Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Facebook et Twitter en croisade contre le racisme : C’est bien mais...

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 13 juillet 2021 à 21h30min
Facebook et Twitter en croisade contre le racisme : C’est bien mais...

Facebook et Twitter en croisade contre le racisme ! Ces deux géants du web ont annoncé, lundi 12 juillet 2021, avoir supprimé des commentaires racistes à l’encontre des footballeurs Marcus Rashford, Jadon Sancho, Bukayo Saka, après la défaite de l’Angleterre en finale de l’Euro face à l’Italie. Il était temps. Mais cela ne suffira pas pour avoir la peau de ce fléau qu’est le racisme.

C’est connu dans le milieu du sport notamment le football. Quand tout roule, le Noir est dans les bonnes grâces de la presse et des supporters. Mais quand rien ne va, le Noir, autrefois adulé, devient mécaniquement la tête de turc. L’homme à « abattre ». La récente finale de l’Euro 2020, entre l’Italie et l’Angleterre, est venue rappeler à quel point il n’y a qu’un pas entre le fanatisme et le racisme.

Après leurs penalties manqués face à l’Italie, Marcus Rashford, Jadon Sancho, Bukayo Saka, ont rapidement été désignés comme boucs émissaires de cette finale de l’Euro. Sur les réseaux sociaux notamment, ils ont été la cible d’insultes racistes.

Twitter a annoncé avoir supprimé plus de 1000 tweets à caractère raciste depuis la défaite de l’Angleterre

La purge de Twitter

Face à l’ampleur des propos intenables à l’encontre des joueurs, Twitter dit avoir supprimé plus de 1000 tweets à caractère raciste. « Au cours des dernières 24 heures, grâce à la combinaison de contrôles automatisés […] et de contrôle par des humains, nous avons rapidement supprimé plus de 1 000 tweets et suspendu définitivement un certain nombre de comptes pour infraction de nos règles », a déclaré un porte-parole du géant de la Silicone Valley.

Les condamnations

Outre la fédération anglaise de football et l’entraîneur Gareth Southgate, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a défendu les trois joueurs sur Twitter. « Cette équipe d’Angleterre mérite d’être traitée en héros et non de subir des insultes racistes sur les réseaux sociaux. Les responsables de ces abus effroyables devraient avoir honte d’eux-mêmes », a déclaré le chef du gouvernement.

De son côté, Facebook a également annoncé qu’il a supprimé « les commentaires et les comptes insultants ». Il a également promis de « continuer à prendre des mesures contre ceux qui enfreignent ses règles. D’ailleurs la police anglaise a annoncé avoir ouvert une enquête.

Facebook a également annoncé qu’il a supprimé « les commentaires et les comptes insultants »

La mise en garde d’un ministre britannique

Twitter et Facebook ont bien intérêt à continuer dans cette lancée au regard de la mise en garde du ministre britannique de la Culture et des Sports, Oliver Dowden. Ce dernier a indiqué que si cela n’est pas fait, ces géants pourraient se voir infliger des amendes par le nouveau projet de loi sur la sécurité en ligne. Les amendes, selon le ministre, pourraient atteindre 10 % de leurs revenus mondiaux.

Si Twitter et Facebook ont bandé les muscles, notons qu’ils étaient presque muets quand certains joueurs de l’équipe de France, notamment Kyllian Mbappé et Paul Pogba se sont fait « descendre » sur la toile. Certes, le parquet de Paris a annoncé qu’une enquête a été ouverte notamment pour « injure publique à caractère raciste », à propos des messages publiés sur Twitter, mais les deux géants auraient pu prendre « des actions fortes » comme cela se fait sous d’autres cieux dans la lutte contre le terrorisme.

Capture d’écran de la réaction du Premier ministre britannique Boris Johnson

La justice française demande de la « transparence » à Twitter

D’ailleurs le média français Libération (dans sa version en ligne) a indiqué que la justice française a ordonné, mardi 6 juillet, à Twitter de communiquer, « dans un délai de deux mois, des documents détaillant ses moyens de lutte contre la haine en ligne, jugée défaillante par des associations telles que SOS Racisme, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et SOS Homophobie. »

La CAN 2017 en mémoire

S’il faut reconnaître que Facebook et Twitter sont prompts à prendre des mesures contre les propos ou insultes à caractère raciste en Europe ou partout ailleurs, en Afrique, force est de reconnaître que ces groupes traînent les pas. L’on se rappelle la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017 et les propos racistes publiés sur Twitter, après la défaite du Maroc contre la République démocratique du Congo (0-1), de la Tunisie contre le Sénégal (0-2) et le nul entre le Zimbabwé et l’Algérie. Plusieurs internautes maghrébins ont qualifié les joueurs subsahariens de « singes », de « babouins », de « joueurs séropositifs » et de « ramasseurs de coton ».

Capture d’écran de la réaction du Premier ministre britannique Boris Johnson

Sauf erreur ou omission, les réseaux sociaux ont été presque aphones à ce moment-là. Un silence loin de ce que les internautes ont pu constater en 2020, lorsque sous la pression de certains gros annonceurs dont Coca-Cola et Unilever, Facebook a décidé de retirer les publicités qui affirment « que les personnes de certaines origines, ethnies, nationalités, genre ou orientation sexuelle représentent une menace pour la sécurité ou la santé des autres ».

A la journée du Rakiiré (parenté à plaisanterie) entre San et Mossé dans la cour du Mogho Naaba Baongho

Tenir compte des réalités africaines

Cet engouement de Facebook et de Twitter à lutter contre les propos racistes à l’issue de la finale de l’Euro est à saluer. Ces réseaux sociaux devraient avoir la même hargne partout. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

HFB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet
Koudougou : Des Hommes de médias outillés sur la planification familiale, le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre
Banque de l’union du Burkina Faso : Une nouvelle agence ouvre ses portes à Dédougou
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 247 est en Kiosque !
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
Union catholique africaine de la presse (UCAP) : Le Burkinabè Alexandre Rouamba préside le premier bureau exécutif
Coopération numérique : Le Burkina fait des recommandations à l’UEMOA et à la CEDEAO
Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter de nouveaux talents en technologie
Magazine Économies Africaines : L’édition spéciale « BURKINA FASO » 2021 est dans les kiosques
Burkina Faso : Bientôt un nouveau cadre réglementaire et trois multiplex pour la TNT
Journal « Le Pays » : 30 ans déjà !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés