans les rues. Les inconvénients qui pensent qu’il plaisante se trompent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 21:20, par Le cdp-bis En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    On le soutien ! Puisqu’il veut renter dans l’histoire de son pays par une petite porte voire par une lucarne , qu’il fasse vite pour que le pays soit débarrassé de ces faux types, malhonnêtes aux petits pieds ! Qu’il sache que le Burkinabe a d’autres chats à fouetter que d’écouter des oiseaux de malheur comme lui. Que quelqu’un ne nous dise pas demain qu’il a laissé des veuves et des orphelins à la charge de l’Etat. Un conseil, qu’il ait le courage d’aller creuser d’abord sa tombe avant sa mort indigne. Le clan Blaise Compaoré est bel et bien fini !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 22:16, par Zia En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Hé !!! le Burkinabè est devenu très méchant deh.savez vous qu’on peut vous poursuivre pour non assistance à personne en danger ? ou pour apologie du suicide ?😂😂😂. Continuer seulement😭😭😭

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 23:41, par Passakziri En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Mon frère Gafirou Nignan,
    Un Burkinabé qui meurt, ce sont deux bras qui manque à la construction de la Maison Faso. Pour cette raison je vous suplie de ne pas poser un tel acte . Même l’idée me repugne deja.
    Je souscris à l’écrit de l’auteur.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 09:19, par Ka En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Après que Roch Kaboré a oublié de lui donner un petit poste, il a décidé de s’illustrer de la plus mauvaise manière ! Il est resté bloqué dans sa tête qu’il faut absolument le départ de Roch Kaboré pour avoir un avantage ailleurs. Pourquoi avoir s’accrocher a la majorité ? La triste vie de ce type n’est qu’une comédie. Cet homme est fini politiquement.

    Et je demande à toutes ou tous, celles ou ceux qui demandent la démission du président avant la fin de son mandat que ‘’’’’’’’’’’’c’est une chose que de demander la démission du président. C’en est une autre que d’être capable de proposer des solutions efficaces, crédibles et réalisables, et d’être soi-même capable de les réalisés.’’’’’’’’’’’’’ En 2025 que chacun apporte un programme présidentiel crédible qui va au peuple et l’émergence du pays pour convaincre les urnes qui sont les seules juges pour désigner un président crédible pour le Faso.’’’’’’’’’’’

    Répondre à ce message

    • Le 15 janvier à 11:06, par Amadoum En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

      Vieux Ka vous pensez que ce Mr qui parle yada yada a un niveau pour occuper un poste.Non... il veut juste un cent mille cent mille.

      Répondre à ce message

      • Le 15 janvier à 13:00, par Ka En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

        Comment va mon jeune Amadoum ? Je confirme, : Car, ce n’est pas ce dernier seulement qui ne milite pas pour un objectif qui va pour le pays et le pays : Au Burkina Faso, c’est connu, personne ne milite dans un parti politique pour une quelconque idéologie. D’ailleurs, ils sont très peu qui savent ce que cela veut dire. Leur seule raison de militer, c’est leurs intérêts. Alors tant que la politique sera comprise ainsi, elle ne répondra jamais aux aspirations des populations. Bonne année et porte toi bien là-bas mon jeune Amadoum. Continuons a apporter nos contributions pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

        Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 22:23, par Fasovision En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Vous avez dit vouloir vous "immoler" au cas où le Président du Faso n’accéderait pas à votre demande de sa démission ?

    Quelqu’un l’a bien relevé et si, plutôt, vous canalisiez autrement l’amour débordant que vous semblez avoir pour votre patrie ?

    Le suicide ou l’immolation, c’est selon ce que vous préférez, ne saurait témoigner en lieu et place de votre engagement, traduit effectivement en action pour votre pays.
    Vous pourriez, par exemple, en tant qu’acteur politique, sensibiliser vos militants, et même au-delà, sur leur contribution pour relever les défis sécuritaires qui nous préoccupent et occupent en ce moment. Vous pourriez aussi créer des tribunes de dialogue ou engager des réflexions constructives avec d’autres responsables de partis politiques ou même d’autres entités sur ces questions importantes. Vous pourriez aussi, pourquoi pas, demander audience à la Primature, à la Présidence du Faso, à l’Assemblée nationale, au Ministère de la défense, à celui de la Sécurité et que sais-je encore, jusqu’à faire entendre, éventuellement vos propositions pertinentes. Ce sont là, entre autres, des recours ou canaux accessibles, je crois, qui s’offrent à vous pour espérer voir vos souhaits être exaucés.
    N’est-ce pas que les contributions qui sont faites, chaque jour, sur ce forum concernant cette problématique sécuritaire, visent à être lues et à inspirer, quelque part, les décideurs dans leur action ? Ce sont des contributions, que j’appellerai citoyennes, qui sont, je n’en doute pas, parfois explorées ou exploitées par ces derniers. Peu importe que nous sachions qui les a lues ou exploitées. Une chose est sûre, elles ne sont pas relâchées aux quatre vents, sans résonance auprès de qui de droit.

    Restons donc, si c’est encore possible en ce qui vous concerne, dans ce canevas-là. Contribution citoyenne par les idées, Action citoyenne positive, dans la mesure du possible, sur le terrain.
    Si vous vous invitez à autre chose en dehors de ces délimitations-là, nous risquons fort de ne rien comprendre à votre logique de combat pour la cause de votre patrie. Plus jamais de sang de civils ni de FDS ni de VDP dans notre pays ! N’est-ce pas, là, notre credo secret, alors que nous scrutons, chaque jour qu’il nous est donné de pouvoir nous tenir debout, l’horizon des nouvelles avec grand espoir de voir ce vœu exaucé ? Pourquoi donc, cher M. Nignan, fils du Faso, voudriez-vous contrecarrer cette espérance par un geste de dépit qu’il vous est loisible de contrôler ?

    Par ailleurs, dans votre cas où dans d’autres, la démission du Président du Faso ne saurait être la panacée que l’on veuille prescrire, d’un tour de bras, pour mettre fin à la menace qui a été levée contre notre sécurité et l’intégrité de notre territoire, depuis maintenant plusieurs années. Les solutions sont ailleurs, en l’espèce. Elles sont en chacun de nous, avant tout. Et puis, n’ignorons pas que notre élan citoyen ou patriotique, sans calcul ni caprices, nourrit forcément les initiatives gouvernementales visant à enrayer toutes ces menaces qui veulent accrocher la marche du pays. Si chaque Burkinabè ne comprend pas, en effet, ou ne saisit pas l’appel qui lui est fait par la nation, en ces moments précis, nous risquons de nous perdre dans des suggestions du genre que celle que vous soumettez, à la fois, à nos émotions et à nos intelligences.

    En un mot : NE VOUS IMMOLEZ PAS. Les vôtres et tout le Faso vous en sauront gré, pour toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 16:51, par Alex En réponse à : Lettre ouverte à mon frère Gafarou Nignan qui menace de s’immoler

    Ayons de la compassion pour ce monsieur. Je me rappelle de Norbert Zongo qui écrivait qu’on allait le tuer. En son temps, beaucoup disaient qu’il voulait se faire important, comme on le dit aujourd’hui faire le buzz. Et puis la tragédie est arrivée. Les mêmes ont oublié qu’ils n’ont pas eu l’esprit d’assistance à personne en détresse. Soyons compatissant envers ce monsieur visiblement déçu car il espérait mieux. Je sollicite tous ceux qui peuvent de mettre des psychologues et des psychiatres sur lui pour l’aider. On peut penser qu’il fait une plaisanterie de mauvais goût alors que c’est sérieux. La vie est précieuse et ne l’encourageons pas à la perdre. SVP mes frères burkinabè !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Kémi Séba : Doit-on réellement l’interdire de territoire ?
Burkina/Insécurité : Une citoyenne interpelle sur la situation et l’ampleur des femmes victimes de viol
Humeur : « Pour la première fois de ma vie, j’ai peur pour mon pays »
Côte d’Ivoire : Mort de Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale
Crise à Béguédo : De la responsabilité collective à la faute des individus
100 jours du président Damiba : Analyse périscopique
Absence d’alternative politique crédible au Burkina Faso : Et si les « forces du progrès » s’engageaient résolument dans la bataille…
Drame d’Inata : Le rapport révèle qu’il y avait des vivres sur le site
Maison à usage de bureaux pour les enseignants-chercheurs retraités de l’Université Joseph Ki-Zerbo : Comment le débat d’idées vire au dénigrement d’un collègue ?
Point de vue : Qu’est-ce qu’un panafricaniste ?
Réconciliation nationale au Burkina Faso : Si j’étais un bourreau ou une victime
Incivisme : Chaque Nation fabrique ses citoyens, bons, comme mauvais
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés