Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • jeudi 7 octobre 2021 à 22h30min
Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

« Le Président Blaise Compaoré ne se rendra pas - et nous non plus - au procès politique organisé à son encontre devant le Tribunal militaire de Ouagadougou », ont déclaré les avocats du principal accusé dans l’assassinat du président Thomas Sankara et ses douze compagnons, dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Ce communiqué intervient à quelques jours de l’ouverture du procès prévu ce lundi 11 octobre 2021 à Ouagadougou.

« Cette décision s’inscrit dans la logique de la procédure qui ne lui a pas été rendue contradictoire, du fait de la carence de la juridiction d’instruction, laquelle ne l’a jamais ni convoqué pour un interrogatoire, ni ne lui a jamais notifié aucun acte sinon sa convocation finale devant la juridiction de jugement », ont déclaré les avocats Pierre Olivier Sûr et Abdoul Ouédraogo, conseils de l’ancien président en exil à Abidjan depuis sa chute en octobre 2014.

Selon les avocats, Blaise Compaoré en tant qu’ancien chef de l’Etat, bénéficie d’une immunité « du fait de l’article 168-1 de la Constitution du Burkina Faso, introduit par la loi constitutionnelle du 11 juin 2012, signée par le président Roch Kaboré, alors président de l’Assemblée nationale ».

Nous vous proposons l’intégralité du communiqué.

Lefaso.net


Communiqué des avocats du Président Blaise Compaoré

Procès Sankara

Le Président Blaise Compaoré ne se rendra pas — et nous non plus - au procès politique organisé à son encontre devant le Tribunal militaire de Ouagadougou, c’est-à-dire devant une juridiction d’exception.

Cette décision s’inscrit dans la logique :

0 de la procédure qui ne lui a pas été rendue contradictoire, du fait de la carence de la juridiction d’instruction, laquelle ne l’a jamais nl convoqué pour un Interrogatoire, ni ne lui a jamais notifié aucun acte sInon sa convocation finale devant la juridiction de jugement ;

• et de l’immunité dont il bénéficie en tant qu’ancien chef de l’Etat, du fait de l’article 168-1 de la Constitution du Burkina Faso, introduit par la loi constitutionnelle du 11 juin 2012, signée par le Président Roch Kaboré, alors Président de l’Assemblée Nationale.

Cette décision s’inscrit dans la continuité :
du procès dit des ministres, où nous, avocats burkinabès et français, avions participé à la première journée d’audience le 4 mai 2017 pour dénoncer une série de nullités de procédure, lesquelles ont conduit à un renvoi qui a démontré qu’il ne s’agissait que d’une mise en scène politique et non d’un procès équitable impossible à organiser, et qui d’ailleurs depuis lors n’a jama1S été audiencé ;

• de la délivrance à l’encontre du Président Blaise Compaoré d’un mandat d’arrêt International, lequel a été annulé par la Cour de cassation du Burkina le 28 avril 2016, de telle sorte qu’il n’est aujourd’hui visé par aucun mandat d’arrêt International.

En tout état de cause, si le Président Blaise Compaoré ne reconnaît pas la justice du Président Roch Kaboré, il demeure confiant en la justice Internationale :
0 la Cour africaine des droits de l’honnme et des peuples qui a condamné le Burkina Faso le 28 mars 2014 dans l’affaire Norbert Zongo, tout en considérant que « les autorités concemées n’ont jamais cherché àPoursuivre d’autresPistes d’investigations que les milieux dupouvoir enplace] », disculpant son frère François Compaoré ;

• la Cour européenne de Strasbourg qui, par une mesure d’urgence Inédite, s’est opposée à l’extradition de son frère le 6 août 2021, eu égard aux incertitudes qu’offre présentement le Burkina en terme de protection des droits de l’homme.
Le Président Compaoré, loin de tourner le dos à ses responsabilités, appelle de ses vœux, l’union nationale contre le terrorisme •a la réconc• • tion nationale au nom des valeurs su du pays.

Maître Abdoul Ouedraogo
67, boulevard Malesherbes - 75008 Paris I T. : +33 (0)1 47 23 47 24 | F. : +33 (0)1 47 23 90 53 ftms-a@ftms-a.com I

Vos commentaires

  • Le 7 octobre à 10:04, par Nabayouga En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Ce n’est pas une surprise d’autant plus que kouassi blaise compaoré a toujours fui ses responsabilités, surtout celles devant l’histoire. Cette absence est de fait la reconnaissance (qui en doutait d’ailleurs) de sa culpabilité dans le massacre du 15 octobre 1987. Kouassi blaise compaoré aurait pu par humanité venir s’expliquer devant le peuple burkinabè qu’il a endeuillé 27 ans durant et cela lui aurait permis de réintégrer l’humanité qu’il avait quitté par son acte inhumain. Quoiqu’il en soit l’histoire retiendra de kouassi blaise compaoré qu’il a fui son peuple pour aller se refuser dans les jupes de sa belle famille. Un moaga qui fait ça ! Quelle honte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 10:09, par yambia En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Un Ministre Indonésien disait que depuis sa naissance, il ne savait pas faire la différence entre un Avocat et un menteur.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 10:22, par Yirmegna En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Il pourra fuir ce jugement organisé par les humains mais celui de Dieu certainement pas.
    Le TEMPS est l’autre non de DIEU !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 11:17, par Walaï En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Quand ont n’a rien à se reprocher, on ne fuit pas lâchement la justice, surtout pour un ancien soit disant officier supérieur de l’armée.
    Pour sauver sa vie, ce traître tristement célèbre aurait même pu livrer les secrets militaires du Burkina, s’il était fait prisonnier de guerre. Kaiiiii !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 11:25, par Lom-Lom En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Pouvait-on s’attendre à autre chose de la part d’un Monsieur comme celui-là ? Avec tout le respect dû à son rang d’ancien chef d’Etat, je pensais que ce Procès allait être pour lui l’occasion de se blanchir publiquement mais c’est sans compter avec les pressions de ses anciens maîtres de la puissante FrançAfrique qui le laisseront pas étaler la vérité sur ce dossier. En attendant, c’est bien lui le grand perdant devant l’Histoire et devant les anciennes et les nouvelles générations d’africains ou d’autres continents qui ont vu en lui la main scélérate qui a tué l’un des faisceaux de lumière que constituait Thomas SANKARA dans la lutte pour l’émancipation des Peuples opprimés de la Terre ! Dommage pour Blaise Compaoré car il risque de mourir avec une conscience lourde et hyper-chargée. Ses propres descendants (enfants et famille élargie) risquent non plus d’avoir honte de se présenter en public dans les décennies à venir. Quand j’ai vu le Capitaine Pierre OUEDRAOGO animer une conférence de presse à Ouaga sur ce procès à venir, j’ai compris que la roue de l’Histoire tourne effectivement et que personne ne peut l’en empêcher ! Bon courage à notre frère Maitre Abdoul OUEDRAOGO qui a eu le courage de signer ce document en lieu et place de Maitre Olivier SUR qui a une fois de plus prouver qu’il faut utilise les africains contre les africains. C’est aussi dans ces petites choses comme "signer" qu’on le voit !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 11:31, par HUG En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Nous ne voulons pas un procés expeditif.Il ne faut as juger pour juger. Il faut imperativement que blaise compaoré vienne repondre car il fait partie de ceux qui ont béneficie de la mort de thomas sankara.Il faut qu il nous dise pourquoi notre espoir a été assassiné.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 12:27, par Alexio En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Une Famille qui a servit la Francafrique pour lasservisssement des peuples africains. Plus particulierement le peuple burkinabe dont le tyran Blaise Compaore s etait couvert d une peau d agneau, alors qu il etait un loup ravisseur.

    Il a trahit Sankara par jalousie installer par sa femme une vipere au venin dangereux- Chantal de Terrasson. Ironie de son sort Sankara a ete le temoin de leur mariage. Dane les coulisses un vieux demon de la Francafrique. Houphouet Felix Boigny le traitre de l Afrique qui a vendu la Cote d Ivoire a la France, sangsue et faineante qui vit au depend de nous africains.

    Un produit de la France coloniale en Afrique. Lire le livre du defunt journaliste de la Jeune Afrique d alors. Le Franco Malgache Sennen Andriamirado intitule " Il sappellait Sankara". Chronique d une mort violente.

    C est pas etonnant que la France a ses mains occultes dans ce crime qu elle a toujours retarder son deroulement a bon escient avec des fausses tactiques juridisprudentielles qui ne s accordent pas, et en collusion avec l entendement du citoyen lamda des lieux du crime. En l occurrence les burkinabe en general.

    Lhomme Blaise Compaore est deja jete dans la poubelle de lhistoire heroique des leadeurs africains.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 12:33, par Christelle En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    On peut échapper à la justice humaine mais pas divine. Dieu seul est Seigneur

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 13:07, par ARMANDO En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

      De quelle immunité ces avocats nous parlent ? Blaise a démissionné pendant l’insurrection. Il n’était plus président quand ses maîtres sont venus l’extraire. Du reste SANKARA avait fait son procès avant son assassinat. Il a bien dit haut et fort que si Blaise doit lui faire un coup il faut être fataliste car c’est imparable. C’est celui qui fait un coup d’état qui en bénéficie. Le peuple Burkinabé en est conscient. Nous voulons savoir où se trouve son corps. D’Abidjan il peut nous le dire. Ce qui est sûr SANKARA a un mausolée bien bâti. Il est immortel

      Répondre à ce message

      • Le 7 octobre à 15:54, par Jonassan En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

        Sans être juge ou avocat, il y’a des arguments qui choquent :
        - de l’immunité dont jouirait Blaise Compaoré : c’est une immunité de ka naissance à la mort ? Jouissait-il de cette immunité aux moments des faits et continue-t-il de jouir de cette immunité après sa démission de la présidence ?
        - des nuls arguments pour réfuter l’extradition de François Compaoré b ; bizarrement sur la base de procédures exécutées sous la présidence de son frère président aidé du juge Wenceslas et comme si le procès était clos.
        J’avais cru que nos exilés volontaires voulaient revoir Ziniaré ; j’avais commencé à avoir pitié de cette famille mais si c’est comme ça, j’arrête et je confirme que le CDP est dangereux. Il faut éviter de jouer avec ce parti, une petite négligence, une petite erreur et le Burkina est foutu.
        Honneur aux morts pour la Patrie.

        Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 12:54, par Un Burkinabê En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Vous pensez duper qui ? Pourquoi ce n’est pas Blaise lui même qui ait écrit et c’est vous qu’il utilise ? Vous avez accepter le faire à cause de l’argent et non par conviction de ce que vous avez écrit. Pourquoi n’avez vous pas écrit au Gouvernement français lorsque les autorités en charge des frontières a refusé d’octroyer un visa humanitaire à Blaise Compaoré pour aller se soigner ? Pourtant la France se dit le berceau des droits de l’homme ? Cependant la Justice mitaire du Burkina a autorisé le Gnr Djibril Bassolet d’aller se faire soigner malgré sa condemnation. Arrêter votre circle. Pendant que nous y sommes, combien coûteront vos émoluments ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 13:14, par Kidrh En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Tribunal d’exception , dites nous sous Compaoré quel type de tribunal a jugé Henri Zongo et Jean Baptiste Lingani.? Monsieur Sur peut l’ignorer mais pas vous maître Ouedraogo.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 13:39, par HORUDIAOM En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Je suis extrêmement déçu de l’attitude de Blaise COMPAORE. Il avait là, l’occasion de montrer au monde entier qu’il a été accusé à tord dans l’assassinat de son frère Thomas. C’était aussi une belle occasion de faire acte de contrition en cas de faute. Pour avoir été son ami et bénéficié de son décès, il devait cela à Thomas Sankara. En tant qu’ancien chef d’Etat, il devrait être à son procès pour montrer la voie à suivre aux générations futures. Certes, nous voulons plus d’assassinat d’un chef d’état, encore moins d’assassinat politique mais il faut accepter faire face à son destin avec honneur et dignité lorsqu’on commet des erreurs dans l’exercice de ses fonctions. Ce procès est avant tout pédagogique. Avec cette attitude, qu’est ce qu’on retiendra de lui ? Un éternel fuyard ? Un officier des forces armées qui fuit la justice ? Un ancien chef d’état qui est incapable d’affronter la justice de son pays ? Très honnêtement, c’est très lâche pour quelqu’un qui a dirigé tout un pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 13:43, par Foncièrement méchant, cruel En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    A la lecture de l’écrit de Moussa Diallo, est des aides de camp du Capitaine Président Thomas Sankara où Sankara disait que si lui, il constituait un problème, la source de la crise en leur sein, il préfère démissionner et laisser les autres continuer avec la Revolution. Le foncièrement mauvais, méchant, cruel Capitaine Blaise Compaoré dit que ce n’est pas la peine de démissionner ; la crise est terminée. Et c’était aux alentours du 2 octobre 1987. C’était pour venir le massacrer le 15 octobre 1987. Il faut avoir un coeur de granite, du goudron dans les veines pour oser faire cela à son ami, son frère d’armes, son presque frère de famille. Normalement Blaise devrait rentrer dire sa part de vérité lors de ce procès ou choisir de rester en exil jusqu’à sa mort. Comment un être humain peut-il être foncièrement cruel envers son frère et ami ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 13:48, par Nabiiga En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès’

    ....et avec raison. Pourquoi faudra-t-il comparaître ? Pour quoi dire de plus que personne n’ignore ? Son Excellence Blaise Compaoré l’a dit, l’a redit et refuse cette fois-ci de se présenter pour répéter ce qu’il a dit haut et fort devant la presse nationale et internationale : Lui, Bliase, n’a rien à faire avec l’assassinat de Sankara. S’il y a quelque chose qui l’a attristé par le passé, ce fut bien sûr la mort de Sankara. Ce jour-là, je prends le relais de son récit en son nom, il dormait profondément chez lui car quelques jours avant ce jour fatidique, il a piqué un sale mot de tête venu de nul part qui l’a terrassé. Il était donc alité chez lui, sa femme à son chevent en train de lui administré des mixtures de toutes sortes pour le soulager. Comment donc quelqu’un qui dormait, loin de théâtre des opérations dans la ville d’Ouaga, pouv ait-il être impliqué, de près ou de loin à un quelconque assassinat. S’il y a quelqu’un qui doit comparaître, c’est bien sa femme qui doit s’y présenter pour dire sa part de la vérité car c’est elle qui jouait le rôle de soignante-en-chef de son mari. Maintenant qu’on me dise comment pouvait-il être à deux endroits en même temps. Son Excellence a d’autres chats à fouetter, Qu’on le laisse en paix. Au pire, je me porte volontaire de me présenter devant le juge pour lui montrer des extraits des entrevues que son Excellence a donné pour se dédouaner et qui a été accepté d’ailleurs par tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:03, par À qui la faute ? En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Blaise ne sera pas là mais Roch et Simon entre autres ses copains de la première minute après le bain de sang sont là. Roch peut représenter valablement Blaise. C’est même Roch qui lui a inventé et signé l’immunité.
    Sacré pays quand même ! Les gens pense qu’on a changé de régime. Ça ne fait même pas rire

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 17:33, par SOME En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

      Oui mon frère tu touches bien là où se trouve le hic dans ce procès. Roch Simon Étienne Traoré Pierre ouedraogo etc. Pierre ouedraogo s retrouve aujourd’hui le seul survivant on ne sait comment. mais non seulement cela il réapparaît du bon côté blanc de tout, défenseur de Sankara. Oui ! pourquoi pas ? Mais il doit venir dire la vérité en tant seul survivant membre du cnr, responsable des cdr, 3e ou 4e personnage de la révolution etc. Tout ça n’augure rien de bon : il n’en sortira rien, certainement pas la vraie vérité vraie qui n’arrange aucune de ces personnes qui nous gouvernent aujourd’hui. Le deal benewende (pas nécessairement avec l’ensemble des avocats) est là quelque part. Pourquoi n’entend on pas les autres avocats du collectif de défense de Sankara, pas même dans cette affaire scandaleuse de l’ADN. Maîtres a essoré, Djamel sema et sont ils complices aussi ?
      A qui la faute de cette trahison qui conduit tout droit au second assassinat de Thomas Sankara ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:19, par Sankara voulait démissionner En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Selon lui, Sankara tentera toutefois de crever l’abcès lors d’une réunion secrète entre les quatre hommes dans la soirée du 13 octobre, au domicile de Blaise Compaoré. « Si c’est moi le problème, je démissionne et vous continuez la révolution sans moi », leur a dit le président, révèle Moussa Diallo. Compaoré, Lingani et Zongo refusent qu’il quitte ses fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 15:04, par Un Burkinabê En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    J’espère que le Médècin-Commandant Bognessan Arsène YE sera là. C’est lui qui a sillonné toute la planète pour expliquer la Rectification. C’est dire qu’il sait et connait toutes les péripéties mieux que les nouveaux avocats de Blaise Compaoré qui sont entrain de s’exciter pour l’argent que Blaise Compaoré les a payé. Bognéssan YE actuel député des Balés reste l’avocat authentique de Blaise et doit être amené de gré ou de force en lieu et place de Blaise Compaoré si Blaise refuse de venir au tribunal.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 16:28, par Zato En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Bonjour chers tous !
    A lire absolument ce livre de Issouf DIAWARA paru aux éditions Harmattan Burkina intitulé : "Dernière entrevue avec Thomas SANKARA président du Faso (9-10 octobre 1987 ) à la veille d’un meurtre programmé"

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 16:36, par Zango En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Sur savane TV, Le regreté père de Sankara (Mr Joseph) a dit ceci : Blaise est mon fils, il est toujours le bienvenu chez moi.la mort de son ami ne m’a pas traumatisé, je ne fais pas de la politique, je suis réellement content, je ne garde aucune dent contre lui, c’est son ami

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 17:09, par Vérité Indiscutable En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Ce qui est sûr, il n’y aura jamais de réconciliation avec Blaise s’il ne se présente pas pour être jugé.
    Et de toutes les façons, Dieu lui-même l’a déjà jugé et condamné et il ne pourra pas mourir sans avoir payé jusqu’à la dernière goutte parce que le sang des innocents crie plus fort que la méchanceté des assassins.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 19:07, par Leberger En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    La vérité est têtue. On a beau la travestir mais le temps remet implacablement les choses à leur place. C’est une loi de la nature qui s’impose et nous n’y pouvons rien.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 19:49, par Ka En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Personne ne reste à sa faim de cette décision de Blaise Compaoré et ses avocats, rien de nouveau qui ne soit déjà dit ou connu sur le non représentation du peureux et introverti Blaise Compaoré a ce procès de vérité.

    Blaise Compaoré ne pas venir au pays qui lui a tout donné et assisté à ce procès, surtout de dire sa part de vérité, est encore un crime contre la justice Burkinabé. Pourtant il doit se rappeler de ses réponses quand les journalistes lui posaient des questions concernant l’assassinat de son frère d’arme Thomas Sankara, ’’durant 27 ans, il affirmait que si Thomas Sankara avec ses compagnons ont été tués, c’était Thomas Sankara, ou lui et ses fidèles.’’

    Monsieur Blaise Compaoré, simplement il fallait assister à ce procès et expliquer aux juges le pourquoi et l’endroit ou il est enterré ! Thomas Sankara n’est pas là pour te contraire.

    Pourquoi avoir peur d’une justice militaire qui a fait ses preuves pour avoir sa crédibilité auprès du peuple Burkinabé ? Ton complice Gilbert Diendéré qui te disait ‘’ voilà toi, voilà moi, tu me trahi je te trahi, lui a bien compris que le Burkina à tourner la page des procès expéditifs et dignes des Etats d’exception que tu avais créé pour fusiller à la sauvette toutes et tous dont tu croyais prendre ta place. La preuve est que la palme d’or des exécutions sommaires liées à tes putsch supposés ou réels, revient à ton régime. Et ceux qui ont été a la manœuvre, ironie de l’histoire, sont toi Blaise Compaoré et ton complice Gilbert Diendéré le plus courageux qui assume ses actes de nos jours.

    Monsieur Blaise Compaoré, que tu sois là ou pas, on peut dire que l’heure de la vérité a sonné. L’on peut également affirmer que la Justice burkinabè joue aussi sa crédibilité. Et au-delà de cette institution, c’est tout l’édifice démocratique que nous sommes en train de construire, qui sera évalué par le monde entier surtout après ce procès. C’est pourquoi, toutes les passions, tous les ressentiments, les a priori, les tirades guerrières, les envolées lyriques et autres courtes analyses à caractère politicien et mensonges des avocats alimentaires, doivent maintenant céder la place au droit : Car durant 27 ans de ton régime sanguinaire, des vies innocentes ont été fauchées gratuitement pour le pouvoir. Aujourd’hui encore, des Burkinabè portent dans leur âme et dans leur corps, des blessures qui y sont liées.

    Simplement vous dire que vous pouviez vous réjouir de ne pas connaître le sort que vous aviez réservé au commandant Lingani et au Capitaine Zongo et a Thomas Sankara et ses compagnons. La tenue même de ce procès, sous ce format, est une avancée de notre démocratie. Et ceux qui doivent être les premiers à le reconnaître est toi et tes complices. Avec ce procès, le peuple Burkinabé souhaite que toutes les zones d’ombres qui vous entourent, soient élucidées, mais hélas !

    Conclusion : Dans votre exile doré sous les jupes de votre belle famille, vous saurez qu’aujourd’hui plus qu’hier, le mythe Sankara est plus vivant que jamais. Il a défié le temps à tel point que l’enfant de tout un continent paraît aujourd’hui comme le chemin, pour beaucoup de Burkinabè et de jeunes Africains et mérite que la justice soit dite pour lui.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 21:46, par Un Burkinabê En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

      Walaï le koro Ka !
      Où est passé le koro Yamyélé ? Il a disparu et il nous manque. Ses commentaires étaient aussi poignants

      Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 08:41, par Ka En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

        ’’Un Burkinabê,’’ merci de me lire. Comme je le dis très souvent dans ce forum, ’’’’’le web est un immense défouloir.’’’’ Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout. Et parfois les internautes de bonne foi, a ne citer que mon ami Kôrô Yamyélé, Achille de Tapsoba, Verité No1, Trahison, M. Guirma, et tant d’autres ne peuvent pas tenir le coup des défouloirs de certains internautes de mauvaise foi. Et je les comprends parfaitement : Car, souvent il n’est pas productif de laisser quelques internautes de mauvaise foi d’écrire impunément N’IMPORTE QUOI en insultant gratuitement celles ou ceux de bonne foi ? Il y a une déontologie, et si elle n’est pas assortie de mesures réellement contraignantes et appliquées, où va-t-on ? Alors ne vous étonnez pas de voir que les internautes de bonne foi désertent le forum. Encore une fois, merci de me lire, et espérons que mon ami Kôrô Yamyélé lira ton message.

        Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 08:41, par caca En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

      Sage décision ! Point barre ! Pour le reste on s’en fout. "Il était suivi d’une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles, et dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ; mais pleurez sur vous et sur vos enfants. Car voici, des jours viendront où l’on dira : Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n’ont point enfanté, et les mamelles qui n’ont point allaité !"…
      Aujourd’hui des burkinabé sont chassés comme des rats partout dans leur propre pays sans aucun secours des dirigeants. Chaque 1 an et demi on change un chef d’état major de l’armée dans la continuité des échecs.

      Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 08:41, par caca En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

      Sage décision ! Point barre ! Pour le reste on s’en fout. "Il était suivi d’une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles, et dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ; mais pleurez sur vous et sur vos enfants. Car voici, des jours viendront où l’on dira : Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n’ont point enfanté, et les mamelles qui n’ont point allaité !"…
      Aujourd’hui des burkinabé sont chassés comme des rats partout dans leur propre pays sans aucun secours des dirigeants. Chaque 1 an et demi on change un chef d’état major de l’armée dans la continuité des échecs.

      Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 23:37, par Pauvre Here Kompourri En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    "ette décision s’inscrit dans la continuité :
    du procès dit des ministres, où nous, avocats burkinabès et français, avions participé à la première journée d’audience le 4 mai 2017 pour dénoncer une série de nullités de procédur"

    Apprenez d’ abord a ecrire en respectant les regles elementaires de grammaire. Olivier Sur, la, c’ est un allemand ou bien c’ est un francias qui ne sait meme pas faire la difference entre Ou et Auquel ? Pathetique !
    Votre client assassin vous gave de l’ argent vole au peuple burkinabe et vous etes fiers de le defendre.... Honte a vous ! Coupeur de gorge a peur de coiuteau. Votre loque humaine est mort avant la mort physique qui ne sera que delivrance pour cet pauvre here qui croit que l’ argent et les honneurs, c’ est ce qu’ il y a de plus important dans la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 07:34, par Sacksida En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Evidemment, Blaise compaore et ses avocats ne pouvaient que fuire la justice Burkinabe car ils sont le propre des gens Fourbes et des criminels sans sans dignite, ne parlons meme pas de patriotisme. Leur seule mission sur la terre est la defense de leurs interets personnels et ceux de leurs maitres imperialistes et neocolonialistes. Si nous devrions appliquer le principe de la reciprocite ou du paralelisme des des actions, Blaise compaore devrait etre sanctionne bien sur au poteaux numero 5 de la place de la Revolution devenue entre temps la place de la Nation Burkinabe, car Blaise compaore et ses avocats ne peuvent avoir des arguments pouvant prosperer. C’est cela la Verite incontournable. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 11:35, par verite vérité En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    A lire les internautes et les déclarations de certaines organisations de la société civile , l ’absence de Blais Compaoré frustre. Hors juridiquement cette absence n’ empêche pas la tenue du procès et si le juge décide de le condamner ,cela peut être fait par contumace.
    J’ai comme cette impression que c’est plus voir la personne de l’accusé et pouvoir le conspuer qui préoccupe certains, plus que la sanction de l’assassinat du Président Sankara !
    Je comprends donc l’attitude de Monsieur Compaoré !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 13:54, par Kanantoko En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Blaise COMPAORE ne veut pas venir répondre à l’appel de la justice. Le seul fait qu’il se sent peureux de se présenté nous procure déjà une satisfaction. Ce qui est sur, quand Dieu va le jugé, à ce procès-là, il ne saurait se soustraire. Et ce sera en présence de l’ensemble de tous ceux que nous, dans l’ignorance, croyons qu’il a tuer. Il se justifiera là-bas, et sera ou blanchie et récompensé, ou reconnu coupable et récompensé également. Pour notre part, ce procès est un triomphe.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 00:43, par jeunedame seret En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Drôle d’immunité créée par un vaccin d’avocats de tous bords. Si Blaise jouit vraiment de cette immunité, pourquoi n’est-il pas capable de nous le dire de sa propre voix ? Cela veut dire que ce BLAISE devient un non-être. Et c’est sa première condamnation. Mort debout. Qu’en disent ses parents et proches et mêmes voisins ? Ils risquent de se faire stigmatiser avec leur région. Pauvre BLAISE, capitaine incapable de regarder la foule.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 18:33, par chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Le juge a-t-il entendu tous ceux à qui la mort de T. Sankara a bénéficié ? A-t-il entendu ceux que la révolution traitait d’anarcho-syndicalistes ? A-t-il entendu les inconditionnels de la révolution albanaise ? A-t-il entendu les chefs mossi qui avaient des raisons objectives d’en vouloir à TS ?
    A-t-il entendu tous les groupuscules pseudo-révolutionnaires qui gravitaient autour du CNR ?
    A-t-il entendu tous ceux qui ont conseillé BC aux premières heures de la rectifications ?
    Ce procès sera biaisé car toute la vérité ne sera dite. On condamnera des individus pour satisfaire le désir de vengeance de ceux qui parlent fort et ont les faveurs d’une certaine presse.
    Honte aux insurrescrocs en faso dan fani !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 16:26, par Alex En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Il me plaît de lire toujours les écrits des internautes sur cette plateforme traditionnelle où à l’apogée de la lutte contre le régime sanguinaire de Blaise Compaoré, nous venions courageusement porter nos voix et crier notre ras le bol avec Kôro Yamyélé, Achille Tapsoba le bobolais etc.
    Aujourd’hui, le groupe s’est élargi avec des écrits de très bonne facture. Bravo à tous les internautes qui continuent le combat de la jeunesse burkinabè.
    Le procès qui s’ouvre sur l’assassinat odieux de Thomas Sankara est une aubaine pour Blaise Compaoré de rentrer dans l’histoire, lui qui a tant terni son image et sa dignité aux dernières heures de son règne. Mais, il n’y a rien d’étonnant quant à son refus de se présenter à la justice qu’il a contribué à bâtir et qui a connu une nette amélioration depuis sa chute.Blaise Compaoré n’a jamais été responsable de quoi que ce soit quand il s’agit du mauvais côté. Mais, c’est le propre de tous les poltrons. Toujours les premiers à passer à l’offensive par manque de sang froid réel, fuite en avant devant ses actes. Au bout du compte, parmi les militaires qui ont été aux affaires dans ce pays,il apparaît comme le plus lâche. Henri Zongo et Boukary Lengani sont passés de façon expéditive devant le tribunal militaire de l’époque où ils ont courageusement laissé leur vie. Même le premier ministre Luc Adolphe Tiao, civil de son état, est plus courageux que Blaise Compaoré. Allez-y comprendre cela ! Gilbert Diendéré est le plus courageux et je lui tire mon châpeau. La nation devrait être clémente à son endroit et je plaide pour son sort, juste pour son courage car il aurait pu fuir pendant son coup d’Etat en profitant de la mission de la CEDEAO.
    Vivement qu’une approche de la vérté soit dite. Tant pis pour Blaise Compaoré qui continue de trembler dans son coin d’exil. Comme quoi, le bourreau a toujours peur du couteau.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 15:16, par d’accord En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Blaise Compaoré et ses avocats ne seront pas au procès

    Au regard de ce que je lis tous les jours sur le forum , le verdict du procès est connu d’avance. Quelque soit ce qui va se dire , Blaise est coupable !
    Sachant déjà le verdict il a raison de ne pas venir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Interdiction d’enregistrement du procès Thomas Sankara : Quand tout le monde paie pour la turpitude des uns !
Procès Thomas Sankara : L’audience reprend le 25 octobre 2021
Dossier Thomas Sankara : Gilbert Diendéré et Mariam Sankara, les deux ‘’stars’’ du premier jour du procès
Interdiction d’enregistrement du procès Thomas Sankara et 12 autres : « C’est regrettable », soupire Me Séraphin Somé
Procès assassinat de Thomas Sankara et 12 autres : Quatorze accusés dont deux en fuite et un en détention
Procès Sankara et ses douze compagnons : « L’Etat burkinabé ne dispose, jusqu’à présent, d’aucune pièce du dossier » (Agent judiciaire de l’Etat)
Procès dossier Sankara et compagnons : Le tribunal rejette l’idée d’enregistrement et/ou de diffusion du jugement
Procès Thomas Sankara et 12 autres : « Nous exigeons que ce ne soit pas du théâtre », dixit Bassolma Bazié
Procès Sankara et compagnons : Le tribunal "enfin" constitué, place à l’examen du dossier
Procès Thomas Sankara et 12 autres : « C’est une victoire d’étape », selon Luc Damiba du Comité international mémorial Thomas Sankara
Procès Sankara et compagnons : Deux généraux désignés comme assesseurs se recusent
Procès Thomas Sankara : « Il y a trop de noeuds dans les gorges et de pierres dans les cœurs », Sams’K Le Jah
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés