Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Eau et assainissement au Burkina : Une étude pour améliorer l’accès à l’eau des populations

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • vendredi 17 septembre 2021 à 18h36min
Eau et assainissement au Burkina : Une étude pour améliorer l’accès à l’eau des populations

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, en collaboration avec l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a effectué une étude sur les potentialités hydrauliques souterraines des communes de Tougouri, Yalgo et Manni au Burkina Faso. Le partage des résultats a été l’objet d’un atelier ce vendredi 17 septembre 2021, à Ouagadougou.

Un atelier de restitution et de partage des résultats de l’étude sur les potentialités hydrauliques souterraines des communes de Tougouri, Yalgo et Manni. C’est l’objet de cette rencontre qui a eu lieu ce 17 septembre 2021. L’étude a permis entre autres, la mise en place d’un plan de gestion des ressources en eaux souterraines et d’évaluer la qualité de l’eau dans les zones du Centre-nord et de l’Est.

Le présidium

Concrètement, cela permettra aux services techniques ainsi qu’aux acteurs du développement et de l’humanitaire de prendre des décisions constructives. Les informations collectées permettront de réhabiliter ou de construire des points d’eaux, de diriger les investissements vers des zones où l’eau est disponible en quantité et en qualité. Ceux qui ont mené l’étude ont réalisé des enquêtes de terrain, de la recherche documentaire et exploité des données existantes en télédétection et de la géophysique. Les informations ont ensuite été traitées et interprétées pour produire les données.

L’étude a révélé des cas de pollution bactériologiques et la présence de métaux lourds dans les sols, mettant en péril la qualité des eaux souterraines. L’activité d’orpaillage étant l’un des facteurs contribuant à la pollution de ces zones.
Le représentant du ministère de l’Eau et de l’assainissement, Serge Traoré, explique son département a été impliqué dans le suivi de l’étude.

Les participants à l’atelier

« Nous avons abouti à des résultats assez intéressants. Beaucoup d’efforts ont été déployés par l’Etat pour réaliser des forages. Aujourd’hui, l’un des leviers sur lesquels l’implantation puisse se reposer, c’est d’être en mesure de localiser un potentiel où se trouvent des ressources en eau. Au-delà de la localisation, cette étude a porté sur la qualité des ressources d’eau. Des cartes hydrogéologiques ont été élaborées, ce sont des outils très important pour orienter les investissements », a-t-il justifié.

Serge Traoré, représentant du ministère de l’Eau et de l’assainissement

Un financement à hauteur de 50 millions de franc CFA

Présente à l’atelier, la coordonnatrice du projet de résilience de l’USAID au Burkina Faso, Kathy Younker, a rappelé que, depuis 2013, l’USAID met l’accent sur l’amélioration de l’accès à l’eau. « Cette étude vise à améliorer la gestion en eau des populations locales. Mieux connaitre les eaux souterraines, c’est le premier pas indispensable pour pouvoir gérer plus durablement et pour veiller à ce que les ressources en eau ne soient pas définitivement épuisées. Notons que la plupart des populations au Burkina Faso dépendent fortement des eaux souterraines », a-t-elle signifié.

Kathy Younker, coordonnatrice du projet de résilience de l’USAID au Burkina Faso

L’étude a duré six mois et a été financée à hauteur de 50 millions de franc CFA par l’USAID. D’autres communes rurales feront bientôt l’objet de la même étude, qui entre dans le cadre de l’activité "Terres Eau Vie" du projet de Résilience accrue au sahel (RISE II). Ce projet soutient la résilience dans 40 communes du Burkina Faso et du Niger en affermissant les systèmes sociaux et écologiques.
Notons que ces deux Etats, ont des taux d’accès à l’eau potable et à l’assainissement parmi les plus bas au monde.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Environnement : Le projet Benkadi veut contribuer à la résilience des populations face aux changements climatiques
Sauvegarde environnementale et sociale : Le Burkina à la recherche de solutions résilientes
Eau-assainissement : Le Salon international des toilettes, de l’assainissement et de l’hygiène de Ouagadougou est ouvert
Urgence climatique : Agir Ensemble ou périr Ensemble
Changement climatique : Le Secrétariat technique national REED+ accroît les compétences des acteurs du développement rural sur le processus
Burkina Faso : L’amélioration de l’accès à l’eau en zone de socle
Action climatique internationale : La ministre belge de la coopération au développement s’imprègne des réalités au Nord
Environnement : Les acteurs des Hauts- Bassins outillés en gestion participative des paysages communaux
Développement de l’Agriculture biologique au Burkina Faso : Une conférence Ouest-africaine à Ouagadougou du 23 au 26 novembre 2021
Accord de Paris sur le climat : Lancement du projet de formulation de la stratégie de développement bas-carbone à long terme du Burkina Faso
Ministère de l’Eau et de l’assainissement : Les politiques de renforcement du secteur au cœur de la 2e session
Valorisation des déchets plastiques au Burkina : 100 tables-bancs écologiques offerts au collège des jeunes filles de Loumbila
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés