Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 26 juillet 2021 à 22h35min
Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

Le président du Faso, Roch Kaboré, a reçu en audience ce lundi 26 juillet 2021, une délégation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). En fin de mandat, le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, est allé présenter le rapport final des élections couplées du 22 novembre 2020 au chef de l’Etat.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), présidée par Newton Ahmed Barry, est en fin de mandat. L’heure est actuellement au bilan. Une délégation de l’institution est allée présenter son rapport final des élections générales du 22 novembre 2020, ce lundi 26 juillet 2021, au président du Faso, Roch Kaboré.

« Nous sommes venus remettre le rapport final des élections générales au chef de l’Etat et lui parler aussi de ce que nous avons pu faire », a confié Newton Ahmed Barry à sa sortie d’audience. C’est la première fois en tant qu’entité, que la CENI est reçue par le président Roch Kaboré. La délégation a donc mis à profit cette visite pour lui présenter tous leurs vœux de succès pour le second mandat que le peuple lui a confié.

Les péripéties de l’élection marquée par la double crise

L’organisation des élections couplées du 22 novembre 2020 n’a pas été de tout repos pour Newton Hamed Barry et son équipe. « Avec le président, nous sommes revenus sur l’ensemble des péripéties qui ont accompagné les élections du 22 novembre. L’organisation qui n‘a pas été facile du fait de la crise sécuritaire et sanitaire », a-t-il souligné. A cela s’ajoute la question de ‘’l’instabilité’’ du code électoral qui a été changé trois fois en moins de trois ans et deux fois la même année. La derrière, a-t-il mentionné, a eu lieu à moins de 70 jours des élections.

21 milliards de francs CFA

Le coût des élections n’a pas échappé aux échanges entre Roch Kaboré et Newton Ahmed Barry. « Malgré le contexte sécuritaire et sanitaire, malgré le fait que les Burkinabè de l’extérieur ont voté pour la première fois, notre budget, non compris l’enrôlement des électeurs, tourne autour de 21 milliards (de francs CFA) », a-t-il informé. A l’en croire, ce budget est largement inférieur à celui des élections de 2015, nonobstant le contexte qui a emmaillé sa tenue. « Ces données ramènent les ratios pour un électeur au Burkina autour de six dollars c’est-à-dire 3000 francs CFA. Cela nous met dans le haut du pavé en Afrique, en dehors du Rwanda qui a un ratio d’un dollar », a exposé le président de la CENI.

Quant à savoir si Newton Ahmed Barry est satisfait de son mandat à la tête de l’institution, il préfère jouer la carte de l’humilité. « Nous sommes là pour parler de notre mandat au président. Nous laissons son appréciation à ceux qui viendront », a-t-il dit.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 juillet à 16:26, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Hum... Il faudrait savoir ?

    1°) En juillet 2020, faisant le point du financement des élections couplées présidentielle/ législatives/ municipales, la CENI et le MINEFID faisaient état de 100 milliards de Fcfa, dont 57,34 étaient nécessaires pour la présidentielle et les législatives de Novembre, dont 37,12 budgétisés par l’état et 12,767 des partenaires. L’assemblée Nationale était alors invitées à voter une loi de finance afin de compléter le budget.

    2°) En Août 2020, à la veille des élections, Newton Ahmed Barry, président de la CENI faisait en conférence de presse le point détaillé des financements disponibles pour les élections par source de financement : État Burkinabè 52 milliards ; PTF conduits par le PNUD 15 milliards ; Chine 400 millions ; Turquie 100 millions ; CEDEAO 500.000 USD soit 275 millions de Fcfa. Le total se montait à 67,775 milliards de Fcfa, que le conférencier estimait insuffisants pour aller jusqu’aux municipales. Sur cette base, le coût était de 10.427 Fcfa par électeur, soit 15,9 euros ou 17 dollars. Sur la base des 100 milliards estimés pour les trois élections, le coût s’établit à 15.384 Fcfa par électeur (23, 45 euros 28 dollars).

    Ces coûts sont à comparer avec les coûts des élections dans différents pays (Source Jeune Afrique) :
    * Burkina, Faso 2015 (présidentielle+ législatives) : 6,62 euros par électeur (7,9USD).
    * Nigéria 2015 (présidentielle + législatives+ sénatoriales) : 6,54 euros (7,8 USD)
    * Sénégal 2017 (législatives) : 2,21 euros (2,64 USD)
    * Kenya 2017 (présidentielle + législatives + sénatoriales + gouverneurs) : 25,1 euros (29,94 USD)
    * Cameroun 2018 (présidentielle+ législatives) : 11,46 euros (13,67 USD)
    * RDC 2018 (présidentielle + législatives + sénatoriales) : 8,96 euros (10,69 USD)
    * Mali 2018 (présidentielle + législatives) : 8,57 euros (10,22 USD)

    3°) Le Mardi 23 Mars 2021, s’exprimant en tant que panéliste à une conférence du CGD sur l’organisation des élections au Burkina, Newton Ahmed Barry interpellait sur les coûts exorbitants qui risquaient de "dégouter les électeurs". Il citait le coût de 40 milliards rien que pour l’enrôlement biométrique, et le coût total de 100 milliards pour les élections de 2020-2022.
    Soit dit en passant, ce coût d’enrôlement n’a permis d’ajouter que 950.076 personnes au fichier électoral, soit plus de 42.000 Fcfa par nouvel électeur, 14 fois plus que pour voter ! Et personne ne nous a encore expliqué cette aberration et ce gachis.

    4°) Aujourd’hui, le président sortant de la CENI "se félicite" d’avoir organisé les élections parmi les moins chères d’Afrique avec "seulement" 21 milliards ! Deux questions se posent :

    * Les autres pays déduisent-ils les coûts de l’enrôlement pour faire leurs estimations ? En tout cas nos élections de 2015 comprenaient bien l’enrôlement et ont coûté moins cher. Alors ?
    * Qui faut-il croire parmi les différents NAB, celui de Juillet 2020 à fin Mars 2021 ou celui de Juillet 2021 ???

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:26, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Je ne sais pas comment qualifier nous les Africains ?
    En temps normal, avec des personnes normales, on reporte les élections et on utilise cet argent pour les déplacés, les familles des victimes et les FDS et VDP.
    Voilà, élections, élections et élections ; le pays est toujours dans la merde.
    Voyez, personne ne viendra nous aider concrètement contre les terroristes, mais ils seront toujours prêts à nous financer pour des élections même de 30 milliards tous les mois. Cela veut dire qu’ils s’en fichent pas mal de nous. On prend l’argent pour les élections et on doit rembourser, aussi, ils disent nous vendre des armes et donnent la même choses aux terroristes. N’avons nous jamais pensé à qui profite tout ça ?
    L’argent des armes que nous achetons va en occident, les prets pour les élections sont remboursé à l’occident, les métaux précieux qui sont bazardés se retrouvent en occident donc est acheté moins cher par l’occident, pour avoir du crédit nous donnons nos concessions minières moins cher à l’occident etc.
    De grâce, arrêtons ces bêtises. Si ils ne veulent pas traiter avec nous par ce que nous reportons nos élections, qu’ils restent chez eux. A ce que nous sachions,les pays qui se sont sortis des problèmes ne passent pas leur temps à faire des élections (Iran, Russie, Chine Algérie, Maroc etc.) C’est par ce que les occidentaux savent que trop de changements dans nos pays ne colle pas avec recherche du bien-être Africain qu’ils ont maintenu Alassane au pouvoir en Côte d’Ivoire, c’est ça aussi qui les faisait maintenir le vieux Félix dans la même cote d’ivoire pendant qu’ils criaient démocratie ailleurs ; oui par ce qu’ils ont beaucoup d’intérêts labas.
    Il nous faut nous réveiller et dire BASTA à ces gens là.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:55, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Toute cette somme pour ce que nous savons.On me.dira ique la democratie..... mais je me.pose la question suivante : En quoi ces elections ont elles changé ppositivement la vie des butkinabés ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:41, par Banana Republic En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Tout ça pour ça
    On me dira que la démocratie coûte chère
    Mais quelle démocratie....

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 01:30, par Soleil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Regader comment nous somme ignorants.
    Ils sont fieres de sortir dire de tell betise.
    Dans un pays comme le Burkina ou rien ne va.
    On pouvait vraiment pas mieux faire avec ça que de jetter ça dans votre soit disant democratie ?
    Ya t ils des intellectuels en Afrique ?
    Pourquoi forcer un system de development don’t on a meme pas les moyens ?
    HONTE A VOUS .
    IL EST TEMPS POUR L AFRIQUE DE TROUVER SONT CHEMIN DE DEVELOPMENT.
    C est d homage l occident vous a trop laver le cerveau.
    J etait fiere du Burkina revolutionaire que du Burkina soit disant democrat.
    L Afrique c est de deception a deception au qu un signe de lumiere a l horizon.
    Avec des gens par tout qui n ont pas de quoi manger ou dormir c est labas on sort gallardement pour dire qu on a depense 21 millard pour quelque chose qui n a meme pas d importance.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 02:15, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Mes chers amis internautes, on est tous d’accord que les résultats sont décevants par rapport aux sommes dépensées. Mais de là à déclarer les élections inutiles, il faut savoir raison garder.

    Au lieu de demander ce que cela a changé en bien, Demandez-vous plutôt ce qui se serait passé de mal si elles n’avaient pas eu lieu ?

    1°) Sans élections, dès Janvier 2021, nos "opposants" tels qu’on les connait auraient déclaré l’assemblée nationale caduque, et le mandat de Roch Kaboré arrivé à son terme.
    Chacun, y compris ceux qui n’ont pas eu 50 voix, et ceux qui vivent hors du pays allaient se déclarer d’office co-gestionnaire du pouvoir d’état, peut être même plusieurs allaient se déclarer président.

    2°) Avec l’organisation prévisible de manifestations de rue et les appels qui auraient été lancés aux institutions, aux syndicats et à l’armée le risque de Somalisation du pays était grand.
    Si jamais dans le jeu partisan, des institutions, corps constitués et composantes des FDS prenaient des partis différents, c’était la fin du Burkina Faso.

    Ne nous y trompons pas : Le consensus qui a prévalu lors du départ de Blaise Compaoré pour une transition pacifique, était une chance rare, due à la responsabilité des acteurs politiques du moment, notamment ceux de l’armée.

    Même avec ça, on se rappelle des épisodes de Saran Sérémé ou du général Lougué qui ont failli se déclarer "Président du Faso" à la télévision parce que le pouvoir était dans la rue. On a évité le pire de justesse. Il ne faut pas croire que si le pays se retrouve sans élus reconnus par tous (donc des élections) on aura toujours cette chance.

    Et puis, tout en fustigeant nos dirigeants, vous leur faites une confiance aveugle mal justifiée. Vous croyez vraiment que si vous permettez au président et aux députés de prolonger leurs mandats sans limite claire et hors de toute loi "pour raisons sécuritaires", ils vont gentiment laisser le pouvoir quand la situation va s’améliorer ?

    Pour mémoire, quand Idriss Déby est entré dans N’Djamena le 1er Décembre 1990, il promettait une transition et des élections en 1993, le temps de "sécuriser le pays", une nouvelle constitution avec la limitation des mandats présidentiels à deux de 5 ans.

    En pratique, les premières élections ont eu lieu en 1996, quand il a été sûr de gagner, et après sa ré-élection en 2001, le verrou des deux mandats a été sauté en 2004 de sorte qu’il reste.

    Déby est mort au pouvoir en 2021, après 30 ans de pouvoir et un nombre incalculable de coup d’états ratés, laissant un pays divisé et pauvre malgré le pétrole et un héritage dynastique à son peuple.

    Si vous laissez quelqu’un au pouvoir sans règles claires et verrouillées, sachez qu’il écrira lui-même les règles de façon à y rester ! Et que ses adversaires politiques feront tout pour l’en déloger, quitte à bruler la moitié du pays.

    N’infligeons pas cela au Burkina déjà meurtri par la pauvreté et le terrorisme...
    Organisons des élections moins chères mais organisons les...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:30, par West En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    @Hug/Internaute 3 :
    Peut-être que tu allais être en prison si il n’y avait pas de démocratie. Par ailleurs ceux qui trouve que ``cette`` démocratie coûte chère essayez la Dictature...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:36, par Gnama En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Vingt et un milliards de francs CFA pour organiser des élections dont l’utilité sociale reste à démontrer face aux nombreux et urgents défis à relever. Du n’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:57, par Madi En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    21 milliard de CFA pour se payer la misère encore pour un quinquenat !!! franchement démocratie va mettre nos pays à des années lumières en arrière du developpement. Que de perpétuels recommencement : fanfanronnade, detournement, etc. l’afrique devra s’interroger sur la necessité de ces elections ? et aller vers des solutions endogènes. Donnons nous le temps de reflexion à la lumière de nos histoire avant le colon

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 09:19, par Paligba En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    NAB oublie que failles liées a ces dernières élections ont failli conduire le pays vers une crise post électorale. IL doit remercier les bonnes volontés qui ont contribue a apaiser la situation. Au lieu de voir donc le prix, il faut voir le rapport qualité / prix. Et sur ce plan, c’est nul !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 09:44, par Oeil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Il nous faut arrêter cette hémorragie lors de ces élections ... C’est quoi tout ça la ???...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 12:35, par Soleil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    West si un pays n est pas en democratie il n est pas forcement dans la ductature.
    IL faut raisonner.
    J ai voté sous la revolution au Burkina . On osait pas dire sous la revolution qu on a depensé 21 millard au nom de la democratie.
    J etait fiere du Burkina revolutionaire que le Burkina dans soit disant democratie. Si tu n as pas connu la revolution au Burkina je comprend tu ignorant de ce regime.
    Democratie democratie du n importe quoi.
    Tu es un cerveau lavé par l occident je te comprend.
    Tu a vraiment bien apris leur leçon

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 13:08, par billy billy En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    C’est simple car vous oubliez de facturer les écoles, les tables banc, et ce qui s’en suit appartenant à l’Etat jusqu’aux véhicules.
    A vrais dire les élections doivent être remisent à qui de droit (le ministère de l’intérieur).
    Créer une SENI c’est des problèmes à ne pas en finir et de l’argent mal justifier qui enrichie des individus.
    Tous les pays développés, on ne parle jamais de SENI ça évite votre histoire de coutumiers, de religieux ou de je ne sais quelle merde d’association. Merci. Sans compter que vous réquisitionnez les gens à des miettes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 19:42, par West En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    @Soleil : `` pas en democratie il n est pas forcement dans la ductature.``
    Pour votre information, soit on est un démocrate et on joue le jeu et ça coûte de l’argent ou bien on est un dictateur et ça coûte des vies. Il n’y a pas de cadre pour votre approche sans nom.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 01:45, par Soleil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    WEST tu peux l appeler revolution ou regime d exception si tu veux.
    La democratie don’t tu dis il faut payer le prix AS TU LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?
    Un system de development qu on t impose don’t tu n as pas les moyens.
    Ce que tu appeles ductature ça la violence si tu ne le sais pas.
    C est aussi l occident qui appele ceux qui ne veulent suivre leur soit disant democratie (dont tu es fous de) ductataires.
    Je veux que tu comprenne que si on est pas en democratie on n est pas en ductature. Future produit occidental.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 03:35, par Soleil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Madi MERCi
    Voici quelqu un qui raisonne et qu on peut appeler intellectuel.
    Je te respecte.
    Les WEST ou c est EST meme,des gens qui ne voient que l occident comme model pour l Afrique a suivre.
    Pardon soit fiere de toi et trouve ton propre moyen de development.
    Mais malheuresement beaucoup de nos soit disant dirigeans raisonent comme WEST.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 09:09, par Tiibo le paysan En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Vous-voulez la démocratie ! Eh bien prenez-la !
    La « démocratie » est un système d’aliénation du peuple. C’est comme on jette un os dans la meute de chiens affamés. et on demande aux chiens d’avoir des règles de consensus. Wahoo ! Comment cela se passera t-il !
    « La révolution » c’est contraindre la meute de chiens affamés à rester disciplinée et attendre que le totalitaire distribue les os. Donc attendre ton tour et gares aux rebelles !
    lequel des deux systèmes vous conviennent-ils ?
    A chacun sa conscience.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 11:28, par sphinx de Pissy En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    On doit repenser la démocratie en Afrique.
    C est pas responsable de dépenser autant alors qu on manque de tout.
    27 milliard c est la création d unités industrielles, d écoles et d hôpitaux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 15:42, par West En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    @Tiibo le paysan : Votre jeu de mots ou de phrases ne veut rien dire...
    @ Soleil : si des gens comme vous, qui font l’apologie de régimes d’exceptions arrivent au pouvoir, ce sera de la Misère Abjecte et dans tous les sens !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 22:14, par Soleil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    WEST tu as besoin de t informer.
    Faut pas raconter du n importe quoi sur la plaforme.
    Pour ton information le regime de SANKARA etait appelé regime d exception par tes patrons blancs si tu ne le sais.
    Tu es un pur produit occidental.
    TU ME DIRAS QUE TA SOIT DISANT DEMOCRATIE QUE TU AS AU BURKINA EST MIEUX QUE LE REGIME DE SANKARA ?
    Beaucoup de learders Africain sont comme toi qui refusent de reflechire pour eux meme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 09:53, par MyMy En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    - WOULAÏ..., MÊME SI UNE CHÈVRE ÉTAIT A KOSYAM, NOTRE PAYS SE PORTERAIT MOINS MAL.

    - DÉMOCRATIE..., ALORS QU’ENVIRON 53% DES ÉLECTEURS N’ONT PAS PU VOTER (SABOTAGES PAR RAPPORT AUX BUREAUX DE VOTES, MALVERSATIONS EN TOUT GENRE, URNES BOURRÉES DANS LES CONSULATS ET AMBASSADES...) ?
    DÉMOCRATIE, ALORS QUE L’ASSEMBLÉE NATIONALE A VOTÉ L’EXCLUSION D’ENVIRON 40% D’ÉLECTEURS AU PRÉTEXTE DE L’INSÉCURITÉ ? ET QUE CES EXCLUS HABITENT CURIEUSEMENT DES LIEUX OU L’OPPOSITION AVAIT UN MAXIMUM DE CHANCE DE GAGNER ?

    - VRAIMENT NOUS FAISONS PITIÉ. MAIS NOUS MÉRITONS NOTRE SORT.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 13:51, par Soleil En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    MYMY mais c est ça, c est eux qui demandent la democratie a nos presidents ignorants c est normal qu ils les aident a tricher les elections. Ces 21 millard ils vont se rassuré qu ils connaissent bien celui qui sera president pour que leurs argent soit payé. Ne devient pas president en Afrique un inconnu de l occident.
    Combien de milles au Burkina avec diplomes universitaire sans travail ?
    Combien d enfants laissés a eux meme sans scolarisation ?
    Des gens deplacés,regarde la route Bobo-Ouaga le pont detruit meme plus depoids lourd qui peut passer.Une route qui relie les 2 plus grandes villes d un pays.
    Vas y voir ou le president.
    On se permet d aller construit des chateaux de 500 million au village. Sous la revolution tu vas meme pas y penser.
    Groupe de voleurs sans pitiè.Democratie, democratie tu n importe quoi oui.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 06:18, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 milliards de Fcfa

    Y a eu des elections a sollé,Banh et ouindigui dans le Loroum alors que beaucoup de personne avaient fui ces zones pour cause d insécurité Qui a remporté ces elections dans ces zones ?Sacré CENi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo pourra-t-il sauver les meubles ?
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et Fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo
Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux députés
Burkina/Politique : Requiem pour l’UPR qui n’a pas non plus résisté aux ‘’intempéries’’
Journées parlementaires UPC : La cohésion sociale au cœur des échanges à Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés