Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Haute Cour de justice : La juridiction évoque ses préoccupations avec Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 31 août 2021 à 23h05min
Haute Cour de justice : La juridiction évoque ses préoccupations avec Roch Kaboré

Une délégation de la Haute Cour de justice était à Kosyam ce mardi 31 août 2021. La nouvelle équipe de cette juridiction conduite par son président, Khalil Bara, est allée se présenter au président du Faso et profiter évoquer avec « le garant de l’indépendance de la justice » qu’il représente, les préoccupations qui sont les leurs.

L’équipe nouvelle de la Haute Cour de justice multiplie les concertations pour assoir une bonne base et réussir sa mission. Ainsi, après une visite de courtoisie rendue au président de l’Assemblée nationale le 28 juillet, ce mardi 31 août 2021, elle était à Kosyam. Avec Roch Kaboré, le président de la Haute Cour de justice, Khalil Bara, a indiqué à sa sortie d’audience, avoir conduit son groupe chez le président du Faso pour non seulement le lui présenter mais aussi évoquer avec lui, les préoccupations qui sont les leurs.

« Nous lui avons présenté nos préoccupations quant au fonctionnement de la Haute Cours de justice. Vous le savez, le président du Faso est le garant de l’indépendance de la justice. A ce titre, nous avons le devoir de l’approcher pour voir dans quelles mesures, nous pouvons bénéficier de son accompagnement et celui du gouvernement », a-t-il confié. Car, s’il est vrai que le chef de l’Etat et son gouvernement sont justiciables de cette juridiction, il n’en demeure pas moins que pour des soucis de transparence et d’ouverture, cette démarche soit, selon l’entendement de M. Bara.

L’opinion sera informée sur la date du procès du dernier gouvernement de Blaise Compaoré en temps opportun, a dit Khalil Bara

Evoquant les préoccupations dont il est question, le premier responsable de la Haute Cour de justice a indiqué qu’il s’agit essentiellement de problèmes logistiques, financiers « logiquement » pour la conduite des procès et surtout du personnel. Quant au budget de fonctionnement de la Haute Cour de justice, son président a laissé entendre que son équipe est là-dessus. « Nous sommes actuellement en train de réfléchir sur le budget. Il n’est pas encore arrêté. D’ailleurs, le président du Faso nous a demandé de formaliser notre demande. Il va falloir que nous en discutions avec le président du parlement pour résoudre ces aspects », a-t-il expliqué.

Du reste, d’après lui, le chef de l’Etat a marqué son soutien à cette juridiction indépendante. « Il a promis de voir avec le chef du parlement, Alassane Bala Sakandé, dans quelles mesures les préoccupations soulevées peuvent être résolues », a-t-il informé.

De la question de savoir si Khalil Bara et son équipe ont discuté de la date du procès du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, il répond par la négative. « Comme vous le savez, nous sommes une juridiction indépendante. Les pouvoirs sont séparés et nous ne pouvons pas naturellement entrer dans les détails des dossiers avec le président du Faso puisqu’il s’agit d’une juridiction. Nous avons notre agenda que nous sommes en train de dérouler. Je pense que l’opinion sera informée en temps opportun ».

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Simon Compaoré le sage quitte la vie politique
Dr P. Emile Paré, DG du Centre de formation politique du MPP : « Nous enseignons la stratégie électorale, comment gagner une élection »
Burkina Faso : « La sécurité avant la réconciliation nationale », prône l’opposition à la reprise du dialogue politique
Burkina/vie politique : L’organe dirigeant du MPP passe de 78 à 95 membres
Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ "Adieu" !
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président du Bureau exécutif national du MPP
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants à Simon Compaoré, désormais président d’honneur du parti
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP peut y aller, le CDP n’est pas à vendre » (secrétariat des jeunes du CDP)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès extraordinaire du parti au pouvoir, le MPP
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-résidente du système des nations-unies et l’ambassadeur de Turquie chez Zéphirin Diabré
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des alliés que nous allons faire un mariage forcé » (Urbain G. Yaméogo, direction politique du MPP)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans un "spectacle désolant"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés