Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’espoir c’est comme les dominos, dès qu’il y en a un qui est tombé, les autres le suivent…» Tokyo dans la Série télévisée La Casa de papel

Eau et assainissement : Le programme PAEA affiche un taux d’exécution global de 49% pour un délai consommé de 50%

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • vendredi 16 juillet 2021 à 17h44min
Eau et assainissement : Le programme PAEA affiche un taux d’exécution global de 49% pour un délai consommé de 50%

Le secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Allassoun Sori, a présidé, ce vendredi 16 juillet 2021 à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la deuxième session du programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA). Une session au cours de laquelle, les membres du comité apprécieront la mise en œuvre du programme.

Adopter le compte rendu de la session de février 2021, examiner et approuver le rapport d’activités au 30 juin 2021 et également adopter le plan de travail et de budget (PTBA) révisé 2021. Ce sont, entre autres, les aspects auxquels, les membres du comité du programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) s’attaqueront au cours de cette deuxième session de revue.

Vue des participants

Pour le secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Assainissement et président du comité, Allassoun Sori, le PAEA est à mi-chemin de sa mise en œuvre et les défis sont énormes car l’année 2021 a été marquée par la persistance de l’insécurité dans certaines zones d’intervention, le disfonctionnement de l’outil informatique du circuit de la dépense publique et le retour au circuit informatisé de la dépense (CID).

À cela s’ajoutent également, selon lui, la suspension des travaux sur l’ensemble des chantiers prononcés par la Banque mondiale suite à un accident tragique ayant entrainé la mort de deux enfants, en vue de l’évaluation et de la mise en conformité éventuelle ou du renforcement des dispositifs environnementaux et sociaux, etc.

Alassoun Sori, le secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Assainissement

En dépit des difficultés, explique-t-il, les efforts conjugués de tous les acteurs ont permis d’atteindre des résultats même si ceux-ci sont en deçà des attentes. « En effet, le taux d’exécution physique à mi-parcours du PTBA 2021 se situe à 31 % contre 43 % à la même période en 2020. Et ces résultats ont permis de décaisser un montant de plus de 14 milliards », affirme le secrétaire général, tout en soulignant que le taux d’exécution global des activités du programme est de 49% pour un délai consommé de 50%.

Jean Mathieu Bingouré, le coordonnateur national du PAEA,

Toutefois, la mise en œuvre du programme au second semestre devrait lui permettre, dit-il, d’améliorer significativement ces performances de l’année notamment avec la levée de la suspension des travaux par la Banque mondiale, le démarrage effectif des prestations et des travaux de construction des latrines communautaires et des latrines familiales.

Le coordonnateur national du PAEA, Jean Mathieu Bingouré, est quant à lui revenu sur le nombre total des latrines à réaliser au cours de ce programme. « Il s’agit notamment de 135.000 latrines qui seront réalisées en milieu urbain comme rural. Et les régions concernées sont entre autres les Hauts-Bassins, les Cascades, le Sud-ouest et dans 14 centres de l’Office national de l’eau », note-t-il.

Ousmane Yaya Bocoum, le représentant de la Banque mondiale

Le programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) est par ailleurs financé par la Banque mondiale représentée à cette session par Ousmane Yaya Bocoum. Et son souhait, est que la mise en œuvre du programme soit accélérée afin que les bénéficiaires puissent jouir des différentes dispositions offertes.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Reboisement au Burkina Faso : L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique offre 100 plants à l’ENAM
Lutte contre l’insalubrité à Ouagadougou : La police municipale démantèle un abattoir clandestin
Burkina Faso : Les acteurs de la lutte contre les changements climatiques accordent leurs violons pour obtenir les financements du Fonds vert pour le climat
Promotion de l’hygiène et de l’assainissement au Burkina : Le ministère de l’Eau sollicite l’accompagnement des médias
Réhabilitation de la ceinture verte : 1200 plants mis en terre
Campagne de reboisement au Nord : 700 arbres pour contribuer à la reforestation
Reboisement : L’association le Tocsin plante sur son nouveau site à Ouaga 2000
Journée annuelle de reboisement du BUMIGEB : 350 plants mis à terre à Kouba (Koubri)
Agroécologie : Les acteurs plaident pour son intégration dans les politiques agricoles au Burkina
Burkina Faso : Des députés se lancent dans la lutte contre la désertification à travers le reboisement à Komki Ipala
Lutte contre la désertification et la dégradation des terres : Le périmètre bocager de Guiè, une approche aux résultats extraordinaires !
Augustin Wanéweogo à propos des reboisements au Burkina : « Les plantes, c’est comme les animaux. Elles ont besoin de boire et de se nourrir »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés